Accueil / A C T U A L I T É / La faim dans le monde : Chronique de la d?tresse ordinaire

La faim dans le monde : Chronique de la d?tresse ordinaire

Chems Eddine Chitour

?L?inhumanit? inflig?e ? un autre d?truit l?humanit? en moi.?

Emmanuel Kant cit? par Jean Ziegler

Photo: Jean Ziegler

Le 22 octobre de chaque ann?e le monde se souvient de la faim. Des manifestations en trompe-l?oeil permettent aux bien-pensants de s?apitoyer et certaines fois d?avoir bonne conscience en se fendant de communiqu?s d?non?ant hypocritement la faim qu?ils ont rendue structurelle. Mieux encore, l?APD (Aide Publique au D?veloppement) qu?ils avaient promise ? 0,7% du PIB est devenue au fil des ans une peau de chagrin. Jacques Diouf martelait ? l??poque qu?il suffisait de milliards de dollars pour ?radiquer la faim. Pendant ce temps, le march? des armes qui d?passe le milliard de dollars se porte bien?

Le rapport de l?Organisation des Nations unies pour l?alimentation (la FAO), publi? r?cemment, le montre: 850 millions de personnes, soit un Terrien sur six, souffrent de faim ou de malnutrition; un enfant en meurt toutes les cinq secondes. Ce triste bilan de la faim dans le monde montre qu?en d?pit des progr?s technologiques et de la croissance, le fl?au r?siste: il y a aujourd?hui, en valeur absolue, autant d?affam?s dans notre monde qu?il y a quinze ans.

L??objectif du Mill?naire? fix? en 2000 -r?duire de moiti? le nombre de personnes sous-aliment?es d?ici 2015 ? ne sera pas atteint. Il y a une g?ographie de la faim. M?me dans les pays riches, on est surpris de constater que la malnutrition existe encore, malgr? tous les programmes sociaux, parmi les exclus: au total, neuf millions d?habitants des pays industrialis?s ont faim; c?est aussi le cas de 25 millions dans les pays dits ?en transition.

Ecoutons Jean Ziegler, homme politique et sociologue suisse, ancien rapporteur sp?cial aupr?s de l?ONU sur la question du droit ? l?alimentation dans le monde, de 2000 ? 2008 nous parler du crime de la faim. En 2011 Jean Ziegler a qualifi? de crime contre l?humanit? le fait d?abandonner les cultures vivri?res au profit des agrocarburants: ?l?agriculture mondiale peut aujourd?hui nourrir 12 milliards de personnes […] donc les enfants qui meurent de faim sont assassin?s.

L?ann?e derni?re, toutes les cinq secondes, un enfant de moins de 10 ans est mort de faim; 37.000 personnes par jour; et pr?s d?un milliard ? sur les sept milliards que nous sommes ? sont en permanence gravement sous-aliment?es. Aujourd?hui, il est donc possible d?enrayer la faim dans le monde (?) Il n?y a pas de fatalit?. Un enfant qui meurt de faim est assassin?. Le probl?me de la destruction de millions d??tres humains par la faim est d? ? des m?canismes qui sont le fait de mains d?hommes ? ce que j?appelle l?ordre cannibale du monde ? et qui peuvent ?tre d?truits par les hommes aussi.? (1)

Analysant les causes de la faim, il d?clare: ?Un des m?canismes les plus meurtriers ? d?noncer, c?est la sp?culation actuelle sur les aliments de base, le ma?s, le riz et le bl?, qui couvrent 75% de la consommation mondiale. En 2007-2008, les grands sp?culateurs ont perdu 85.000 milliards de dollars de valeur patrimoniale dans les Bourses financi?res. Ils ont, du coup, migr? vers les Bourses de mati?res premi?res, notamment agricoles. Ils ont ainsi r?alis? des profits astronomiques. Et ce, de mani?re tout ? fait l?gale. De ce fait, les prix du march? mondial flambent. Tout le monde est d?accord pour dire que la sp?culation boursi?re sur les aliments de base est l?une des raisons principales du massacre collectif. Le prix du ma?s a augment? de 93% en dix-huit mois; la tonne de bl? meuni?re a doubl? (271 euros) en un an; la tonne de bl? philippin a augment? de 113%. L?impact dans les bidonvilles du monde est ?norme. ? Lima, le riz s?ach?te dans des gobelets maintenant. Et dans la soupe du soir, ce sont quelques grains seulement qui flottent? Les sp?culateurs devraient ?tre traduits devant un tribunal, c?est un crime contre l?humanit?!? (1)

