Accueil / T Y P E S / Chroniques / La la?cit?, un dossier international aux arguments fig

La la?cit?, un dossier international aux arguments fig

Erdogan - CP
La la?cit? qui finalement d?bouche ?curieusement? toujours sur le fameux voile islamique est, sans conteste, un dossier international.

Son traitement m?diatique correspond exactement au traitement m?diatique de tous les dossiers internationaux.
Le bataillon m?diatique prend position et met tout en ?uvre pour faire pencher l?opinion publique dans le sens voulu en utilisant le bon sentiment.? Personne ne veut ?tre associ? aux m?chants ou faire partie des racistes, x?nophobes, islamophobes ou encore de ??l?extr?me?? droite.

Si on observe depuis le d?but la couverture que fait Radio-Canada, La presse ou Le Devoir, il est clair que l?information est rel?gu?e au second plan et que l??crit ?ditorial prenant une position dominante contre la charte se fait plus pr?sent.

Hier, la Turquie faisait la manchette avec la question du voile.

France 24
Turquie : les fonctionnaires pourront d?sormais porter le voile sur leur lieu de travail

RFI
Turquie: Erdogan l?ve l?interdiction du voile, aucune avanc?e c?t? kurde

La Presse
Le premier ministre turc autorise les fonctionnaires ? porter le voile

Le figaro
Turquie : le port du voile bient?t autoris? pour les femmes fonctionnaires
Pendant que l?on tente de nous pr?munir contre l?ing?rence religieuse dans les affaires de l??tat, certains gouvernements islamistes dit ??mod?r?s?? font faire marche arri?re ? leur soci?t?.

Turquie 😕Des tenues appropri?es seront pr?t?es aux touristes qui souhaitent visiter les Mosqu?es historiques de Turquie.?

Bains de mer ? la mode islamique sur la c?te ?g?enne

????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????? ??Les h?tels qui permettent aux femmes voil?es de se soustraire au regard des hommes pour prendre le soleil se d?veloppent en Turquie. ?

 

 

Dans ce d?bat, on peut facilement remarquer qu?exactement les m?mes arguments de libert? individuelle sont ?voqu?s pour permettre le retour des lois religieuses dans la sph?re publique.

Pour en revenir au Qu?bec ainsi qu?? tous nos Pays occidentaux, on note que les accusations de racisme, de x?nophobie ou d?islamophobie sont couramment utilis?es.? D?s les premiers d?bats concernant l?affirmation de la la?cit? dans nos lois, on a ?voqu? le racisme.

Je vous invite ? lire le texte du 6 janvier 2010 de M. Benoit Renaud qui avait le titre de secr?taire g?n?ral de Qu?bec solidaire.

Voici quelques extraits:

?Dans son texte publi? dans Le Devoir du 30 d?cembre, Mme Mich?le Sirois? L?orientation pr?sent?e dans son texte ? lui-m?me truff? d?arguments fallacieux, de sophismes et de probl?mes de m?thode ? conduirait la gauche ? un accommodement totalement inacceptable avec ?le racisme ordinaire? qui afflige pr?sentement les Qu?b?coises et les Qu?b?cois d?origine arabe ou de religion musulmane. ?

?? en ce qui concerne ?la x?nophobie ambiante? dont les fanatiques de la la?cit? constituent la branche ? progressiste ?.

?Les discours islamophobes? ?

? L?extr?me droite europ?enne, qui s?attaque depuis toujours ? l?immigration en g?n?ral, peut maintenant se donner un air de respectabilit? en ciblant la minorit? musulmane au nom de la ? la?cit? ? et des ? valeurs ?, le dernier exemple de cette strat?gie ?tant le r?f?rendum suisse sur les minarets. On n?a qu?? voir les affiches utilis?es dans cette campagne pour comprendre que ?l?islamophobie? est un probl?me id?ologique majeur.

?Pour r?pondre ? ?l?ins?curit? identitaire???

