Accueil / T Y P E S / Articles / La torture occult?e : Lee Hamilton, John Brennan et Abou Zoubeida

La torture occult?e : Lee Hamilton, John Brennan et Abou Zoubeida

lee-hamilton-large

La terre se d?robe sous les pieds de la Commission pr?sidentielle d?enqu?te sur les attentats du 11-Septembre. La principale source de son rapport ?Abou Zoubeida, dont les aveux furent extorqu?s sous la torture? est d?sormais officiellement consid?r?e comme sans valeur. Et l?agent de la CIA qui a arr?t? et interrog? Zoubeida a admis avoir tout invent?.

Photo : Lee Hamilton

Lee Hamilton fut durant 34 ans le repr?sentant de l?Indiana au Congr?s. En 1975, il r?digea le rapport aboutissant ? la Doctrine Carter de s?curisation des champs p?troliers du Golfe et ? la cr?ation du CentCom. Sp?cialiste du renseignement, il si?gea dans divers Comit?s de la CIA. Il s?effor?a d??touffer les scandales de l?Irangate et du 11-Septembre en pr?sidant les commissions d?enqu?te ad hoc. Il joua ?galement un r?le crucial dans le revirement de politique US au Proche-Orient en co-pr?sidant le Groupe d??tude sur l?Irak, en 2006.

 

Les auditions de confirmation de John Brennan, choisi par Obama pour diriger la CIA, sont au c?ur de l?actualit?. Mais parall?lement, un autre sujet li? ? cette nomination a ?t? largement ignor? par les m?dias aux ?tats-Unis. Il s?agit de l?histoire d?Abou Zoubeida, dont les pr?tendus t?moignages ? extirp?s sous la torture alors que Brennan dirigeait le Centre des menaces terroristes de la CIA ?, ont construit les bases du r?cit officiel du 11-Septembre. R?cemment, j?ai pu m?entretenir avec Lee Hamilton, l?ancien vice-pr?sident de la Commission nationale sur les attaques terroristes contre les ?tats-Unis. Je l?ai interrog? sur la nouvelle position du gouvernement ? propos d?Abou Zoubeida, et sur les graves probl?mes induits par ce revirement relatifs au?Rapport de la Commission sur le 11-Septembre.

En effet, comme le soulignait mon pr?c?dent article sur cette affaire, Zoubeida est au centre d?une remise en cause du r?cit officiel des attaques du 11-Septembre. [1] Durant le mandat de Brennan, d?importantes preuves contre al-Qa?da auraient ?t? rassembl?es gr?ce aux nombreuses tortures inflig?es ? Zoubeida par la CIA ? dont au moins 83 simulations de noyade, des p?riodes o? il ?tait accroch? nu au plafond, des projections violentes de cet homme contre un mur de b?ton, et d?atroces m?thodes exp?rimentales du m?me genre ?. Mais [depuis septembre 2009], le gouvernement des ?tats-Unis affirme que Zoubeida n?a jamais ?t? un membre ou un associ? d?al-Qa?da. Il n?aurait donc pas pu ?tre au courant des informations que la Commission sur le 11-Septembre lui attribue.

D?s le d?but de notre conversation, Lee Hamilton me d?clara qu?il avait du mal ? se souvenir de Zoubeida. Cette perte de m?moire est ?trange puisqu?en 2008, dans le?New York Times, il avait co?crit un article avec [le pr?sident de la Commission] Thomas Kean, afin de d?crire comment la CIA entravait l?enqu?te sur le 11-Septembre. Or, cet article contenait de nombreuses r?f?rences ? Zoubeida. [2] Il affirmait que, ??[d]epuis juin 2003, [la Commission avait] demand? tous les rapports de renseignement r?colt?s sur ces vastes sujets lors des interrogatoires de 118 individus nomm?ment d?sign?s. Ces derniers incluaient ? la fois Abou Zoubeida et Abd al-Rahim al-Nashiri, deux importants agents d?al-Qa?da.?? Kean et Hamilton ?crivirent qu???en octobre 2003, [ils envoy?rent] une nouvelle vague de questions au directeur juridique de la CIA. Une s?rie d?entre elles incluait des dizaines de questions sp?cifiques ? propos de ces rapports, dont ceux concernant Abou Zoubeida.??

