Accueil / A C T U A L I T É / La politique, la plus destructrice des bombes?

La politique, la plus destructrice des bombes?

La r?alit? d?passe souvent la fiction!

Qui aurait pr?dit qu?en 2012, Hiroshima, la ville d?truite par un bombardement atomique en 1945, rena?trait de ses cendres en une grandiose cit?, alors que D?troit, ville prosp?re et cossue qui fut longtemps le fleuron am?ricain de l?automobile, deviendrait une ville fant?me, d?sert?e, o? les maisons se vendent comme des bouch?es de pain, o? la pauvret? et la maladie s?vissent.

Hiroshima, la le?on d?histoire d?inhumanit?
Une d?cision politique sans doute tr?s lourde ? prendre en 1945 que celle du bombardement atomique des villes Hiroshima et Nagasaki, d?cision suite ? l?accord de Postdam sign? par les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l?Union sovi?tique, ultimatum refus? par les Japonais, ce qui provoqua le d?clenchement de la bombe!

Mis?re ou gloire? Du c?t? des opposants, on estime l?acte cruel et inutile puisqu?il tua plus de civils que de militaires. De celui des partisans, on all?guait que la bombe allait raccourcir la guerre de plusieurs mois, ce qui sauverait des milliers de soldats am?ricains ainsi que des civils et des prisonniers de guerre.

? tout jamais, l?explosion atomique de la ville d?Hiroshima est devenue pour tous le symbole d?une lutte contre la guerre et les armes atomiques. Un acte ? ne pas reproduire!

L?explosion, la chaleur et l?incendie g?ant qui s?ensuivirent tu?rent des milliers de personnes. Apr?s l?explosion, le nuage atomique atteignit des zones plus froides et la pluie se mit ? tomber sur la ville, une pluie de poussi?res radioactives et d?une couleur fonc?e ? ?black rain?. On ne sait pas combien de morts, certains disent 130 000, d?autres 250 000, et m?me plus, sans compter les agonisants et les survivants qui tra?n?rent des s?quelles toute leur vie (br?lures profondes, cancers, ruptures de tympans, de sinus, maladies pulmonaires, pertes de cheveux, etc. etc. etc.)

Quand les Am?ricains d?barqu?rent dans la ville ? la fin d?ao?t 1945 sous les ordres du g?n?ral Marshall, ils interview?rent des centaines de personnes qui avaient v?cu l?explosion atomique, t?moignages qui permirent de comprendre les effets de la bombe atomique sur les humains.

Aujourd?hui, Hiroshima est devenue une ville fabuleuse, avec des jardins extraordinaires, des fleurs et des oasis rafra?chissantes. Comme la fleur du lotus qui s??panouit dans la boue, elle s?est ?panouie ? Une d?cision politique du gouvernement japonais qui n?a pas l?sin? sur les co?ts pour sa reconstruction, soucieux d?en faire le symbole de la ville de la paix.

Notons au passage que le gouvernement n?a pas pris la m?me d?cision pour la ville de Nagasaki.

D?troit aujourd?hui
Qu?est-il arriv? ? D?troit, la plus grande ville du Michigan, si florissante dans le pass?, qui voit aujourd?hui ses ann?es de vaches maigres en avant d?elle!

Certains l?appellent la ?ville qui r?tr?cit?, car en un demi-si?cle, elle a perdu plus de la moiti? de sa population, soit pr?s d?un million de personnes. Il est certain que la vente des pr?ts ? taux variables que les Lib?raux ?rig?rent comme mod?le d?int?gration ? la soci?t? de consommation, entre autres, pour les plus d?munis qui ne pouvaient acc?der ? la propri?t?, n?a pas rempli ses promesses!

La faillite de milliers d?emprunteurs incapables de faire face ? l?augmentation de leurs mensualit?s, a pr?cipit? le nombre des expropriations dans la ville. En quelques ann?es seulement, environ 100 000 habitations auraient ?t? saisies par la municipalit? (en passant, l?establishement impersonnel n?a ni conscience ni c?ur). La ville des Big Three ? General Motors, Ford et Chrysler ? o? r?gnent plus que jamais peur et racisme, est devenue une des m?tropoles les plus pauvres du pays, avec un tiers de ses habitants qui vivent sous le seuil de pauvret?, et la plus s?gr?gu?e avec pr?s de huit habitants sur dix qui sont noirs, une sorte d?apartheid am?ricain qui se vit entre la Ville-centre et les suburbs, entre taudis et pavillons cossus.

La ville est dans une faillite ?conomique, doubl?e d?une d?sertification industrielle et d?une baisse d?mographique. Depuis 2008, une perte de 400 000 emplois dans l?industrie automobile. Un taux de ch?mage pas loin de 50 %.

Les politiciens, les environnementalistes, ?conomistes et autres sp?cialistes, devront faire preuve d?imagination et de bon sens pour stopper ce mouvement de chute et ? s??panouir ? l?image de la fleur de lotus, ce qui n?est sans doute pas pour demain matin.

Images ? regarder
Il n?y a rien de plus ? dire.

