Accueil / T Y P E S / Articles / La Grande Albanie : un projet des Etats-Unis contre le monde orthodoxe ?

La Grande Albanie : un projet des Etats-Unis contre le monde orthodoxe ?

UN OEIL SUR?. LA RUSSIE
par?Alexandre Latsa

Le mercredi 5 d?cembre 2012, le premier ministre albanais Sali Berisha a pr?n? l?octroi de la nationalit? albanaise ? tous les Albanais, o? qu?ils r?sident. Cette d?claration a ?t? faite lors d?une visite de la ville de Vlora o? l?ind?pendance de l?Etat albanais avait ?t? prononc?e, il y a juste 100 ans. A l??poque l?Albanie venait tout juste de se lib?rer du joug ottoman.

Cette d?claration fait suite a une autre d?claration, commune cette fois, que Sali Berisha avait faite avec son homologue Kosovar Hashim Tha?i il y a quelques semaines, promettant l?union de tous les Albanais. L?endroit ?tait, il faut le dire, bien choisi puisque l?immense majorit? des habitants du Kosovo est aujourd?hui d?origine albanaise, ce qui n?a pas toujours ?t? le cas.

Lors de la guerre des Balkans en 1913, les Serbes constituent encore la majorit? de la population. En 1941, le Kosovo est rattach? ? la Grande Albanie (d?j?) sous protectorat fasciste italien. Apr?s la guerre, le mar?chal Tito interdira l?immigration albanaise car la Yougoslavie ne pouvait selon lui ?tre forte qu?avec une Serbie la plus faible possible. En 1974, c?est du reste lui qui attribue au Kosovo le statut de province autonome, statut qui sera supprim? par Slobodan Milosevic en 1989, alors que les Serbes ne repr?sentent d?j? plus que 15% de la population.

Lorsqu?en 2008 le Kosovo se d?clare ind?pendant, pr?s d?une d?cennie apr?s l?intervention militaire occidentale, peu de commentateurs mettent le doigt sur l?albanit? dominante de ce nouveau petit Etat. L?heure est au contraire ? la f?te pour ce peuple soi disant oppress? et qui acc?de enfin ? la libert?. Au sein de la plupart des pays occidentaux et de l?Union Europ?enne, la reconnaissance est instantan?e, sans que ne se pose la question du traitement de la minorit? serbe et de l?avenir qui lui ?tait r?serv?, malgr? le terrible pr?c?dent de 2004, lorsque les chr?tiens avaient ?t? victimes de pogroms, les ?glises brul?es, et les droits de l?homme les plus ?l?mentaires bafou?s. Il est vrai que l?Europe, pardon l?Union Europ?enne, avait ? cette ?poque d?autres priorit?s?: l?organisation essentielle d?une gaypride a Belgrade.

Il aura donc fallu seulement 4 ans pour que la farce de l?ind?pendance du Kosovo apparaisse enfin publiquement. Seulement 4 ans pour que le premier ministre albanais donne raison aux nationalistes serbes qui ont, eux, toujours affirm? affronter non pas les Kosovars (les habitants de la r?gion du Kosovo ?tant des Serbes) mais bel et bien des Shqiptars, dans un nouvel ?pisode du conflit ancestral qui oppose depuis pr?s de 6 si?cles dans les Balkans les Slaves orthodoxes aux fils des convertis de l?empire Ottoman.

En octobre 1999, le g?n?ral US et commandant supr?me de l?OTAN Wesley Clark (? l?extr?me droite) rencontre le chef de la mission de l?ONU au Kosovo, Bernard Kouchner (en costume), et le chef de UCK, Hashim Tha?i (? l?extr?me gauche). Aujourd?hui premier ministre du Kosovo, Tha?i est accus? dans un rapport de l?assembl?e parlementaire du Conseil de l?Europe d?avoir particip? au trafic d?organes pr?lev?s, notamment sur des prisonniers serbes, par les hommes de l?UCK.

Le soutien occidental ? la cr?ation du Kosovo et l?acharnement contre la Serbie peuvent sembler compl?tements inexplicables. Pourtant de 1991 ? 2008, une seule et m?me logique a anim? les strat?ges ?tats-uniens?: la destruction de la Serbie, afin que celle-ci soit la plus faible possible a l?avenir, au moment historique in?vitable o? elle allait de nouveau se tourner vers la Russie.

Bien s?r, il fallait dans le m?me temps une Russie ?galement affaiblie au maximum. Si de 1991 ? 2000 une guerre militaire et m?diatique a ?t? men?e contre la Serbie de Milosevic en vue de son an?antissement, c?est dans le m?me temps une guerre ?conomique et morale qui ?tait men?e contre la Russie d?Eltsine. La croisade contre le monde communiste s?est transform?e en croisade contre le monde orthodoxe, et contre son centre n?vralgique et politique le plus souverain?: la Russie.

Le th?oricien du?containment?russe en Eurasie, Zbigniew Brezinski, affirmait lui-m?me en 2007 que?: ??Le principal ennemi de l?Am?rique ?tait d?sormais l??glise orthodoxe russe??. La cr?ation de la Grande Albanie peut sans doute ?tre vue dans ce sens historique et g?ostrat?gique. Elle est une nouvelle allumette jet?e, une allumette qui pourrait cr?er une ?tincelle et d?clencher un nouvel incendie dans le brasier balkanique. Cet incendie aurait pour cons?quence d?affaiblir un peu plus l?Europe, mais aussi de d?stabiliser un peu plus le monde orthodoxe (Mac?doine, Gr?ce, Mont?n?gro, Serbie?) et de freiner son rapprochement avec la Russie. Par ricochet, c?est donc l?influence russe en Europe de l?Est qui serait remise en cause, et donc son rapprochement avec l?Europe de l?Ouest. Ce faisant, les Etats-Unis auraient atteint une nouvelle fois leur objectif essentiel?: ?viter un rapprochement continental et europ?en entre les mondes catholiques et orthodoxes.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Les milices au Michigan, une vieille histoire… d’extrême droite (5)

Alors que les groupes de milices se sont répandus aus USA, et notamment au Michigan ...