Et M. Renaud de signer:
Benoit Renaud ? Secr?taire g?n?ral de Qu?bec solidaire, militant pacifiste, altermondialiste et antiraciste

Une signature qui insinue ?un peu? que tous ceux qui favorisent la la?cit? sont en quelque sorte ?un peu? des ordures racistes.

Dans ce d?bat sous le texte de M. Paul Laurendeau qui affirme avec conviction que le voile ?N?EST PAS? religieux, celui-ci me dit que je joue ? la victime se faisant traiter de raciste.? Il oublie sans doute les d?clarations de M. Taylor disant que la charte est digne de la Russie de Poutine ou que le petit Trudeau a compar? la charte ? des lois s?gr?gationnistes ou encore que Mme Mourani a qualifi? la charte de nationalisme ?ethnique?. Disons qu?entre les lignes de toutes ces d?clarations et entre les lignes des d?batteurs qui se positionnent contre la la?cit? formelle de l??tat, on retrouve assez clairement ces m?mes accusations que le s?rieux et respectueux Benoit Renaud faisait ? ceux d?sirant une loi affirmant clairement la non-ing?rence religieuse dans les affaires de l??tat.

On constate que depuis le d?but, ce d?bat est totalement fig?.? Une sorte d?impasse religieuse, on ne d?bat pas avec des arguments, mais avec des ?motions exacerb?es qui entra?nent des accusations insens?es.

Avec un tel d?bat ce vieux texte r?ponse ? Benoit Renaud reste toujours tr?s pertinent et toujours brulant d?actualit?.

Voici ma r?ponse faite le 6 janvier 2010 ? M. Benoit Renaud:

?????

Le port des signes religieux par les agents-es de l??tat

En r?ponse ? Monsieur Benoit Renaud pour son texte publi? dans Le Devoir du 6 janvier 2010.

Je suis membre de Qu?bec Solidaire. [NDA?: j’?tais membre]

Je suis aussi un militant pacifiste, je l?ai toujours ?t? et je le serai toujours. Pour moi, la guerre est signe de barbarie et est un affront ? la dignit? humaine.

Je suis altermondialiste. Je pr?conise les id?es du monde ??alternatif??, la conscience des journaux ??alternatifs?? et je mets en doute le discours et les actions du monde ??officiel??.

Je pr?f?re les sommets sociaux aux conf?rences de dirigeants n?olib?raux.

Eh oui, je suis ANTIRACISTE.

J?ai toujours ?t? antiraciste et je le serai toujours. Pour moi, tous les gens ont le m?me c?ur, le m?me sang rouge, des peurs similaires et des r?actions ?motives similaires.

Tout comme Benoit Renaud, ????secr?taire g?n?ral?? de Qu?bec Solidaire??, je suis profond?ment et totalement ANTIRACISTE.

Je le souligne et je le pr?cise avec vigueur parce que Monsieur Renaud, comme bon nombre de ces gens qui veulent tol?rer (voire favoriser) le port des signes religieux a tendance ? traiter de ??racistes?? ceux qui, comme moi ou comme Madame Mich?le Sirois, veulent exclure des services de l??tat tout port de signes religieux. Pour nous, l??tat est la?c et doit avoir une image la?que.

Pour nous, le crucifix ? l?Assembl?e nationale, dans nos ?coles ou dans nos ?tablissements publics n?ont pas leur place tout comme le port de kirpan, de la kippa, du voile islamique, de la burka, du turban indou, bref tout signe religieux pour nous, contrevient au principe disant que l??tat est la?c.

Nous convenons aussi de dire que c?est l??tat qui est la?c et non pas les individus. Les employ?s de l??tat doivent servir de la m?me fa?on tous les citoyens qu?b?cois, peu importe leur croyance religieuse, leur tenue vestimentaire ou la couleur de leur peau.

Les individus ont le droit de porter dans leur vie personnelle chez eux ou dans les lieux publics les habits qu?ils d?sirent et tous les signes religieux qu?ils veulent. Par contre lorsqu?un individu est au service de l??tat, sa fonction requiert qu?il abandonne le port de ses signes religieux et qu?il devienne ainsi un individu d?apparence ??neutre?? afin de refl?ter la neutralit? religieuse de l??tat ainsi que la s?paration de l??glise (ou plut?t des religions) et de l??tat.