Photo : John O. Brennan

John O. Brennan fut directeur de cabinet du directeur de la CIA George Tenet. Il fut le concepteur de la ? Worldwide Attack Matrix ? (Matrice de l?attaque mondiale) adopt?e le 15 septembre 2001 par le pr?sident Bush, un vaste programme de propagande et d?assassinat politique dans le monde entier. Devenu conseiller de S?curit? de la Patrie du pr?sident Obama, il d?veloppa ? Disposition Matrix ? (le Syst?me de la Matrice), un programme informatique pour d?terminer les cibles ? tuer et suivre les op?rations d?assassinat. Il vient d??tre confirm? directeur de la CIA malgr? sa responsabilit? personnelle dans le programme de torture de l?Agence.

Les demandes de la Commission sur le 11-Septembre auraient d? engendrer la publication d?archives remplies de r?v?lations. En effet, alors que John Brennan dirigeait le Centre des menaces terroristes ? la CIA, l?Agence filma les s?ances de torture inflig?es ? Zoubeida ainsi qu?? d?autres personnes. De fa?on intentionnelle, elle man?uvra ensuite pour dissimuler ces informations ? la Commission sur le 11-Septembre. Il est presque certain que John Brennan et George Tenet, alors directeur de la CIA, ?taient tous deux impliqu?s dans les d?cisions relatives ? cette obstruction. Pendant des ann?es, ces deux hommes avaient travaill? en ?troite collaboration. En tant que chef de station de la CIA en Arabie saoudite, Brennan ?tait fr?quemment en communication directe avec Tenet, ?vitant la cha?ne de commandement habituelle. ? cette ?poque, dans ce qui semblait ?tre une faveur conc?d?e aux Saoudiens, les analystes de la CIA furent dissuad?s [par leur hi?rarchie] de s?int?resser aux relations entre l?Arabie saoudite et les extr?mistes arabes. [3] Visiblement, Brennan et Tenet avaient tendance ? prot?ger certains individus suspect?s de terrorisme, tout en dissimulant le traitement d?autres suspects par l?Agence.

Il a ?t? r?v?l? qu?en 2005, alors que Brennan dirigeait le Centre national de contreterrorisme, la CIA d?truisit les enregistrements vid?o des tortures, Zoubeida figurant dans la majorit? d?entre eux. [4] En expliquant l?obstruction de la CIA, Hamilton ?crivit : ??L?Agence n?a jamais r?v?l? qu?un quelconque interrogatoire ait ?t? enregistr?, ou qu?elle ait eu en sa possession toute autre information pertinente, quelle qu?en soit la forme. Insatisfaits de cette r?ponse, nous en avons conclu que nous devions interroger nous-m?mes les d?tenus, dont Abou Zoubeida et quelques autres prisonniers.?? [5]

Ainsi, en 2008, Lee Hamilton se rappelait tr?s clairement qu?? deux reprises au moins, il avait demand? ? la CIA des informations sp?cifiques au sujet de Zoubeida, et ce d?une fa?on potentiellement litigieuse. N?ayant pas re?u ces renseignements, Hamilton demanda ? la CIA l?autorisation de l?interroger directement. L?Agence ne se contenta pas de rejeter cette requ?te, elle refusa ?galement ? la Commission l?acc?s aux interrogateurs ayant obtenu sous la contrainte le pr?tendu t?moignage de Zoubeida. Cependant, malgr? des refus aussi m?morables, Hamilton semble avoir tout oubli? sur cet homme, except? son sentiment qu?il n?aurait pas jou? un grand r?le dans le?Rapport de la Commission sur le 11-Septembre. En effet, il me d?clara que ses ??souvenirs sont un peu flous sur ce sujet, mais les renseignements que l?on avait obtenu gr?ce ? lui n??taient pas d?terminants dans notre rapport.?? [6]

Parmi les possibles raisons de l?amn?sie soudaine et peu convaincante de Lee Hamilton, nous pourrions citer le fait que le gouvernement US a r?cemment abandonn? ses accusations contre ce ??d?tenu??, qui a ?t? emprisonn? par les ?tats-Unis pendant onze ans sans avoir ?t? inculp?. Ces r?tractations ? propos d?Abou Zoubeida cr?ent des distorsions dans le?Rapport de la Commission sur le 11-Septembre, qui impliquent une ?vidente n?cessit? de le r?viser.

