Accueil / GOUVERNEMENT / Armée / La lutte contre l?imp?rialisme et le sionisme : une n?cessit? de notre temps

La lutte contre l?imp?rialisme et le sionisme : une n?cessit? de notre temps

La lutte contre l?imp?rialisme et le sionisme : une n?cessit? de notre tempsLa dangerosit? de l??tat d?Isra?l appara?t comme une ?vidence. Les exactions commises soit directement par lui, soit par des alli?s ou des mercenaires nous le rappellent quotidiennement. La presse du r?gime, dans une vaste entreprise de diversion, ne cesse de mettre en avant le programme nucl?aire iranien, sans dire que T?h?ran a toujours manifest? son intention de ne pas d?tenir l?arme atomique? mais sans dire non plus que l??tat sioniste d?tient, lui, quelque quatre-vingts t?tes nucl?aires (rapport 2009 du SIPRI) et que sa capacit? de production de mati?res fissiles ne cesse d??tre d?velopp?e.

En l??tat actuel des connaissances militaires, on estime ? 2.000 km?la port?e des missiles (classiques) que d?tient la R?publique islamique, alors que celle des missiles d?Isra?l est estim?e ? 4.500 km.?Toute l?Europe (except? l?Islande), l?Afrique jusqu?? l?Angola et le Mozambique, et une grande partie de la Russie, de la Chine et des pays de l?Extr?me-Orient se trouvent ainsi directement ? port?e des missiles de Tsahal. Paris, Londres, Rome, Berlin, Moscou, Delhi et m?me Bangkok pourraient ainsi ?tre potentiellement d?truits. C?est d?ailleurs la raison pour laquelle de nombreux ?tats (et pas forc?ment ceux dont la presse occidentale fait ses choux gras) entament des recherches sur l?atome. Avoir l?arme atomique ne signifie pas bien ?videmment l?utiliser, mais donne par rapport ? celui qui en est priv? un ind?niable instrument de chantage. Pour le moment, seuls le continent am?ricain et l?Australie semblent ?tre hors de port?e des missiles atomiques. Mais on peut l?gitimement se demander jusqu?? quand les ?tats-Unis vont tol?rer que leur alli? sioniste, connu de surcro?t comme ?tant tr?s capricieux vis-?-vis de Washington, accroisse encore et encore la puissance et le rayon d?action de ses armes nucl?aires. Inutile en revanche d?atteindre une quelconque r?action de la part des bourgeoisies europ?ennes?: elles sont bien trop l?ches pour le faire.

Les liens qui unissent les ?tats-Unis ? l??tat d?Isra?l sont ?troits. Il est vrai que la pr?sence dans le monde bancaire et la finance d?un grand nombre de juifs tr?s puissants assure ? Isra?l de nombreux avantages, bien que la haute finance n?ait traditionnellement pas de patrie.

Isra?l est un pays trop petit pour ?tre ?conomiquement viable. Il doit donc ?tendre son territoire au d?triment des autres, d?o? son imp?rialisme particuli?rement virulent. Il a besoin, en outre, d?un continuel apport ext?rieur. Des probl?mes ne tarderaient pas ? surgir par exemple si les ?tats-Unis ?taient contraints, du fait de la crise, de r?duire le montant des aides.

Isra?l n?est pas vraiment le c?ur du syst?me capitaliste. C?est un laboratoire o? on exp?rimente des solutions politiques et militaires extr?mes, o? on fait le sale travail que les ?tats-Unis et les autres puissances occidentales pr?f?rent d?l?guer. L??tat h?breu a aussi le ??devoir?? d?exp?rimenter de nouvelles armes sur le dos des Palestiniens ou des Libanais, sans que d?ailleurs l?indignation et le discr?dit ne s?abattent sur les fabricants de mort. Les ?tats-Unis, mais aussi la France, la Grande-Bretagne et l?Italie ne manquent d?cid?ment pas d?air.

