Accueil / T Y P E S / Articles / La naissance de l’univers ? partir de Rien (9)

La naissance de l’univers ? partir de Rien (9)

La s?quence chronologique de l??re de Planck fut?:

1-??? ?tat statique d?un point

2-??? Prise de conscience non nulle de ??l??tret? du point par lui-m?me, produisant un d?s?quilibre entre « ce qui est » et « ce qui n’est pas ».

3-??? Production non nulle d??nergie cin?tique

4-??? ?talement graduel du point qui est ??tout ce qui est??.

5-??? Apparition de la cons?quence ??centrifuge?? durant le premier tour.

6-??? Apparition de la ??r?action?? centrip?te au d?but du 2e tour.

7-??? Augmentation exponentielle de l?intensit? ?nerg?tique de la surface qui s??tale ainsi que de la diff?rence d?intensit? ?nerg?tique entre la partie centrifuge/centrip?te.

8-??? D?chirement des deux monop?les l?un de l?autre et lib?ration de toutes l??nergie accumul?e depuis le d?but des rotations.

9-??? Projection du monop?le centrifuge, explos? en une infinit? de morceaux, produisant l?espace dans lequel il se d?place ? une vitesse presque de la lumi?re parce qu?il poss?de, maintenant, un demi spin du sens contraire ? celui de son d?placement.

10-????????? D?but de l?expansion de l?univers qui est une « particule » essentiellement?compos?e de neutrino en mouvement rectiligne dans tous les sens produisant l’expansion de cette « particule ».

11-????????? Lorsque la « particule » univers est expansionn?e ?? 10^-15 m, insertion du monop?le gluon.? ? 10^-14 m, ?apparition de l?onde magn?tique se joignant ? l?onde ?lectronique pour produire un univers ?lectromagn?tique qui devient, en fait, une particule photon, un quantum d??nergie en expansion ? intensit? de 10^28 eV.

12-????????? D?but de la dilatation de l?onde ?lectromagn?tique interne au quantum universel photon. C’est l’apparition du rayonnement gamma par?fusion de deux gluons.?(On verra plus en d?tail plus loin).

C?est ainsi qu?? l?instant de Planck, la vitesse maximale de d?placement fut d?termin?e par l?arr?t de production et d?accumulation d??nergie cin?tique. Cette vitesse maximale fut celle qui se manifesta lors de l?explosion, c’est-?-dire?: la vitesse de la lumi?re . ?Curieusement, ? cette vitesse maximale, les distances sont nulles et le temps est fig?. C?est dire que pour le photon, c?est l??ternel ??pr?sent?? ??partout??.

Ainsi, o? que nous puissions nous trouver dans l?univers, nous sommes toujours au ??pr?sent?? parce que l?univers est toujours ??au pr?sent??; et nous sommes toujours « au centre » de l’univers, car le centre est partout dans l’univers. Cons?quemment, le temps et la distance sont une dualit? de la m?me chose, c’est ? dire la distance, donc l’espace. C’est pourquoi, lorsque nous regardons loin dans l’espace, nous regardons ?galement loin dans le pass?. De quelque c?t? que nous tournions notre regard, nous regardons toujours vers le pass?. Nous sommes continuellement dans un pr?sent qui « avance » sans arr?t en cr?ant du « pass? ». Tout comme le mouvement de l’expansion « avance » continuellement en cr?ant de la distance. C’est deux « cr?ations » simultan?es produisent l’espace, qu’on appelle l’espace-temps; dont la nature n’est jamais expliqu?e. Vous en d?tenez maintenant l’explication simple.

La chaleur maximale possible fut ?galement d?termin?e ? cet instant-l? (instant de Planck), tout comme la grosseur du plus petit volume possible qui est de 10^-35 m?tre.

Consid?rons la vue d?ensemble donn?e par ces d?terminants de l?univers.

1-??? Au d?but, la vitesse de d?placement du neutrino fut un peu moindre que la vitesse de la lumi?re; ce qui permit l?apparition de distance ??non nulle?? et de temps ??non fig?. Le neutrino se d?place toujours, m?me aujourd?hui, ? cette vitesse pr?s de celle de la lumi?re. C?est donc lui qui produit la distance, c’est-?-dire?: l?espace et le temps. Et c?est la vitesse d?un objet qui d?termine la longueur de la distance et la dur?e du temps qui passe. ? une vitesse ??non nulle?? la distance… est?. et le temps… est ?.? la vitesse de la lumi?re le temps se fige et la distance dispara?t. Autrement dit, un objet se d?pla?ant ? la vitesse de la lumi?re atteint un ?tat de ??non mouvement??. (Un peu comme lorsque vous ??driblez?? un ballon de basket ball. Si vous produisez toujours la m?me intensit? de pouss?e sur le ballon en diminuant graduellement la hauteur de son rebondissement, vous augmenterez la fr?quence des bonds du ballon jusqu?au point o? vous atteindrez la fr?quence maximale et que vous serez en train de poussez le ballon en l?immobilisant sur le plancher. La fr?quence maximale du ??dribbling?? sera l?immobilisation du ballon sur le plancher. Le contraire, c’est ? dire l’annullation compl?te de fr?quence fera que votre ballon restera flottant dans les airs, immobile).

2-??? Le d?part de l?univers fut un ???tat?? de potentialit? ? ?tre r?alis?e et la fin de l?univers sera un ???tat?? de potentialit? r?alis?e. C’est la d?finition d’une ?volution.

Mais quand et comment est apparue la mati?re?

