Accueil / A C T U A L I T É / La grande arnaque de la voiture ?lectrique

La grande arnaque de la voiture ?lectrique

La voiture en elle-m?me est une arnaque en plus d??tre un gouffre financier, mais la voiture ?lectrique ? cela de particulier que c?est de toute mani?re une arnaque qui vient se rajouter ? l?esbroufe d?j? en place. Non seulement ce concept existe depuis des ann?es et a ?t? retir? du march? car trop efficace, mais le jour o? il n?y a plus de p?trole, comment vont-elles ?tre recharg?es ces fameuses voitures? Il faut bien fournir l??nergie, via le nucl?aire? Bref, un article int?ressant qui soul?ve les bonnes questions, avis aux amateurs?

Demandez autour de vous?: que se passera-t-il quand il n?y aura plus de p?trole?? Hein?? R?ponse quasi-unanime?: ?ben c?est pas grave, on roulera en voiture ?lectrique??

Pas ?tonnant, c?est le message subliminal distill? par les m?dias esbaudis par les promesses des constructeurs automobiles, qui, il faut bien le dire, contribuent ? les financer largement en leur achetant des quantit?s d?raisonnables de pages de pub.

L?avantage, c?est que les m?dias en question reprennent ces inepties en b?lant, et surtout sans se poser les questions qui f?chent, du genre?:

– Comment on va faire pour produire toute cette ?lectricit??? (on va mettre des centrales nucl?aires partout)

– O? va-t-on trouver les capacit?s de production suffisantes pour produire par millions des batteries et des moteurs, qui exigent par exemple du lithium et des terres rares?? (pas de r?ponse)

– O? vont-elles ?tre produites?? (en Chine)

– Quel est le bilan CO2 de ces engins quand l??lectricit? est produite ? partir d??nergies fossiles?? (d?sastreux)

– Comment on fait pour aller de Metz ? Biarritz?? (on prend le train)

N?anmoins, apr?s des ann?es d?annonces et de protos de salons, il semble qu?il soit bient?t possible d?acheter, ? prix exorbitant, les premiers specimens de ces engins.

Le mod?le le plus abouti et le plus promis ? un succ?s d?estime (quelques centaines d?exemplaires vendus dans l?ann?e?) est la Nissan Leaf. Simplement, parce que c?est la seule qui ressemble ? peu pr?s ? une voiture ordinaire?: 5 places, un coffre pas trop petit, un poids d?raisonnable de 1.5 tonne, un moteur de 110 chevaux, capable de rouler ? 145?km/h (pas longtemps?), une s?curit? identique?

Evidemment, il ne faudra pas trop demander au niveau de l?autonomie, 175?km annonc?s, en hiver si on arrive ? 100?km ce sera d?j? pas mal, d?autant que Nissan annonce que les batteries perdront 20% de leur capacit? en l?espace de 5 ans? Sur une prise normale, il faut 12 heures pour la recharger compl?tement? Autre ?d?tail??: le prix, hallucinant?: 36000 euros (dont environ 20000 rien que pour la batterie?!), hors options. Comme l??tat fran?ais en faillite n?a rien de mieux ? faire que de subventionner ce machin ? hauteur de 5000?euros, l?heureux acheteur devra faire un ch?que de 31000?euros?!

Au pays du diesel, il semble peu probable que cette Nissan attire les foules. Alors, pour app?ter le chaland, Nissan a d?cid? de raconter une belle histoire ? ses futurs clients?: la concession d?Aix en Provence a livr? le 2 ao?t dernier la premi?re Nissan Leaf de France ? la famille Gerbaud. C?est madame qui va s?en servir pour aller au boulot, elle va faire 80?km par jour ? son volant. Ils la rechargeront tous les 2 jours, et gr?ce ? l??conomie d?utilisation fabuleuse, ils ne d?penseront plus que 60 euros d??lectricit? au lieu de 400 euros de gasoil auparavant? Son mari, qui est comme il se doit le cerveau de l?op?ration, affirme que l?investissement sera rembours? en un an, en plus de la fiert? de ne pas polluer.

Voil? voil?. Convaincant, non??

Vous pouvez v?rifier (cherchez nissan leaf gerbaud sur Google), cette histoire a ?t? publi?e dans les m?mes termes et avec les m?mes photos par une myriade de m?dias, qui se sont content?s de la reproduire avec une absence de sens critique qui force l?admiration.

Une simple calculette aurait pourtant suffi ? mettre en ?vidence l?escroquerie intellectuelle.