Il nous appara?t ?vident que l?ing?rence religieuse dans les affaires de l??tat n?est pas une vue de l?esprit. Cette ing?rence existe depuis la nuit des temps. Nos ?v?ques et cur?s d?avant notre r?volution tranquille travaillaient autant (sinon plus) dans les affaires de l??tat que dans leur ?glise. Les mollahs et imams dans certains pays font fonctionner leurs lois en fonction de consid?rations ??divines?? et nous constatons des d?rives d?sastreuses. Les lois sont exp?ditives et la justice devient douteuse lorsqu?elle suit les r?gles de ??dieu?? ou ??d?allah??. Dans bien des pays, les femmes sont soumises et les libert?s individuelles disparaissent. Les lois des dieux sont toujours plus puissantes que les lois des Humains.

Voil? pourquoi, nous consid?rons que les religions doivent ?tre r?serv?es aux croyances tr?s personnelles de chacun et que l??tat doit fonctionner exempte de toute ing?rence religieuse. Le port des signes religieux pour les employ?s de l??tat lorsqu?ils sont dans leur fonction doit ?tre interdit.

Si vous ?tes employ?s dans bien des domaines, vous devez vous plier ? certaines contraintes vestimentaires. Personne ne s?en plaint. Si vous acceptez un travail ou une fonction, vous acceptez aussi de vous plier ? la contrainte. Uniforme, cravate, sarraus, bref vous adoptez une tenue vestimentaire, une ??apparence?? qui correspond ? votre emploi. Il en va de m?me pour les employ?s de l??tat au service des citoyens.

Monsieur Renaud affirme que Madame Sirois, membre fondatrice de Qu?bec solidaire Cr?mazie [NDA : Mme Sirois a aussi quitt? QS], dans son texte du 30 d?cembre dernier visait ? donner une le?on de m?thode ? Qu?bec solidaire, affirmant que la position adopt?e au congr?s de novembre sur les signes religieux d?notait un manque d?analyse politique.

J??tais d?l?gu? au congr?s de Qu?bec Solidaire de novembre dernier. Le point concernant le port des signes religieux soulevait (et soul?ve encore) beaucoup de passion lors de ce congr?s. D?s les premi?res minutes du congr?s, on invitait subtilement les membres ? ne pas s?entred?chirer et ? favoriser la discussion calme. Les organisateurs du congr?s avaient une h?te ? peine voil?e de tourner la page sur ce point br?lant. C?est ce qui fut fait. Le d?bat a ?t? anim?, mais civilis? comme peuvent l??tre les membres de QS mais on a favoris? une approbation rapide avec une m?thode exp?ditive pour enfin passer ? autre chose. On croyait avoir balay? sous le tapis ce point chaud et on croyait que le d?bat passionnel ?tait clos.

On constate par le discours de Monsieur Renaud, ??secr?taire g?n?ral de QS?? que le d?bat est bien loin d??tre clos et que ce qu?on a voulu balayer sous le tapis d?forme le tapis au point qu?on re-tr?buche dans le d?bat passionnel.

D?bat passionnel

Monsieur Renaud dit en parlant du texte de Mme?Sirois?: ??l?orientation pr?sent?e dans son texte ? lui-m?me truff? d?arguments fallacieux, de sophismes et de probl?mes de m?thode ? conduirait la gauche ? un accommodement totalement inacceptable avec le racisme ordinaire qui afflige pr?sentement les Qu?b?coises et les Qu?b?cois d?origine arabe ou de religion musulmane.??

On constate toute la passion (que je consid?re ??d?plac?e??) de M.?Renaud. Son langage excessif lui enl?ve une certaine cr?dibilit?. ? la lecture du texte de Mme?Sirois, il est difficile de trouver des arguments ??falacieux?? ou des ??sophismes??. Monsieur Renaud nous sert aussi le fameux argument (qui pour lui n?est pas fallacieux et ne fait pas partie d?un sophisme ?vident) disant que l?exclusion du port des signes religieux pour les agents-es de l??tat est signe de racisme ou encouragerait le racisme.