Pour Jean Ziegler ?la crise a fait que les grands pays ont d? renflouer leurs banques et ont biff? pratiquement totalement leurs contributions au Programme alimentaire mondial (PAM), qui fournit l?aide urgente en cas de famine. En 2008, le budget ?tait de 6 milliards de dollars, il est aujourd?hui de 2,8 milliards! ?Les agrocarburants et l?accaparement des terres. Bollor?, Billegrain? raflent des milliers d?hectares de terres arables en Afrique pour en faire des mati?res premi?res de biocarburants. C?est la Banque mondiale qui soutient cet accaparement des terres. Avec une th?orie fallacieuse. C?est vrai que le climat se d?t?riore. Mais dire que la solution, pour r?duire l??nergie fossile, est de substituer par de l??nergie v?g?tale, c?est un mensonge. Les multinationales r?pondent par les biocarburants. Et c?est encore l?Afrique qui souffrirait- 36% des Africains sont gravement sous-aliment?s- et c?est ? ce continent qu?on imposerait la production de l??nergie v?g?tale.? (1)

Le gaspillage alimentaire

Un tiers de la nourriture est gaspill?e ou perdue tous les ans dans le monde. Les consommateurs et les d?taillants de denr?es alimentaires peuvent, par de simples gestes, r?duire consid?rablement les 1,3 milliard de tonnes de nourriture perdues ou gaspill?es chaque ann?e et contribuer ainsi ? b?tir un avenir durable, selon une nouvelle campagne mondiale pour la r?duction du gaspillage alimentaire lanc?e par le Programme des Nations unies pour l?environnement (Pnue), la FAO et leurs partenaires.

La campagne Think.Eat.Save (R?duisez votre empreinte) vient appuyer l?initiative Save Food (g?r?e par la FAO et Messe D?sseldorf) qui vise ? r?duire les pertes et le gaspillage alimentaires le long de la cha?ne de production et de consommation alimentaires. Elle s?inscrit aussi dans la logique des initiatives Faim Z?ro du Secr?taire g?n?ral des Nations unies. Think.Eat.Save. vise ? acc?l?rer la lutte contre le gaspillage tout en offrant un portail pour une vision globale et le partage d?informations sur les nombreuses initiatives actuellement en cours ? travers le monde. Au niveau mondial, un tiers de la nourriture produite ? soit en valeur environ 1 milliard de dollars ? est perdue ou gaspill?e dans les syst?mes de production et de consommation alimentaires, selon les donn?es recueillies par la FAO. Un gaspillage ?conomique consid?rable dans les pays d?velopp?s! Le volume des aliments gaspill?s par habitant est compris entre 95 et 115 kg par an en Europe et en Am?rique du Nord/Oc?anie, alors qu?en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud et du Sud-Est, ce chiffre se situe entre 6 et 11 kg. Selon Wrap, au Royaume-Uni une famille moyenne pourrait ?conomiser 680 livres sterling par an (780 euros) et le secteur h?telier et de la restauration, 724 millions de livres sterling (837 millions d?euros) si le probl?me du gaspillage ?tait r?gl?.?(2)

Dans un monde de sept milliards d?individus qui devraient passer ? neuf milliards en 2050, le gaspillage de la nourriture n?a aucun sens ?conomique, environnemental ou ?thique?, affirme M. Achim Steiner, directeur ex?cutif du PNUE. ?Outre les r?percussions sur les co?ts, il faut savoir que la terre, l?eau, les engrais et le travail requis pour faire pousser les aliments sont ?galement gaspill?s, sans compter les ?missions de gaz ? effet de serre produites ? la fois par la d?composition des aliments dans les sites d?enfouissement et par le transport de la nourriture, qui est finalement jet?e?, fait valoir M. Steiner. ?Pour faire ?merger une vision d?un monde v?ritablement durable, nous devons transformer la fa?on dont nous produisons et consommons nos ressources naturelles.? (2)