D?abord, si la voiture parcourt 80?km par jour, c?est tous les jours qu?il faudra la recharger, pas tous les deux jours, trop de risque de panne le deuxi?me jour. 80km par jour, 22 jours de travail par mois, ?a fait 1760?km par mois. Je suppose que ce n?est pas avec cette bagnole qu?ils iront voir une hypoth?tique famille a Dunkerque, car ? raison de 12 heures de charge tous les 175?km, il leur faudrait plus d?une semaine de trajet pour faire l?aller-retour? Admettons donc qu?elle fasse 2000?km par mois. Avec un diesel moderne ?quivalent (GOLF TDI, 308 HDI), elle ne consommerait sans doute pas beaucoup plus de 5 litres aux 100. Mettons 5.5. Je viens de regarder sur le site du gouvernement, le gasoil co?te environ 1.26 euro le litre ? Aix en Provence. 110 litres par mois ? 1.26 euro, ?a ne fait pas 400 euros mais 138? Pour obtenir 400 euros, il faut croire que l?ancienne voiture de madame ?tait une Porsche Cayenne ou un Hummer, mais vous avouerez que cela fausse un peu la comparaison?

L??conomie mensuelle de carburant, ? supposer que les 60 euros d??lectricit? ne soient pas aussi bidonn?s, serait donc inf?rieure ? 80 euros. C?est l? qu?on repense aux 31000 euros? ?a fait largement 10000 de plus que les concurrentes diesel que j??voquais? La rentabilit? n?est plus obtenue en 1 an, mais en ? 10 ans?! Autant dire jamais?! Je veux bien croire que le co?t d?entretien du diesel sera sup?rieur (d?autant que le diesel tombera fatalement plusieurs fois en panne), mais sa valeur de revente sera tr?s sup?rieure? Et au bout de 10 ans, la batterie de la Nissan sera foutue?

On peut donc affirmer que dans les conditions ?conomiques actuelles (prix des bagnoles, du carburant et de l??lectricit?), celui qui ach?terait une Nissan Leaf pour faire des ?conomies ferait un calcul aussi pertinent que celui qu?ont fait les ?lecteurs non millionnaires de Sarkozy qui esp?raient en 2007 ?gagner du pouvoir d?achat??

Bien s?r il faudra revoir ce calcul quand le litre de gasoil sera ? 2, 3 ou 5 euros, et que le prix des batteries aura diminu?? Mais en attendant, que reste-t-il aux pionniers, sinon le privil?ge de se la p?ter aupr?s de leurs voisins ou de leurs coll?gues de boulot?? La satisfaction de ne pas ?mettre localement de gaz pourris?? Elle est r?elle, mais ne saurait pas faire oublier la cohorte de centrales nucl?aire ou ? charbon qui turbinent derri?re pour ravitailler l?engin?

Comme je l?ai d?j? ?crit, les analystes s?rieux estiment qu?en 2020, le parc de voitures ?lectriques restera marginal, et ne d?passera pas quelques pourcents du total. Si on additionne toutes les raisons ?nonc?es ici, on comprend mieux pourquoi?

Source: superno.com

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

La véridique histoire de « Fort Chabrol »

Paris, 10e arrondissement. Quelques clients entrent et sortent du magasin de bricolage Bricolex implanté au ...

8 Commentaire

  1. avatar

    Juste un detail qui ne change pas la rationalité (irrationalité) de l’operation , mais qu’on devrait garder en mémoire pour logistique du ravitailiement. Plutot que de penser a la recharge de la batterie, aux i75 km., ne serait-il pas plus raisonnable de changer une batterie vide pour une batterie pleine dans une station-service et de continuer son trajet ?

    PJCA

  2. avatar

    Bonjour!
    Si effectivement la technologie n’est pas encore au point, j’imagine que le premier avion des frères Wright ne l’était pas non plus, de même que les premiers moteurs diesels consommaient beaucoup plus d’essence par km qu’aujourd’hui, ne faut-il pas poursuivre dans cette voie (ou peut-être l’hydrogène?), surtout pour les pays sans pétrole comme le … Québec (bon, la province). Faut-il pour autant avoir le pessimiste d’un Laplace qui en son temps disait que les hommes ne pourraient jamais atteindre les pôles nord, pas monter plus haut qu’une montgolfière, etc. ou encore le New Times qui lors des premiers essaies infructueux des frères Wright y alla d’une diatribe anti-humaine, disant que les hommes ne pourront jamais volés et que cela pris plus de millions d’années pour les oiseaux à le faire et donc que les hommes étaient prétentieux… quelques mois plus tard le premier avion volait et moins de 70 ans après ont était sur la Lune!!!

    Pourquoi ne pas envisagé d’utiliser le moteur-roue de Pierre Couture à l’électricité qui a besoin de moins de 30% d’énergie (donc la même quantité d’électricité produira plus)??. En fait, il faut mettre toute les bonnes têtes et les efforts, mêmes les infructueuses peuvent nous permettre de découvrir quelque chose(et pas les pessimistes qui nient la créativité humaine ou les raleux qui gaspillent leurs neurones à chialer contre les hommes et à prédire les malheurs en lieux de travailler leurs créativités!). À moins de prouver qu’intrinsèquement il sera impossible d’améliorer ces performances, ce qui n’est encore le cas.

