Accueil / T Y P E S / Articles / Lady Diana assassin?e : un ancien agent du Mossad t?moigne

Lady Diana assassin?e : un ancien agent du Mossad t?moigne

Exclusivit? WikiStrike

Retour sur info

Ce qui va suivre ici est une information ? haut risque, mais devant l’importance d’une telle information, notre d?cision ne s’est pas fait attendre?; un ancien agent du Mossad nous a adress? un t?moignage capital, l’?quipe de Wikistrike remercie ici cet homme courageux pour lever le voile sur l’affaire de la princesse Diana et sur son suppos? ??accident??…

Le privil?ge insolent de poss?der des services secrets n’est pas seulement l’apanage de quelques pays qui s’arrogent le droit de croire encore qu’ils repr?sentent de grandes puissances, ce privil?ge est un droit qu’ont repris par mim?tisme strat?gique les firmes internationales. Ce n’est pas un luxe qu’elles se sont octroy?, mais bien une n?cessit? fondamentale pour se pr?munir de l’espionnage industriel tout en ayant les moyens de l’appliquer pour leur propre compte. Si bien qu’au fil du temps ce sont devenus de v?ritables services de renseignement omnipotents, capables de produire des leviers d’influence sur n’importe quel march? et sur n’importe quel homme. Elles ont fait main basse sur les centres financiers, fixant le prix des brosses ? dents, des voitures, des denr?es alimentaires et du papier-cul qui vous l?che la merde industrielle que vous avalez tous les jours en achetant leurs produits pleins de pesticides, de colorants, de conservateurs et d’anti-vomitifs.

Ces services de renseignements priv?s ont constitu? au fil des ann?es des ramifications impressionnantes, par exemple des milices de sp?culateurs qui travaillent ainsi contre les int?r?ts communs des peuples du monde?; ils ont m?me infiltr?s, et ce depuis longtemps, les agences de notations dont l’ind?pendance n’est qu’une vaste fumisterie. Certains diront ici qu’il est toujours ais? de s’insurger ? tort sur les sp?culateurs, que c’est quelque chose de trop facile, de bien trop vulgaire. Et pourtant, c’est ? force de ne pas nommer les choses et de laisser faire que l’exosquelette ?conomique internationale s’est gravement d?grad?e.

A l’heure actuelle, certains fonds d’investissements priv?s et am?ricains ont un int?r?t financier ? mettre des pays de la zone euro en faillite. Ils le font en achetant des CDS sur les dettes europ?ennes et en balan?ant sur le march? une masse naus?abonde de rumeurs. La r?action des autorit?s de march? devrait consister ? identifier les sp?culateurs dangereux et ? interdire les CDS. Pourquoi?? R?ponse?: parce-que le m?canisme des CDS permet ? une banque de pr?ter sans assumer le risque complet d’une transaction et sans augmenter ses besoins de capitaux de garantie. Il s’agit l? d’un simple moyen de contourner les r?gles bancaires en cr?ant un risque collectif extr?mement dangereux. Les CDS sont ainsi la principale source de diffusion incontr?l?e des risques de cr?dit. C’est une fausse assurance et un moyen de sp?culer. C’est l’escroquerie devenue ? la fois forme d’art et pouvoir totalitaire. Il faut donc supprimer les CDS afin de mieux r?guler l’?conomie mondiale. Nous sommes engag?s malgr? nous dans une guerre financi?re sans pr?c?dent. Qu’on se rappelle la timidit? suspecte des agences de notation concernant leurs triple A sur les subprimes de 2008…

J’ai travaill?, il y a longtemps, pour une de ses firmes, et puis plus tard pour une agence gouvernementale?: le Mossad. J’ai appris beaucoup sur la condition des hommes. Ces derniers sont faits pour produire et se reproduire?: travailler jusqu’? ce que mort s’ensuive, et larguer sur des zones de combat des enfants qui feront de m?me en fermant leur gueule de rat?s, d’esclaves, de sous-merdes prol?tariennes.

J’ai ?t? un de ses agents de renseignements, j’y ai perdu mon ?me, et depuis pas mal d’ann?es maintenant j’essaie de la regagner… La meilleure d?finition de l’informateur qui m’ait ?t? donn? d’entendre fut formul? par une vieille connaissance, un ancien agent secret du Mossad, Uzi Mahnaimi?:

??Vous passez des jours, voir des heures, avec lui?; suivez ses progr?s pas ? pas, vous l’aidez, vous l’assistez dans toutes ses d?marches, vous regardez ses photos de famille, vous connaissez les pr?noms et l’?ge de ses enfants. Et pourtant, l’informateur n’est pas un ?tre humain?; il ne faudra jamais le consid?rer comme tel. L’informateur n’est qu’une arme, le moyen d’atteindre une cible, un peu comme une Kalachnikov, point ? la ligne. S’il faut l’envoyer ? l’abattoir, n’y r?fl?chissez pas ? deux fois. L’informateur n’est pas une personne. C’est un num?ro.??