Le racisme?

Peut-on dire que Monsieur Renaud fait preuve de sophisme?? J?ai envie de r?pondre?: oui.

Madame Sirois introduit son texte par une observation qui ne peut ?tre mise en doute?:

??La majorit? des Qu?b?cois d?plore le fait que nos gouvernements ne prot?gent pas assez fermement deux valeurs fondatrices de la soci?t? qu?b?coise?:

? La neutralit? de l??tat

? et la pr?dominance de l??galit? entre les hommes et les femmes sur les particularismes religieux ou culturels.

L?absence d?un message clair sur ce plan entra?ne, selon plusieurs, de trop nombreux accommodements ??d?raisonnables??.

Mme?Sirois souligne aussi un autre point ne pouvant ?tre mis en doute?: ??QS se pr?sente comme un parti de gauche et f?ministe, or, la gauche a toujours ?t? le fer de lance de la la?cisation du Qu?bec, et l?histoire du f?minisme est jalonn?e de d?nonciations des institutions religieuses comme sources d?oppression des femmes.??

On ne peut tout de m?me pas dire que Mme?Sirois use de ??sophismes??.

Il est normal d?en conclure que l?ouverture aux signes religieux par les agents de l??tat appara?t paradoxale et que cela constitue aussi un recul par rapport aux luttes f?ministes et nationalistes.

Mme?Sirois explique clairement trois raisons pour revoir la d?cision prise h?tivement par QS. Trois raisons qui m?ritent r?flexion et que Monsieur Renaud s?ent?te ? ne pas vouloir consid?rer s?rieusement.

1- La mise en place de politiques coh?rentes de la?cisation de l??tat.

Il est actuellement interdit aux agents de l??tat d?afficher leurs opinions politiques dans le cadre de leurs fonctions, et cette interdiction devrait aussi s?appliquer aux croyances religieuses.

2- Le large consensus qui existe dans la soci?t? qu?b?coise pour la s?paration de l??glise et de l??tat, d?une part, et pour l??galit? entre les hommes et les femmes, d?autre part.

C?est la combinaison de ces deux tendances (la neutralit? de l??tat et l??galit? hommes-femmes) qui fait que, parmi tous les signes religieux, le port du voile islamique est le cas le plus explosif.

On oublie facilement le crucifix, la kippa ou le turban, le voile prend toute la place, pourquoi??

Le voile est li? ? la position d?inf?riorit? des femmes dans l?islam, il devient alors un symbole important. Il ne s?agit donc pas d?un simple ??bout de tissu??, comme l?affirment tant de personnes (dont M.?Renaud [NDA : et M. Laurendeau]) qui tentent de banaliser ce symbole religieux.

3- Les effets pervers que pourrait entra?ner le libre-choix du port de signes religieux par les agents de l??tat.

En tant que nation domin?e et marginalis?e sur un continent anglophone, les Qu?b?cois sont devenus plus frileux face ? l?afflux d?immigrants qu?ils per?oivent comme une menace ? leur identit?. Permettre aux agents de l??tat de porter des signes religieux ostentatoires ne peut que transformer davantage les immigrants en boucs ?missaires faciles ? identifier.

Au contraire, observer que l?immigrant vie ??comme tout le monde?? et ??int?gre?? la soci?t? qu?b?coise sans signes ??import?s?? favorise son acceptation et d?samorce cette bombe ? retardement de l?intol?rance.

Nos acquis dela R?volutiontranquille sont fragiles.

Les acquis des luttes f?ministes sont aussi fragiles.

Notre soci?t? a fait des pas vers l?avant. Nous sommes parvenus ? mettre les cur?s dans leurs ?glises et ? les faire ?uvrer pour l??me et non pour le quotidien de la soci?t?. Nos institutions sont devenues la?ques.

