Accueil / A C T U A L I T É / La guerre aux enfants en Afghanistan

La guerre aux enfants en Afghanistan

Au nom de la d?mocratie a?roport?e

?(…) Je n’arrivais pas ? trouver mon fils, alors j’ai ramen? un morceau de chair ? la maison et je l’ai appel? mon fils. J’ai dit ? ma femme que nous l’avions retrouv?, mais je n’ai pas autoris? ses enfants ni personne d’autre ? le voir. Nous avons enterr? le morceau de chair comme si c’?tait mon fils.?
D?tresse d’un vieillard afghan apr?s la mort de son fils lors d’un bombardement.

Un meurtre de plus, un cri de r?volte de plus, une bavure de plus et des excuses de plus, voil? comment on peut r?sumer la guerre faite aux enfants en Afghanistan. On apprend qu’une dizaine d’enfants ont perdu la vie dans un bombardement d?lib?r? pour traquer les talibans ce d?but avril. Ces morts innocents nous rappellent les 400 enfants de Plomb durci ? Ghaza. Un bombardement de l’Otan samedi dans l’est de l’Afghanistan, a tu? dix enfants afghans, ont d?clar? le 7 avril plusieurs responsables (..) Le bombardement s’est tenu alors qu’un combat intense opposait des troupes afghanes et am?ricaines ? des insurg?s talibans, ont d?clar? deux sources diff?rentes.  »Avant le bombardement, un Am?ricain a ?t? tu? et quatre membres des forces de s?curit? afghanes ont ?t? bless?s dans une attaque des insurg?s », a comment? Wasifullah Wasifi, le porte-parole du gouvernement provincial du Kunar.(1)

La justification nous est donn?e: ?On nous tirait dessus depuis plusieurs maisons de la zone. Un Am?ricain a ?t? tu? et plusieurs de nos hommes bless?s. La force de la coalition a r?pondu par un bombardement?, a expliqu? une source s?curitaire afghane pr?sente durant l’op?ration.  »Nous ne savions pas qu’il y avait des femmes et des enfants dans la maison. Les taliban les ont utilis?s comme des boucliers ». D’apr?s Abdul Zahir, le gouverneur du district de Shigal, o? les combats se sont tenus, dix cadavres d’enfants ont ?t? rapport?s par les villageois ? Asad Abad, capitale du Kunar, alors que six femmes ont ?t? prises en charge ? l’h?pital provincial. (…) Abdulqahar Balkhi, un porte-parole des taliban, a regrett? sur twitter la mort de  »22 civils innocent devenus martyrs ? cause d’un bombardement des terroristes am?ricains et de l’Otan », dont  »15 membres d’une m?me famill?’.?(1)

Gilles Devers pense qu’il y a une d?rive du droit, la mission initiale de l’Isaf a ?t? d?voy?e. Il ?crit: ?(…) Les heurts ?taient violents, et ont caus? la mort de quatre soldats afghans et d’un civil US, venu renforcer le commandement. Le commandement a perdu son sang-froid, et les h?licopt?res de l’Otan ont ?t? appel?s pour bombarder.(…) De tels faits appellent quelques mises au point. L’ Otan a obtenu de l’ONU de d?barquer en Afghanistan pour r?pondre ? al Qa?da, mais elle n’a aucun mandat pour ?liminer les taliban. (..)Le bombardement est donc une repr?saille, et les repr?sailles sont interdites par l’article 33 al 3 de la IV? convention de Gen?ve (…) Le bombardement visait une maison d’habitation dans un village, c’est-?-dire que les enfants ont ?t? tu?s chez eux. La th?se du bouclier humain ne tient pas, car il est interdit de viser des biens civils, surtout dans une zone d’habitation. (…) Aucune n?cessit? militaire ne l’imposait. Ce fait, ? lui seul, qualifie le crime.? (2)

Il conclut en rappelant les articles de la Cour internationale: ?Selon le statut de la Cour P?nale internationale, sont des crimes de guerre: notamment le fait de diriger intentionnellement une attaque en sachant qu’elle causera incidemment des pertes en vies humaines dans la population civile, des blessures aux personnes civiles, des dommages aux biens de caract?re civil ou des dommages ?tendus, durables et graves ? l’environnement naturel qui seraient manifestement excessifs par rapport ? l’ensemble de l’avantage militaire concret et direct attendu; (…) Cette attaque est donc un crime de guerre, et les criminels sont les commandants de l’ Otan. Bien s?r, la justice ne sera pas saisie, et cette impunit? est inadmissible.?(2)

