Accueil / A C T U A L I T É / La vie ne tient qu’? un rat

La vie ne tient qu’? un rat

On connait le ??syndrome de l?aile du papillon??? qui propose qu?un battement d?aile peut d?clencher une catastrophe ? l?autre bout de la plan?te.

C?est ce qui a failli se v?rifier r?cemment?lorsqu?un?rat?? mis en p?ril tout l?h?misph?re nord.

En effet, comme l?a ?crit?Pierre Schoendoerffer?: ??le battement d?ailes d?un papillon au pays du matin calme pouvait provoquer un ouragan ? l?autre bout du monde??.?lien

Il s??tait inspir?, pour ?crire son livre des paroles d?Edward Lorenz, un c?l?bre m?t?orologue, qui estimait en?1972?que ??le battement d?aile d?un papillon au Br?sil pouvait provoquer une tornade au Texas???, faisant suite au d?terminisme d?crit par le math?maticien?Pierre-Simon de Laplaceexpliquant qu’une erreur minime sur un param?tre pouvait avoir une influence importante sur la situation r?sultante ? une date ult?rieure.?lien

Ce qui est ?tonnant dans la th?orie propos?e par?Schoendoerffer, c?est le cot? pr?monitoire de sa phrase, car ??le pays du matin calme???, c?est bien sur le?Japon, ce pays qui a connu la plus grosse catastrophe nucl?aire ? ce jour dans le monde, et c?est dans la centrale nucl?aire de?Fukushima?que,?le 20 mars 2013,?s?est produit une panne qui aurait pu avoir des cons?quences sur tout l?h?misph?re nord, voire au-del?, l?exploitant?TEPCO?ayant tout de m?me attendu?3 heures?avant de l?annoncer.?lien

En effet la panne qui s??tait produit aux alentours de?19h, n?a ?t? signal?e?qu???22h11.?lien

En effet, m?me si certains en doutent encore, (lien) c?est bien un?rat?qui a provoqu? un court circuit, entrainant une panne d??lectricit? dans la centrale nucl?aire, paralysant du lundi soir au mercredi matin le syst?me de refroidissement des piscines de stockage, ce qui a ?t? confirm? par?Tepco.?lien

Ajoutons pour faire bon poids qu?une autre piscine, rarement ?voqu?e, la piscine centrale, laquelle?contient6377 assemblages?n?a plus eu non plus son refroidissement assur?.

Elle n?est ?loign?e que d?une cinquantaine de m?tre de la?piscine n?4?et il est difficile d?estimer ce qui arriverait si la piscine centrale devenait incontr?lable.?lien

Il aura fallu?39 heures?pour trouver la raison de la panne, et r?tablir le courant, permettant d?assurer ? nouveau le refroidissement des piscines.

La?temp?rature?maximum mesur?e dans celles-ci ? atteint les?31,8?C, ce qui naturellement provoqu? une?vaporation, et une baisse du niveau d?eau au dessus des assemblages.?lien

Rappelons que?2 ans?apr?s la catastrophe, la centrale nucl?aire n?est toujours pas pourvue de syst?me de secours de refroidissement.

On se?souvient?que quelques temps apr?s la catastrophe du?11 mars 2011?les piscines des?r?acteurs 3 et 4??taient entr?es en ?bullition provocant un important d?gagement de radioactivit?.?lien

C?est le moment de rappeler que c?est la piscine du?r?acteur N?4?qui est dans la situation la plus pr?occupante?: perch?e ??30 m?tres?de haut, d?labr?e lors de l?explosion d?hydrog?ne, laquelle ? souffl? le toit, elle penche du cot? o? elle pourrait tomber, malgr? les renforts qui lui ont ?t? apport?s par une structure m?tallique.

Pour le physicien?JeanLouis Basdevant, expert en mati?re nucl?aire, connu pour avoir ?t? longtemps favorable au nucl?aire, elle semble ?tre maintenue en hauteur par ??les seules?forces de l?esprit??.?lien

Le professeur?Hiraoki Koide, de l?institut de recherche nucl?aire universitaire de?Kyoto, ? d?clar??: ??si le bassin du r?acteur nucl?aire N?4 devait s?effondrer, les ?missions radioactives seraient ?norme (?) une radioactivit? ?quivalente ? 5000 fois la bombe nucl?aire de Hiroshima?? et pour d?autres experts, ce serait?60 fois plus grave?que lors de la catastrophe de?mars 2011.

De plus, lors de l?explosion, des parties du pont roulant, et des poutrelles sont tomb?es sur les assemblages stock?s dans la piscine, et une cam?ra a pu constater que certaines gaines de zirconium avaient ?t? endommag?es, voire m?me bris?es.?lien

Ajoutons que cette piscine?contient?les?1535 assemblages?us?s des?3 r?acteurs, et?200?assemblages neufs. (lien) alors qu?elle ne devrait en accepter que le tiers, ce qui provoque une proximit? entre les assemblages, et renforce le danger de criticit?.

Ce danger serait encore plus pr?judiciable ? l?environnement s?il concernait la piscine de refroidissement dub?timent n?3, puisque celle-ci?contient?des assemblages avec du?Mox, donc entre?7 et 8% de plutonium, produit extr?mement radioactif, d?autant qu?en f?vrier dernier un pi?ce en m?tal d?une tonne et demie est tomb?e dans cette piscine, ce qui aura pu endommager les assemblages.?lien

Or, lors de la catastrophe du?11 mars 2011, il reste encore des inconnues, notamment sur la nature des explosions qui se sont produites.