Par exemple, en r?ponse ? la requ?te en?habeas corpus?d?pos?e par les avocats de Zoubeida, le gouvernement d?clara ne pas soutenir que ce dernier ??ait jou? un r?le direct ou qu?il ait eu une pr?-connaissance des attaques terroristes du 11 septembre 2001.?? [7] Dans cette m?me r?ponse, le gouvernement affirma ne plus accuser Zoubeida d?avoir ?t? ??un membre d?al-Qa?da, [ou d??tre] formellement identifi? comme faisant partie de cette organisation. ? Pourtant, la note 35 du Chapitre 5 du?Rapport de la Commission sur le 11-Septembre?pr?tend exactement le contraire. Selon cette note, ??Abou Zoubeida, qui travaillait ?troitement avec la direction d?al-Qa?da, a d?clar? qu?initialement, KCM [ou Khaled Cheikh Mohammed] pr?senta ? ben Laden une version ? moindre ?chelle du plan du 11-Septembre, et que ce dernier exhorta KCM d??tendre l?op?ration en faisant ce commentaire : ?Pourquoi utiliser une hache quand vous pouvez utiliser un bulldozer ???? [8] Pour quelqu?un qui n?a jamais ?t? associ? ? al-Qa?da, Abou Zoubeida avait une connaissance plut?t vaste et intime de cette organisation?

Lors de notre conversation, j?ai rappel? ? Lee Hamilton qu?Abou Zoubeida ?tait mentionn? ? plus de 50 reprises dans le?Rapport de la Commission sur le 11-Septembre. Je lui ai ?galement rappel? que ses pr?tendus t?moignages obtenus sous la torture jet?rent les bases de la version officielle du 11-Septembre. C?est ?galement le cas des t?moignages extirp?s par les tortionnaires de KCM et de Ramzi ben al-Cha?ba, tous deux [initialement] identifi?s par Zoubeida comme ?tant impliqu?s dans ces attaques. Construisant l?arri?re-plan de la l?gende officielle d?al-Qa?da, le rapport d?Hamilton qualifia Zoubeida d???associ? d?al-Qa?da??, d???alli? de longue date de ben Laden??, de ??lieutenant de ben Laden?? et de ??lieutenant d?al-Qa?da??. [9] Malgr? ces importantes r?f?rences, Hamilton m?assura qu?il ne pouvait tout simplement plus se rappeler de Zoubeida, me disant que ses ?souvenirs de cet homme [?taient] vraiment flous??.

Afin de lui rafra?chir davantage la m?moire, j?ai rappel? ? Hamilton que son rapport citait neuf diff?rentes dates d?interrogatoires d?Abou Zoubeida. En r?ponse, Hamilton d?clara qu?il devait encore ??faire un gros effort d?imagination pour se souvenir?? de cet homme. Il semble que si Hamilton avait lu mon article sur Zoubeida, envoy? plus d?une semaine avant notre accord mutuel pour une rencontre et onze jours avant notre conversation, il aurait facilement retrouv? la m?moire. Au contraire, son incapacit? ? faire un effort d?imagination sur ce sujet rappelait l?excuse du ??manque d?imagination?? utilis?e par la Commission lorsqu?elle proposa une explication globale du 11-Septembre.

Aujourd?hui, le gouvernement des ?tats-Unis ne soutient plus que Zoubeida f?t d?une mani?re ou d?une autre associ? ? al-Qa?da, et il affirme que cet homme n?avait aucune connaissance du 11-Septembre. C?est pourquoi j?ai demand? ? Hamilton s?il pouvait expliquer comment Zoubeida aurait pu en savoir autant sur al-Qa?da, tel que l?affirme son rapport. Par un simple ??non??, Hamilton me sugg?ra que ces contradictions ne le d?rangeaient pas.