Les femmes au Qu?bec ont difficilement obtenu le droit de vote. Elles ont difficilement obtenu plus d??galit?. Le sexisme a ?t? r?duit consid?rablement. Ces acquis sont extr?mement fragiles. Les religions favorisent le retour en arri?re. On veut r?installer le sexisme. On veut diff?rencier une femme docteur ou un homme docteur, ou encore une femme police ou un homme police ou encore une examinateure dela SAAQou un examinateur. On voudrait des piscines avec des heures pour femme seulement et plusieurs accommodements qui font penser au retour des tavernes interdites aux femmes.

Permettre aux agents de l??tat de porter des signes religieux ostentatoires, c?est envoyer aux nouveaux arrivants un message trompeur.

C?est leur signifier que notre soci?t? accepte ce que nous nous sommes battus pour nous lib?rer.

Nous n?acceptons plus au Qu?bec que les Femmes et les Hommes soient consid?r?s diff?remment. Nous n?acceptons plus au Qu?bec que les Femmes et les Hommes soient contraints ? vivre dans des mondes diff?rents.

Nous n?acceptons plus, non plus que la religion s?ing?re dans les affaires de l??tat.

Il faut avoir le courage de l?affirmer politiquement et clairement. Ceci n?a rien de raciste, de x?nophobe ou d?anti-islamiste.

De plus, vouloir favoriser l?int?gration dans la fonction publique de certains individus issus des communaut?s culturelles par l?acceptation du voile ou de tout autre signe religieux peut tr?s rapidement conduire ? l?effet pervers inverse, c?est ? dire, favoriser le racisme et l?intol?rance.

Nous ne contr?lons pas l?actualit? mondiale. Le monde musulman o? la soumission des femmes est flagrante nous est expos? quotidiennement. Que ce soit la burka en Afghanistan ou les manifestations en Iran, nous voyons cette oppression patriarcale dans nos bulletins d?information. Si l??tat tol?re les signes religieux pour ses agent-es, cette vision de ??non-int?gration?? ? nos valeurs la?ques risque d?amener peu ? peu une l?intol?rance grandissante pouvant aller de la x?nophobie jusqu?au racisme.

On peut aussi dire que la multiplication du voile peut entra?ner une banalisation du ??v?tement?? et ainsi une acceptation ??par l?habitude de voir?? de ces immigrants qui nous sont ??diff?rents??. Mais ce serait oublier que le voile n?est pas un v?tement, mais bien un signe religieux important et que plusieurs ont pay? de leur vie pour l?avoir refus?. ?Le voile n?est pas un simple bout de tissu qui est fait de joli coloris pouvant se marier ? merveille avec toutes les tenues. Non, ce n?est pas parce que certaines portent des voiles de Christian Dior qu?il n?est plus un signe religieux ni un symbole d?asservissement de la femme.

La question du port des signes religieux pour les agents-es de l??tat n?est pas un point ? n?gliger. QS doit analyser s?rieusement plusieurs aspects. Comme le souligne Mme?Sirois, il faut faire une analyse globale de la situation qu?b?coise. Cette analyse doit s?enraciner dans le v?cu concret des Qu?b?cois et doit tenir compte de la conjoncture mondiale.

Monsieur Renaud notre ??secr?taire g?n?ral?? tente de banaliser le port de signes religieux ostentatoires. Accorder plus d?importance aux droits individuels de certains immigrants qu?au droit collectif de l?ensemble des Qu?b?cois est, selon moi, une grave erreur. Notre ?tat doit ?tre totalement neutre et la?que.

Nous devons adopter une charte de la la?cit? afin de concilier le droit ? la libert? de religion et de conscience avec l?obligation pour l??tat et ses repr?sentants d??tre neutres.

Je partage l?opinion de Mme?Sirois qui dit?: ??Il est urgent de mettre en place des politiques coh?rentes et s?rieuses d?int?gration des immigrants. Il en va de la justice sociale et de la paix de nos soci?t?s.??

Pour Monsieur Renaud, toute r?serve sur cette question du port des signes religieux par les agents-es de l??tat est un signe de ??x?nophobie?? et m?me de ??racisme??.

