Accueil / A C T U A L I T É / La France pleure: un 14 juillet meurtrier

La France pleure: un 14 juillet meurtrier

Bilan provisoire:  80 personnes tuées, dont plusieurs enfants, une quinzaine de personnes luttent pour leur vie et de nombreux blessés.  (NDLR)

 

Un camion a foncé jeudi soir dans la foule pendant le feu d’artifice du 14 juillet, faisant plusieurs victimes. La préfecture évoque un attentat et demande aux habitants de rester cloîtrés.

Le point sur la situation à 4 heures

Un camion fonce sur la foule. Vers 23H00, alors que le feu d’artifice touchait à sa fin, un camion blanc a foncé à pleine vitesse dans la foule, qui rassemblait des milliers de personnes dont de nombreux étrangers, et roulé sur près de deux kilomètres le long de la promenade des Anglais à Nice. Des corps jonchaient le sol, souvent recouverts d’un simple drap. Des personnes en larmes restaient parfois hébétées à leur côté sur une chaussée couverte de sang. L’attaque a fait au moins 77 victimes et une vingtaine de blessés graves, selon un dernier bilan officiel. « Il s’agit d’un bilan encore très provisoire », a ajouté le procureur de Nice, Jean-Michel Prêtre. Selon une source policière contactée par Le Figaro, le chiffre s’élèverait au moins à 80 morts. Un plan d’urgence a été enclenché au niveau de l’hôpital de Nice pour pouvoir accueillir les blessés.

Le conducteur a été abattu par la police. La section antiterroriste du parquet de Paris s’est saisie de l’enquête. « Des armes lourdes » ont été retrouvées à l’intérieur du véhicule, affirme le président de la région niçoise, Christian Estrosi, qui se trouvait sur les lieux. Ces armes étaient finalement toutes factices sauf une, corrige une source policière. Des papiers d’identité au nom d’un Franco-Tunisien se trouvaient également à l’intérieur du camion. « L’identification du chauffeur du camion est encore en cours », a déclaré à l’AFP une source policière. Sur les papiers d’identité, l’homme est âgé de 31 ans et domicilié à Nice. D’après iTÉLÉ, celui-ci était connu des services de polices pour de petits délits mais pas des renseignements. L’attaque n’a pas été revendiquée mais le président de la République l’assure : « Le caractère terroriste de l’attaque ne peut être nié. »

» Attentat à Nice : «La France est affligée, horrifiée par cette monstruosité», dit Hollande


La piste terroriste est privilégiée. Le choix du mode opératoire et de cette date hautement symbolique évoquent les consignes de groupes djihadistes comme al-Qaida ou l’organisation État islamique. Dans un message audio diffusé en 2014, le porte-parole officiel de Daech, Abou Mohammed al-Adnani, encourageait ceux qu’il nomme « les soldats du califat » à utiliser n’importe quelle arme disponible. À l’image du djihadiste de l’État islamique, Larossi Aballa, qui a assassiné avec un couteau le 13 juin un policier et sa femme à leur domicile dans la région parisienne. « Si vous ne pouvez pas faire sauter une bombe ou tirer une balle », leur disait-il, « débrouillez-vous (…) renversez-les avec votre voiture. »

» Attentat de Nice : une méthode qui rappelle des consignes de l’Etat islamique

Lire tous les détails:  Le Figaro

Commentaires

commentaires

A propos de CP

avatar
Média citoyen

Check Also

Ce capitalisme qui doit tout à La Réforme

La Réforme a cinq siècles. Elle a transformé l’économie européenne et a largement contribué à ...

6 Commentaire

  1. avatar

    Grande tristesse que de savoir nos amis à nouveau victimes de fous. Révoltée aussi car le jour choisi l’a été pour ébranler la république, afin que ce qui rassemble puisse diviser.

    On s’acharne.

    Les enfants n’ont pas ému les fous. C’est répugnant.

    Enorme câlin à tous nos amis français. C’est une bien triste journée encore.

  2. avatar

    J’avais hélas fait toute une série sur les craintes que l’on pouvait avoir, qui contenait des textes de Daesh figurant dans le magazine Inspire.