Seulement regarder les images qui suivent en pesant sur le lien ci-dessous. Une image vaut mille mots dit-on, et elles font r?fl?chir par leur intensit? m?me.

Merci ? mon ami Yvan Gingras qui m?a fait parvenir ce powerpoint.

Carolle Anne Dessureault

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Perruches : faut-il craindre un « grand remplacement » ?

C’est un fait avéré : les perruches à collier et les perruches moine sont de plus ...

13 Commentaire

  1. avatar

    Merci pour cet article qui donne beaucoup à réfléchir. Le diaporama illustre bien les grandes contradictions qui marquent notre époque.

    • avatar
      Carolle Anne Dessureault

      Bonjour Oscar,

      Merci pour le commentaire.

      Malheureusement, quand on lit plus bas la réponse de Fafo, il semblerait que le power point sur Hiroshima manque de réalisme, serait truqué!

      Malgré tout, comme vous le mentionnez si bien, les grandes contradictions marquent notre époque.

      Bonne fin de journée,

      CAD

  2. avatar

    Bonjour,

    je vis à Hiroshima depuis 6 ans, et je peux vous assurer qu’aucune des photos récentes de ce powerpoint ne sont des photos d’Hiroshima. Les seules vraies photos d’Hiroshima sont les 2 photos des ruines après le bombardement. Les photos de nuit sont des photos de Yokohama (en tout cas celles du port avec l’immeuble en forme de voile et la grande roue).

    C’est bien dommage parce que ça ne donne pas tellement de crédibilité aux informations que vous diffusez et on a la nette impression que vous traffiquez l’information pour servir votre discours militant.

    Sur le fond vous n’avez pas complètement tort, ni totalement raison non plus. Hiroshima est une ville moderne qui a su se reconstruire après la bombe atomique, c’est vrai. Le centre n’est pas désagréable, mais ce n’est pas « une ville fabuleuse, avec des jardins extraordinaires, des fleurs et des oasis rafraîchissantes »… Ca c’est du conte de fée ! Hiroshima c’est surtout une ville très industrielle puisque c’est le berceau de Mazda dont les usines tentaculaires font vivre des dizaine de milliers d’employés et de sous-traitants. Ca sent parfois un peu le plastique ou la métallurgie, et depuis 2008, l’industrie automobile a souffert. Les premiers à en payer le prix ont été les ouvriers immigrés, qui ont été remerciés les premiers et parfois renvoyés dans leur pays si leur visa était expiré. Je ne connais pas les chiffres de cette crise à Hiroshima, mais ça doit pouvoir se trouver en cherchant un peu.

    Bref, vérifiez vos sources si vous voulez faire du journalisme crédible !

    • avatar
      Carolle Anne Dessureault

      Bonjour,

      Je ne peux que vous remercier des informations que vous me fournissez, et je ferai une rectification à ce propos dans mon article de la semaine prochaine.

      La vérification des sources n’est pas toujours facile, je m’en rends compte.

      En tout cas, je voulais surtout mettre en relief les désastres causés par des décisions humaines.

      Je vous souhaite une bonne journée,

      CAD

  3. avatar

    D’accord avec le commentaire de FAFO.

    Je me rappelle avoir pensé en voyant la cité de «rêve» à la New York ou Hong Kong du pps : «quel magnifique éloge à la croissance économique!». Certes, comme le suggère Mme Dessureault, il faut reconstruire, mais comment? Je suis également en faveur des jardins et oasis en remplacement des fabuleuses tours de trading…

    Malheureusement, la guerre et le pillage sont encore les deux sources de revenus les plus fiables sur cette planète. Et puis, il semble que nous n’ayons pas encore tiré les leçons qu’il fallait du nucléaire… On ne largue peut-être plus de bombes atomiques, mais chaque centrale nucléaire est en soi une bombe à retardement.

    • avatar
      Carolle Anne Dessureault

      En continuité avec ma réponse et la vôtre au message de Fafo, je ne peux que souhaiter que la guerre, et toutes les sortes de guerres, cessent. Je sais que ce n’est pas en mon pouvoir personnel.

      L’évolution de l’humain vers l’intégrité est plus lente que celle des technologies, mais il faut continuer à l’espérer, à en parler, pour que de plus en plus de personnes transportent ces pensées.

      Quant aux centrales nucléaires… on s’entend pour dire qu’elles présentent un risque …

      CAD

    • avatar

      Mon commentaire ne visait pas le «fond» de votre article qui, bien sûr, importe plus que l’enrobage.

      Si cela peut vous encourager, j’aimerais ajouter que depuis 2009 plusieurs citoyens se sont regroupés pour des projets d’agriculture urbaine visant à revitaliser des terres inoccupées à Détroit. Au départ, on visait 10 000 acres. Pour l’instant le plan couvre 200 acres, car des limites légales, politiques, logistiques et administratives ralentissent sa réalisation. Ce projet inclut également des plantations d’arbres.

      Bref, il y a quand même de l’espoir.