Et si vous saviez le nombre de blaireaux qui remplissent cette fonction ? la perfection…

L’espionnage est une affaire d’intelligence et de secrets partouzant derri?re une porte blind?e. Pour l’ouvrir, aucune balle ni aucune t?te chercheuse ne suffiraient, m?me pendant une fusillade de mille ans. Que faut-il faire?? R?ponse?: savoir persuader son ge?lier par le raisonnement, la flatterie manipulatoire, et, s’il le faut, par la menace.

Je regrette l’ancien temps de ma jeunesse, se tenir constamment inform? des alliances politiques, bancaires, ?conomiques, aussi mouvantes soient-elles, savoir quel march? va tomber, vendre des informations essentielles, ?tre re?u comme un roi dans des h?tels de luxe o? se c?toient n?gociants en armes et contacts douteux.

Un jour, je fus m?l? au destin tragique de Diana, la princesse de Galles, et de son amant, Dodi al-Fayed, playboy et fils du riche propri?taire du Ritz, Mohammed al-Fayed. Le Mossad, ? l’?poque, avait d?cid? de recruter des informateurs permanents au Ritz. C’?tait une ?quipe de professionnels dont je faisais partie. On saisissait au vol les propos de ses h?tes, on observait leurs attitudes, notant leurs all?es et venues, relevant l’identit? des personnes qu’ils fr?quentaient. Souvent, les paparazzis agglutin?s en permanence devant le Ritz pour mitrailler les prestigieux clients de l’?tablissement posaient probl?me. Une arm?e d’appareils photographiques est toujours un s?rieux probl?me. Des mesures prudentielles s’imposaient, nos visages n’existent pas et n’existeront jamais, peut importe ce qu’on doit faire pour cela.

Les jours passaient, les clients arabes et surtout saoudiens se faisaient nombreux. Je me rappelle que le personnel de l’h?tel ne les aimait pas, ils ?taient grossiers, vulgaires, et claquaient du doigt pour appeler, hurlant si le service n’?tait pas assez rapide ? leur go?t. On avait besoin de recruter un informateur non juif, on fit donc une ??approche froide???; en g?n?ral, pour recruter un informateur, on dit souvent qu’on travaille pour une soci?t? d?sireuse de r?actualiser sa banque de donn?es et qui paye un bon prix ceux qui l’y aident. On ajouta ? celui que l’on avait jug? apte que nombre de clients du Ritz d?tenaient des informations susceptibles d’int?resser la soci?t? que l’on repr?sentait. L’homme mordit rapidement ? l’hame?on…L’argent est roi en son royaume.

L’homme en question ?tait fragile, on le harcelait, il noyait son angoisse dans l’alcool. On lui mettait la pression, il arriva un moment o? il ne pouvait plus reculer, sinon on balan?ait ? la direction de l’h?tel les informations confidentielles qu’il donnait aux paparazzis pour de belles petites r?mun?rations de fouine. On le tenait par les couilles, les dossiers qu’on avait sur sa vie ?taient une chose qui suffisait ? rappeler ? cette merde, chef adjoint de la s?curit? de l’h?tel, ce qu’on exigeait de lui.

Le dimanche 31 ao?t 1997, ? 1 heure du matin environ, un accident de voiture se produisit dans le tunnel de l’Alma?: une Mercedes roulant ? grande vitesse percuta un pilier de b?ton arm?. Les morts, au nombre de trois, n’?taient autres que la princesse Diana, m?re du futur roi d’Angleterre?; Dodi al-Fayed, fils de Mohammed al-Fayed, le propri?taire ?gyptien des magasins Harrod’s et du Ritz?; et le chauffeur de la Mercedes, notre informateur, Henri Paul. Quant au garde du corps, il ?tait gri?vement bless?.

Tr?s peu de gens, hors des services secrets isra?liens, ont une id?e du r?le jou? par le Mossad dans la fin tragique de la femme la plus c?l?bre du monde, ainsi que dans les agences de notation ? travers le monde. La m?thode est la m?me?: vanit?, arrogance, pouvoir, manipulations, secrets. Les humains sont si stupides, personne ne se pose jamais de questions, l’opinion publique a accept? la version officielle de l’accident sans relever les incoh?rences monstrueuses du dossier.