    Ce qui est le cas pour l’énergie solaire, où même si on aurait une conversion de 100% de l’énergie par les cellules, ça ne donnera jamais plus que le nombre de Watt par mètre carré que donne le Soleil sur la Terre. La densité énergétique est très faible… Vous semblez insinuer que le nucléaire serait mauvais… Pour un pays qui produit 80% de son énergie électrique par nucléaire, aucun mort sur 60 ans, une des électricités les moins chers en Europe, les plus stables, voilà comment les peurs peuvent troubler l’esprit…

    Chaque énergie produit des morts, et le charbon tue énormément plus, et même annuellement, que tous les accidents, incluant Tchernobyl, mais semble-t-il que les écolos se foutent éperdument des vies ‘inutiles’ des pauvres chinois par exemple. De plus, cette technologie n’est pas fixe, elle fait des avancés (déjà le réacteur de Fukushima est dépassé en terme de sécurité)et surtout vers mieux, les réacteurs de 4e génération à haute température qui physiquement ne peuvent sauter. Les déchets crierez-vous!!! Des millions d’années… ce qui est faut, c’est moins long avant que retrouve une radioactivité naturelle (et oui, nous vivons dans une mer de radiation: et tout français qui prend l’avion de Paris à New York reçoit plus de radiation que le nuage de Tchernobyl lorsqu’il passa en France! et oui, plus ont monte dans l’atmosphère, plus il y de radiation). Mais l’important, c’est que nous POUVONS RECYCLER les soi-disant déchets: ce n’est pas des déchets, c’est de l’énergie inutiliser. Dire qu’on c’est pas quoi faire avec les déchets est tout simplement faux. Aux US, ne le font pas, mais c’est pour des raisons politiques…

    Et puis mieux que la fission nucléaire, la fusion nucléaire qui est sans les problèmes de la radioactivité, tout à fait gérable,associés à la fission et encore plus dense; pas avant 50 ou 100 ans? Et quoi, c’est quoi en regard de l’histoire des hommes? Et puis, le pétrole ne manquera pas d’ici là aux dernières nouvelles.

    Vive Marie Curie, Einstein et compagnie qui permet de puiser l’énergie directement de la matière! Et vivre la créativité humaine, source inépuisable des ‘ressources’!!! À bas Malthus et tous ses sectateurs!

    • avatar

      «Vous semblez insinuer que le nucléaire serait mauvais… Pour un pays qui produit 80% de son énergie électrique par nucléaire, aucun mort sur 60 ans, une des électricités les moins chers en Europe, les plus stables, voilà comment les peurs peuvent troubler l’esprit…»

      Stable, oui, oui… Gentilly a eu des pertes d’eau lourde récemment, personne n’a vanté la chose. Aux États-Unis d’Amérique, ces dernières semaines, il y a eu des fuites aussi. Mais Washington agit comme Moscou agissait sous l’emprise des stalinistes. Secret, secret, secret.

      Vous dites qu’il est stable? Parlez-en aux habitants du Japon, vivant près de «Foutushima»… Et les déchets nucléaires? Ils sont coûteux, personne ne les veut chez soi, ils sont également dangereux. Vous en faites quoi? Et peut-être que le solaire et le vent sont faibles, mais ils sont là pour longtemps et personne ne peut jouer a spéculation sur cet approvisionnement.

      «Chaque énergie produit des morts, et le charbon tue énormément plus, et même annuellement, que tous les accidents, incluant Tchernobyl, mais semble-t-il que les écolos se foutent éperdument des vies ‘inutiles’ des pauvres chinois par exemple.»

      Procès d’intentions. Je ne me fiche pas des Chinois, soumis à la dictature SUR prolétariat de la Chine, qui crèvent dans les mines (on parlait jadis, de près de 117 morts par jour en Chine, dans les mines de charbon…). Au contraire, l’aspect dangereux pour tout ouvrier me tient à cœur. Et pourtant, je suis de ces écolos, qui croient qu’on peut faire autrement les choses, en pensant à l’avenir, au nôtre comme à celui de nos enfants. Ça n’a rien de stupide que d’observer que nos actes ont des répercussions, si minimes soient-elles.

      Et le charbon, c’est soit dit en passant la principale énergie utilisée aux États-Unis d’Amérique, eh oui, encore! Avec le nucléaire…

      Mais savez-vous, on ne peut pratiquement plus vivre à Tchernobyl, et c’en sera pratiquement de même à «Foutushima». Alors que l’usage du charbon…, même s’il n’est pas bon, ne compromet pas tous les endroits qu’il touche.

      «Les déchets crierez-vous!!! Des millions d’années… ce qui est faut, c’est moins long avant que retrouve une radioactivité naturelle (et oui, nous vivons dans une mer de radiation: et tout français qui prend l’avion de Paris à New York reçoit plus de radiation que le nuage de Tchernobyl lorsqu’il passa en France! et oui, plus ont monte dans l’atmosphère, plus il y de radiation). Mais l’important, c’est que nous POUVONS RECYCLER les soi-disant déchets: ce n’est pas des déchets, c’est de l’énergie inutiliser. Dire qu’on c’est pas quoi faire avec les déchets est tout simplement faux. Aux US, ne le font pas, mais c’est pour des raisons politiques…»

      Inutilisée, une énergie? Certes! Mais il y a quand même nécessité d’entreposer ces matières, toujours radioactives quand même. Et d’autre part, les répercussions sur Tchernobyl ne sont pas tant dans les airs que sur le sol, toujours très radioactif. Vous semblez réduire le risque de la radioactivité, or, quand je regarde les malformations attribuables à la radioactivité dans certains pays où nous larguions des armes à uranium appauvri, j’observe une tout autre réalité.

