Accueil / A C T U A L I T É / La guerre du gaz de schiste aura-t-elle lieu ?

La guerre du gaz de schiste aura-t-elle lieu ?

Par Agn?s Rousseaux

Mise en place d?une mission d??valuation, op?rations de forage diff?r?es? Le gouvernement fran?ais semble avoir pris acte de l?opposition croissante ? l?exploitation des gaz de schiste, men?e par les associations environnementales et des ?lus. Une premi?re victoire qui ne pla?t pas aux entreprises concern?es, qui commencent ? perdre patience. Malgr? ce moratoire, les mobilisations citoyennes se multiplient.

L?opposition ne cesse de cro?tre en France contre l?exploitation des gaz de schiste. Le 17 f?vrier, les pr?sidents des cinq r?gions?[1] concern?es par les permis d?exploration ont demand? leur annulation, soutenus par l?Association des R?gions de France (ARF). Selon eux, c?est ??dans une profonde opacit? ? et avec une ??absence totale d?information aux ?lus locaux ? que les permis ont ?t? d?livr?s par l?ancien ministre de l??cologie, Jean-Louis Borloo. Ces permis d?exploration, sur une surface totale de 10.000 km? dans le sud de la France, ont ?t? accord?s en mars 2010 au groupe Total, ? l?entreprise am?ricaine Schuepbach Energy LLC alli?e ? GDF Suez, et au groupe suisse Mouvoil?[2]. D?autres permis ont depuis ?t? d?livr?s (voir la carte ?tablie par le laboratoire G?osciences Montpellier).

Radioactivit? et risques de cancer

En cas d?exploitation du gaz de schiste, les r?gions seront en premi?re ligne, car elles devront organiser ??le transit, le retraitement et l??limination des eaux us?es ?, rappelle l?ARF. Des eaux us?es, qui selon les ?tudes scientifiques, s?apparenteront ? des ??d?chets dangereux ? ? dont la gestion revient aux r?gions. L?exploitation du gaz de schiste suppose en effet des forages profonds, des pulv?risations d?eau, de sable et de solvants ? forte pression. Pour l?ARF, ??le manque de transparence ? de la proc?dure actuelle d?octroi de permis ??n?est pas acceptable, voire inconstitutionnel ?. Et de citer dans son communiqu? les ??risques de cancer li?s aux compos?s chimiques pr?sents dans les solvants utilis?s pour le forage ? et le ??r?el potentiel de radioactivit? des d?bris de forage et des eaux us?es ?, mis en ?vidence par un r?cent rapport de l?Institut national de sant? publique du Qu?bec.

Deux jours plus t?t, les d?put?s Pierre Morel-A-L?Huissier (UMP) et Pascal Terrasse (PS) ont annonc? la cr?ation d?un ??comit? de surveillance et de pr?caution sur le gaz de schiste ?, pour regrouper l?ensemble des d?put?s ??soucieux de contr?ler l?exploitation industrielle du gaz de schiste ?. Le 17 f?vrier, le syndicat du parc naturel du Lub?ron a d?clar? son opposition au permis d?exploration. La F?d?ration des Parcs naturels r?gionaux vient de demander l?annulation des permis d?exploitation concernant 7 parcs naturels. Des manifestations et r?unions d?information citoyennes sont organis?es un peu partout, comme ? Cahors, dans l?Aveyron ou le Gard. Une grande manifestation est pr?vue en Ard?che le 26 f?vrier.

Moratoire et mission d??valuation gouvernementale

Cette mobilisation, qui a pris une grande ampleur en quelques mois, semble profond?ment ?nerver les entreprises concern?es. Christophe de Margerie, patron de Total, a d?clar? lors de la publication des r?sultats 2010 du groupe p?trolier, ?tre ??agac? par le bruit qu?on fait autour (des gaz de schiste) ??: ??C?est bien de parler des probl?mes que cela peut poser ? si un jour il y en a ? mais aujourd?hui, il n?y en a pas. ? Car ? l?heure actuelle, rappelle-t-il, ??on ne sait pas s?il y a des gaz de schiste sur le territoire ?. Total a pourtant d?cid? d?investir 37,8 millions d?euros pour les travaux d?exploration sur la zone concern?e par le ??permis de Mont?limar??, dans la Dr?me. Autant que la soci?t? am?ricaine Schuepbach Energy, associ?e avec GDF Suez, et qui d?tient le permis d?exploration de Villeneuve-de-Berg (Ard?che).

Total avait pr?vu de commencer les forages d?exploration d?but 2012. Et, selon Le Figaro, le p?trolier estime ??? la louche ? que la zone d?exploration pourrait contenir jusqu?? 2.380 milliards de m3 de gaz? Soit 10 ? 20 fois la consommation annuelle de gaz en France. Mais face ? la contestation grandissante, Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l??cologie, et ?ric Besson, ministre de l??nergie, ont annonc? le 2 f?vrier la suspension des travaux d?exploration et le lancement d?une mission d??valuation sur les gaz de schiste. Le 10 f?vrier, les deux ministres ont rencontr? les entreprises concern?es par les permis d?exploration, avec lesquelles ils ont ??d?cid? conjointement ? de diff?rer certaines op?rations. Les entreprises en ont profit? pour ?voquer en retour ??une ?ventuelle prolongation de la dur?e des permis d?exploration ?.

??On va commencer ? tomber dans la paperasserie inutile ?

