Accueil / A C T U A L I T É / La Libye et la fin des illusions occidentales

La Libye et la fin des illusions occidentales

Cinq mois apr?s le d?but des bombardements, il n?est plus possible de croire la version officielle du d?but des ?v?nements en Libye et des massacres imput?s au ? r?gime de Kadhafi ?. Simultan?ment, il faut d?sormais tenir compte de la riposte judiciaire et diplomatique libyenne qui met en ?vidence les crimes contre la paix commis par la propagande TV, les crimes de guerre perp?tr?s par les militaires de l?OTAN, et les crimes contre l?humanit? commis par les dirigeants politiques de l?Alliance atlantique.

 

La Libye et la fin des illusions occidentales

Une petite moiti? d?Europ?ens soutiennent encore la guerre contre la Libye. Leur position se fonde sur des informations erron?es. Ils croient en effet encore que le ?? r?gime de Kadhafi?? a r?prim? dans le sang des manifestations ? Benghazi en f?vrier et a bombard? des quartiers de Tripoli, tandis que le colonel lui-m?me aurait promis de faire couler des ??fleuves de sang?? si ses compatriotes continuaient ? contester son autorit?.
En deux mois d?enqu?te sur le terrain, j?ai pu v?rifier par moi-m?me que ces accusations sont des intoxications de pure propagande, imagin?es par les puissances de l?OTAN pour cr?er les conditions de la guerre, et relay?es dans le monde entier par leurs cha?nes de t?l?vision?: Al-Jazeera, CNN, BBC et France24.
Le lecteur qui ne sait o? se situer dans ce d?bat et qui, malgr? les intox du 11-Septembre et des armes de destruction massives de Saddam Hussein, rechigne ? envisager que les ?tats-Unis, la France, le Royaume-Uni et le Qatar aient pu fabriquer de tels mensonges, peut n?anmoins se faire une opinion avec le temps. L?OTAN, la plus vaste coalition militaire de l?Histoire, n?est pas parvenue en cinq mois de bombardements ? renverser celui qu?elle d?crit comme un ?? tyran??. Chaque vendredi, une vaste manifestation de soutien au r?gime est organis?e dans une ville diff?rente du pays et tous les experts s?accordent aujourd?hui ? dire que le colonel Kadhafi dispose d?au moins 90?% de soutien populaire en Tripolitaine et d?au moins 70?% ? l??chelle du pays entier, incluant les zones ??rebelles??. Ces gens souffrent tous les jours du blocus, des bombardements a?riens et des combats au sol. Jamais ils ne soutiendraient avec leur chair et leur sang un individu qui aurait commis contre eux les crimes dont il est accus? par la ??communaut? internationale??. La diff?rence entre ceux qui croient en Occident que Kadhafi est un tyran qui a fait tirer sur son propre peuple, et ceux qui croient en Libye que c?est un h?ros de la lutte anti-imp?rialiste, c?est que les premiers vivent dans l?illusion cr??e par la propagande TV, tandis que les autres ont sur place l?exp?rience de la r?alit?.
Ceci ?tant pos?. Il existe une seconde illusion dont sont victimes les Occidentaux ?et j?inclus d?sormais dans le camp ??occidental??, non seulement Isra?l qui s?en revendique depuis toujours, mais aussi les monarchies du Conseil de Coop?ration du Golfe et la Turquie qui, bien que de culture orientale, ont choisi ce camp??: ils persistent ? penser qu?il est encore possible de d?vaster un pays et de tuer sa population sans cons?quences juridiques. Il est vrai que, jusqu?? pr?sent, la Justice internationale n?a ?t? qu?une justice des vainqueurs ou des puissants. On se souvient de ce dignitaire nazi qui apostrophait ses juges ? Nuremberg leur disant que si le Reich avait gagn? la guerre, ce serait les nazis qui seraient juges et les Alli?s qui devraient rendre compte de leurs crimes de guerre. Plus r?cemment, nous avons vu l?usage fait par l?OTAN du Tribunal p?nal pour l?ex-Yougoslavie pour tenter de justifier a posteriori que la guerre du Kosovo ?tait la ??premi?re guerre humanitaire de l?Histoire??, selon l?expression de Tony Blair. Ou encore, comment le Tribunal sp?cial pour le Liban, a ?t? utilis? pour tenter de renverser le gouvernement syrien, puis pour d?capiter le Hezbollah libanais, et probablement bient?t pour accuser les Gardiens de la R?volution iranienne. Sans oublier, le Tribunal p?nal international, bras s?culier des puissances coloniales europ?ennes en Afrique.
Cependant, le d?veloppement des instruments et des organes de Justice internationaux au cours du XXe si?cle a ?tabli progressivement un ordre international auquel les grandes puissances elles-m?mes vont devoir se conformer, o? qu?elles devront saboter pour fuir leurs responsabilit?s. Dans le cas libyen, on ne compte plus les violations du droit international. En voici les principales, telles qu?elles ont ?t? ?tablies par le Comit? Technique Provisoire ?organe libyen de coordination interminist?rielle? et d?crites par l?avocat de la Grande Jamahiriya Arabe Libyenne, le Fran?ais Marcel Ceccaldi?[1 ], lors de diff?rentes conf?rences de presse.