Allant plus loin: Achim Steiner d?crit la d?t?rioration de la plan?te: ?Plus de 20% de toutes les terres cultiv?es, 30% des for?ts et 10% des prairies sont en cours de d?gradation. Au plan mondial, 9% des ressources en eau douce sont exploit?es, dont 70% par l?agriculture irrigu?e; L?agriculture et les changements dans l?utilisation des terres, notamment la d?forestation, contribuent pour plus de 30% des ?missions mondiales de gaz ? effet de serre; Globalement, le syst?me agroalimentaire repr?sente pr?s de 30% de la consommation finale d??nergie disponible. La surp?che et la mauvaise gestion des p?cheries contribuent ? la diminution du nombre de poissons: aujourd?hui, 30% des stocks de poissons marins sont surexploit?s. Pour que la campagne atteigne son gigantesque potentiel, tout le monde doit s?impliquer: les familles, les supermarch?s, les cha?nes h?teli?res, les ?coles, les clubs sportifs et sociaux, les chefs d?entreprise, les maires, les dirigeants nationaux et mondiaux??

Le grabbing des terres et la production d?agrocarburants

L?accaparement des terres agricoles en Afrique par des Etats ?trangers et des multinationales plusieurs fois d?nonc?, notamment en f?vrier 2011 ? Dakar, ? l?occasion du Forum social mondial, par l?ONG Actionaid, a probl?matis? la survie de ces pays. Le journal la Croix nous informe du maillage et du hold-up sur la nourriture. ?Les quatre plus grosses soci?t?s, Archer Daniels Midland (ADM), Bunge, Cargill et Louis Dreyfus, se partagent ? elles seules 90% du march? des c?r?ales. Les Abcd, d?nomm?es ainsi selon l?acronyme de leurs initiales, dominent donc largement le march? mondial des mati?res premi?res agricoles. Elles interviennent ?galement ? toutes les ?tapes de la cha?ne agricole industrielle, ? la fois comme fournisseurs de semences, d?engrais et de produits phytosanitaires, mais aussi comme propri?taires terriens, financeurs, transporteurs? (?) L?augmentation concomitante des profits des Abcd avec la d?r?gulation financi?re entam?e dans les ann?es 2000 aux ?tats-Unis montre en tout cas qu?elles ont largement profit? de la financiarisation des march?s. (3)

Les dix g?ants- Cargill?-, qui contr?lent 85% de la nourriture commercialis? dans le monde sont intervenus, ? la Maison-Blanche, Paris, Londres. Ils ont le pouvoir, politique, financier? L?an dernier, les 500 plus grandes multinationales contr?laient 52,8% du produit mondial brut. L?hypocrisie des commissaires de Bruxelles est abyssale. Ils fabriquent la faim en Afrique et refoulent par des moyens militaires les r?fugi?s de la faim, ceux qui cherchent ? atteindre la fronti?re sud de la forteresse Europe.? (1)

Quelle serait la solution pour venir en aide aux pays vuln?rables?

L?un des grands malheurs de l?Afrique outre la famine end?mique, est d? notamment, ? une histoire coloniale mais pas seulement. Elle est aussi le fait de dirigeants qui perp?tuent l?ordre colonial ? leur profit, tout en prenant la pr?caution d??tre adoub?s par leurs anciens maitres. C?est de fait, une nouvelle forme d?asservissement ? distance o? l?Africain travaille pour d?autres mais est incapable de subvenir ? ses besoins. Jean Ziegler pense qu?il faut r?duire la dette des pays endett?s, qu?il faut interdire la sp?culation, le dumping, qu?il faut combattre la directive europ?enne sur les agrocarburants et interdire les accaparements de terres par les multinationales d?origine fran?aise.

Et en Alg?rie o? en sommes-nous?

L?Alg?rie a, dit-on, rat? sa r?volution agraire sous Boumediene. Il n?emp?che que bien avant tout le monde, Boumediene avait compris la n?cessit? de freiner l??rosion des sols et l?avanc?e du d?sert. C??tait en 1970. Quarante ans apr?s on y revient sans conviction. Elle n?a pas davantage r?ussi apr?s.

