Accueil / A C T U A L I T É / La jolie vie des parlementeurs

La jolie vie des parlementeurs

Depuis?quelque temps le peuple doute de ses institutions, et surtout de ceux qui, ? tous les niveaux de l??tat, sont cens?s ?tre ? leur service, et non l?inverse.

L?abstention massive au parlement europ?en vient de tirer une fois de plus la sonnette d?alarme.

parlementeur

Un journaliste astucieux et curieux vient de r?aliser un joli exploit en filmant, avec la complicit? d?un ?lu du parlement europ?en, la vie de tous les jours au sein de cette ??noble?? institution, et son reportage est accablant.

On d?couvre que nos d?mocraties sont bien plus malades qu?on pouvait l?imaginer, puisque ces lieux de d?cision qui, dans une parfaite transparence, devraient ?tres ouvert ? tous, en temps que simples observateurs, sont tout au contraire plus ferm?s qu?une coquille d?huitre.

Notre journaliste a pourtant r?ussi ? y p?n?trer, avec la complicit? d?un d?put? europ?en, cam?ra au poing, questionnant au hasard un d?put? qui venant tout juste d?arriver, vers?18h?pour logiquement assister ? une s?ance, ou travailler dans une commission, ne fait qu?un bref passage, consistant ? marquer sa pr?sence, toucher?300 euros, et repartir quelques minutes apr?s pour vaquer ? d?autres occupations, tr?s ?loign?es de celle de son mandat au parlement europ?en.

On y d?couvre une ?trange buvette ou l?on peut consommer ? sati?t? sans d?bourser un seul centime, des passages moquett?s que seuls les ?lus peuvent emprunter, leur permettant de se d?placer sans avoir besoin d?ouvrir ou de fermer des portes, des expositions de peinture propos?es r?guli?rement, qui semblent plus ?tre l?occasion de d?guster de bons champagnes qu?? s?int?resser ? un artiste, et tout le reste est ? l?avenant.

Au cours de son investigation le journaliste aura ? affronter les foudres de plusieurs d?put?s, qui finalement exc?d?s par ces questions auxquelles ils n?ont manifestement pas envie de r?pondre, finiront par s?en prendre physiquement au journaliste et ? son cam?raman.

En moins de?9 minutes?ce reportage d?vastateur permet de comprendre pourquoi nos concitoyens ont pr?f?r? aller ? la p?che, le?25 mai?2014.

Pas de doutes, le parlement europ?en est un lieu ou il fait bon vivre.?lien

Quittons ce ??paradis?? pour la?France, o? le moins qu?on puisse dire c?est que nos ?lus ne sont plus exemplaires, puisqu?apr?s la triste?affaire Cahuzac, nous voila en pr?sence de petits pains au chocolat qui risquent de couter tr?s cher ??Cop?, ? l?UMP, voire ? l?ex-pr?sident de la R?publique.

On pensait avoir atteint le fond, esp?rant que les affaires naus?abondes se mettraient quelques temps sur ??pause??, apr?s le?Rainbow Warrior, l?affaire Jup?,?celle de?Tapie,?de?Bettencourt,?des fr?gates deTaiwan,?de l?affaire?Kadhafi,?du financement de la campagne de?Balladur??et maintenant place ?Bygmalion.

Comme une furieuse envie de vomir.

On en viendrait ? esp?rer qu?une loi ne permette plus ? un ?lu condamn? de se pr?senter ? nouveau devant les ?lecteurs?

Mais le plus scandaleux, n?est-ce pas la lenteur judiciaire qui permet ? ceux qui sont montr?s du doigt, de rester provisoirement ? l?abri de toute punition, ou le fait que les condamn?s se repr?sentant devant leurs ?lecteurs soient syst?matiquement r??lus??

Prenons l?affaire?Bernard Tapie, devenue maintenant l?affaire?Gu?ant?il met en place une commission d?arbitrage priv?e, compos?e de?3?hommes, dont un proche de?Tapie, un proche du gouvernement, et un dernier sans avis d?finitif, alors qu?il aurait ?t? plus logique de choisir un arbitrage de professionnels de la justice.

Sans surprises, la commission donne raison ??Tapie, lui permettant de r?cup?rer plus de?400 millions d?euros.

Pour l’instant, la justice suit son cours…

Le mardi?3 juin 2014, sur l?antenne de?France Culture,?2 invit?s?de marque analysaient la situation politique en?France?et au-del? dans l??mission de?Caroline Brou??: il s?agissait de?Pierre Birnbaum,professeur de sociologie politique et de?Lo?c Blondiaux, professeur de sciences politiques.?lien

Sur le th?me ??la fin du politique?? le constat est pr?cis, cibl? et sans d?tours?: les fran?ais se sont d?tourn?s du ??politique?? ?c?ur?s par les trahisons, les mensonges, la corruption?