    Rien n’est hélas paru, chez Agoravox comme ici, pour des tas de raisons qui continuent à m’échapper : coïncidence avec les attentats de Paris alors que ça a commencé à être écrit un mois avant (pour être proposé chez Agoravox) etc…

    le texte avait été proposé ici le 18 février 2015.. et chez Agoravox dès le 8 janvier 2015… les attentats contre Charlie ont eu lieu le 7 janvier 2015 ceux des terrasses le 13 novembre 2015… lors du match amical de football France-Allemagne…. pour paraître aussi vite, il fallait que ce soit commencé bien avant…

    AVANT les attentats de Paris, les terroristes avaient nommément ciblé les STADES DE FOOT. Ils avaient aussi donné d’autres objectifs, qui me permettaient de conclure que c’étaient des terroristes vivant en Angleterre qui proposaient ces objectifs français… :

    voici en effet e que j’ai écrit et dont je regrette toujours la non-parution :

    Très certainement, de personnes liées aux groupes dont je viens de vous donner les noms et dont les bureaux seraient localisés… en Angleterre, ou en Europe, plutôt qu’aux Etats-Unis, en tout cas, ce que nous avait fortement laissé entendre l’épisode précédent. Car le dernier opus d’Inspire nous révèle en effet beaucoup plus sur ses concepteurs que les précédents numéros. Dans un chapitre sur les « cibles » qu’il propose à ses fidèles jihadistes, les cibles en France s’énoncent de manière fort surprenante : le RER, y est placé en premier (et non par exemple la Tour Eiffel, voire les Champs Elysées). La vallée de la Dordogne (?), ensuite pour selon ses rédacteurs « y tuer… à la fois des anglais et des français ». « La coupe de la ligue de football » (pourquoi celle là particulièrement et pas le championnat ou la Coupe de France ?), « pour viser les foules à l’entrée des stades ». Suivent le « défilé de la Bastille »(celui du 14 juillet), le musée du Louvre, le musée « le plus visité au Monde » et … la Côte d’Azur, appelée chez Inspire la « French Riviera », comme on le dit aussi… surtout en Angleterre. Le RER et les matchs de foot font clairement penser à des jeunes gens habitant en banlieue, comme il peut en exister aussi à Manchester ou à Croydon, qui auraient comme habitude de transport vers ces banlieues. Mais ce sont plutôt les cibles citées dans le pays laissent clairement entendre que les auteurs du texte sont plutôt anglais, et non américains : pas un seul américain en effet ne connaît ce qu’est la Dordogne, ou ne sait la situer, et moins encore ne sait que des anglais y habitent ! Seuls des anglais (voire des hollandais, on pense alors à IntelCenter et Verneke) ont pu penser à cette région et aucunement des américains ! L’idée est renforcée dans le choix des cibles d’avions, ou Easy Jet, compagnie lowcost inconnue aux USA est citée comme British Airways, au même titre qu’American Airlines, United, Continental et Delta. Air France étant aussi cité. Delta est décrite de façon surprenante comme une société qui « dessert le monde entier excepté l’Antarctique ! « . Dans les priorités de ces jihadistes de pacotille, viennent en premier les USA, mais juste après vient l’Angleterre et ensuite la France. Et ensuite seulement « les pays de l’Otan selon l’ordre connu » (lequel, celui de leur engagement en Afghanistan ou en Irak ?).

    Relisez bien, le lieu était décrit… 14 juillet, Côte d’Azur …et avant les stades de foot… hélas !!!

    • avatar

      « voici en effet e que j’ai écrit et dont je regrette toujours la non-parution » (Morice)

      Vite vite , envoyer votre cursus à Patrick Calvar de la DGSI.

  3. avatar

    « Il faisait des crises. Quand il s’est séparé de sa femme il a déféqué partout, trucidé le nounours de sa fille à coup de poignard et lacéré les matelas », détaille-t-il. « Son épouse avait demandé le divorce suite à une altercation violente »,
    C’est plutôt un cas de psychiatrie.
    Nos sociétés en produisent de plus en plus…