Dans le pass?, Isra?l avait pour mission d?emp?cher l?unification des pays arabes qui pouvait se r?aliser autour de l??gypte de Nasser et de rendre impossible la consolidation des r?gimes la?cs et nationalistes, favorisant concomitamment la mont?e des courants confessionnels et portant ? leur paroxysme les conflits religieux. L??tat juif rempla?a opportun?ment les puissances colonialistes anglaise et fran?aise sur le d?clin.

Ces ??fonctions?? sont tr?s importantes pour la bourgeoisie mondialiste,? mais ne suffisent pas ? faire d?Isra?l le c?ur du capitalisme. Ce n?est d?ailleurs pas un hasard si les plus importantes places financi?res se trouvent ? Wall Street et ? la City et pas ? Tel-Aviv.

L?adversaire num?ro un du mouvement ouvrier reste l?imp?rialisme ?tasunien, parce qu?il est depuis des d?cennies en mesure d?intervenir militairement et quasiment n?importe o? (mais pour combien de temps encore??) pour m?ter tout mouvement r?volutionnaire qui ne courberait pas l??chine devant lui. Cette t?che contre-r?volutionnaire par excellence ?tait auparavant accomplie au temps de Marx par la Russie tsariste, au temps de L?nine par l?Angleterre et durant les soixante derni?res ann?es par les ?tats-Unis.

L?imp?rialisme est un ph?nom?ne commun ? tous les pays capitalistes qui ont atteint un certain niveau de ??maturit? financi?re??, et concerne principalement ceux qui r?ussissent ? maintenir une fa?ade d?mocratique, en premier lieu les ?tats-Unis. C?est d?ailleurs en vertu des valeurs d?mocratiques que l?imp?rialisme, ?tatsunien ou occidental, justifie ses interventions ? travers le monde. Nos efforts doivent converger dans la lutte contre ce monstre?; elle ne pourra ?tre r?alis?e qu?en mobilisant les masses et en s?appuyant sur elles.

Cela ne signifie pas qu?on doive sous-estimer l?imp?rialisme isra?lien. Et c?est en mettant d?ailleurs en ?vidence la nature imp?rialiste de l??tat d?Isra?l et en mettant ? mal ses?mythes fondateurs?qui consistent ? substituer au Dieu d?Isra?l ce m?me ?tat qu?on d?masquera le sionisme. Quand Moshe Dayan ?crit le 10 ao?t 1967 dans le Jerusalem Post?: ??si l?on poss?de la Bible, si on se consid?re comme le peuple de la Bible, on devrait ?galement poss?der les terres bibliques, celles des Juges et des Patriarches, de J?rusalem, d?H?bron, de J?richo et d?autres lieux encore??, il estime que son pays n?existe que comme l?accomplissement d?une promesse faite par Dieu Lui-m?me. Il serait donc logiquement ridicule de demander des comptes ? Isra?l sur sa l?gitimit?. C?est l? le c?ur de la th?orie sioniste.

L? o? l?imp?rialisme ?tasunien met en avant la d?esse d?mocratie pour asservir, opprimer et an?antir les peuples, l??tat h?breu brandit le drapeau du Dieu d?Isra?l pour voler les terres palestiniennes, pratiquer une politique inique de colonisation et assassiner en toute impunit?. Diff?rents dans leur essence, l?imp?rialisme et le sionisme sont pourtant ?gaux dans l?ignominie. ?Les peuples du monde n?ont besoin ni de l?un, ni de l?autre. L?imp?rialisme et le sionisme n?ont aucune raison d??tre.

Capitaine Martin

http://www.resistance-politique.fr/article-la-lutte-contre-l-imperialisme-et-le-sionisme-une-necessite-de-notre-temps-113562191.html

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Le petit monde de Donald (11): le petit Goebbels et l’échalas gay du White Power

De pire en pire a-t-on déjà dit précédemment ? La preuve encore aujourd’hui avec l’individu ...