L?histoire de la mati?re dans notre univers commence avec l?apparition du gluon lorsque notre univers tridimensionnel acquit une longueur d?onde de 10^-15 m. C?est seulement ? ce moment-l? que le gluon pu ??s?introduire?? dans notre univers. La caract?ristique ??centrip?te?? qui s??tait d?velopp?e durant l??re de Planck avait explos? elle-aussi ? l?instant de Planck. Par contre, comme cette caract?ristique ?tait de ??retenir en une unit?, cette unit? potentielle, apr?s l?explosion?n?cessitait une dimension (grosseur) minimale pour se manifester. Cette ??grosseur?? minimale ?tait de 10^-15 m. C?est le volume minimal dans lequel se manifeste le ??champ d?action?? d?un gluon. On a d?j? vu que la caract?ristique du gluon est la m?me que celle de la force centrip?te; ce qui permet d?identifier le gluon comme ?tant une ??mat?rialisation?? de cette caract?ristique centrip?te.

Ceci dit, lors de l?explosion de la ??singularit? du mur de Planck (? 10^-43 sec apr?s t=0), il y eut une p?riode strictement d?expansion de l?univers sans aucune influence de ??retenu?? qui dura le temps n?cessaire pour que l?univers passe d?une dimension de 10^-35 m ? celle de 10^-15m. Et ? ce moment-l? apparu, comme on vient de le mentionner, le gluon.

Mais comme l?univers continuait son expansion, la dimension du gluon devint tr?s rapidement en d?s?quilibre avec l?espace qui l?entourait; de sorte que?deux gluons?fusionn?rent produisant deux particules massives appel?es Quark Up et antiquark Up (On verra plus loin). Une autre fa?on de voir la chose serait que la d?sint?gration du gluon est une ??dilution?? de son ?nergie dans un espace plus grand. On conna?t la grosseur d?un quark qui est de 10^-18 m. Donc un quark est plus petit qu?un gluon. Mais lors de cette d?sint?gration, il y a formation de deux quarks. Ce qui produit un volume plus gros qu?un gluon.

Donc, ce qui se d?roule lors de cet ?v?nement, c?est que l?espace entourant le gluon devenant plus grand donc moins ?nerg?tique, oblige le gluon ? se r??quilibrer avec son environnement. Il se d?sint?gre donc en deux quarks (1 quark et 1 antiquark) qui remplissent le nouveau volume d?espace attribu? au gluon et qui en m?me temps, ?quilibre l??nergie de chacun des quarks avec cet environnement. De plus comme cette d?sint?gration est instantan?e, l?espace qui contenait le gluon subit un sursaut de???dilatation?? ?quivalente ? la diff?rence entre 10^-15m et (2x 10^-18m). (Je ne suis pas convaincu de l’exactitude de cette affirmation; mais de toute fa?on, si ceci est erronn?, il n’y a pas eu d’inflation et nous verrons plus loin, si elle est aussi?n?cessaire qu’on le dit).?Cette dilatation est compl?tement dissoci?e de l?expansion de l?univers. C?est alors le d?but de ce que nous appelons ??l?inflation??. Chacune des d?sint?grations successives?: gluon -> quark Top -> quark Strange -> quark Charm? et finalement quark Down ou Up, font subir d?une fa?on extr?mement rapide un ??gonflement??? de l?univers qui n?a aucun effet sur l?expansion de l?univers qui, elle,?continu toujours sont petit bonhomme de chemin. L?inflation n?est pas due ? la manifestation d?une ?nergie quelconque venue de nulle part. Elle est d? ? la d?sint?gration des gluons qui ont cr?? les premi?res particules de mati?re, c’est-?-dire les Quarks et antiquarks. L?inflation de l?univers durera aussi longtemps que les quarks Up et Down ne seront?pas?apparus?dans l’univers pour ensuite, ?s??quilibrer ?nerg?tiquement avec leur espace ambiant. ? noter que l’inflation est essentiellement un « grossissement de chacune des « d?formations spatiales » imbriqu?es l’une dans l’autre.

L??quilibre entre ces particules et l?univers ambiant se fera ?galement par ?mission d??nergie ?lectromagn?tique dont les quanta sont le Zo, W+ et W-. Se manifestera ?galement l?apparition de Taus, de muons et finalement d??lectrons de fa?on successive et en parall?le avec l?apparition des diff?rentes g?n?rations de quarks. L??v?nement se d?roulera sur la dur?e de trois g?n?rations de Quarks. ?videmment, lorsque la mati?re et l?antimati?re entrera en contact, celles-ci s?annihileront en produisant des quanta d??nergie ?lectromagn?tique qui sont les Z0, W+ et W- . Ce qui justifiera le nombre extraordinaire de photons dans l?univers actuel.

? suivre

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Coke en Stock (CCLVII) : par bateaux, aussi…

Aujourd’hui, exceptionnellement, et les jours suivants, on va parler bateaux.  Et surtout voiliers.  Lors du ...

2 Commentaire

  1. avatar

    Je viens de faire une recherche additionnelle sur le rayonnement gamma. Selon la NASA, l’activité galactique (trous noirs) ne peuvent même pas expliquer 30% du rayonnement gamma que capte le satellite Fermi.

    Ce qui appuie notre scénario du rayonnement produit lorsque l’univers était à 10^-14 m. On découvrira plus loin que le rayonnement gamma, dont la caractéristique particulaire est le Zo, servira à créé une partie de la matière baryonique.

    Je fais cette remarque parce que je viens de lire qu’on semble vouloir encore se réfugier derrière la « matière noire » imaginaire pour justifier l’origine du 70% de rayonnement gamma observé en surplus. C’est déprimant!

    Amicalement

    André Lefebvre

  2. avatar

    Assez déprimant pour écrire « créé » au lieu de « créer ». C’est quand même quelque chose! 🙁

    André Lefebvre