Seul un homme, Mohammed al-Fayed, p?re de la victime, a quant ? lui ?chapper ? cette r?gle?; cet homme tenace, dont le fils a ?t? l?chement assassin?, poss?de un cerveau et posa ? l’?poque les bonnes questions qui bien s?r rest?rent sans r?ponse?:

??Pourquoi a-t-il fallu une heure quarante pour conduire la princesse ? l’h?pital?? Pourquoi certains photographes n’ont-ils pas restitu? les photos prises sur place?? Pourquoi y a-t-il eu un cambriolage cette nuit-l? au domicile londonien d’un des paparazzi?? Pourquoi les cam?ras de t?l?vision en circuit ferm? de ce quartier de Paris n’ont-elles pas produit une seule image?? Pourquoi les cam?ras de contr?le de la circulation n’?taient-elles pas branch?es?? Pourquoi le th??tre de l’accident, au lieu d’?tre isol?, a-t-il ?t? rouvert ? la circulation au bout de quelques heures?? Pourquoi, parmi les paparazzis mass?s ? l’ext?rieur du Ritz, y en avait-il un dont l’?quipement ?tait celui d’un photographe d’actualit?s?? Et qui sont les deux hommes non identifi?s qui, apr?s s’?tre m?l?s ? la foule des badauds, se sont retrouv?s plus tard au bar du Ritz?? Ils ont pass? commande en anglais, sans cesser d’observer et d’?couter ce qui se passait, avec une attention soutenue.??

La v?rit? est que c’est moi qui ait pris le contr?le ? distance du syst?me ?lectronique de la Mercedes. Ensuite, cela fut un v?ritable jeu d’enfants, comme diriger une voiture t?l?guid?e, de faire en sorte que…d’un seul coup…

L’assassinat de Lady Diana a ?t? commandit? par la Couronne d’Angleterre, et plus particuli?rement par le prince Philip, duc d’Edimbourg, et le contrat a ?t? donn? au MI6, service de renseignement ext?rieur du Royaume-Uni et au Mossad. La famille royale d’Angleterre ne voulait pas d’un pr?tendant au tr?ne d’origine arabe, voir m?me musulman…

Je demande pardon ? Mohammed al-Fayed pour ce crime, ce que je faisais c’?tait pour l’argent et pour rien d’autre?; je sais que mes excuses ne valent rien, mais j’esp?re me racheter aux yeux de Dieu en r?v?lant ce que je sais, et n’oubliez jamais ceci?:

Le racisme n’est pas un d?faut, c’est une maladie.

Karl Weizmann

Tout ce qui est ?crit ici est la pure v?rit?, cela a ?t? confirm? par Thomas Gordon, journaliste d’investigation gallois, sp?cialiste des services secrets du monde entier, il a publi? une quarantaine de livres dans ce domaine, ainsi que par beaucoup d’autres journalistes sp?cialis?s, et aussi par un membre de la gendarmerie nationale travaillant pour le Mossad.

L’?quipe de Wikistrike est fier d’appartenir ? un des derniers sites internet o? la v?rit? survit, et nous tenons ? remercier ici Mr Karl Weizmann d’avoir contacter le site Wikistrike en reconnaissance de notre travail et de notre d?vouement malgr? les menaces perp?tuelles dont nous faisons l’objet. Et nous vous donnons ici des informations capitales sur le Mossad, peut-?tre plus anecdotiques?:

Les directeurs g?n?raux du Mossad

1951-1952 Reuven Shiloah
1952-1963 Isser Harel
1963-1968 Meir Amit
1968-1974 Zvi Zamir
1974-1982 Yitzhak Hofi
1982-1990 Nahum Admoni
1990-1996 Shabtai Shavit
1996-1998 Danny Yatom
1998-2002 Efraim Halevy
2002-2010 Me?r Dagan
2010-? nos jours Tamir Pardo
Lexique du Mossad?:
AL……………….Unit? sp?ciale isra?lienne op?rant
clandestinement aux Etats-Unis
Aman…………….service isra?lien de renseignement militaire
APM……………..Avtahat Peylut Medinit, division de
s?curit? int?rieure du Mossad
Approche froide….Approche visant ? recruter un informateur
?tranger
couverture l?g?re…couverture diplomatique d’un katsa
dardasim………….agents op?rant en Chine
katsa………………agent d’op?ration du Mossad
kidon………………tueur du Mossad
lakam……………..Bureau pour les relations scientifiques
du minist?re isra?lien de la D?fense
l?gende……………fausse biographie attribu?e ? un katsa
mabuah……………informateur non-juif
mehabelim…………terroristes
melukha……………D?partement de recrutement
memuneh…………..titre donn? au directeur g?n?ral du Mossad
miketel……………..micro permettant d’intercepter ou
enregistrer les coups de t?l?phone
mishlashim…………bo?te aux lettres o? un agent peut laisser
o? recevoir des informations
sayanim…………….juifs volontaires pour aider le Mossad
Shin Beth…………..Sherout Bitakhon, service de s?curit? int?rieure
(?quivalent isra?lien du FBI)

Yahalomin…………membres de l’unit? sp?ciale du Mossad charg?e

De la communication avec les katsas

Karl Weizmann r?side aujourd’hui ? Ashdod, en Isra?l, sous une nouvelle identit?. Il a arr?t? ses activit?s de renseignement et se consacre aujourd’hui ? l’?criture. Le nom de K. Weizmann est ?videmment un pseudonyme utilis? pour des raisons de s?curit?.

