Accueil / A C T U A L I T É / La France lance une offensive militaire et de propagande au Mali

La France lance une offensive militaire et de propagande au Mali

soldats

Par Ernst Wolff
15 avril 2013
Des soldats fran?ais ont lanc? une nouvelle offensive au Nord Mali. L’op?ration surnomm?e ??Gustav?? implique un millier de soldats utilisant des dizaines de blind?s, de l’artillerie et des chasseurs-bombardiers ainsi que pour la premi?re fois des drones. L’offensive fait partie de l’expansion syst?matique de la guerre men?e par la France et ses alli?s.

La semaine pass?e l’Union europ?enne (UE) a aussi commenc? sa ??Mission de formation de l’Union europ?enne?? (EUTM), au Mali. Quelque 550 soldats issus de 22 pays de l’UE sont charg?s de former au cours de ces 15 prochains mois la moiti? de l’arm?e malienne. Un premier contingent de 570 soldats venus de la capitale malienne, Bamako, est arriv? pour d?buter l’entra?nement sp?cial de base, dont les t?l?communications ou la formation de tireurs d’?lite.

L’objectif officiel de la mission ?valu?e ? 12,3 millions d’euros (16,1 millions de dollars) est de ??reconstruire?? l’arm?e malienne, pour que les forces fran?aises puissent progressivement se retirer. Le 28 mars, le pr?sident fran?ais, Fran?ois Hollande, a annonc? lors d’une interview t?l?vis?e que son pays allait commencer fin avril ? retirer progressivement ses 4.000 soldats et r?duire de moiti? leur nombre pour co?ncider avec la ??mission de maintien de la paix?? de l’ONU devant avoir lieu en juillet. A la fin de l’ann?e, un millier de soldats fran?ais resteraient au Mali.

Hollande n’a toutefois pas fait r?f?rence au fait que deux jours plus t?t, le secr?taire g?n?ral de l’ONU, Ban Ki-moon, avait annonc? dans un rapport remis au Conseil de S?curit? de l’ONU que la force de ??maintien de la paix?? de l’ONU forte de 11.200 hommes serait consid?rablement plus nombreuse qu’annonc?e pr?c?demment. Ban a aussi signal? pour la premi?re fois la perspective d’une seconde ??force parall?le?? afin de mener des op?rations importantes de combat et des op?rations anti-terroristes ??hors cadre de l’ONU??. Cette unit? sp?ciale devrait ?tre mise en place principalement par la France et sera stationn?e soit ? l’int?rieur des fronti?res maliennes soit ailleurs en Afrique occidentale.

La d?claration de Hollande vise ? duper l’opinion publique. Au lieu d’une r?duction des op?rations militaires, beaucoup plus de soldats vont ?tre envoy?s au Mali dans la p?riode ? venir. Ils stationneront plus longtemps qu’il n’avait ?t? officiellement annonc? et leur champ d’action a ?t? significativement ?largi pour s’?tendre au-del? des fronti?res du Mali.

Ce n’est pas la premi?re fois que le pr?sident social-d?mocrate fran?ais cherche ? tromper l’opinion publique internationale. Son affirmation initiale selon laquelle la France avait ?t? contrainte d’intervenir pour endiguer un soul?vement des combattants islamiste dans la capitale Bamako ?tait tout aussi fausse.

Dans une interview accord?e au journal Suisse?Tagesanzeiger, Georg Klute, professeur d’ethnologie ? l’universit? de Bayreuth et sp?cialiste de l’Afrique, a r?v?l? que le gouvernement malien est en pourparlers avec le groupe islamiste Ansar Al-Dine depuis trois ans.

Lors de ces pourparlers, Ansar al Dine avait propos? de d?clarer un cessez-le-feu et d’abandonner sa campagne pour imposer par la violence la loi islamique de la charia. La France a r?agi l’?t? dernier, mena?ant maintes fois d’intervenir.

C’est dans ce contexte de provocations fran?aises que les forces islamistes ont lanc? une offensive pour s’emparer de l’a?roport S?var? – afin d’emp?cher l’atterrissage des troupes fran?aises – ce qui a servi de pr?texte ? Paris pour lancer sa guerre au Mali.

Les activit?s des agences internationales de renseignement ont confirm? que la guerre au Mali n’?tait pas la cons?quence d’une d?cision prise ? court terme.

Selon le magazine allemand?Der Spiegel, les troupes d’?lite de l’arm?e fran?aise ?taient actives au Mali plusieurs mois avant l’intervention officielle. En septembre 2012, une centaine de membres du Commandement des op?rations sp?ciales (COS) ?taient arriv?s secr?tement dans le pays par avion, prenant position ? des emplacements strat?giques hors de la capitale, Bamako. Leur mission a ?t? compl?t?e par une reconnaissance navale et l’?coute ?lectronique ? partir du Niger voisin.

Selon le magazine fran?ais?Marianne, l’unit? du COS a b?n?fici? du soutien de troupes qui avaient pr?c?demment ?t? impliqu?es dans l’intervention fran?aise en C?te d’Ivoire voisine.

La mission qui porte le nom d’op?ration Sabre a ?t? effectu?e avec l’autorisation expresse des gouvernements des pays voisins. Le centre de commandement de l’op?ration ?tait ? Ouagadougou, capitale du Burkina Faso o? se trouve le quartier g?n?ral de l’arm?e am?ricaine.

Depuis 2007, les Etats-Unis ont mis en place en Afrique plus d’une dizaine de bases a?riennes. Le?Washington Post?a produit derni?rement un rapport sur une mission au nom de code ??Creek Sand?? effectu?e en 2012 par l’arm?e am?ricaine et des entreprises locales sous contrat. L’op?ration impliquait une surveillance a?rienne du Mali et d’autres pays d’Afrique occidentale ainsi que des man?uvres militaires comprenant des soldats am?ricains et des soldats maliens form?s par l’arm?e am?ricaine.

L’ensemble de ces informations montre clairement que, contrairement aux affirmations du pr?sident fran?ais selon lesquelles son pays avait pr?par? une riposte ?clair ? la menace terroriste, l’intervention au Mali ?tait planifi?e et minutieusement pr?par?e longtemps ? l’avance.

(Article original paru le 13 avril 2013)

wsws.org

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Coke en Stock (CCLVI) : le laxisme multinational et l’incroyable réceptionniste de Mulhouse :

Le trafic international de cocaïne et son expansion fulgurante sont les résultantes de plusieurs laxismes.  ...