Quel est le poids de ces arguments au nom du droit devant l’Empire et ses vassaux? Le pire est cette accoutumance au crime. Dans l’opinion occidentale, que vaut la vie d’un enfant afghan? On l’aura compris, nous sommes en pr?sence d’un dommage collat?ral- autre mot forg? par la doxa imp?riale-, les enfants ?taient au mauvais endroit et au mauvais moment, Cette litanie constitue le br?viaire pour couvrir leurs actes criminels. Cela nous rappelle aussi les ?liminations d’enfants ? partir de drones- par erreur nous dit-on.? Un soldat du fin fond d’une salle climatis?e appuie sur un bouton, am?ne le malheur dans une famille en fauchant un printemps et rentre chez lui s’occuper de ses enfants comme un bon p?re de famille.

Le conflit afghan

C’est l’un des tragiques conflits qui a dur? et qui dure depuis que Bush a d?cid?, fin 2001, de s’en prendre ? Bin Laden dans les montagnes de Bora Bora. Le conflit muta ensuite pour devenir celui de virer les taliban au pouvoir. Ces m?mes taliban qui ?taient en gr?ce au point d’avoir un bureau de repr?sentation ? New York pour recruter des combattants de Dieu. Bin Laden mort, les Am?ricains sont toujours l? pour mettre en coupe r?gl?e ce pays qui regorge de mati?res premi?res et de p?trole.

Selon un rapport de l’ONU publi? le 9 mars 2011, l’ann?e 2010 aura ?t? la plus meurtri?re pour les civils afghans dans le conflit qui oppose depuis neuf ans les forces internationales et nationales et les taliban. Avec 2777 civils tu?s, le nombre de morts dans les affrontements a fait un bond de 15% l’ann?e derni?re par rapport ? 2009, selon un rapport de la Mission d’assistance de l’ONU en Afghanistan (Manua). Deux attentats suicides ont eu lieu ce samedi 6 avril 2013 en Afghanistan, en pleine visite du nouveau secr?taire am?ricain ? la D?fense, Chuck Hagel, arriv? la veille. Une explosion revendiqu?e par les taliban s’est produite ? Kaboul, tuant neuf civils. Un deuxi?me attentat a ?t? perp?tr? dans l’est du pays. Au moins huit enfants ont ?t? tu?s. A Kaboul, les taliban ont prouv? que, malgr? le renforcement du dispositif de s?curit? li? ? la venue d’un officiel am?ricain, leurs attaques pouvaient toujours atteindre leur cible. (…) La r?bellion men?e par les taliban n’a toujours pas ?t? mat?e malgr? onze ann?es de pr?sence internationale et plus de 130.000 soldats ?trangers sur le terrain. Dans l’est de l’Afghanistan, une deuxi?me attaque a tu? huit enfants ainsi qu’un policier.?(3)

La ?coalition? commence ? s’effilocher; des sons de cloche diff?rents se font entendre: ?Le retrait anticip? entre dans la logique de l’illogisme qui a pouss? ? l’entr?e en guerre contre l’Afghanistan. Les Am?ricains, pour leurs int?r?ts exclusivement, impliquent toujours leurs alli?s dans l’absurde. Un ex-conseiller militaire de Fran?ois Mitterrand, Jean Fleury, avait expliqu? que les Fran?ais ne combattaient plus et qu’il y avait encore des solutions, mais les Am?ricains avaient an?anti toute solution de paix: ?Ils ont urin? sur les cadavres des taliban, ils ont br?l? des Coran et ils se sont rapproch?s de l’Inde ? la grande col?re des talibans.? (4)

Pour Manlio Dinucci, malgr? leurs d?clarations de d?part fin 2014, les Am?ricains ne sont pas pr?ts de partir, ils s’installent confortablement: ?L’aviation a effectu? en 2010 plus de 30.000 op?rations d’?appui a?rien rapproch?? et, au second semestre, le nombre des attaques avec bombes et missiles a doubl? ? environ 1.000 par mois. On a aussi intensifi? l’usage des avions sans ?quipages, en particulier les MQ-9 Reaper arm?s de missiles et de bombes ? direction laser, contr?l?s par un pilote et un technicien de senseurs install?s ? une console ? 12.000 km de distance, au Nevada. Le parachutage de mat?riel de guerre pour les troupes a quasiment redoubl?, atteignant environ les 250.000 quintaux annuels. (…) On continue ? potentialiser la base a?rienne de Bagram: avec un personnel de plus de 30.000 militaires. Il en va de m?me dans la base a?rienne de Kandahar.?(5)