      «Vive Marie Curie, Einstein et compagnie qui permet de puiser l’énergie directement de la matière! Et vivre la créativité humaine, source inépuisable des ‘ressources’!!! À bas Malthus et tous ses sectateurs!»

      Parce qu’on observe un risque à la radioactivité, nous sommes des antihumains? C’est la meilleure je crois… Malthus…, ce n’est pas Malthus qui me force à observer des faits, observables et observés. La créativité humaine? En effet, vive celle-là. Vive aussi les découvertes des génies, mais ne fermons pas, de grâce, les yeux sur les faits tout de même. Qu’il y ait des études sur la fusion et la fission, soit, et c’est une bonne chose, mais qu’il y ait usage, pendant l’apprentissage, de ces matières sans contrôle sur celles-ci? Là je ne suis pas d’accord, un peu comme je ne suis pas d’accord avec l’usage du plastique partout dans notre société, puisqu’il n’y eut aucune étude sur les impacts de cet usage à long terme, ni à court terme. Et je ne suis pas pour autant, antihumain, au contraire je crois.

      Je ne me sens pas interpellé par votre appel à ce que l’on cesse de s’inquiéter sur ce qu’on ne connait que vaguement, sur des sujets surtout, où l’on nous ment, comme partout ailleurs, d’ailleurs.

  3. avatar

    @Asiq,
    Oui, la technologie n’est pas au point, comme vous dite. Mais le problème de l’ensemble de l’énergie est l’obstacle. Un, entre autres.
    Je crois qu’il faudrait restructurer, en premier, les réseaux de transport. Délaisser certaines manières de faire.Du moins les améliorer.
    Vous faites allusion au moteur-roue. Je ne sais trop ce qui s’est passé à HQ pour que ce projet reste à l’état larvaire.
    Les moteurs roues sont utilisés maintenant sur les bicyclette électriques en provenance de Chine. On inonde le marché. Vous pouvez même acheter seulement les pièces sur Ebay et fabriquer aisément votre propre vélo électrique.
    Quant aux modèles hybrides, à mon avis, ils n’ont pas d’avenir.

    • avatar

      «Je crois qu’il faudrait restructurer, en premier, les réseaux de transport. Délaisser certaines manières de faire.Du moins les améliorer.»

      Voilà! Il faut revoir notre consommation, nos besoins de celle-ci. A-t-on besoin de produire autant, ou cela n’est-il pas dans un dessein profitable, seulement?

      Il faut également revoir notre modèle de labeur, il faut travailler plus localement et moins voyager pour cette obligation pour chacun. Les marchés mondiaux nous forcent à faire affaire en Chine et ailleurs, parce que le profit à tout prix nous y force. Sans quoi, c’est la faillite.

      C’est à revoir. Ça ne fonctionne pas, nous le voyons bien et ce n’est pas viable à long terme.

      Revoir nos besoins énergétiques, c’est par exemple remettre en question les dépenses au militaire, les usages de la force humaine pour écraser d’autres Humains. Pathétique…

