Accueil / A C T U A L I T É / La qualit? de la blogosph?re qu?b?coise
Le dernier rempart de la libert? d’expression est l’Internet, qui n’est plus tant virtuel que r?el, surtout de par son impact sur le d?roulement de la r?alit? autour de nous, de l’?volution de la pens?e et de la fa?on dont l’information circule. La libert? d’expression est plus qu’un droit qu’on doit r?clamer. La seule mani?re [...]

La qualit? de la blogosph?re qu?b?coise

Le dernier rempart de la libert? d’expression est l’Internet, qui n’est plus tant virtuel que r?el, surtout de par son impact sur le d?roulement de la r?alit? autour de nous, de l’?volution de la pens?e et de la fa?on dont l’information circule.

La libert? d’expression est plus qu’un droit qu’on doit r?clamer. La seule mani?re efficace de la prot?ger est en fait d’exercer ce droit fondamental. Si on exerce ce droit rigoureusement, avec respect et int?grit?, tout en ?tant honn?te dans sa d?marche, un peuple ne peut que s’enrichir mutuellement et grandir. Le but n’?tant pas n?cessairement d’avoir raison ? tous coup, mais bien d’?changer, de partager notre morceau de v?rit? pour mieux peindre cette vue d’ensemble de ce que nous sommes et o? nous voulons aller. L’important n’est pas d’op?rer un choc des ?gos et des vanit?s, mais plut?t d’entreprendre une conversation avec l’autre et de renforcer la coh?sion sociale, le sens critique et ainsi, la force d’un peuple.

Nous sommes ? l’?re de l’information. Le nouveau pouvoir, bien qu’anciennement tout aussi primordial, est l’information. Un individu bien inform? sera en mesure de prendre de bien meilleures d?cisions dans tous les domaines de sa vie. Il en est de m?me pour les populations. Une population bien inform?e est consid?rablement mieux prot?g?e contre la d?sinformation, la propagande et la manipulation.

Il doit ?tre excessivement clair qu’on ne peut plus d?sormais compter sur les m?dias de masse pour avoir l’heure juste. Les m?dias sont devenus en grande partie des courroies de transmission, les haut-parleurs de la classe dirigeante. Depuis plusieurs ann?es maintenant, les journaux sont en d?clins constants et les m?dias t?l?vis?s voient leurs cotes d’?coute graduellement diminuer. Est-ce que les gens ont cess? de vouloir s’informer? Sont-ils partis jouer au golf et vaquer ? d’autres occupations? Non. Ils se sont simplement tourn?s vers d’autres sources plus cr?dibles et justes ? travers un autre m?dium, l’Internet. Les m?dias ont beau vouloir discr?diter l’Internet, en rire et l’?tiqueter de source non-fiable, il n’en demeure pas moins qu’on peut y trouver tout ce qu’on cherche: du pire au meilleur. Il suffit de choisir ad?quatement, tout comme on peut choisir entre le journal ? potin de la ville versus celui qui fait du grand reportage d’enqu?te de haute qualit?. Ce n’est pas le m?dium qui est garant de qualit?, mais plut?t l’implication, la volont? et la motivation de ceux qui se trouvent derri?re celui-ci.

Les grandes caract?ristiques de la blogosph?re et de l’Internet consistent dans le fait qu’ils sont interactifs et infiniment plus libres dans leur utilisation, autant que dans le contenu qu’on peut choisi ? sa guise et dans la mani?re dont on peut y ajouter son grain de sel.

La blogosph?re qu?b?coise n’est certes pas aussi aussi vaste et bien d?velopp?e que celle de la France, mais elle a l’avantage d’?tre la plus libre. Demandez-le aux Fran?ais, il n’est plus possible de dire grand chose en France sans que la police de la pens?e intervienne et vous tape sur les doigts. Avec la loi HADOPI et sa prochaine version envisag?e, ainsi que les multiples autres tendances vers la censure et de contr?le du contenu d’Internet, il est encore heureux, bien que surprenant, qu’au Qu?bec, la libert? d’expression soit encore en si bon ?tat. Faut-il perdre quelque chose de pr?cieux avant de se rendre compte de son ultime importance et valeur? C’est au peuple ? d?cider. En fait, c’est le peuple qui d?termine tout en fin de compte, de par ses actions… ou inactions.

