Accueil / T Y P E S / Articles / La Russie : grande m?diatrice du monde musulman et chr?tien ?

La Russie : grande m?diatrice du monde musulman et chr?tien ?

Du 3 au 5 juillet 2006 a eu lieu en Russie le premier Sommet mondial des leaders religieux. Se d?roulant ? quelques jours du Sommet du G8 ? Saint-P?tersbourg et initi? par le Conseil interreligieux de Russie (CIR), cette rencontre r?unissait une centaine de responsables des ?glises du Christianisme, de l’Islam, du Juda?sme et du Bouddhisme. « Il ne s’agira pas de questions th?ologiques ou de tentatives pour unifier les religions » (« Pas d'unification des religions au Sommet de Moscou (…)), a expliqu? le charg? des relations ext?rieures du patriarcat de Moscou, « l’objectif du sommet est de donner la possibilit? aux leaders religieux d’examiner leurs positions sur les probl?mes contemporains les plus importants, voire le terrorisme, l’extr?misme, la x?nophobie et l’intol?rance, pour que ce point de vue religieux soit pr?sent? au G8 » ( « Le premier Sommet mondial des leaders religieux s'est ouvert à (…)).

Selon Vladimir Poutine, une telle rencontre trouve son importance dans les ?v?nements violents se perp?tuant en Iraq et au Moyen-Orient qui, selon de nombreux analystes politiques, augmentent les tensions entre les mondes musulman et chr?tien. « Des tentatives sont faites pour diviser le monde sur une base religieuse et ethnique, et pour creuser un foss? d’incompr?hension entre les communaut?s chr?tiennes et islamiques » a affirm? le Pr?sident russe Vladimir Poutine ? l’ouverture du forum. Il a poursuivi en disant qu’« un conflit de civilisations est virtuellement impos? ? travers le monde » ( « Putin Warns of Clash of Civilizations », The Moscow Times, (…)), sans toutefois sp?cifier qui est ? bl?mer dans ce dangereux processus de propagande. Rappelons ici que le terme « Conflit de civilisations » est devenu populaire gr?ce ? la th?se controvers?e de Samuel Huntington voulant que la confrontation Est-Ouest entre les deux super-puissances est remplac?e, depuis 1991, par une confrontation entre le monde civilis? (l’Occident, la libert? et la d?mocratie) et le monde barbare (la tyrannie islamiste opprimant le monde arabo-musulman).

Est-ce que Vladimir Poutine a raison de nous alarmer ? La grande division du monde est-elle religieuse ? Peut-on affirmer que la th?orie d’Huntington est en voie de devenir r?alit? ? Certains diront que les attentats terroristes perp?tu?s dans plusieurs grandes villes occidentales, les situations politiques houleuses au Moyen-Orient ou encore, la pol?mique entourant les caricatures du Proph?te Mahomet et celle entourant le port du kirpan et du voile, sont tous des sympt?mes de ce grand conflit des civilisations. Quoi qu’il en soit, en organisant un Sommet interreligieux, la Russie de Poutine a cherch? ? se pr?senter ? la communaut? internationale en tant « qu’?tat multinational ayant une exp?rience unique des relations interethniques ainsi que celle de m?diation en cas de conflits interethniques ou interconfessionnels. » ( LÉVESQUE, Jacques et Andreï Minatchev. 2004. « L'identité et la (…)) La l?gitimit? de ce r?le de m?diation se trouverait dans l’importance d?mographique de la communaut? musulmane russe (environ 20 millions sur 143 millions d’habitants) et de la coexistence entre les cultures russo-chr?tienne et musulmane depuis le VIIe si?cle.

Vladimir Poutine tente donc de convaincre le monde entier du r?le de conciliation pouvant ?tre jou? par la Russie dans le contexte international actuel o? l’islamophobie d’un c?t? et la haine envers l’Occident de l’autre semblent gagner de l’importance dans les foyers des deux camps concern?s. Toutefois, une question doit ?tre pos?e : tenant compte de l’interminable conflit tch?tch?ne, la Russie est-elle cr?dible dans un tel r?le ? Certes, la guerre de Tch?tch?nie n’est pas ? la base une guerre de religion, mais les Tch?tch?nes sont aujourd’hui identifi?s comme des islamistes extr?mistes ou encore, Vladimir Poutine le d?clarait en 1999, comme des terroristes qu’il faut « buter jusque dans les chiottes » ( AVIOUTSKII, Viatcheslav. 2005. « La Russie et l'Islam »,Politique (…)). De son c?t?, l’?glise orthodoxe de Russie donne son appui ? la guerre, accentue ses relations avec les forces militaires et d?core les chars blind?s russes d’effigies religieuses… Par ailleurs, le chef d’?tat russe a beau r?p?ter l’importance de ne pas mettre un signe d’?galit? entre les musulmans dans leur ensemble et les islamistes fanatiques, mais l’amalgame de ces deux termes semble tout de m?me se faire au sein de la communaut? tant russe qu’internationale.

Bref, depuis son arriv?e au pouvoir, Vladimir Poutine tente de faire oublier le conflit tch?tch?ne et de faire de la Russie un acteur incontournable dans les grands dossiers internationaux de s?curit?. En ce sens, m?me si la d?claration conjointe adopt?e par les diff?rents chefs religieux se veut apolitique, l’organisation d’un tel sommet ? quelques jours de celui du G8 constitue un geste hautement politique de la part de l’administration de Poutine qui cherche, par un tel moyen, ? am?liorer la position des pions russes sur le grand ?chiquier de la sc?ne internationale.

Source : The Moscow Times

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

MH370 (41) : l’armée privée de l’émir

Les Emirats sont de la partie dans le trafic d’armes, comme on a pu le ...