Quelques prouesses de l’Otan (Isaf) en Afghanistan

Il nous est impossible de lister tous les ?dommages collat?raux? de ce terrible drame que subissent les Afghans. Nous allons citer chronologiquement quelques faits Souvenons- nous du bombardement d’Azizabad? effectu? par les forces arm?es des ?tats-Unis contre des taliban, qui a eu lieu le vendredi 22 ao?t 2008 sur le village d’Azizabad situ? dans la province d’H?r?t, en Afghanistan. Un commandant taliban ?tait la cible de cette op?ration qui a ?t? r?alis?e par un Lockheed AC-130. Il a ?t? estim? qu’entre 7 et 90 civils ont ?t? tu?s pendant l’attaque, provoquant de nombreuses r?actions internationales.?(6)

Dans le m?me ordre, le bombardement de Baba Buluk a fait 90 morts civils dont 60 enfants selon les Nations unies. ?Le massacre de Bala Buluk est un massacre effectu? par les forces de l’Isaf; il a eu lieu le lundi 4 mai 2009 dans le district de Bala Buluk, Des insurg?s talibans ?taient la cible de cette op?ration. Plus de 100 personnes, insurg?s ou civils incluant femmes et enfants, auraient ?t? tu?es dans cette attaque, ce qui en ferait le bombardement le plus meurtrier pour les civils depuis le d?but de l’intervention internationale en 2001.? (7)

Par la suite, le record de l’horreur a ?t? d?pass?. Le bombardement de Kunduz a eu lieu le 4 septembre 2009 effectu? par un F-15E am?ricain ? la demande de la Bundeswehr allemande, il visait deux camions d’essence pris par des taliban et a fait 142 morts, dont plus de 100 civils. Les familles des victimes racontent: ?Aux premi?res lueurs de l’aube, vendredi dernier, dans le district de Chardarah de la province de Kunduz dans le nord de l’Afghanistan, les villageois s’?taient rassembl?s autour des carcasses de deux camions citernes qui avaient ?t? bombard?s par l’Otan. Ils se sont fray?s un chemin ? travers pr?s de cent cadavres calcin?s et de membres enchev?tr?s m?lang?s aux cendres, ? la boue et au plastic fondu des jerrycans, ? la recherche d’un parent, d’un fr?re ou d’un cousin. (…)A l’heure qu’il ?tait, il n’y avait plus de survivants. (…) Les parents en deuil ont commenc? ? se quereller et ? se disputer les restes de ceux qui, quelques heures auparavant, cherchaient du carburant dans les carcasses des camions citernes.(…) ?Nous n’avons reconnu aucun corps lorsque nous sommes arriv?s,? a dit Omar Khan, le chef enturbann? du village d’Eissa Khail?. (8)

?C’est comme si une bombe chimique avait explos?, tout ?tait br?l?? ?Ils ?taient comme des troncs d’arbres calcin?s, comme du charbon. (…). Alors les anciens du village sont intervenus. Ils ont ramass? tous les corps qu’ils ont pu et ils ont demand? aux gens de leur indiquer combien de proches ils avaient perdus. Une queue s’est form?e. Un par un, les personnes endeuill?es ont donn? les noms des fr?res, cousins, fils et neveux disparus, et chacun a re?u en retour son quota de cadavres. Leurs identit?s n’avaient pas d’importance, de toute fa?on ils ?taient entrem?l?s au-del? de toute reconnaissance. La seule chose qui importait ?tait d’avoir un corps ? enterrer et de pouvoir prononcer les pri?res. ?Un autre disait qu’il avait perdu cinq membres de sa famille, alors on lui donnait cinq corps qu’il pouvait ramener et enterrer. Puis lorsqu’il n’y avait plus de corps, nous avons commenc? ? distribuer des membres, des jambes, des bras, des troncs.? A la fin, il ne restait que cinq familles qui sont reparties (…) Jan Mohammad, un vieillard avec une barbe blanche et des yeux verts, dit avec col?re: ?J’ai couru, j’ai couru pour retrouver mon fils parce que personne ne voulait m’emmener. Je n’arrivais pas ? le trouver.? (8)

