Accueil / T Y P E S / Articles / La France a peur

La France a peur

Cette phrase c?l?bre, prononc?e par un Gicquel sur jouant l??motion pour un crime, certes odieux, pouvait paraitre d?plac?e.

Mais aujourd?hui, la France, ou du moins une grande majorit? de fran?ais a de bonnes raisons d?avoir peur.

C?est le parc vieillissant de nos 58 r?acteurs nucl?aires qui en est la l?gitime raison.

Il y a au moins 5 centrales nucl?aires qui font craindre aux fran?ais qu?un accident majeur ne se produise sous peu dans notre pays.

Ce sont les centrales du Blayais, de Fessenheim, de Bugey et enfin celles du Tricastin et de Cruas Meysse sa voisine...

Celle du Blayais, inaugur?e en 1983, a fr?l? la catastrophe un certain 27 d?cembre 1999, o? lors d?une temp?te, qualifi?e ??temp?te du si?cle??, le site se trouvant inond?, le refroidissement du r?acteur se trouvant tellement probl?matique qu?il fallut d?clencher le plan d?urgence interne, ? tel point ?qu?Alain Jupp?, maire alors de Bordeaux, avait ?t? sur le point de faire ?vacuer la ville laquelle se trouve ? ~50 km de la centrale. lien

Comme l?affirme Herv? Kempf, ??on est pass? ? 2 doigts de la catastrophe ?. lien

Apr?s la catastrophe de Fukushima, un audit a ?t? ordonn? afin d??valuer l??tat de la s?curit? de toutes les centrales du pays, et celle du Blayais est en premi?re ligne. lien

Il a donc ?t? d?cid? de remonter le niveau des digues, ce qui ne rassure pas la CLIN (commission locale d?information nucl?aire), qui trouve la mesure insuffisante, et affirme qu?il faut absolument ??que la route d?acc?s ? la centrale soit mise hors d?eau ?, ajoutant qu?il faut r??tudier le risque sismique. lien

Rappelons que 2 r?acteurs de cette centrale fonctionnent avec du Mox, lequel est un m?lange d?uranium enrichi, et de plutonium.

Depuis le mois de mai 2000 jusqu?? aujourd?hui, ce sont pr?s de 50 ??incidents?? qui se sont produits dans cette centrale, allant de l?arr?t d?urgence d?un r?acteur, ? des rejets incontr?l?s d?effluents radioactifs, en passant par l?indisponibilit? des groupes ?lectrog?nes de secours durant 5 jours, ou par l?indisponibilit? du turboalternateur de secours. lien

Que ce serait-il pass? si ces deux derni?res pannes s??taient produites au moment de l?inondation??

Pour Jean Pierre Dufour, professeur de physique nucl?aire, qui ?voque ??l?impr?vu majuscule??, ??on ne peut pas se cacher derri?re des slogans du style ??on a le nucl?aire le plus s?r du monde?? et ce qui s?est pass? ? Braud ne rel?ve pas d?une d?faillance dite normale?(?) un jour ou l?autre il y aura une fusion d?un c?ur de centrale en France?. lien

Quittons le Blayais pour Fessenheim.

Entr?e en fonction il y a 34 ans, cette vieille centrale ? mi-chemin entre Freiburg, la ville universitaire allemande, et Colmar pose une quantit? de probl?mes?dont sa faiblesse en cas de s?isme important,

Nathalie Kosciusko-Morizet, Fessenheim indique qu?elle est ?pr?vue pour r?sister ? un s?isme de 6,7 sur l??chelle de Richter, soit 0,5 de plus que celui qu?a connu la zone.

Or la base de ce calcul est plut?t fragile puisque ce s?isme remonte au 12?me si?cle et qu?on l?on cherche ? savoir comment il ait pu ?tre estim? si pr?cis?ment.

De plus, cette marge de s?curit? de 0,5 est totalement illusoire, car l??chelle de Richter est? logarithmique?: un s?isme de 7 n?est pas ??un tout petit peu plus puissant qu?un s?isme de 6 : il se traduit par 10 fois plus d?amplitude et d?gage 30 fois plus d??nergie (Lien) et donc une centrale qui r?sisterait ? un s?isme de 6,7 serait gravement endommag?e s?il atteignait 7. lien

Depuis sa mise en service, la centrale a d?j? connu 6 s?ismes allant de 3,4 ? 6,5, mais de plus, le r?seau ??sortir du nucl?aire?? affirme que ??EDF ? falsifi? des donn?es sismologiques ?tablies afin de s??viter des travaux on?reux et pourtant indispensables pour la s?ret? des centrales nucl?aires ?. lien

Pourtant le tribunal administratif de Strasbourg ? d?bout? les ?lus qui demandaient la fermeture du site pour cause de v?tust? et de dangerosit?, et une p?tition ayant d?j? recueilli 85?000 signatures, est lanc?e pour dire stop ? l?exploitation du r?acteur. lien

Quand ? la liste des ??incidents?? qu?a connus cette centrale, celle que nous en propose l?ASN bien qu?elle soit sujette ? caution, est d?j? tr?s r?v?latrice de l??tat de d?labrement de l?installation (lien) le dernier en date s??tant produit en avril 2011. lien

Ce n?est que 3 jours apr?s que l?on a? appris que 7 agents EDF ont ?t? contamin?s suite au ??probl?me?? survenu le 24 janvier 2004, incident qui a tout de suite ?t? minimis? par la direction de la centrale, ce qui n?est pas une nouveaut?. lien