Je tiens ? rappeler ? Monsieur Renaud que je ne suis pas plus x?nophobe et raciste que lui.

Son sophisme est ?vident.

D?affirmer fermement que le port des signes religieux par les agents-es de l??tat est contraire ? nos valeurs disant que l??tat et le religieux doivent ?tre s?par? et d?affirmer que le voile islamique est un symbole d?oppression de la femme, n?est pas du tout faire preuve de x?nophobie ou de racisme.

Je ne tol?rerais pas plus une Qu?b?coise pure laine de ma race et de mon sang qui est n?e et a v?cu voisine de chez nous toute sa vie, de porter le voile si elle est au service des citoyens au nom de l??tat qu?b?cois.

Le port des signes religieux par les employ?s de l??tat n?a absolument rien ? voir avec le racisme ou la x?nophobie. Je suis contre les crucifix dans les ?coles, dans les lieux publics et dans les parlements et les crucifix ont toujours ?t? ??qu?b?cois??.

Qu?bec Solidaire dans sa d?cision ??h?tive?? et faite de fa?on ? la limite de la d?mocratie devrait s?rieusement ouvrir un d?bat s?rieux dans ses rangs. Il devrait y avoir un vote s?rieux fait par tous les membres du parti.

Ce qui m?a attir? chez Qu?bec Solidaire, c?est que chaque membre a le m?me poids que le ??secr?taire g?n?ral?? ou le-la ??porte-parole?? [NDA?: cela est faux]. Qu?bec solidaire doit ?tre conforme ? ses principes d?mocratiques.

Monsieur Renaud doit parler en son nom et non pas au nom du parti. Monsieur Renaud ne repr?sente pas l?opinion de la majorit? des membres de Qu?bec Solidaire.

Un r?f?rendum interne sur la question du port des signes religieux par les agents-es de l??tat nous ?clairerait tous.

L?adoption de ce point chaud lors du congr?s de novembre s?est faite avec une proc?dure d?fectueuse et un manque d?information pour alimenter un d?bat s?rieux.

Monsieur Renaud nous livre un texte o? l??motivit? pr?vaut. Il laisse croire que le d?bat ? QS est clos. Il affirme aussi que QS a fait preuve de ??courage politique??. Monsieur Renaud fait beaucoup ??d?affirmations??.

Monsieur Renaud tombe facilement dans la d?magogie. Il dit en parlant du droit de r?serve des employ?s de l??tat?: ??il faut faire bien attention ? ne pas pousser trop loin le droit de r?serve applicable ? la politique, sinon 500 000 personnes pourraient se voir interdire tout militantisme dans la politique qu?b?coise parce que leur ch?que de paye est issu du budget de l??tat.??

Sa d?magogie l?entra?ne vers le sophisme?: ??il ne faut pas confondre politique et religion. Aucune conviction politique ne demande ? ses adeptes de porter un symbole ou un v?tement particulier. Interdire le port de signes religieux en invoquant une comparaison avec la politique est donc une erreur de m?thode ?vidente.??

Non, Monsieur Renaud, il ne faut pas confondre politique et religion. Et il ne faut pas, non plus, dire que la religion n?est pas politique.

Monsieur Renaud oublie qu?on n?a jamais pu prouver d?aucune fa?on que dieu ou allah existe. Pourtant, combien de lois et de pays sont gouvern?s politiquement en fonction de cet ?tre inexistant?? Faut-il rappeler le ?? In God We Trust?? qui figure sur tous les billets et sur toutes les pi?ces de monnaie am?ricaine??

Monsieur Renaud nous d?montre dans son texte du Devoir de ce 6 janvier 2010 qu?il fait exactement ce qu?il accuse (faussement) Mme?Sirois d?avoir fait. Il utilise des arguments fallacieux, des sophismes et il d?montre un probl?me de m?thode dans ses analyses qui tournent les coins ronds.

Monsieur Renaud, je suis [NDA?: j’?tais], moi aussi, membre de Qu?bec Solidaire.

Je suis un MILITANT PACIFISTE,

Je suis ALTERMONDIALISTE.

Et je suis ANTIRACISTE.