D?apr?s le professeur britannique?Christopher Busby, expert en ?nergie nucl?aire, l?explosion de?l?unit? 3n?aurait pas ?t? une explosion d?hydrog?ne, mais due ? une criticit? de fission nucl?aire, ce qu?il d?montre en d?tail sur ce?lien, avec l?approbation d?un autre expert,?Arnie Gundersen.?lien

Une courte vid?o montre bien la diff?rence de la nature des explosions concernant?l?unit? 1?et?l?unit? 3. Elle montre clairement que dans le premier cas, les fum?es s?orientent horizontalement, alors que dans le second, c?est nettement vertical.?vid?o

C?est d?ailleurs ce qui expliquerait que l?on ait retrouv? des morceaux de combustible ? l?ext?rieur du site nucl?aire.?lien

Le sc?nario ?voqu? par?Arnie Gundersen?est le suivant?: suite ? l?explosion d?hydrog?ne, l?onde de choc aurait ?branl? les combustibles de la piscine, provoquant une r?action nucl?aire ??prompte??, ce qui aurait envoy? au-del? du?Pacifique?la pollution nucl?aire.?lien

D?ailleurs on voit tr?s bien sur les photos que l?explosion venait de la piscine de stockage.?lien

Ce danger de criticit? a d?j? ?t? ?voqu? par de nombreux scientifiques?: si l?eau venait ? manquer au dessus des assemblages, ceux-ci se mettraient ? chauffer spontan?ment, faisant ?vaporer la quasi-totalit? de l?eau restant, et rendant impossible le refroidissement si la?temp?rature?atteignait le seuil critique,

Des lors, il?deviendrait?impossible de contr?ler quoi que ce soit?: des explosions d?hydrog?ne, et de ??r?action nucl?aire prompte?? se produiraient, provocant la dispersion d?une ?norme quantit? de radioactivit? contenue dans les?2500 tonnes de combustible nucl?aire?que contiennent les piscines, qui ne pollueraient plus seulement le?Japon, mais qui concernerait tout l?h?misph?re nord, voire au-del?.?lien

Ils sont nombreux ? avoir alert? les instances mondiales, et parmi eux, on trouve le professeur?Koichi Kitazawa.

Ce scientifique qui pr?sidait l?Agence Japonaise pour les Sciences et la Technologie?? d?clar??: ??apr?s avoir ?cout? des centaines de t?moins, ma conviction est faite. A la centrale de Fukushima, le pire est peut-?tre ? venir. A cause de la piscine du r?acteur 4, un nouvel accident peut se produire n?importe quand, qui menacerait la?survie?m?me de mon pays??.?lien

Marc Molitor, journaliste ??RTBF, s?est longuement renseign? sur les cons?quences qu?entrainerait la vidange, ou l??croulement de la piscine du?4??: ??le rayonnement radioactif rendrait impossible toute approche du site. A 100 m?tre, un travailleur d?c?derait en une demi-heure. A 500 m?tres ou ? un kilom?tre, les doses limit?es tol?r?es par an seraient atteintes en quelques heures. On ne pourrait plus alors continuer ? surveiller les 3 autres r?acteurs et leur piscine de combustible ainsi que piloter leur alimentation en eau. L?, on serait dans un sc?nario vraiment dramatique, car ilsdeviendraient?des sources tr?s puissantes de rayonnement??.?lien

Cette panne du?20 mars 2013?n?est pas une premi?re?: une premi?re panne s??tait produite ? l??t? 2012.lien

Le syndrome de l?aile du papillon est donc une r?alit?, et lorsque les gouvernements continuent, pour certains, ? privil?gier la technologie nucl?aire, on peut s?interroger logiquement sur ces choix discutables.

En?France, on pourrait aussi relever cette phrase entendue de la bouche d?une ??responsable??,?Nathalie Bonnefoy, directrice de la communication du site nucl?aire du?Tricastin, s??tant exprim?e lors d?un nouvel ??incident??, qui laisse pr?sager de quelle mani?re l?information nous est donn?e?: ???des que l?accident est visible, il est important de donner des informations?? sous entendant clairement que dans le cas contraire, ce n?est plus essentiel d?informer.?lien

La politique du secret dans le petit monde nucl?aire a encore de beaux jours devant lui.

Jean Louis Basdevant?s?exprimant au sujet de?Fessenheim?a affirm??: ??Fessenheim est dangereuse (?) un accident nucl?aire majeur y an?antirait le c?ur de l?Europe pour plus de 3 si?cles??.?lien

Du?26 au 28 avril prochains, dans toute la?France, et au-del?, des actions seront men?es pour comm?morer la?catastrophe de Tchernobyl, et on peut s?inscrire sur?ce lien?pour y participer.

Comme dit mon?vieil?ami africain?: ??il y a parfois des rem?des pour la maladie, mais il n?y en pas pour la destin?e??.

L?image illustrant l?article?provient?de ??paperblog.fr??.

Merci aux internautes de leur aide pr?cieuse

Olivier?Cabanel

Une?p?tition?? signer pour d?fendre les ?nergies propres.

Films ? voir?: ??fukushima, chronique d?un d?sastre??? ARTE

Terre Souill?es, documentaire de Marie Dominique Robin

Beaucoup de vid?os sur le?site de Scoop It.

A lire?: ??Fukushima, r?cit d?un d?sastre?? de Micha?l Ferrier

A d?couvrir?:?ce reportage?dans la zone interdite, ainsi que ces?vid?os?d?crivant chronologiquement la catastrophe.

Sites ? visiter?:

Le blog de Fukushima

Fukushima Diary

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Coke en stock (CLXIV) : Haïti, un « pays de merde » selon Trump, et la corruption de ses élites, entretenue par… les USA (a)

Je vous en avais déjà dressé un tableau édifiant en février 2017, et un an ...