Accueil / A C T U A L I T É / La fin d?un type de soci?t

La fin d?un type de soci?t

?

Rappel 😕Quelle relation entre la dictature qui s?installe aujourd?hui et le programme d?velopp? par Bertrand Russell.

[Je vous recopie un passage du livre « Le pi?ge de la mondialisation » ]

Les princes qui nous gouvernent le savent depuis plusieurs ann?es, et ils n?en ont rien ? foutre : le syst?me actuel n?a besoin que de 20 % de la population pour fonctionner.Autrement dit : seulement 20 % de la population sont n?cessaires pour faire tourner la machine ?conomique actuelle.Le seul probl?me de nos ?lites est le suivant : comment emp?cher les 80 % ??non-n?cessaires?? de se r?volter ?

Du 27 septembre 1995 au 1er octobre 1995, ? San Francisco, le grand h?tel Fairmont a accueilli 500 membres de l??lite mondiale : chefs d?Etat, hommes politiques, dirigeants d?entreprises multinationales, universitaires, chercheurs, etc.Cette r?union du Fairmont se d?roule dans le cadre de la fondation de Mikha?l Gorbatchev. Elle a une grande importance historique. Elle fait intervenir George Bush p?re, George Schultz, Margaret Thatcher, Ted Turner de l?entreprise CNN, John Gage de l?entreprise Sun Microsystems, des dizaines d?autres personnalit?s de tous les continents. Elle a pour th?me ? l?avenir du travail ?.

L?avenir, les pragmatiques du Fairmont le r?sument en une fraction et un concept : ? Deux dixi?mes ? et ? tittytainment ?.

Dans le si?cle ? venir, deux dixi?mes de la population active suffiraient ? maintenir l?activit? de l??conomie mondiale.
? On n?aura pas besoin de plus de main d??uvre ?, estime le magnat Washington Sycip. Un cinqui?me des demandeurs d?emploi suffira ? produire toutes les marchandises et ? fournir les prestations de services de haute valeur que peut s?offrir la soci?t? mondiale. Ces deux dixi?mes de la population participeront ainsi activement ? la vie, aux revenus et ? la consommation ? dans quelque pays que ce soit. Il est possible que ce chiffre s??l?ve encore d?un ou deux pour cent, admettent les d?batteurs, par exemple en y ajoutant les h?ritiers fortun?s.

Mais pour le reste ? Peut-on envisager que 80 % des personnes souhaitant travailler se retrouvent sans emploi ? ? Il est s?r, dit l?auteur am?ricain Jeremy Rifkin, qui a ?crit le livre La Fin du travail, que les 80 % restants vont avoir des probl?mes consid?rables. ?

Le manager de Sun, John Gage, reprend la parole et cite le directeur de son entreprise, Scott McNealy : ? l?avenir, dit-il, la question sera ? to have lunch or be lunch ? : avoir ? manger ou ?tre d?vor?.Cet ar?opage de haut niveau qui ?tait cens? travailler sur ? l?avenir du travail ? se consacre ensuite exclusivement ? ceux qui n?en auront plus.

Les participants en sont convaincus : parmi ces innombrables nouveaux ch?meurs r?partis dans le monde entier, on trouvera des dizaines de millions de personnes qui, jusqu?ici, avaient plus d?accointances avec la vie quotidienne confortable des environs de la baie de San Francisco qu?avec la lutte quotidienne pour le survie ? laquelle doivent se livrer les titulaires d?emplois pr?caires. C?est un nouvel ordre social que l?on dessine au Fairmont, un univers de pays riches sans classe moyenne digne de ce nom ? et personne n?y apporte de d?menti.

L?expression ? tittytainment ?, propos?e par ce vieux grognard de Zbigniew Brzezinski, fait en revanche carri?re. Ce natif de Pologne a ?t? quatre ann?es durant conseiller pour la S?curit? nationale aupr?s du pr?sident am?ricain Jimmy Carter. Depuis, il se consacre aux questions g?ostrat?giques.Tittytainment, selon Brzezinski, est une combinaison des mots entertainment et tits, le terme d?argot am?ricain pour d?signer les seins. Brzezinski pense moins au sexe, en l?occurrence, qu?au lait qui coule de la poitrine d?une m?re qui allaite. Un cocktail de divertissement abrutissant et d?alimentation suffisante permettrait selon lui de maintenir de bonne humeur la population frustr?e de la plan?te. ?

(Hans-Peter Martin, Harald Schumann, ??Le pi?ge de la mondialisation??, Solin Actes Sud, page 12)

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

La véridique histoire de « Fort Chabrol »

Paris, 10e arrondissement. Quelques clients entrent et sortent du magasin de bricolage Bricolex implanté au ...

2 Commentaire

  1. avatar

    On le sait depuis longtemps – mon livre ‘Crisis and Beyond »dont c’est le sujet a été écrit et publié bien avant celui de Rifkin – la vraie nouvelle, c’est qu’on commence à le dire… et ça c’est inquiétant, car on n’a toujours pas annoncé la solution…

    http://www.nouvellesociete.org/300.html

    Pierre JC Allard

  2. avatar

    Bonjour M. Lafontan,

    Au début de votre post ou vous publiez un passage du livre « Le piège de la mondialisation, » vous faites un rappel sur un autre article publié le 5 janvier 2013 sur votre blog dont le titre pose la question « Quelle relation entre la dictature qui s’installe aujourd’hui et le programme développé par Bertrand Russell? » http://au-bout-de-la-route.blogspot.ca/2011/12/quelle-relation-entre-la-dictature-qui.html

    Pour répondre de façon sommaire à cette question je dirais que Lord Bertrand Russell fut sans conteste l’un des personnages les plus maléfiques du XXe siècle!

    Un collègue qui travaille à Paris, Benoit Chalifoux, a publié en 2004 un long article intitulé « La guerre de l’oligarchie contre l’État-nation : le cas de Bertrand Russell » http://www.comiterepubliquecanada.ca/article172.html qui utilise plusieurs citations de textes de Russell auxquels vous faites référence. En 2001, M. Chalifoux avait publié « Russell, Wells, Huxley : Comment la science a été dévoyée au XXe siècle ».http://www.solidariteetprogres.org/documents-de-fond-7/histoire/article/russell-wells-huxley-comment-la-science-a-ete.html

    J’ai moi-même, à quelques reprises, fait référence à cette recherche de Benoit Chalifoux dans de plus courts articles que j’ai signé et qui sont parus sur le site de Centpapiers :

    http://www.centpapiers.com/einstein-et-beethoven-plaidoyers-pour-la-paix/

    http://www.centpapiers.com/obama-et-la-guerre-nucleaire/

    http://www.centpapiers.com/principe-oligarchique-versus-principes-physiques/