  4. avatar

    Bonjour M. Guillemmette!
    Vous parlez de la stabilité et mentionnez les cas du Japon. Dois-je vraiment vous rappelez qu’il y a eu un séisme doublé d’un tsunami?? Ce ne fut pas une catastrophe nucléaire, mais bien une catastrophe naturelle qui fit plus de 28 000 morts pour zéro résultant de la centrale, (ben oui, la nature est pas toujours gentille … voyez ces maringuoins qui transmettent la très naturelle malaria qui tue par million chaque année, surtout en Afrique, mais il ne semble pas que ça préoccupes grand monde.. je sais, c’est pas votre!) Il y a donc une CAUSE et on sait déjà en gros pourquoi la centrale a déraillé : il ne s’agit pas de centrales donc on ne connaîtrait pas le fonctionnement et qui pourrait exploser à tout moment sans qu’on ne sache trop pourquoi. La question devient donc, peut se prémunir contre se double phénomène simultané? La réponse est oui, puisque sur le même lieu, pas tous les réacteurs ont flanché, ceux plus haut et ceux ayant un système de refroidissement à air au d’être à l’eau : et là je vous donnerai un point, si on laisse trop à l’initiative privée et aux profits à court terme, des mauvaises décisions peuvent être faites (il semblerait que la compagnie devait construire cette centrale plus en hauteur, mais ne fit pas pour des raisons pécuniaires). Il est totalement faux de prétendre que tous les réacteurs seraient sur le bord d’exploser…
    Pour Tchernobyl, savez-vous pourquoi il y a eu une explosion de vapeur? Et ce n’était même pas imprévu, les autorités soviets savaient que le réacteur était instable dans certaine condition et l’on exactement fait fonctionner à cette condition… Il faut pas oublier que c’était un réacteur militaire aussi… Et puis il n’avait aucune enceinte de béton (tous les réacteurs en avaient déjà à l’ouest, et aujourd’hui, c’est plus qu’obligatoire!!!) qui aurait suffit à empêcher l’explosion (Three Miles Island : le réacteur à fondu sans aucune émission à l’extérieure : zéro mort, zéro blessé, rien à long terme, sinon une hystérie et une panique médiatique qui entretient la peur plutôt que d’informer; les mêmes techniques utilisés quand on veut faire passer Hussein, Kadafi ou le terrorisme comme un super méga danger qui menace la planète entière…)
    Pour les incidents et accidents dans le nucléaire, sachez que cette industrie, plus que tout autre domaine, doit déclarer tout évènement qui se produit : mais se faisant, les anti-nucléaires et les vendeurs de peurs l’utilisent pour faire croire à la catastrophe et comme si le monde était sur le bord d’exploser et d’être mortellement irradié pour l’éternité… À Gentilly : zéro mort, zéro blessé, aucune dose trop dangereuse qui pourrait causer le cancer à un humain ou des poissons.
    Vous semblez rater mon point : ce que je dis, c’est que l’énergie électrique produite par le charbon (mort dans les miens + mort de pollution) tue plus, kilowatt par kilowatt que le nucléaire (le pétrole et l’hydroélectricité aussi). Donc, en toute rationalité, vous devriez faire campagne contre le charbon, le pétrole et barrage d’hydro, avant d’attaquer le nucléaire. Mais pourquoi on ne le fait pas? Car les gens n’ont pas une peur irrationnelle du charbon : comprennent qu’en faisant des trous dans la terre, ça peut tomber.. et comprennent que quand on respire de la poussière de charbon (comme en Europe avant les années 50s et aujourd’hui en Chine), c’est pas bon pour la santé et ça affecte les poumons : mais il n’y a pas une hystérie… De même, on sait que les rayons du soleil peuvent causer la destruction de l’ADN et causer le cancer de la peau ou encore c’est produit oxydant qu’on mange : pourtant, personne ne panique. Des radiations trop élevé, ça fait exactement le même effet, ça peut détruire plus d’ADN que le corps est capable d’en produire.
    Et c’est ici qu’il faut connaître un peu la radiation. C’est la dose qui fait le poison. Nous vivons dans la radiation, et beaucoup plus si vous passez par des hôpitaux. Comme tout, la radiation à ces bénéfices et ces désavantages : mais seulement les rayons X (c’est de la radiation), ont sauvé déjà des millions de vie. Sans parler des scanner (et oui, c’est de la radiation…) qui sont bien utiles, etc. La question est donc de savoir à quel niveau la radiation devient dangereuse : si on ne précise pas de chiffe, on est dans l’ignorance pour savoir s’il y a danger ou non. Pour votre information, la zone de relocalisation en Biolorussie fut considérée pour toute zone ayant 37 KBequerel par m2; soit environ une dose de 1.6mSievert par année (la radiation absorbée par les tissus vivants), soit la moitié de la dose naturelle, 3.2 mSievert dans ces mêmes zones!!. Sacher qu’il existe des zones sur terre comme Kerala en Inde avec doses allant jusqu’à 500 mSievert par année! Et aucune incidence de cancer plus élevé, voir même qu’il y a moins; on soupçonne même qu’à certains taux, la radiation est même bénéfique). Il ne faut pas oublié aussi que la radioactivité diminue en fonction de la demi-vie de l’atome, c’est-à-dire le temps que prend la moitié d’un gramme pour se désintégrer; ça peut être de quelque seconde (donc une intense radioactivité mortelle, mais très courte) à des milliards d’années (donc très peu de désintégration par minute, de très faible dose pas dangereuse comme l’Ur 238 présente dans la nature). Et pour votre information, la zone fut réouverte en Biolorussie en juillet 2010, car on voit bien qu’on a surréagie (et tant mieux au début, le temps de faire les mesures et tout cela).

    Pour les bombes appauvries, je n’en suis pas un expert et je ne sais pas à quel niveau de radiation ça émet : mais les guerres coloniales sont débiles dans tous les cas. C’est sûr que si lance une bombe nucléaire, c’est un désastre (mais je ne peux m’empêcher de faire remarquer qu’aujourd’hui la ville d’Hiroshima se porte bien et on y vie bien… de grâce, ne me méprennez pas : je suis contre, surtout qu’aujourd’hui encore plus puissante les bombes. Simple observation que la vie y a repris rapidement. ). Mais ici, c’est l’utilisation meurtrière violente d’une technologie et je la condamne autant que vous. L’énergie nucléaire pacifique n’a rien à avoir avec cela contrairement à ce que disent les néoconservateurs américains (on peut avoir une bombe sans centrale nucléaire, ie Israel par exemple).