J?esp?re que vous vous en souviendrez dans vos argumentations.

Entre temps, comme disent les Pr?sidents US ??God bless you?? ou encore d?autres Pr?sidents ??Allah est grand??.

Il ne faut pas confondre politique et religion et il faut ?tre conscient que la religion est aussi politique.

In god I don?t trust et je ne suis pas raciste.
Serge Charbonneau
Qu?bec

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

« Ballades avec Brassens » 2019

Notre bon moustachu est de retour. Sans sa pipe – hélas ! – qu’il a cassée en ...

2 Commentaire

  1. avatar

    Le 13 septembre, une amie de Marseille m’avait écrit ceci au sujet du voile:

    « Franchement ca me derange pas, ici c de la provocation, pourquoi ttes ces filles nées ici, d’un coup veulent porter ce foulard? Elles se donnent le mot, elles provoquent, surtout les jeunettes. » C.S.

     

    On a vu le 29 septembre à l’émisson « Tout le monde en parle » la grande sobriété d’une jeunette, née ici, portant le voile par conviction religieuse (selon elle) et donc par décence et pudeur selon l’Islam, mais qui avait les yeux maquillés comme une danseuse du ventre de Casablanca. Quelle fourberie ridicule!

     

    C’est uniquement pour se faire remarquer. D’une idiotie adolescente qui n’a conscience que de son propre nombril, il ne manquait qu’une grosse pierre en verre coloré, brillante de vanité sous les projecteurs de la célébrité éphémère de son quinze minutes de gloire . Quelle sotte!
    Et Corey Hart en pâmoison devant le charme sexuel que dégageait la muse prétextant la prose de ses inepties. Applaudissements exigés. Rideau.

    DG

  2. avatar

    Le commentaire le plus fréquent que j’ai lu tient au consensus que toute cette contreverse sème la confusion. Voici un texte non publié pour compléter mon commentaire:

     Solve et Coagula

     

    En temps de tumultes où la reconnaissance et l’identification réelle des pouvoirs passent rarement par l’écrit, les symboles sont une méthode de communication prévilégiée et sécuritaire entre initiés.

     

     

    La confusion est une forme de dissolution des solidarités utilisée dans le projet du Solve et Coagula.

    Un principe majeur, sans aucun rapport avec l’auberge espagnole d’une alchimie de facade occultant le réel projet, pour les gens d’or d’argent et de pierreries et les ingénieurs sociaux, spécialisés et à la solde des premiers, qui en utilisent les techniques pour asservir et manipuler les populations esclaves.

     

    « Travail.  Le mot a des relents de mise à mort et de lente agonie. C’est la maculation de boue et de sanie qui souille la face cachée de l’or : les esclaves décimés, les serfs décharnés, les prolétaires sabrés par la fatigue, la peur et l’oppression du jour qui lève, la vie dépecée en salaire. si bien que le plus vrai des monuments à sa gloire efficace est celui qu’érigèrent les miradors hérissés du label Arbeit macht frei, son message exprime la quintessence de la civilsation marchande : le travail libère de la vie.  »

    Genèse de l’inhumanité, Raoul Vaneigem.

     

    Pour la caste élue, choisie, il s’agit de se dissoudre de se diluer de se fondre dans toutes les nations et de prendre le pouvoir dans chacune d’elle. Par la corruption d’abord, assiégeant ensuite les professions libérales de la finance du droit de la politique. Par l’erradication ensuite de toute forme de solidarité nationale ou religieuse, syndicale ou sociale, en instaurant, entre autre stratégies, la diversité du multiculturalisme et la division par leurs conflits: Coagula en est la finalité.

     

    Du pentagramme inversé derrière le voile d’Isis au saint des saints du Pentagone,  fusionnée en un seul pouvoir mondial,  la Nouvelle Jérusalem des Ultra riches se construit.

     

    DG

    « On croit mourir pour la patrie : on meurt pour des industriels » : Anatole France
    « Quand les riches font la guerre, ce sont les pauvres qui meurent. » – Jean-Paul Sartre