Les tests devraient ?tre report?s jusqu?? la fin de la mission d??valuation, pr?vue en juin 2011. Vermilion Rep, qui poss?de un permis d?exploration pour les huiles de schiste en Seine-et-Marne, avait pr?vu d?effectuer un test par la m?thode tr?s polluante de fracturation hydraulique fin f?vrier 2011, sur trois puits existants. Nathalie Kosciusko-Morizet avait par ailleurs soutenu devant l?Assembl?e nationale qu?aucun forage d?exploration n?avait eu lieu, information d?mentie par Mediapart, qui a publi? un document de la Direction r?gionale de l?Industrie, de la Recherche et de l?Environnement (DRIRE) ?voquant deux forages r?alis?s en Haute-Garonne et en Ari?ge en 2007.

Total accueille ??tout ? fait favorablement ? la mission d??valuation, qui r?pond ? des ??pr?occupations tout ? fait l?gitimes ?, a annonc? le porte-parole du groupe. Le directeur g?n?ral Christophe de Margerie semble un peu moins serein?: ??S?il faut demander l?autorisation pour avoir le droit un jour de demander l?autorisation, on va commencer ? tomber dans la paperasserie inutile ?, a-t-il r?pondu ? ceux qui critiquaient le fait que les permis d?exploration avaient ?t? accord?s sans enqu?te publique.

??Administrations inertes ? et ??m?dias orient?s ?

De son c?t?, l?Amicale des Foreurs et des M?tiers du P?trole a r?agi assez violemment. Le 22 f?vrier, le pr?sident de l?Amicale, Jacques Sallibartant, et son vice-pr?sident, Jean-Claude R?mondet, ont lanc? une ??Lettre ouverte ? tous les d?tracteurs des hydrocarbures ?, pour dire ??Halte ? la d?sinformation?? sur les gaz de schiste?: ??depuis quelque temps et sur un mode crescendo, dans les m?dias, radio, t?l?vision, presse quotidienne et p?riodique, les chiens de garde les plus virulents de nos ?colos-past?ques (bicolores?: verts ? l?ext?rieur et rouges vermillon ? l?int?rieur) ont engag? une virulente pol?mique sur les forages p?troliers en g?n?ral et plus particuli?rement sur le gaz et l?huile de schiste ?. L?Amicale affirme se heurter ??? des administrations inertes ? et ? ??des m?dias orient?s ?, et fustige politiques, responsables de collectivit? territoriale et journalistes, ??qui n?ont en commun que leur totale ignorance des techniques du forage p?trolier, et font du « sensationnalisme » en racontant tout et n?importe quoi sur ce sujet ?.

Cette opposition met selon l?Amicale ??en difficult? des soci?t?s et des entreprises qui ont programm? des travaux [d?exploration] ?. Font-ils ici r?f?rence au p?trolier Total, qui vient d?annoncer un profit net de 10,3 milliards d?euros en 2010, en hausse de 32%?!? Les demandes de permis exigent une proc?dure tr?s longue et complexe, affirment-ils, ce que ??feignent d?ignorer ? les m?dias et certains politiques qui ??condamnent unilat?ralement les forages p?troliers en traumatisant une population toujours sensible aux annonces de catastrophes ?.

Le ??trouble comportemental politique ? des opposants au gaz de schiste

Leur conclusion est sans appel?: ??Avec les responsables politico-administratifs que nous avons, affol?s ? l?id?e d?explorer de nouveaux horizons et solidement accroch?s au « principe de pr?caution », le chemin de fer n?aurait s?rement jamais vu le jour, et le gaz de Lacq serait toujours enfoui dans les profondeurs?! (?) ?trange posture politique que celle d?agiter des peurs?! Pour certains, l?immigration, pour d?autres maintenant les gaz de schiste?: il s?agit exactement du m?me trouble comportemental politique. ? Voil? qui fera certainement tr?s plaisir ? tous ceux qui depuis quelques mois se mobilisent et diffusent de l?information sur les risques environnementaux et de sant? publique li?s ? l?exploitation des gaz de schiste, mis en ?vidence notamment au Qu?bec et aux ?tats-Unis?[3]. Si le gouvernement a pour le moment tent? d?apaiser les critiques par un moratoire de quelques mois, les tensions ne semblent pas pr?tes ? diminuer entre industriels et opposants aux gaz de schiste.

Agn?s Rousseaux

A lire, l?enqu?te de Basta?! : Gaz de schiste?: l?inqui?tant nouveau filon des compagnies p?troli?res

Notes

[1] ?le-de-France, Languedoc-Roussillon, Midi-Pyr?n?es, Provence-Alpes-C?te d?Azur et Rh?ne-Alpes.

[2] A cela s?ajoutent les permis de Toreador Energy France et Hess Oil France, ansi que Vermilion Rep, concernant l?exploitation de l?huile de schiste, dans le bassin parisien. Source?: minist?re de l?Ecologie

[3] Le gaz de schiste continue d?attirer les investisseurs outre-Atlantique?: le groupe anglo-australien BHP Billiton, premier groupe minier mondial, vient d?investir 4,7 milliards de dollars dans le champ de gaz de schiste de Fayetteville (Arkansas). Les groupes p?troliers chinois, CNOOC et PetroChina, le groupe indien, Reliance Industries, ont ?galement lourdement investi aux ?tats-Unis dans le secteur des gaz de schiste

Source: http://www.bastamag.net/article1446.html

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Le « Poilu », un violoncelle dans l’enfer de 14-18

Avec ses formes grossières et son bois de piètre qualité, il n’est pas très élégant, ...