Se basant sur quelques sondages r?cents (fin?d?cembre 2013?et?janvier 2014?et r?v?lateurs, indiquant que seulement?1%?des fran?ais trouvent le politique enthousiasmant, que seulement?8%?font confiance aux partis politiques, que?73%?d?clarent que les notions de gauche et de droite ne veulent plus rien dire, et que70%?ressentent un rejet, du d?gout, et manifestent de la d?fiance par rapport aux politiques,?Pierre Birnbaum?constate ???? la fois la fin de l??tat qui tenait cette soci?t?, (?) et puis la naissance d?une politique technologique??? ?voquant un Etat d?l?gitim? et une incroyable d?politisation, ?

Pour?Lo?c Blondiaux???les ?lites politiques sociales partagent une vision du monde avec un seul mantra, une seule id?ologie celle de l?efficacit?, valid?e par la science?: ces ?lus se pr?sentent comme de bons gestionnaires de l??conomie, et en aucun cas, ils ne pensent que l?on pourrait gouverner autrement. L?autre caract?ristique de cette id?ologie, bas?e sur ??une bonne gouvernance??, c?est la peur du peuple, c?est l?id?e que moins le peuple s?int?resse ? la politique, et plus on pourra gouverner ??? ajoutant ??les partis politiques sont agonisants, moribonds, obsc?nes dans leur lutte pour un?pouvoir en train de leur ?chapper, sans aucune vision de ce que peut ?tre l?avenir de leur pays (?) il y a malgr? tout un certain nombre d?initiatives sur internet d?un certain nombre d?acteurs, d?initiatives, ? un niveau local, de gens qui essayent de refaire de la politique, en y m?lant ? la fois un changement de mode de vie, un changement de l??conomie, un retour a des formes de discours et de consensus dans une pratique collective de la politique??.

Malgr? tout, il ?voque un autre espoir, et s?exprimant sur les r?centes ?lections europ?ennes, il constate que si on s?est obnubil? prioritairement sur l?abstention, et le score du?FN, on a largement ignor? le score du?Syriza?(lien), en?Gr?ce, ou celui de?Podemos, (traduction?:???nous pouvons??) en?Espagne, issu du mouvement des indign?s, qui font une perc?e remarquable et ont obtenu quelques si?ges.?lien

Pierre Birnbaum?reprend le th?me d?un ?ventuel retour d?une autre politique, citant l?exemple?deGrenoble?(ou de nouvelle donne qui en quelques semaines d?une courte campagne a tout de m?me fait3% de voix)?qui ??symbolise un avenir possible?? et il s?inqui?te d?un autre sondage, plus inqui?tant celui l?, puisque?84%?des fran?ais demandent le retour ??d?un vrai chef??d?un chef pour remettre de l?ordre???.

Il fait aussi un ?tonnant mea culpa au sujet de l?ENA?: se demandant s?il n?a fait trop confiance en cette institution?: il a toujours trouv? admirable le r?le des hauts fonctionnaires en?France, quand ils avaient une ?thique, et constate que ??quelque chose est en train de se perdre,??? se d?solant de ??voir des hauts fonctionnaires toucher des enveloppes, voler des tableaux, provoquant une remise en question de l?ENA elle-m?me????

Lo?c Blondiaux?conclut cette passionnante ?mission en appelant de ses v?ux une authentique d?mocratie?: ??nous sommes sous une chape de plomb avec l?id?e selon laquelle la politique est assimilable uniquement ? la repr?sentation, ? la d?signation par les citoyens de professionnels de la politique (?) cet ?videment de la politique, cet affaiblissement de l??tat, se fait avec une professionnalisation accrue du m?tier politique et une infantilisation des citoyens??.

Voil? qui a le m?rite de la clart?.

Mais y a-t-il des solutions pour sortir de ce bourbier si peu citoyen??

Certains proposent que l?on applique le mod?le su?dois, puisque les d?penses des politiques y sont regard?es de tr?s pr?s, et que la presse a tout le loisir d?acc?der aux dossiers des ?lus, sauf en cas de ??secret d??tat?? qui menacerait la s?curit? du pays.

Les ministres qui se font prendre le doigt dans le pot de confiture ne font pas de vieux os.

Tous les frais engag?s par les ?lus sont rembours?s uniquement sur la pr?sentation de justificatifs.

Les ministres mangent ? la cantine, et comme le mart?le un fonctionnaire, ??ils sont l? pour servir, pas pour se servir???, ils n?ont pas de voiture avec chauffeur, sont priv?s de logement de fonction, et n?importe quel quidam peut en cliquant sur internet connaitre les d?penses et la fortune de chaque ?lu, en toute transparence.?lien

D?autres proposent, pour ?liminer ceux qui entendent faire carri?re en politique, de limiter le salaire des ?lus au Smic.

Florian Philippot, du?FN, estime m?me que c?est une bonne id?e, mais depuis qu?il a ?t? ?lu, battant au passage?Nadine Morano, qui doit la trouver am?re, elle qui est si proche des id?es de son parti, il semble moins d?termin?.?lien

Comme dit mon vieil ami africain?: ??? l??cole, ils nous apprennent le pass? simple, ils feraient mieux de nous apprendre le futur compliqu???.

L?image illustrant l?article vient de ??blogapares.com??

Merci aux internautes pour leur aide pr?cieuse

Olivier Cabanel

 

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

MH370 (41) : l’armée privée de l’émir

Les Emirats sont de la partie dans le trafic d’armes, comme on a pu le ...