      Hantz Farms Detroit incluant vidéo :
      http://www.hantzfarmsdetroit.com/introduction.html

      Detroit Farm Plan Taking Root :
      http://online.wsj.com/article/SB10001424052702304898704577479090390757800.html

      J’ose espérer que ces sites sont « fiables » 🙂

  4. avatar

    «On ne largue peut-être plus de bombes atomiques, mais chaque centrale nucléaire est en soi une bombe à retardement.»

    N’importe quoi : faut vraiment rien connaître (comme la plupart des anti-nucléaire) pour affirmer une telle chose. (quoique je vous laisse le bénéfice du doute, c’est peut-être juste l’emploi de beau jeu de mots!).

    Vous auriez pu dire: chaque centrale est un risque (genre Tcherno, Fuk) et là au moins c’est crédible: mais dire que c’est une bombe, c’est afficher une ignorance crasse.

    Tchernobyl: au cas où vous ne le sauriez pas, ce ne fut pas une nucléaire: ce fut une explosion de vapeur qui dispersa les composants radioatifs dans l’atmosphère. (une simple enceinte de béton, qu’il n’avait pas à Tcherno alors que tous les autres centrales occidentales en avaient, aurait empêché un tel évènement; comme à Three Miles Islands: le réacteur à fondu: le pire qui puisse arriver, et tout a été confiné dans le réacteur: vous perdez de l’argent, ça oui, mais zéro émission, zéro mort; Tcherno fut volontairement fait fonctionner à un état sous-critique instable, demandez aux soviet pourquoi!!!
    Et japon, juste au cas où vous l’aurez oublié: TOUS les morts sont dus au tsunami, une catastrophe naturelle; zéro à cause des centrales nucléaires; et encore ici, aucune explosion nucléaire. ).

    Pour obtenir une bombe nucléaire: il faut une concentration énorme d’Uranium 235 à plus de 90% de concentration. Par ordre de comparaison, dans la nature, le ratio Uranium 238 (non fissible) / Uranium 235 (fissible) est de 99,3% / 0,7%.

    Les réacteurs Candu canadien: utilise l’Uranium naturel (ie la même proportion que dans la nature).
    Les autres réacteurs, les plus communs, utilisent de l’Ur 235 à 3%.
    Physiquement, à une telle concentration (3%) c’est absolument impossible de déclencher une réaction en chaîne qui mène à une explosion nucléaire. Le dégagement de chaleur de la réaction à 3% peut faire surchauffer de l’eau (si celle-ci n’est pas constamment changer), mais jamais déclencher une bombe qui doit avoir une concentration, une densité de réaction nucléaire énorme en quelques mili-secondes.

  5. avatar

    «ce ne fut pas une nucléaire»
    Ce ne fut pas une explosion nucléaire…

  6. avatar

    Il est dommage qu’aient circulé sur le net des photos de Yokohama pour mousser Hiroshima, ce qui me rappelle une exposition a Paris, au Palais de Tokyo, dont on avait mis en coverture de la brochure l’image plus grandiose du Palais de Chaillot…

    Le plus dommage, toutefois, c’est que la confusion n’ait pas été sur l’autre volet… Car que la beauté montrée soit a Yokohama et le succès de Hiroshima plus modeste, on reste néanmoins dans la bonne nouvelle… J’aurais préféré qu’on découvre que les photos de Détroit étaient d’ailleurs, ou mieux, d’une autre époque…

    Hélas, le message terrible de l’article reste vrai et inchangé : ce qui a été la 4eme ville des USA et le symbole même de l’industrie du XXe sièclc est aujourd’hui, pour une bonne part, un agglomérat de taudis délabrés, de quartiers abandonnés où les services publics ne sont plus offerts et une jungle où l’on ne s’aventure pas la nuit… c’est de ÇA qu’il faut surtout se souvenir

    L’important, Carolle, n’est pas que vos sources vous « aient eue » (on se fait tous avoir, à l’occasion 😉 Mais que nous vous ayons et que vous nous ayez fait toucher du doigt le drame de l’Amérique en décomposition et de ses dizaines de millions de miséreux.

    PJCA

    • avatar
      Carolle Anne Dessureault

      Bonjour Pierre,

      Ah! Vous me voyez bouche bée … pour de bonnes raisons.

      Merci infiniment pour avoir mis le doigt sur l’essentiel : l’Amérique en décomposition et ses millions de miséreux.

      Merci de votre encouragement, je me sens un peu moins mal de «m’être fait avoir» (sources truquées), et croyez tout de même que je ferai preuve dans le futur d’une plus grande vigilance.

      CAD

  7. avatar

    Dans la même veine que PJCA, je salue les efforts que vous faites malgré que votre éducation semble avoir été dans une autre langue.

    Les maisons de Chicago se vendent POUR une bouchée de pain. Nous voyons là l’avenir d’Hiroshima.

    (F)

  8. avatar

    Correction :

    Les maisons de DÉTROIT…Le passé d’Hiroshima montrait l’avenir de DÉTROIT qui montre l’Avenir d’Hiroshima.:-S

    (F)