Photo : John Kiriakou

John Kiriakou fut agent op?ratif de la CIA. Dans ce cadre, il travailla au sein du Gladio en Gr?ce. Ult?rieurement, il fut conseiller de John Kerry ? la Commission s?natoriale des Affaires ?trang?res. Il a reconnu avoir enlev? Abou Zoubeida au Pakistan et l?avoir mensong?rement pr?sent? comme responsable d?Al-Qaida. Dans des d?clarations contradictoires, il a admis l?avoir lui-m?me tortur?, puis s?est r?tract?. Entr? en conflit apparent avec l?Agence, il a ?t? condamn? ? 20 mois de prison pour r?v?lation de secrets de la D?fense ce qui a fait de lui une ic?ne de la gauche ?tats-unienne.

Notre discussion nous a ensuite men?s ? la r?cente condamnation de John Kiriakou, le directeur des op?rations de contreterrorisme de la CIA au Pakistan apr?s le 11-Septembre. Ce dernier aurait ?t? ? l?origine de la capture et des premiers interrogatoires de Zoubeida. Il est int?ressant de noter que l?histoire de Kiriakou a vraiment ?volu? ? l?image du r?cit officiel sur Abou Zoubeida. Selon des sources bien inform?es, ??dor?navant, [lorsqu?il est question de Zoubeida,] Kiriakou admet avec une certaine d?sinvolture qu?il a en fait tout invent?.?? [10]

Depuis, ce dernier a ?t? acclam? en tant que lanceur d?alerte. Et il a r?cemment d?clar? que John Brennan ?tait un terrible choix pour diriger la CIA, puisqu?il avait adopt? la torture [comme source de renseignement]. Kiriakou d?clara avoir connu Brennan depuis les ann?es 1990, et avoir travaill? pour lui ? deux reprises. Comme l?a remarqu? Kiriakou, lorsqu?il ?tait ? la CIA, Brennan ??aurait d? ?tre ?troitement impliqu? dans ? pas n?cessairement dans la mise en ?uvre des m?thodes de torture, mais dans les politiques, les politiques de la torture ?.?? [11] Ainsi, selon toute vraisemblance, Brennan serait un choix particuli?rement mauvais [pour diriger la CIA]. Mais aujourd?hui, il est clair que les individus s??tant impliqu?s dans la torture n?auront pas ? r?pondre de leurs actes, tout comme ceux ayant utilis? les t?moignages extirp?s de cette mani?re pour cr?er de faux rapports.

Dans cette m?me p?riode, j?ai ?galement pu m?entretenir avec Brent Mickum, l?avocat d?Abou Zoubeida. Contrairement ? Lee Hamilton, Ma?tre Mickum fut tr?s direct et convaincant. Les informations qu?il a en sa possession sugg?rent que Zoubeida f?t victime de fausses accusations d?s le d?but. Mickum pense qu?il pourrait exister des raisons alternatives expliquant pourquoi son client a ?t? choisi pour ?tre la premi?re victime exp?rimentale de la torture ? bien qu?il ne soutienne pas le meurtre d?innocents ou les attentats-suicides, et qu?il ait refus? ? maintes reprises de rejoindre al-Qa?da ?. Il s?attend ? ce que son client soit inculp? cette ann?e, mais il ne peut d?terminer quelles seront les accusations. Plus aucune preuve ne soutient les all?gations voulant que, d?une mani?re ou d?une autre, Zoubeida ait complot? avec al-Qa?da. Par ailleurs, les autorit?s ne peuvent lui attribuer le statut de ??combattant ennemi?? en vertu du?Military Commissions Act?de 2006, sachant qu?il a ?t? captur? et tortur? plusieurs ann?es avant que cette loi ne soit promulgu?e.

Avec ces faits ? l?esprit, j?ai demand? ? Lee Hamilton si l?on devrait permettre ? Abou Zoubeida de raconter sa propre version de l?histoire, puisqu?il est aujourd?hui av?r? que la d?tention arbitraire et les tortures qui lui ont ?t? impos?es se basent sur des mensonges. Hamilton me r?pondit qu?il ne prendrait pas position sur ce sujet, de quelque mani?re que ce soit. Ce refus constitue une autre raison de suspecter que cet homme ne dira jamais la v?rit? sur l?utilisation, par la Commission sur le 11-Septembre, de t?moignages indignes de confiance car obtenus sous la torture.