Avec la dilapidation des terres, b?tonn?es, 18.000 hectares de terre ont ?t? affect?es de mani?re r?glementaire pour la r?alisation de logements, infrastructures routi?res et scolaires. On pense aussi r?cup?rer les terres non utilis?es. Les attributions accord?es en effet, dans le cadre de l?accession ? la propri?t? fonci?re agricole pourraient ?tre retir?es aux 26.000 b?n?ficiaires n?ayant pas exploit? leurs domaines dans les wilayas du Sud et des Hauts-Plateaux Chacun a en t?te l??ge d?or du Service national- outre le fait que c??tait un formidable et irrempla?able creuset du vivre- ensemble pour constituer une nation- il donnait aussi un sens ? la construction du pays. C??tait la construction des 1000 villages, c??tait la Transsaharienne, c??tait le Barrage vert, c??tait l?ind?pendance ?nerg?tique. En 2012 l?Alg?rie importe pour sa nourriture pour 8 milliards de dollars (les trois quarts de notre nourriture proviennent de l??tranger) gr?ce aux dollars de la rente. Une autre donn?e: l?Alg?rie perd chaque ann?e des milliers d?hectares du fait de l?avanc?e du d?sert.

Le patrimoine semencier brad?

?L?expert agronome Amina Younsi tire la sonnette d?alarme: l?Alg?rie n?a aucune politique de protection de son patrimoine semencier, impun?ment transf?r? aux banques de semences internationales o? elle n?a plus dessus de droit de regard. ce sont des chercheurs sans scrupules qui ??changent une poign?e d?ADN alg?rien contre 100 euros ou contre un stage ou un voyage d??tude?? L?Alg?rie court un grand risque de faire partie des pays qui ne pourront plus se nourrir eux-m?mes, alors que tout son territoire est connu pour sa richesse et sa diversit? naturelle. (?) l?inexistence d?une politique agricole s?appuyant sur la diversification des semences alimentaires, le soutien ? la cr?ation et ? l?innovation vari?tales et l?int?gration des facteurs de durabilit? dans toutes les politiques agricoles, menace de conduire le pays au chaos! Cette situation se complique davantage avec les nouvelles donn?es des changements climatiques??.(5)

??Aujourd?hui, l?ADN sain des semences alg?riennes est emprisonn? dans au moins 13 banques de semences internationales? Cet ADN ne pourra jamais ?tre r?cup?r? car l?Alg?rie n?a plus le droit de regard sur les ?chantillons brad?s. En revanche, l?ADN alg?rien nous arrive dans les semences que nous achetons et payons si cher car, encore une fois, l?absence de politique alg?rienne des ressources g?n?tiques ne permet pas ? notre pays de jouir de ses droits de souverainet? pour percevoir des royalties sur le progr?s g?n?tique alg?rien qui a permis aux multinationales semenci?res de le transformer en progr?s ?conomique.? (5)

L? comme ailleurs, nous sommes ? la crois?e des chemins. A ce rythme nous importerons d?ici 2020 pour 15 milliards de dollars, les aurons-nous? Rien n?est moins s?r! Encore qu?une strat?gie multidimensionnelle est la seule ? m?me de freiner le gaspillage du fait du prix d?risoire des denr?es, mais aussi et surtout permettra de mobiliser les jeunes autour d?une vision nouvelle du d?veloppement agricole du Sud qui quoi qu?on en dise est l?avenir de l?Alg?rie. Pour cela nous ne devons pas diff?rer les ?ch?ances. S?occuper du quotidien est n?cessaire, garantir l?avenir c?est mieux.

Pour en revenir ? la faim dans le monde, l?ann?e derni?re, les Am?ricains ont br?l? 138 millions de tonnes de ma?s et des centaines de millions de tonnes de bl?. Une directive europ?enne dit que pour 2020, 10% de toute l??nergie consomm?e doit ?tre d?origine v?g?tale. Justement, il faut savoir en effet, qu?un plein de 4X4 avec des agrocarburants, en l?occurrence du ma?s, soit 225 kg de ma?s peut subvenir ? la nourriture d?un Sah?lien pendant une ann?e! Porter secours ? unE personne ou rouler moins, l?humanit? aura ? choisir.

Professeur Chems eddine Chitour

Ecole Polytechnique enp-edu.dz
(1) Jean Ziegler?lavoixdunord.fr
(2) Organisation des Nations unies pour l?alimentation et l?agriculture?notre-planete.info
(3)?la-croix.com??
(4) CE Chitour,?mondialisation.ca
(5)?maghrebemergent.com

mondialisation.ca

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Nous ne sommes pas dupes : la violence est d’abord économique et sociale…

Dans une tribune publiée par le journal Libération, 1400 représentants du monde de la culture, ...