La population ne peut plus d?pendre des m?dias traditionnels pour ?tre bien inform?s et s’attendre ? ce qu’ils nous rapportent l’ensemble des informations n?cessaires pour mieux comprendre le monde lequel elle vit. Prenez par exemple le cas du 9/11, des guerres au Moyen-Orient vendues ? grands coups de mensonges et d?sinformation, de la p?riode pr?-?croulement de l’?conomie alors que tous les canaux principaux nous rapportaient qu’il n’y avait point de crise ? l’horizon, et ainsi de suite.

Notre responsabilit? n’est pas uniquement de bien se renseigner, de s’informer ad?quatement et de s’?duquer soi-m?me, mais plus sp?cialement de transmettre ces informations. Il ne sert ? rien de s’insurger contre les m?dias de masse, il suffit simplement de devenir les m?dias.

Force est de constater ? quel point la blogosph?re francophone et sp?cifiquement qu?b?coise sont en pleine ?volution. Il y a des hauts et des bas, mais en g?n?ral, elle se d?veloppe vers toujours plus de qualit?. Et quand je dis “qualit?”, cela inclut autant les auteurs que les lecteurs et commentateurs. Je suis r?guli?rement enchant? de voir ? quel point nous avons appris ? cohabiter ici et d’?voluer ensemble, en ?changeant, opposant nos points de vues et en discutant dans un calme assez g?n?ralis?. Cela demande de la maturit? et un profond d?sir d’avancer ensemble, d’ouvrir un dialogue qui m?me s’il n’est pas toujours l’expression d’un accord commun, peut ?tre f?cond et avoir un impact sur le d?veloppement de notre pens?e autant individuellement que collectivement. L’apport de quiconque peut ?tre la cl? d’une nouvelle dimension pour un autre. Un acte individuel a un impact, il n’est pas vrai qu’on ne peut rien faire et rien changer.

Si j’?cris tout cela, c’est pour vous dire que Les 7 du Qu?bec se lancent dans une nouvelle aventure. Mais cette aventure ne d?pend pas que de nous. Elle d?pend de vous, surtout. Il s’en est fallu de peu pour qu’on voit disparaitre les deux plateformes qu?b?coises de journalisme citoyen. L’une d’elle, la plus vieille, est CentPapiers. Nous sommes quelques-uns ? avoir d?cid?s de se lever et faire quelque chose pour ?viter de voir cette plateforme disparaitre. Ce ne sera pas facile, car malgr? tous les efforts que nous sommes pr?ts ? d?ployer, nous sommes ? la merci d’une seule chose qui hors de notre contr?le: l’int?r?t de la population ? exercer et prot?ger la libert? d’expression sur le dernier m?dium o? elle existe non pas virtuellement, mais r?ellement.

Personne ne peut jouer les h?ros ou pr?tendre ?tre un g?nie. C’est un choix collectif ? faire. Voulons-nous avoir une blogosph?re qu?b?coise vibrante, libre et unie ? l’aide d’une plateforme o? peuvent se rencontrer, discuter et partager de l’information, ou si nous pr?f?rons ?tre dispers?s dans les quatre coins de cette dimension?

Si on peut ?tre fier et s’identifier aux succ?s d’une ?quipe sportive comme les Canadiens ou les Alouettes de Montr?al, comment ne pourrait-il pas ?tre possible de faire pareil avec la blogosph?re qu?b?coise et le journalisme citoyen? Il est toujours possible de faire mieux, de s’am?liorer. Il ne faut pas attendre qu’on organise nos vies et qu’on nous prenne en charge. Il n’y a pas de h?ros qui vont venir nous sauver. C’est un mythe Hollywoodien. Nous devons jouer en ?quipe. Les h?ros sont ceux qui sont des gens ordinaires qui d?cident seulement de ne pas vivre ? genoux avec l’?chine pli?e et d’unie leur force. La cr?dibilit? se b?tit et elle se m?rite par la qualit? de ce qu’on offre. Pour y arriver, il faut savoir se tremper et partir ? l’aventure. Il faut y croire.