Dans le m?me ordre du livre noir de l’horreur, l’hebdomadaire Der Spiegel a publi? des clich?s de d?pouilles ? c?t? desquelles des soldats am?ricains posent fi?rement: ?L’arm?e am?ricaine s’est excus?e officiellement (…) Ces clich?s ?nous r?pugnent en tant qu’?tres humains et sont contraires aux principes et aux valeurs de l’arm?e des Etats-Unis?, affirme l’arm?e dans un communiqu?. Der Spiegel affirme que le Pentagone a tout fait pour ?viter la publication des photos. Le magazine allemand pr?cise en outre avoir enqu?t? pendant cinq mois sur l’affaire des tortures en Afghanistan ?Nous n’en publions qu’une infime partie, trois sur quelque 4 000 photos et vid?os, juste ce qui est indispensable pour raconter l’histoire d’une guerre qui a commenc? avec les meilleures intentions, qui devait chasser les terroristes d’al Qa?da d’Afghanistan, qui ?tait autoris?e par un mandat de l’ONU, mais qui est depuis longtemps devenue une autre guerre?, ?crit Der Spiegel.(9)

Theophraste R. du Grand Soir; nous parle d’une de ces bavures: ?4 mars 2011. Une frappe a?rienne de l’Otan (lire: USA) a tu? 9 enfants sans armes qui ramassaient du bois, pr?s de leur village, en Afghanistan, ? environ 12.000 km des USA. Moins de dix jours plus t?t, une attaque similaire avait tu? 65 civils dans le m?me coin. Les g?nies du Pentagone ont ?labor? des plans complexes (…) Dans Le Grand Soir, un auteur f?ru d’humour noir (qu’il se d?nonce!) a ?crit nagu?re qu’il faudrait que les Afghans ?vitent de se marier le jour de leur enterrement. Ce qui suppose qu’ils attendent au moins leur pubert? avant d’?parpiller leurs entrailles dans la poussi?re. Certains s’?tonnent de la sauvagerie avec laquelle les USA installent et d?fendent la d?mocratie en Afghanistan. Pour comprendre, il suffit de remplacer d?mocratie?? par pipeline?? et de regarder une carte sur l’acheminement du p?trole.? (10).

Ou va ce monde qui permet ces horreurs et que vaut la vie des damn?s de la Terre face ? celle de ceux qui se croient investis d’une mission divine, voire d’une ?destin?e manifeste?? QU’est ce que la d?mocratie pour ce vieillard qui enterre un morceau de chair ? la place de son fils tant aim?e??

Saint Paul parlant de ces taghouts (tyrans) disait: ?Dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront ?go?stes, amis de l’argent, fanfarons, hautains […] insensibles […] aimant le plaisir plus que Dieu.?(11)

C’est peut-?tre cela la fin des temps que, les spiritualit?s et notamment religions r?v?l?es n’ont cess? d’annoncer. La fin des temps ne sera pas brutale, c’est un long d?litement des valeurs et de ce qui fait la dignit? et la valeur d’une vie quelle que soit sa latitude.

Ecole nationale polytechnique
(1)?tempsreel.nouvelobs.com?20130407.OBS7064/afghanistan-l-otan-aurait-tue-10-enfants-dans-un-bombardement.html
(2) Gilles Devers?alterinfo.net?Nouveau-crime-de-l-OTAN-en-Afghanistan-Dix-enfants-tues_a88886.htmlLundi 8 Avril 2013
(3)Afghanistan: deux attentats font 18 morts, dont huit enfants Le Parisien.fr AFP 09.03.2013
(4)?legrandsoir.info
(5) M. Dinucci?mondialisation.ca?index.php?context=va&aid=22649 5 janvier 2011
(6)http://fr.wikipedia.org/wiki/Bombarde-ment_ d’Azizabad
(7)?fr.wikipedia.org?Bala_Buluk
(8) Ghaith A.?guardian.co.uk?world/2009/sep/11/afghanistan-airstrike-victims-stories
(9) Audrey Pel?: L’US Army s’excuse pour des photos de victimes afghanes. Le Figaro. 22 3 2011
(10)http://www.legrandsoir.info/+Sur-la-mort-de-neuf-enfants+.html
(11)Saint Paul: Les signes de la fin des temps: 2 Timoth?e 3:1-5.

Professeur Chems Eddine Chitour

Ecole Polytechnique enp-edu.dz

oulala.info

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Coke en stock (CCCVII) : de la coke, des hélicos, des machines à sous… et Bolsonaro !

Les arrestations se sont donc succédées au Brésil durant l’année 2019, avec en vedette les ...