Accueil / T Y P E S / Billets / La Ministre canadienne des p?ches agress?e par une activiste anti-chasse au phoque

La Ministre canadienne des p?ches agress?e par une activiste anti-chasse au phoque

imagesLa ministre du Canada des P?ches et Oc?ans, Madame Gail Shae, pronon?ait un discours en Onatrio (Canada) hier, lundi 25 janvier, lorsqu’une activiste?de New-York (USA) s’est approch?e d’elle et lui a lanc? au visage une tourte au tofu.

La ministre a quitt? le podium, s’est essuy? le visage et ? repris son discours. « Cela renforce ma conviction de d?fendre cette industrie [du phoque] » a-t-elle d?clar?e plus tard dans une interview ? The Guardian.

Le geste a ?t? revendiqu? par PETA (People for an Ethical Treatment of Animals), organisme bien connu pour ses pressions contre la chasse au phoque mais aussi contre la p?che « qui fait mal au poisson » et favorable ? une soci?t? v?g?tarienne. Dans un communiqu?, PETA d?clare que cet acte fait partie de sa campagne pour « arr?ter le gouvernement » dans son appui ? la chasse au phoque.

Il est de notori?t? publique que les groupes anti-chasse au phoque?(qui sont v?g?tariens d’o? le tofu)?pr?sentent un double visage : une face respectable d’un c?t? et une face beaucoup plus violente de l’autre. Ce second visage est moins connu du grand public et pourtant c’est ce que l’on appelle les ?co-terroristes. Ceux qui agressent physiquement les personnes pour faire pression comme c’est le cas ici, ceux qui d?truisent des laboratoires de recherche pour lib?rer des animaux (le Animal Liberation Front est r?put? pour cela), ceux qui injectent une substance dangereuse dans des produits pharmaceutiques vendus au grand public (comme ce fut le cas en France avec Novartis en 2009) pour protester contre l’utilisation animale dans les composantes du produit, etc.

Le FBI a une liste longue comme le bras de ces ?co-terroristes qui se manifestent essentiellement au ?tas-Unis mais qui d?bordent d?sormais en Europe et comme on vient de le voir au Canada. On ne compte plus le nombre de condamnations. En mars 2008, le FBI estimait que l’?co-terrorisme ?tait « la menace domestique num?ro 1 » http://www.foxnews.com/story/0,2933,343768,00.html

? aucun moment, les groupes anti-chasse au phoque et v?g?tariens n’ont d?nonc? tous ces actes de vendalismes et de destruction. Leur silence vaut approbation. Aujourd’hui, une organisation qui se veut respectable revendique m?me l’agression sur une Ministre du gouvernement du Canada. Un autre pas est franchit dans l’?vidente collusion qu’entretiennent ces activistes totalitaires?entre eux. Il n’y a pas deux visages mais bel et bien un seul.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Affaire Darmanin : la Faute de Macron

Les polémiques ne faiblissent pas : depuis que Darmanin a été nommé ministre de l’Intérieur, il ...

6 Commentaire

  1. avatar

    « une face respectable d’un côté et une face beaucoup plus violente de l’autre. »

    Mon Dieu, un attentat à la tarte au tofu ! c’est Guantanamo direct !

    Plutot que de courageusement dénoncer la « violence » de ces « terroristes », vous feriez mieux de vous posez la question de l’ultra violence institutionalisée par notre société.

    (Au cas ou vous voudriez vous parer du bon sens et de la tolérance : http://actias.e-monsite.com/rubrique,philosophie,189946.html )

  2. avatar
    marjolaine jolicoeur-AHIMSA

    Et la violence de tuer des phoques avec un bâton pour alimenter l’industrie de la fourrure, pourquoi ne jamais en parler monsieur Dupoulailler?
    Les défenseurs des animaux qui sont contre la révoltante et cruelle chasse aux phoques se retrouvent dans tous les milieux de la société.
    Mettre dans le même sac idéologique Peta, les membres du Front de Libération Animale et même le révérend Linsay (comme votre patronne madame Payette dans un de ses textes), c’et verser dans la désinformation et la propagande.
    Les éco-terroristes c’est ceux qui, par esprit mercantile, vident les océans et massacrent les animaux pour leurs peaux.
    Il semble qu’au Canada il soit maintenant interdit de se prononcer contre la chasse aux phoques sans se faire mettre l’étiquette de terroriste qui bafouent la démocratie. Bonjour la démocratie quand on sait que le gouvernement canadien a payé à une firme la somme de l00 000$ pour « espionner » les opposants à la chasse aux phoques sur Facebook et autres sites.
    Les activistes totalitaires sont maintenant payés par le gouvernement canadien….

  3. avatar

    Quelle cruoté que de retirer une carotte vivante de la terre et de la croquer en vie et la manger toute crue. Moi je suis pour la protection des carottes, il faut cesser cette cruoté.
    Alors, les mangeur de carottes et de tofu, vous bimez le droit de la vie végétale. Je vous lancerais bien un phoque en plein visage.

  4. avatar
    marjolaine jolicoeur-AHIMSA

    Vous devriez essayer de couper les pattes de votre chat à froid, comme vous le faites pour votre carotte. J’espère que votre chat se lancera pas en plein dans votre visage….

  5. avatar

    Ça alors!!!!

    N’allez pas me dire que les carottes n’ont pas droit à la vie normale d’une carotte!!!!

    Répondre en balaçant un phoque en plein visage n’est pas mal du tout. Du moins, c’est d’employer le même genre de moyen de pression.

    À tous de décider si cela est intelligent (Je parle du moyen de pression évidemment).

    Avec les peaux de phoques, les Inuits font de foutues bonnes paires de bottes très chaudes et très étanches. (J’aimerais bien pouvoir m’en payer une paire pour l’hiver prochain. Je suis également curieux à ce que ça goûte, du phoque).

    Du moins aussi longtemps qu’un phoque ne voudra pas me « faire la peau ». D’ailleurs, c’est probablement pour ça que je ne porte pas de bottes en peau de lion.

    Que diriez-vous de faire des bottes en peau d’itinérants ou de « personnes vivant sous le seuil de la pauvreté »? Cela attirerait la conscience de tous vers de vrais problèmes, non?

  6. avatar

    J’oubliais « les pattes de carottes ». Il semble que les marchés d’alimentation le leur coupent avant que je les vois, ces carottes à pattes.

    Espérons que ce n’est pas « à froid ».