    Pour Malthus : je ne vous visais pas personnellement. Mais sachez que le lobby anti-nucléaire écolo fut lancé, en autre, par le WorldWide lifeFund (WWF) du prince Philip et Bernard d’Hollande, financé par le club des 1001 (dont Shell y figure!!!), qui sont des malthusiens convaincus et savent pertinemment que le développement d’une nation est lié à l’énergie disponible par tête (vous n’avez qu’à faire un google : énergie par habitant et vous verrez où ce situe les pays pauvres versus riche). De même, un Al Gore est contre le nucléaire, surtout en Afrique, car il trouve qu’il y a trop de petits africains, faut surtout pas qu’ils se développent… Vous ne pouvez pas nier que lorsqu’on parle contre le nucléaire dans les mass médias, à 90% on citent Greenpeace (et il n’y a jamais de débat contradictoire : quand Greenpeace parle, c’est parole d’évangile; mettez donc un prof de polytechnique avec un type de greenpeace pour une fois, avec du temps pour chacun de répondre, avec les insultent interdites.. jamais on voit ça dans nos médias démocratiques [sic]) Ils ne veulent absolument pas que les pays du ‘tiers monde’ se développent, car ils utiliseraient ‘nos ressources’ qu’ils croient limitée. C’est la politique d’Henry Kissinger en 1974 avec le fameux NSSM 200 qui veut limiter le développement des pays de l’Amérique du Sud, de l’Afrique et de l’Asie. Ainsi, fin des années 70, beaucoup de pays en voie de développement voulurent le développement nucléaire, tous eurent des déstabilisations ou renversement de régime, crise de la dette, etc. (comme au Pakistan de Butho qui fut tué, ou la révolution iranienne… mais ce dernier pays sait aujourd’hui qu’il en a toujours besoin pour son développement, le Mexique, etc.)

    Le lobby pétrolier fut un autre qui finança beaucoup les groupes écologistes nucléaires. Tient, vous ne vous demandez pas pourquoi si fort en Allemagne? Un avantage du nucléaire, c’est que donne beaucoup plus d’indépendance que le pétrole.. Les soviets l’avait compris en finançant les mouvements allemand (pour affaiblir l’Allemagne) tout en faisant des catastrophes avec la mer d’Aral, mais à l’époque le mouvement écologiste n’en parlait pas… Et puis, les autres pays, surtout l’Angleterre, ne veut pas non plus une Allemagne trop indépendante… Bref, vous n’êtes malthusiens et c’est tant mieux. Mais le Club de Rome (très fort dans les années 70 et continuent d’avoir des sectateurs) , et contient tout ce qu’il peut y avoir d’oligarchie en Europe, prédisait qu’il n’y aurait plus de ressource aujourd’hui, du vrai bon catastrophisme comme on l’aime. Et bien, était aussi contre le nucléaire, sous prétexte que les gens croirait qu’il y a suffisamment d’énergie pour le développement… Ah oui, soit-dit en passant encore, Gorbatchev fut d’ailleurs coopté par l’idéologie malthusienne ‘verte’ du Prince Philipe…
    Pour le vent : il n’y en pas partout, donc limité : et au mieux des mieux, fonctionnent à 20-25% par jour (et c’est très très rare à ce niveau, c’est en deça de 20% en général) : il faut toujours un back-up; aujourd’hui, le Denemark, cité en exemple, doit toujours avoir des centrales thermiques pour les accompagnés…
    Et pour le solaire, seulement la moitié du jour et jamais ne donnent suffisamment pour soutenir une société industrielle moderne. Pour la Californie, si tous sont électricités viendrait du solaire, il faudrait couvrir l’État au complet : bonjour l’Environnement… Rien contre son utilisation comme énergie d’appoint, mais en faire une panacée… L’Afrique a besoin d’énergie : les gros barrages, ça peut fonctionner, mais c’est limité par le nombre de rivière. Le nucléaire n’est pas la seule option, mais est incontournable de le choix. La Chine l’a très bien compris : elle a un programme accéléré en plus de développer dans les réacteurs de 4e génération et la fusion (sans parler des trains à haute vitesse : compris que l’automobile à ses limites!): alors que nous, nous reculons de plus en plus dans l’économie financière non productive et dans l’obscurantisme anti-science et l’impérialisme à la romaine… qui bien sûr s’effondra dans le temps moyennement long… sera plus vite aujourd’hui!

    Tient, en anglais, mais vous pourriez lire cela sur le nucléaire :
    http://www.google.ca/url?sa=t&source=web&cd=4&ved=0CC0QFjAD&url=http%3A%2F%2Fwww.ecolo.org%2Fdocuments%2Fdocuments_in_english%2FVariousNuc.infos.Sutherl.EN.pdf&rct=j&q=sutherland%20john%20new%20brunswick%20nuclear%20education%20carrot&ei=q7FuToz_MOni0QGl1sCKCg&usg=AFQjCNEnNbqLXHc8PiIhKQIUZBVZr52AMQ&cad=rja

    • avatar

      Pour la Californie, si tous sont électricités viendrait du solaire, il faudrait couvrir l’État au complet : bonjour l’Environnement… Rien contre son utilisation comme énergie d’appoint, mais en faire une panacée…

      Bon, je vous laisse, c’est l’heure de me brosser les dents et d’aller me faire exploiter au labeur.