Je crois personnellement convaincu de la qualit? de notre blogosph?re. Apr?s presque deux ans pass?s avec vous, j’ai d?couvert une mine de gens d’une grande int?grit? et intelligence, bien inform?s et humanistes. ?a donne beaucoup confiance en notre potentiel. J’ai l’impression d’appartenir ? une grande famille, une communaut? de gens curieux, int?ress?s et intenses, bien en vie. Une communaut? qui a d?cid? de ne pas baisser les bras, qui cherche des solutions ensemble et par-dessus tout, qui a d?cid? de se prendre en main et d’assumer ses responsabilit?s.

Il reste bien ?videmment du chemin ? faire. Ce chemin doit ?tre parcouru ensemble. Ce n’est pas l’affaire d’un individu, mais bien celui d’une volont? collective. ? un moment o? la technologie des t?l?communications n’ont jamais ?t? aussi avanc?es, la censure et la police de la pens?e menacent grandement la libert? d’expression.

Il n’y a qu’un moyen v?ritable de la prot?ger: c’est de l’exercer.

D’ici peu, Les 7 du Qu?bec fonctionnera en symbiose avec CentPapiers dans le but principal d’apporter un maximum de possibilit?s et d’outils pour vous tous. Sans la certitude d’avoir parmi nous les meilleurs lecteurs et intervenants de la blogosph?re qu?b?coise, nous ne tenterions pas cette aventure avec les sacrifices qu’elle implique.

C’est donc avec grande humilit? que je vous invite tous cordialement ? former la plus grande ?quipe possible de r?daction, de lecteurs et de commentateurs de qualit? que nous puissions. Si plusieurs se questionnent ? savoir ce qu’ils peuvent faire et quelle action concr?te poser, je pense que de contribuer ? rendre l’information accessible ? tous et ? favoriser les ?changes entre citoyens constitue un vecteur important de la force d’un peuple. Un peuple bien inform? en est un bien difficile ? manipuler.? Un peuple bien ?duqu? et ayant la possibilit? de s’?manciper intellectuellement et spirituellement est la garantie d’un futur meilleur, ainsi capables de faire des choix ?clair?s et d’?tre souverain. Le sc?nario cauchemar de l’Establishment qui aimerait mieux avoir une population docile, ignorante, ob?issante et facilement contr?lable.

Je vous salue bien bas en esp?rant ?tre parmi vous tr?s longtemps, fr?res et soeurs.

Fran?ois Marginean

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Amnon Weinstein et les « Violons de l’Espoir »

Les « Violons de l’Espoir » sont un ensemble d’instruments à cordes (violons, altos et violoncelles) qui ...

2 Commentaire

  1. avatar

    Bonjour François,
    J’ai déjà dit à quelqu’un – sur le site des 7, je crois – que la qualité de la blogosphère avait fini par dépasser en qualité les journaux de papier.
    On a ri…
    Je maintiens mon affirmation. Mieux encore, je crois que si elle se civilise selon la bonne volonté, et qu’on y participe, la blogosphère est l’endroit tout désigné pour « voir un peu clair » dans toute cette obscurité « sociale ».
    Bonne journée!

  2. avatar

    Bonjour Gaëtan,

    Ça fait plusieurs années que je pense cela moi aussi. Le fait est que je peux faire toutes mes recherches depuis dix sur Internet, où presque tout ce que nous pouvons désirer et disponible. Il suffit de savoir où aller pour trouver les sources fiables d’informations et le tour est joué! Tout est à la portée des doigts, pour le peu qu’on soit moindrement intéressé et curieux pour comprendre le monde dans lequel on vit et soi-même.

    Cordialement,

    François M.