Accueil / A C T U A L I T É / La r?ussite Islandaise (reprise ?conomique anticip?e, autonomie politique…) d?range l’imp?rialisme financier

La r?ussite Islandaise (reprise ?conomique anticip?e, autonomie politique…) d?range l’imp?rialisme financier

Source: Alter Info

L’euro n’est pas le bouclier mon?taire qu’on nous avez vendu

Dans une interview reprise par l?agence d?information financi?re
Bloomberg, le Pr?sident de l?Islande, Olafur Grimsson explique 😕 La
diff?rence [avec l?Irlande] c?est qu?en Islande nous avons laiss? les
banques faire faillite. C??taient des banques priv?es et on n?y a pas
inject? d?argent pour les maintenir ? flot ; l?Etat n?a pas ? assumer
cette responsabilit?. ? [1] ? L?Islande se porte bien mieux qu?attendu
?, ajoute le Pr?sident Grimsson qui s?interroge : ? Peut-on demander aux
gens ordinaires ? les agriculteurs et les p?cheurs, les enseignants, les
docteurs et les infirmi?res ? d?assumer la responsabilit? de la faillite
des banques priv?es ? Cette question, qui fut au c?ur du d?bat dans le cas de
la banque islandaise Icesave, va ?tre la question br?lante dans de nombreux
pays europ?ens. ?
L? Islande est sorti de la r?cession au troisi?me trimestre pour la
premi?re fois depuis l?effondrement de son syst?me financier en octobre 2008
selon des statistiques officielles publi?es mardi. . Le PIB a progress? entre
juillet et octobre de 1,2%. [2]

La couronne islandaise, qui avait perdu pr?s de la moiti? de sa valeur en
raison de la crise, s?est stabilis?e « ? un niveau comp?titif » favorable
aux exportations toujours selon le FMI, et l?inflation, qui avait culmin? ?
18%, est redescendue aux alentours de 3%. Des ?conomistes soulignent que le
petit pays a peut-?tre fait un bon choix en laissant chuter ses banques plut?t
que d?injecter ? tour de bras des fonds publics, comme l?a fait l?Irlande
par exemple. Le rebond islandais devrait n?anmoins rester modeste, selon les
derni?res pr?visions de novembre de l?Office national de la statistique. [1] Dans un contexte d?inflation qui entra?ne une d?valuation de ses emprunts.
L?Irlande, elle, est soumise au r?gime d?flationniste de l?Union
mon?taire europ?enne qui alourdit le poids de sa dette.

[1] [ Courrier international du 16/12/2010 ] http://www.courrierinternational.com/article/2010/12/16/islande-qui-rit-irlande-qui-pleure

[2] [L?Expansion via l?AFP dat? du 10 d?cembre 2010] http://www.lexpansion.com/economie/l-islande-sort-de-la-recession_244719.html

On n’entend pas un bruit sur la r?volution islandaise dans les m?dias aux
ordres

En 2008, confront? ? la faillite brutale du syst?me bancaire, le pays fait
le choix de nationaliser les banques. Tr?s vite le pays doit faire face ? la
faillite d?Icesave, une banque en ligne dont les op?rations ?taient
tourn?es notamment vers le Royaume-Uni. Sous la pression de la commission
europ?enne le gouvernement soumet un projet de loi au parlement pr?voyant le
r?glement de la dette par l’Etat islandais. Le parlement vote le renflouement
des banques. Le texte pr?voit le paiement ?chelonn? d’ici ? 2024 d’environ
3,8 milliards d’euros, soit l’?quivalent de pr?s de 40% du produit
int?rieur brut annuel de l’?le, ruin?e par l’effondrement de ses banques en
octobre 2008. Mais les contribuables irlandais ne l’entendent pas de cette
oreille. Une p?tition citoyenne circule, ratifi?e par pr?s d’un islandais
sur quatre. Le Pr?sident du pays, Olafur Grimsson refuse de promulguer la
d?cision ?minemment politique et prend l’initiative de soumettre ce choix de
politique ? r?f?rendum. Les Islandais rejetteront le texte ? la majorit?
?crasante de 93%.

Cons?cration de cette r?volution, l??lection d?une Assembl?e
constituante le 27 novembre 2010. Un appel ? candidatures a suscit? des
vocations chez 522 volontaires soutenus par une trentaine, chacun soutenus par
au moins une trentaine de personnes. C?est parmi eux qu?ont ?t? ?lus les
25 constituants.

Les constituants se r?uniront ? partir de la mi-f?vrier 2011 et rendront
leur copie avant l??t?. Parmi les propositions qui reviennent le plus
souvent, on peut noter la r?affirmation de la s?paration de l??glise et de
l??tat, la nationalisation de l?ensemble des ressources naturelles et une
s?paration claire des pouvoirs ex?cutif et l?gislatif. Il s?agit donc de
l??laboration d?un nouveau contrat social et, pour un tel objectif, il
faut, ce que beaucoup ici semblent ignorer, la participation de toute la nation.

Dans une interview avec l?agence d?information financi?re Bloomberg, le
Pr?sident Olafur Grimsson explique:
? La diff?rence [avec l?Irlande] c?est qu?en Islande nous avons
laiss? les banques faire faillite. C??taient des banques priv?es et on
n?y a pas inject? d?argent pour les maintenir ? flot ; l?Etat n?a pas
? assumer cette responsabilit?. ? Il rench?rit 😕 L?Islande se porte bien
mieux qu?attendu ? et ajoute : ? Peut-on demander aux gens ordinaires ?
les agriculteurs et les p?cheurs, les enseignants, les docteurs et les
infirmi?res ? d?assumer la responsabilit? de la faillite des banques
priv?es ? Cette question, qui fut au c?ur du d?bat dans le cas de la banque
islandaise Icesave, va ?tre la question br?lante dans de nombreux pays
europ?ens. ?

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Castex et Casse-toi sont dans un bateau

Castex tombe à l’eau, qui est-ce qui reste ? Si Castex sait nager, il peut s’en ...

3 Commentaire

  1. avatar

    Effectivement les médias tradis sont très discrets sur cette sortie de crise islandaise …
    On se demande pourquoi !
    Merci pour ces infos !
    Tk.

  2. avatar

    Shuttt… circulez, ya rien à voir….

  3. avatar

    Ah, les banques en ligne , manquait plus que ça !

    Ca inspire confiance !