      Solidairement,

      Sylvain Guillemette

    • avatar

      «Vous parlez de la stabilité et mentionnez les cas du Japon. Dois-je vraiment vous rappelez qu’il y a eu un séisme doublé d’un tsunami?? Ce ne fut pas une catastrophe nucléaire, mais bien une catastrophe naturelle qui fit plus de 28 000 morts pour zéro résultant de la centrale, (ben oui, la nature est pas toujours gentille … voyez ces maringuoins qui transmettent la très naturelle malaria qui tue par million chaque année, surtout en Afrique, mais il ne semble pas que ça préoccupes grand monde.. je sais, c’est pas votre!)»

      Et alors? Ben oui! Le cas du Japon me préoccupe parce que même s’il y a eu tremblement de terre doublé d’un Tsunami, fait est que maintenant, ce cas n’a plus rien de stable… Comme quoi des fois, la nature a effectivement d’autres plans pour nous, que ceux que nous nous étions donnés… Et alors? Les Japonais sont pris avec quand même, ce problème, même si il y a eu tremblement de terre doublé d’un Tsunami… Non?

      Eh bien, la partie touchée est quand même toujours compromise au Japon, elle est contaminée comme on dit…

      «Il y a donc une CAUSE et on sait déjà en gros pourquoi la centrale a déraillé : il ne s’agit pas de centrales donc on ne connaîtrait pas le fonctionnement et qui pourrait exploser à tout moment sans qu’on ne sache trop pourquoi.»

      Il y a donc aussi, une centrale QUI A DÉRAILLÉ qu’importe la cause.

      «et là je vous donnerai un point, si on laisse trop à l’initiative privée et aux profits à court terme, des mauvaises décisions peuvent être faites (il semblerait que la compagnie devait construire cette centrale plus en hauteur, mais ne fit pas pour des raisons pécuniaires). Il est totalement faux de prétendre que tous les réacteurs seraient sur le bord d’exploser…»

      Ce n’est d’ailleurs pas ce que j’évoquais, je n’ai pas peur que les réacteurs explosent. J’ai peur de ce qu’on a n’a pas prévu, comme le tremblement de terre, comme le tsunami, comme les inondations, les feux de forêt, les «terroriss», etc..

      Nous ne sommes pas devins et je me demande ce qui serait pire entre le risque gravitant autour du nucléaire, et celui qu’une lame d’éolienne me tombe sur la tête, ou qu’un panneau solaire m’écrase le pied, le risque est seulement beaucoup moins gros avec les alternatives au nucléaire, admettez-le. Quand une éolienne tombe, elle ne «scrap» pas des kilomètres à la ronde, condamnant cette partie pour les êtres humains pendant quelques milliers d’années…

      «Pour Tchernobyl, savez-vous pourquoi il y a eu une explosion de vapeur? Et ce n’était même pas imprévu, les autorités soviets savaient que le réacteur était instable dans certaine condition et l’on exactement fait fonctionner à cette condition… Il faut pas oublier que c’était un réacteur militaire aussi… Et puis il n’avait aucune enceinte de béton (tous les réacteurs en avaient déjà à l’ouest, et aujourd’hui, c’est plus qu’obligatoire!!!) qui aurait suffit à empêcher l’explosion»

      Oui, mais les États-Unis d’Amérique faisaient quand même comme les Russes, leurs tests nucléaires au-dessus de leurs concitoyens. Et Washington, on l’a vu sur d’autres aspects, est aussi muette que l’était la dite «union soviétique», sur ses maux.

      Et d’autre part, il s’agit d’une erreur humaine à Tchernobyl. Mais ça change quoi pour le commun des mortels? Fait est qu’il y a eu accident et qu’aujourd’hui, ce secteur est hautement radioactif. C’est le problème de tout le monde, non? Et oui, ils ont ouvert à nouveau le site, mais avertissent tout le monde de ne rien toucher…

      «(Three Miles Island : le réacteur à fondu sans aucune émission à l’extérieure : zéro mort, zéro blessé, rien à long terme, sinon une hystérie et une panique médiatique qui entretient la peur plutôt que d’informer; les mêmes techniques utilisés quand on veut faire passer Hussein, Kadafi ou le terrorisme comme un super méga danger qui menace la planète entière…)»

      Je ne dis pas le contraire, je ne dis pas qu’il y a pas instrumentalisation de la chose, qu’il n’y a pas de concert d’hantise. Mais il y a quand même eu un accident à TMI et ça aurait pu tourner autrement. Il faut en tenir compte. Ça aurait même été très grave, les cours d’eau auraient pu être contaminés.