Wikistrike demande la r?ouverture du dossier Lady Diana, compte tenu des nouveaux ?l?ments apport?s ? l’opinion publique. Nous tenons ? apporter ici notre affection et notre soutien ? Mr Mohammed al-Fayed, qui s’est battu avec t?nacit? pour la v?rit? sur la mort de Lady Diana et de son fils Dodi al-Fayed.

Salutem Punctis Trianguli

wikistrike.com

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Contrôle routier inopiné

Il est bien loin le temps où un gendarme qui arrêtait un véhicule, gratifiait ses ...

One comment

  1. avatar

    C’est surtout un menteur qui essaye de nous refiler une vieille lune 100 fois éculée : l’attentat contre la Mercedes de Lady Di !… Ce témoin n’est qu’un personnage vénal ( il l’avoue lui-même ) qui continue ses activités : çà rapporte !…

    Les faits sont grossièrement déformés : la voiture n’était pas celle qui était radio-guidable ( en panne ) , mais une autre,( un vieux modèle ! ) que Dodi avait fait sortir du parc à bagnoles du Ritz !… C’est lui aussi qui a fait revenir Henri Paul, qui avait terminé son service et qui était rentré se pocharder chez lui !… ( Pour alcoolique, un seul verre suffit ! )

    Par son « bras long » , Mohammed Fayed a fait authentifier l’autopsie de Paul ( le taux d’alcoolémie dans son sang, mais surtout le CO2 accumulé dans ses poumons ) : celle-ci a été refaite à 2 reprises et donc par des laborantins différents de l’Institut Médico-légal !… Les résultats ne sont donc pas falsifiés, car il aurait fallu beaucoup de complices !… Paul était dans le coma au volant de la voiture, pied écrasant l’accélérateur et la voiture s’est lentement déportée vers la gauche et a percuté le pilier !… Un radio-guidage aurait nécessité, avec un angle aussi fermé, que l’émetteur radio soit installé devant le pilier !…

    Fayed fait semblant de croire, dur comme fer, à l’histoire du complot : propriétaire du Ritz, il était responsable d’Henri Paul et a donc été déclaré, après des mois de procédures ( pour gagner du temps ) 100% responsable de l’accident !… C’était donc à lui de payer les énormes dommages à la famille Spencer ( et partenaires ) : Lady Di était engagée dans un certain nombre de campagnes « humanitaires » … dont certaines très lucratives pour elle !… ( Une quinzaine de jours avant , ses avocats avaient fait un « tri » sur les entreprises qu’elle allait se débarrasser !…)

    Il s’agit d’un milieu très vénal, le médiatique « people » ne servant que de façade : les fiançailles n’étaient que comédie, « le père éploré » méprisait son fils bon à rien … qui s’en moquait manifestement ( Même ses « mystérieuses » activités semblaient bien de la frime … et des paravents pour rejoindre des orgies !…) Et si l’administration britannique refusait sa naturalisation à cette famille, c’est qu’elle falsifiait ses documents d’identité : par caprice, M. Fayed avait décidé de se faire appeler Al-Fayed ( l’équivalent égyptien de la particule de « noblesse » ). Mais même quand on est le propriétaire du magasin Harrod’s, on ne truque pas son passeport comme çà !… De plus, Lady Di avait perdu sa qualité de princesse de Galles et était sortie de la famille royale !… Mais, à moins d’un bouleversement dynastique , rétablissant la famille Spencer ( contemporaine des Tudor ) sur le trône, tout celà ne pouvait être que plans sur la comète et poudre aux yeux !…

    Voilà quelques absurdités qui devraient faire comprendre que cet agent du Mossad ne fait que réciter une leçon bien apprise !… Mais pas sérieuse : peut-il ignorer que les camions du SAMU sont de véritables hôpitaux mobiles ?… Les paparazzis, vieux briscards de la « débrouille » , savent faire exfiltrer par des complices leurs bobines terminées ( ou les clés USB maintenant ! ) .Quant aux images des caméras de surveillance, la police les a tout simplement saisies pour les besoins de l’enquête !… Mais il y a eu tellement de rebondissements depuis ( articles, documentaires télé, etc… ) que ces films doivent toujours être sous scellés !…

    Toutes ces sottises illustrent bien le peu de cas que l’on peut faire de ce « témoin » !…