Les cha?nes de t?l?vision qui, sous l?impulsion de leurs gouvernements respectifs, ont fabriqu? de fausses informations pour conduire ? la guerre, sont coupables de ??crime contre la paix??, tels que d?finis par les r?solutions pertinentes de l?Assembl?e g?n?rale de l?ONU adopt?es au lendemain de la Seconde Guerre mondiale?[2 ]. Les journalistes-propagandistes doivent ?tre consid?r?s comme plus coupables encore que les militaires qui ont ex?cut? des crimes de guerre ou des crimes contre l?humanit?, dans la mesure o? aucun de ces crimes n?aurait ?t? possible sans celui qui les a pr?c?d?, le ??crime contre la paix??.
Les chefs politiques de l?Alliance atlantique qui ont d?tourn? la R?solution 1973 de son objet pour se livrer ? une guerre d?agression contre un ?tat souverain sont personnellement responsables devant la Justice internationale. En effet, selon la jurisprudence ?tablie au lendemain de la Seconde Guerre mondiale par le Tribunal de Tokyo, les crimes ne sont pas le fait des ?tats ou des organisations, mais bien des individus. Piller les avoirs d?un ?tat, instaurer un blocus maritime et bombarder des infrastructures pour faire souffrir les populations, attaquer une arm?e dans ses casernes, ordonner d?assassiner des leaders ennemis et, ? d?faut, de les terroriser en assassinant leur famille, sont autant de crimes de guerre. Les perp?trer de mani?re syst?matique, comme c?est le cas aujourd?hui, constitue un crime contre l?humanit?. Ce crime est imprescriptible, ce qui signifie que MM.?Obama, Sarkozy, Cameron et Al-Thani seront poursuivis par la Justice toute leur vie.
L?OTAN, en tant qu?organisation, est civilement responsable des dommages mat?riels et humains de cette guerre. Il ne fait aucun doute en droit qu?elle doit payer, m?me si elle tentera s?rement d?invoquer un privil?ge de juridiction pour fuir ses responsabilit?s. Il appartiendra ensuite ? l?Alliance de voir comment r?partir la facture de ce conflit entre ses ?tats membres, alors m?me que certains d?entre eux sont au bord de la faillite. Il s?en suivra des cons?quences ?conomiques d?sastreuses pour leurs populations, coupables d?avoir avalis? ces crimes. Et, en d?mocratie, personne ne peut pr?tendre ?tre innocent des crimes commis en son nom.
La Justice internationale devra se pencher plus particuli?rement sur le cas de ??l?administration?? Sarkozy ?j?emploie ici cet anglicisme pour souligner que d?sormais le pr?sident fran?ais conduit directement la politique de son gouvernement sans passer par son Premier ministre?. En effet, la France a jou? un r?le central dans la pr?paration de cette guerre en organisant en octobre 2010 une tentative manqu?e de coup d??tat militaire, puis en planifiant avec le Royaume-Uni d?s le mois de novembre 2010 le bombardement de la Libye et un d?barquement au sol que l?on croyait alors possible, enfin en participant activement aux troubles meurtriers de Benghazi qui aboutirent ? la guerre. En outre, la France, plus que toute autre puissance, a d?ploy? des Forces sp?ciales au sol ?certes sans leurs uniformes? et a viol? l?embargo sur les armes approvisionnant les insurg?s ?directement ou au moyen d?avions qatariotes?. Sans oublier que la France a viol? le gel onusien des avoirs libyens, d?tournant une partie des fabuleuses liquidit?s du Fond souverain libyen au profit des fantoches du CNT et au d?triment du peuple libyen qui croyait assurer le bien-?tre de ses enfants une fois le p?trole ?puis?.
Ces Messieurs de l?OTAN qui esp?raient ?chapper ? la Justice internationale en ?crasant en quelques jours leur victime, la Libye, de sorte qu?elle n?aurait surv?cue pour les poursuivre, vont devoir d?chanter. La Libye est toujours l?. Elle d?pose des plaintes devant la Cour p?nale internationale, les tribunaux belges (juridiction dont d?pend l?OTAN), la Cour de Justice europ?enne, les juridictions nationales des ?tats agresseurs. Elle entreprend des d?marches devant le Conseil des Droits de l?homme de Gen?ve, le Conseil de s?curit? et l?Assembl?e g?n?rale des Nations Unies. Il ne sera pas possible aux grandes puissances d??teindre tous ces incendies ? la fois. Pis, les arguments qu?elles utiliseront pour ?chapper ? une juridiction se retourneront contre elles devant une autre. Dans quelques semaines, dans quelques mois, si elles ne sont pas parvenues ? d?truire Tripoli, elles n?auront plus d?autres ?chappatoires pour pr?venir d?humiliantes condamnations que de n?gocier au prix fort le retrait des plaintes.

Thierry Meyssan

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

L’autre conséquence majeure du coronavirus !

Le Covid-19 a précipité une ruée vers le cash, à tout le moins dès que ...

One comment

  1. avatar

    Ce serait d’une grande naïveté de croire que le monde a atteint le niveau d’évolution suffisant pour condamner et punir les responsables de ces atrocité. C’en serait une autre, cependant, de croire qu’il s’est assez éloigné de la barbarie primitive pour qu’aucun fanatique ne se dresse jamais pour usurper cette justice qu’on a laissé en déshérence et punir violemment les coupables.

    Pierre JC Allard