Accueil / T Y P E S / Articles / La FPJQ en faveur d’une r?glementation contrebalan?ant la concentration des m?dias

La FPJQ en faveur d’une r?glementation contrebalan?ant la concentration des m?dias

Il fait froid ? Qu?bec en ce mardi soir 9 octobre. Pourtant, plus de quatre-vingt braves s’engouffrent dans l’auditorium du Mus?e de la civilisation. Il sont journalistes, ?tudiants en journalisme, simples citoyens, venus ? l’invitation de la section r?gionale de la F?d?ration professionnelle des journalistes du Qu?bec (FPJQ) d?battre d’un sujet controvers? : l’avenir de l’information r?gionale dans un contexte de concentration des m?dias.

C’est ? Alain Gravel, le gars de Montr?al comme il le dit lui-m?me, que l’animateur de la soir?e demande de partir le bal. Pour le pr?sident de la FPJQ, la tendance lourde est ? la concentration des m?dias, mais avec certaines nuances. La FPJQ fait pr?sentement un portrait de la situation pour mieux comprendre cette tendance et elle constate qu’elle varie selon les r?gions et les secteurs m?diatiques (journaux, radios, t?l?s).

Gravel note tout de m?me un paradoxe ? travers ce mouvement de concentration : elle s’accompagne d’une centralisation – d’aucuns diraient d’une montr?alisation – de l’information, alors que l’information de proximit? a plus d’impact et par cons?quent se vend mieux. Il se dit convaincu que les entreprises vont ajuster le tir sous la pression de leurs client?les.

Agn?s Maltais, la simple d?put?e de la seconde opposition comme elle se d?crit d’entr?e de jeu, relance Gravel en disant pour sa part craindre pour l’information r?gionale et en affirmant que la communaut? journalistique doit accepter une certaine intervention gouvernementale. Il sera tr?s difficile d’obtenir autrement que les m?dias ?lectroniques maintiennent une information, en quantit? et en qualit?, adapt?e aux besoins de la capitale nationale.

Maltais soul?ve une autre pierre, celle de d?gradation de l’information qui, dit-elle, est de plus en plus remplac?e par l’opinion et l’?motion, parce que c’est plus payant, voire m?me par l’opinion sur l’?motion qui est encore plus rentable. Pour elle, Gesca n’est gu?re mieux que Qu?b?cor ? ce propos.

Deux autres pan?listes avaient ?t? invit?s par la section r?gionale de la FPJQ, mais le v?ritable d?bat s’est fait entre Gravel et Maltais, ainsi qu’avec les journalistes en lockout du Journal de Qu?bec, pr?sents en bon nombre dans la salle. Plusieurs de ceux-ci sont venus rappeler au micro ? quel point Qu?b?cor repr?sente un danger pour l’information r?gionale avec ses nouvelles fa?ons de faire : la convergence et le multiplateformes, le d?placement des centres de d?cision ? Montr?al, la multifonctionnalit? de journalistes devant produire plus vite pour plusieurs plateformes m?diatiques.

Agn?s Maltais a illustr? la profondeur du malaise en se servant de l’exemple d’une rumeur de fusion des journalistes parlementaires de Gesca et du journal Le Soleil qui a circul? sur la colline parlementaire. Elle a aussi dit son inqui?tude devant les r?centes demandes d’exclusivit?s de la part des grands r?seaux priv?s. Pour elle, un profond d?s?quilibre entre les int?r?ts purement financiers et la notion de l’information comme service public menace le droit du public ? l’information.

Les pressions venant du monde des affaires pour que tout soit d?r?glement? sont tr?s pr?occupantes. M?me le pr?sident de la FPJQ a d? remettre les pendules ? l’heure et pr?ciser qu’il doit y avoir une certaine r?glementation pour forcer les entreprises poss?dant les m?dias ? tenir compte de l’int?r?t public. Pour Gravel, il faut pouvoir maintenir la diversit? afin de contrer les risques qu’entraine la concentration des m?dias, laquelle a atteint un niveau pr?occupant nous a-t-il confi? en apart?.

Le d?bat a port? essentiellement sur les m?dias traditionnels, avec ? peine une allusion ? cet important nouveau joueur m?diatique qu’est Internet, ? la suite d’une question pos?e par Mario Asselin pr?sent dans la salle. Visiblement le public de journalistes ?tait beaucoup plus pr?occup? par les agissements des propri?taires des m?dias traditionnels dans le contexte du conflit au Journal de Qu?bec.

On le comprend.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Immorales

Nous savons toujours quand nous vivons un moment qui concentre tous les autres en une ...