Accueil / GOUVERNEMENT / Armée / La sentinelle de Big brother

La sentinelle de Big brother

Le couple libéral Hollande-Valls a décidé de suspendre les libertés démocratiques en faisant voter par un parlement croupion un Patriot-Act à la française.

sentinelle

Le président annonce qu’il va saisir le Conseil constitutionnel pour savoir si cette loi est liberticide ou non !?

Il va ainsi solliciter l’avis d’une instance créée par la constitution bonapartiste et anti républicaine de la 5ème République et présidée par le fils du père de cette constitution ?

Quel aveu !

Cette loi doit être immédiatement abrogée car au nom d’une lutte contre le terrorisme elle va limiter les libertés publiques et établir un contrôle à la Big Brother.

7000 soldats en armes vont continuer à sillonner et surveiller les gares, des écoles et des sites sensibles.

C’est l’opération SENTINELLE qui va coûter plus d’ un million d’€ par jour pour une utilité non démontrée loin de là.

Ce n’est ni dans les prérogatives des armées, ni dans leurs missions que de quadriller les rues de nos villes.

S’agit-il d’habituer nos concitoyens à cette présence.

Droit dans ses bottes, Hollande utilise tous les pouvoirs que lui confère cette constitution anti démocratique.

18 mois après le vote d’une loi de programmation militaire prévue pour la période 2014-2019 ; François Hollande revient et décide seul d’une rallonge de 4 milliards d’Euros.

Pour faire passer la pilule, il évoque l’intérêt supérieur qu’est la sécurité des français.

L’argument pourrait paraître un argument de poids s’il n’y avait pas ces dépenses énormes pour des aventures militaires en Afrique et ailleurs.

Ce sont 4 milliards de plus pour financer les interventions militaires en Centrafrique et dans le Golfe.

Ces opérations à risque mènent ces pays au chaos….

Cette politique militariste est dans le droit fil de celle de Sarkozy, elle conduit à déstabiliser des pays et mène à des catastrophes humanitaires.

Les partis de droite, l’UMP en tête applaudissent, même s’ils en demandent plus, le PS, parti godillot dit « amen » et malheureusement les « frondeurs » déclarent par la voix de Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice « socialiste » :

« Cette orientation est parfaitement compréhensible….La France doit exiger de l’Union Européenne que les dépenses militaires (…) soient exclues du calcul des déficits publics. »

On croirait lire du Chevénement !

Quant à l’Humanité, il livre une brève sur le sujet et ceci sans commentaire.

C’est une guerre intérieure et extérieure qui est menée par ce gouvernement.

Tous les milliards dépensés seront retirés des budgets sociaux et éducatifs…..

C’est une politique lourde de conséquence qu’il faut combattre.

Jean-François Chalot

Source:  Agoravox.fr

 

Commentaires

commentaires

A propos de CHALOT

avatar

Check Also

Laverie familiale

Je suis en train de faire mon job de patiente en salle d’attente du toubib ...