Allons maintenant ? Bugey, l?une des plus vieilles centrales fran?aise (1979) qui, ce qui est peu connu, comme toutes les centrales nucl?aires, rejette une pollution radioactive lorsqu?elle est en fonctionnement normal (lien) et dans laquelle, le 28 juin dernier, 7 intervenants ont ?t? ??l?g?rement?? contamin?s sans que l?on puisse en expliquer la raison. lien

Plus r?cemment, la centrale a encore fait parler d?elle puisque des gravats radioactifs ont ?t? d?vers?s ??par erreur?? dans une d?charge. lien

Elle est aussi menac?e par deux ?v?nements possibles, un s?isme ?et la rupture du barrage de Vouglans qui la noierait sous 9 m?tres d?eau, ainsi que l?explique Fr?d?ric Boudouresque dans un article du ??Progr?s ?. lien

Allons ? la centrale du Tricastin, ouverte en 1981 et qui a beaucoup d?fray? la chronique ces derni?res ann?es (lien) ? tel point qu?une ?vacuation de la r?gion avait ?t? envisag?e. lien

Du rejet d?uranium de juillet 2008, qui a pulv?ris? la limite r?glementaire (lien) ? l?accident de mai 2009 lors duquel 4 tonnes sont tomb?es d?une hauteur de 15 m?tres dans le local ou se trouvait entrepos? le couvercle de la cuve du r?acteur, (lien) en passant par un ??incident?? de niveau 2 pour une usure pr?matur?e de coussinets sur des groupes ?lectrog?nes de secours constat?e en f?vrier 2011 (lien), l?activit? de la centrale semble n??tre qu?une longue suite d?accidents, (lien) ce qui n?avait pas emp?ch? l?ASN (autorit? de suret? nucl?aire) de prolonger, en novembre 2010 l?exploitation de la centrale pour 10 ann?es suppl?mentaires. lien

Cerise sur le g?teau, AREVA a refus? que des observateurs ind?pendants se joignent aux contr?leurs charg?s d?inspecter la centrale. lien

Un myst?re entoure le r?acteur n?1, puisque apr?s l?explosion et l?incendie du transformateur qui se sont produits le 2 juillet 2011, on constate qu?une imposante grue vient d??tre install?e ? l?arri?re des b?timents turbines et alternateurs des r?acteurs 3 et 4.

Or le r?acteur n?1 ?tait ? l?arr?t depuis le 4 mai 2011 sans que l?on connaisse la cause de cet arr?t.

Il ne s?agit pas d?un arr?t programm??: celui-ci avait eu lieu du 3 juillet au 12 aout 2010, ce qui fait supposer que l?arr?t du r?acteur le 4 mai pourrait ?tre la suite d?un accident cach?.

Le r?acteur ?tant ? l?arr?t, le transformateur ne pouvait ?tre ??aliment? et on ne comprend pas les raisons de son explosion.

Il faut lire les prescriptions compl?mentaires de l?ASN, pour comprendre qu?il y a un (ou plusieurs) probl?mes, puisque l?exploitant ? jusqu?au 31 d?cembre 2012 pour r?pondre aux prescriptions demand?es

Il y est question d?alarmes, de maitrise des risques d?accident?. lien

Nous sommes donc une fois de plus dans l?opacit? ch?re au petit monde du nucl?aire. lien

La C.A.N (coordination Anti-nucl?aire) du Sud-Est a une explication?: elle ?voque la d?faillance sur le r?seau d?alimentation ?lectrique principal, lequel aurait provoqu? le blocage d?un groupe de grappes de contr?le, et conduit ? arr?ter manuellement le r?acteur.

Suite ? diff?rentes manipulations, il y aurait eu mont?e en pression du circuit primaire, entrainant l?ouverture d?une soupape de s?ret?, puis la rupture d?une membrane de protection, provoquant une fuite d?eau primaire, et la contamination du sol ? un niveau de 60 Bq/cm2 sur trois ?tages du b?timent r?acteur.

La C.A.N. affirme qu?il y a eu l? les pr?mices d?un d?roulement in?luctable et embl?matique d?une potentielle explosion atomique. lien

Entre le b?ton des murs ?clat?, les lacunes en mati?re de surveillance, et l?absence de proc?dures dans le cas d?une indisponibilit? prolong?e d?une source principale externe, la C.A.N Sud-Est est plus que jamais l?gitime lorsqu?elle demande la fermeture imm?diate de la centrale. lien

La centrale de Cruas Meysse ferme la marche avec ses 33 ans bien sonn?s, et comme l?a constat? ??Next-up organisation ?, l?enceinte de confinement est fissur?e (lien)?: sur cette photo, on aper?oit les ouvriers au travail et il est possible que le s?isme du 3 aout (3,8 ou 4,5 (??) sur l??chelle de Richter) n?ait rien arrang?. lien

Si d?autres centrales auraient pu ?tre montr?es du doigt, soit ? cause de leur v?tust?, soit suite aux diff?rents ??incidents?? qui ?maillent leur parcours, une certitude s?impose?: toutes ces centrales repr?sentent un danger potentiel et la grande majorit? des fran?ais se trouve menac?e comme on peut le constater sur cette carte.

Heureusement, il semble que depuis Fukushima, l?opinion mondiale sur les dangers du nucl?aire se r?veille enfin. lien

Et comme dit mon vieil ami africain?: ??si tu vis dans la peur, tu ne vis qu?? moiti? ?.

L?image illustrant l?article provient de ??gurumed.org??

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

« L’épidémie », de Matin brun à la Solution finale

L’épidémie est un roman noir de l’écrivaine suédoise Åsa Ericsdotter. Un thriller politique inspiré par ...