      «Pour les incidents et accidents dans le nucléaire, sachez que cette industrie, plus que tout autre domaine, doit déclarer tout évènement qui se produit : mais se faisant, les anti-nucléaires et les vendeurs de peurs l’utilisent pour faire croire à la catastrophe et comme si le monde était sur le bord d’exploser et d’être mortellement irradié pour l’éternité… À Gentilly : zéro mort, zéro blessé, aucune dose trop dangereuse qui pourrait causer le cancer à un humain ou des poissons.»

      Comme le reste ASIQ. Les accidents de voiture sont supposés être répertoriés à votre assureur, croyez-vous qu’ils le sont tous? L’humain reste humain…

      Quant à Gentilly, il n’y a pas eu moins d’accident, il y en a précisément eu un. Fuite ou pas, le risque est néanmoins «plus grave» qu’une éolienne qui vous tombe sur la tête. Ça ne fera qu’un mort…, et aucun impact sur les jours à venir ou sur le territoire.

      «Vous semblez rater mon point : ce que je dis, c’est que l’énergie électrique produite par le charbon (mort dans les miens + mort de pollution) tue plus, kilowatt par kilowatt que le nucléaire (le pétrole et l’hydroélectricité aussi). Donc, en toute rationalité, vous devriez faire campagne contre le charbon, le pétrole et barrage d’hydro, avant d’attaquer le nucléaire.»

      Non, j’avais bien saisi. Et je réaffirme que je suis contre l’usage du charbon, il est effectivement polluant et dangereux pour la santé. Et vous avez raison de condamner ce que font les pays occidentaux sur les pays pauvres, en leur empêchant par exemple, d’accéder aux sources d’énergie plus productives, etc.. Là-dessus, vous avez mon appui. (Je jouais à Tropico 4 hier, et les deux camps (URSS-USA) veulent mon tabac pas cher et mon sucre brut, ils ne veulent pas que je modifie mon sucre pour le vendre en rhum…)

      «Vous semblez rater mon point : ce que je dis, c’est que l’énergie électrique produite par le charbon (mort dans les miens + mort de pollution) tue plus, kilowatt par kilowatt que le nucléaire (le pétrole et l’hydroélectricité aussi). Donc, en toute rationalité, vous devriez faire campagne contre le charbon, le pétrole et barrage d’hydro, avant d’attaquer le nucléaire.»

      Hiroshima, oui, mais il y a eu des cancers à la pelle, et des morts à la pelle aussi. On note encore une radioactivité relative au point d’impact (elle a explosé dans les airs…, à quelques centaines de mètres je crois du sol…). Les herbes poussent vite, l’ADN est modifié.

      Est-ce que ça empêchait de vivre es autres Japonais? Non, évidemment, mais ils ont quand même une partie de leur ADN modifié au jour le jour…

      «Pour Malthus : je ne vous visais pas personnellement. Mais sachez que le lobby anti-nucléaire écolo fut lancé, en autre, par le WorldWide lifeFund (WWF) du prince Philip et Bernard d’Hollande, financé par le club des 1001 (dont Shell y figure!!!), qui sont des malthusiens convaincus et savent pertinemment que le développement d’une nation est lié à l’énergie disponible par tête (vous n’avez qu’à faire un google : énergie par habitant et vous verrez où ce situe les pays pauvres versus riche).»

      Ici, vous avez tout dit, et je suis d’accord avec vous. L’habit ne fait pas le moine. J’ai de bons amis écolos plus réalistes un peu, qui commencent le changement par eux-mêmes, plutôt que de se battre contre des moulins.

      «Bref, vous n’êtes malthusiens et c’est tant mieux. Mais le Club de Rome (très fort dans les années 70 et continuent d’avoir des sectateurs) , et contient tout ce qu’il peut y avoir d’oligarchie en Europe, prédisait qu’il n’y aurait plus de ressource aujourd’hui, du vrai bon catastrophisme comme on l’aime. Et bien, était aussi contre le nucléaire, sous prétexte que les gens croirait qu’il y a suffisamment d’énergie pour le développement… Ah oui, soit-dit en passant encore, Gorbatchev fut d’ailleurs coopté par l’idéologie malthusienne ‘verte’ du Prince Philipe…»

      Ah ce Gorbatchev…

      «Et pour le solaire, seulement la moitié du jour et jamais ne donnent suffisamment pour soutenir une société industrielle moderne.»

      Mais est-ce que notre modèle de consommation est le bon? Ou gaspille-t-on un tas de ressources, ne serait-ce des mathulsiens? On consomme quand même comme des cochons je pense… Une tv, une autre, ah une nouvelle, le 3d est sorti! Etc..

      «Pour la Californie, si tous sont électricités viendrait du solaire, il faudrait couvrir l’État au complet : bonjour l’Environnement… Rien contre son utilisation comme énergie d’appoint, mais en faire une panacée…»

      Los Angeles compte sur le barrage Hoover, lequel n’a pratiquement plus d’eau pour faire fonctionner ses turbines. Normal, trop de monde à Las-Vegas. Manque d’eau. Le Colorado a fondu à vue d’œil dans les dernières 20 années.