Bien qu?? de nombreuses occasions, Lee Hamilton ait publiquement d?clar? qu?il consid?rait la torture comme immorale, et que les ?tats-Unis devaient s?y opposer avec fermet?, ses actes et son travail indiquent le contraire. En effet, la contradiction flagrante face ? laquelle il se trouve aujourd?hui est qu?en r?alit?, le Rapport de la Commission sur le 11-Septembre constitue l?argument supr?me pour justifier le recours ? la torture. Car apr?s tout, sans les pr?tendus t?moignages obtenus par les tortionnaires d?Abou Zoubeida et des individus qu?il aurait alors identifi? (en particulier KCM et Ramzi ben al-Cha?ba), le rapport d?Hamilton aurait peu de fondements probatoires. Par cons?quent, alors que le gouvernement US peine ? inculper Zoubeida apr?s avoir d?menti ses liens avec al-Qa?da, ce rapport pourrait ?tre remis en cause quelles que soient les accusations qui seraient finalement prononc?es.

Kevin Ryan

Traduction : Maxime Chaix

Kevin Ryan?: Ancien directeur du laboratoire d?expertise chimique de Underwriters Laboratories. Il fut renvoy? apr?s avoir mis en cause le r?le de sa compagnie dans l??tablissement du rapport du NIST sur les attentats du 11-Septembre. Il est co-r?dacteur en chef du Journal of 9/11 Studies. Il est membre fondateur de Scholars for 9/11 Truth & Justice et du 9/11 Working Group of Bloomington.

 

[1] Kevin R. Ryan, ??Abou Zoubeida, la ?balance d?Al-Qaida???, 17 janvier 2013,?R?seau Voltaire. Article original : ? Abu Zubaydah Poses a Real Threat to Al Qaeda ?,?Dig Within, 15 octobre 2012.

[2] Thomas H. Kean et Lee H. Hamilton, ??Stonewalled by the C.I.A.??,?The New York Times, 2 janvier 2008.

[3] James Risen,?State of War : The Secret History of the CIA and the Bush Administration, Free Press, 2006. Version fran?aise??tat de guerre : Histoire secr?te de la CIA et de l?administration Bush, Albin Michel ?d., 2006.

[4] Mark Mazetti, ??U.S. Says C.I.A. Destroyed 92 Tapes of Interrogations??,?The New York Times, 2 mars 2009.

[5] Thomas H. Kean et Lee H. Hamilton,?Stonewalled by the C.I.A, op cit.

[6] Notes de mon entretien avec Lee Hamilton, 7 f?vrier 2013.

[7]?Zayn al Abidin Muhammad Husayn v. Robert Gates, Respondents Memorandum of Points and Authorities in Opposition to Petitioner?s Motion for Discover and Petitioner?s Motion for Sanctions. Civil Action No. 08-cv-1360 (RWR), septembre 2009.

[8] Voir la note 35 du Chapitre 5 du?Rapport de la Commission sur le 11-Septembre, la source de ce renseignement ?tant ??Intelligence report, interrogation of Abu Zubaydah, May 16, 2003??.

[9] Commission nationale sur les attaques terroristes contre les ?tats-Unis,?Rapport final de la commission nationale sur les attaques terroristes contre les ?tats-Unis, 2 f?vrier 2005 pour l??dition fran?aise, 22 juillet 2004 pour l??dition originale (t?l?chargeable ici).

[10] Jeff Stein, ??CIA Man Retracts Claim on Waterboarding??,?Foreign Policy, 6 janvier 2010.

[11]?Democracy Now, ??Whistleblower John Kiriakou : For Embracing Torture, John Brennan a ?Terrible Choice to Lead the CIA??? 30 janvier 2013.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Macron au cœur de la volière

Quelle vie mène Emmanuel Macron depuis qu’il a été élu à la tête de l’État ? ...