Accueil / A C T U A L I T É / La fable du mod?le allemand

La fable du mod?le allemand

C?est entendu l?Allemagne est championne toutes cat?gories?: le ch?mage est y tr?s bas, sa politique ?nerg?tique est parfaite, et Angela Merkel est d?j? r??lue?? se demander alors ? quoi servait cette ?lection??

merkel-9-d4600

Pourtant, si l?on veut bien croire?Hans Stark, professeur ? la?Sorbonne, et secr?taire g?n?ral duCERFA, (Comit? d?Etude des Relations Franco-Allemandes), il s?agit seulement d?une belle manipulation m?diatique, car la situation ne serait pas si idyllique chez nos voisins germains.

C?est sur l?antenne de?France Culture, le?20 septembre 2013,???6h45, dans l??mission???les enjeux internationaux??? que l?on pouvait ?couter les r?flexions pertinentes de cet expert en politique germanique.?lien

Expliquant que la chanceli?re ne voulait pas faire campagne, estimant que son bilan suffisait ? la faire r??lire les doigts dans le nez, le secr?taire du?CERFA?s?est appliqu? ? d?montrer que la situation n??tait pas si bonne qu?on voulait bien nous le faire croire et a bross? un tableau plus objectif que celui que l?on nous propose habituellement.

Le principal parti d?opposition ? la chanceli?re, le?SPD,?avait fait?23%?lors des pr?c?dentes ?lections, et il est estim? aujourd?hui ? la hauteur des?28%,?ce qui pourrait laisser qu?il ne pourrait l?emporter, laissant une probable victoire ??Merkel, estim?e ??40?%,?mais c?est sur le jeu des alliances que tout devrait se jouer.

Un sondage r?cent faisait apparaitre que?61%?des allemands s?estiment peu (ou pas) repr?sent?s par les partis traditionnels, et que leurs pr?occupations ne sont pas prises en compte.

Un autre sondage nous apprend que?42?%?des ?cologistes, et?20?%?des socialistes sont d?cid?s ? voter pour les chr?tiens d?mocrates, ce qui contrairement ? ce qui est annonc?, aurait ?t? de nature a faire chuter le?CDU?(union chr?tiens d?mocrates), parti de la chanceli?re.

De plus, ? part le parti au pouvoir, tous les autres partis se retrouvent sur de m?mes pr?occupations, portant sur le bas niveau ? venir des retraites, la mont?e des prix de l??nergie, ainsi que celui des loyers, et la demande d?un salaire minimum.

 

Rappelant qu?Angela Merkel?n?a pas la possibilit? d?agir sur le terrain ?conomique, puisque enAllemagne, l??conomie est pilot?e par les grandes entreprises,?Stark?pose le probl?me diff?remment.

Il explique que s?il est convenu de dire ??l?Allemagne va bien??, tous les allemands ne vont pas bien pour autant, puisqu?environ?15% de la population, soit tout de m?me plus de?12 millions de citoyens, travaillent dans un cadre tr?s fragile, ? coup de petits m?tiers, et s?en sortent tr?s mal, voyant leur niveau de vie baisser dangereusement, d?autant que leurs salaires s?amenuisent.?lien

En effet, tout n?est pas si rose outre-Rhin.

Les lois ??Hartz??? ont chang? l?organisation et les conditions d?indemnisation du ch?mage, encourageant les formes d?emplois atypiques.

Ces lois obligent les ch?meurs ? accepter n?importe quel travail, m?me le plus pr?caire et le plus mal pay?, et il n?est pas inutile de se souvenir que c?est ? l?ex chancelier social-d?mocrate?Gerhard Schr?der?que les allemands doivent ces lois antisociales, ce qui explique peut-?tre le d?samour des ?lecteurs envers ce parti.

Ce sont ces lois qui ont permis des boulots pay?s?1 ? l?heure, et qui ont r?duit ??12 mois?la dur?e d?indemnisation du ch?mage.?lien

On peut aussi s??tonner qu?? l??poque?Wolfgang Cl?ment, le ministre de l?emploi de ce gouvernement rouge-vert avait qualifi? de ??grand succ?s?? ce discutable choix social.

Ce qui ?tait surtout vis?, c??tait de r?duire drastiquement le nombre de ch?meurs, op?ration manifestement r?ussie, mais ? quel prix??

1?emploi sur?3?n?est d?sormais ni ? plein temps, ni ? dur?e ind?termin?e, et ??Berlin,?1?enfant sur?3?tente de survivre en dessous du seuil de pauvret?.

Un b?n?vole de centre social d?nonce ??de la main d??uvre presque gratuite et corv?able selon les besoins??.

Selon le livre noir du travail int?rimaire, publi? en?mars 2012,?1 million de salari?s?seraient soumis au travail int?rimaire, et ce chiffre aurait doubl? depuis?2004.

Il y a chez nos voisins germaniques?3 millions de personnes?qui gagnent moins de?6 euros brut de l?heure, et s?il est vrai que le taux de ch?mage est aujourd?hui de?6,8?%,?il n?en est pas moins r?el qu?il y a une v?ritable pr?carisation des salari?s.

Comme le dit l?un de ces pr?caires?: ???comme des milliers d?Allemands je fais partie des travailleurs ? 1,50 ? l?heure (?) je suis malade du diab?te, je m?accroche, mais il y a des jours, c?et trop dur et je me dis que parfois, il vaudrait mieux crever que de vivre ?a???.?lien

Cette situation n?est pas une nouveaut?, mais tous ces emplois pr?caires plafonn?s ??450 euros mensuels?sont depuis?20 ans?en augmentation exponentielle, ayant quasiment doubl? si l?on veut bien croire les chiffres produits par l?office allemand des statistiques, et l?Allemagne?est aujourd?hui le pays del?Union Europ?enne?ou la proportion des bas salaires est la plus ?lev?e, comme l?a rappel? l?expert es-?conomie?Andreas Kappeler.

Si le taux de ch?mage a effectivement baiss?, c?est ? cause de la th?rapie de choc privil?giant l?entreprise aux d?pens de travailleur, avec la flexibilit? comme arme, permettant ainsi une r?duction drastique du ch?mage concernant en?2005?plus de?5 millions de travailleurs.

Un citoyen, du pr?nom de Klaus ? d?clar??: ??si une nouvelle crise arrivait, tous les int?rimaires se retrouveront ? la rue??? ajoutant?: ??ce nouveau march? aux esclaves devrait ?tre interdit car le travail int?rimaire va enterrer tout ce pourquoi des g?n?rations de travailleurs se sont battus???.

Au-del? des difficult?s que rencontrent ces millions de travailleurs, il faudrait aussi regarder de plus pr?s celles qui concernent les retrait?s.

Ils ?taient au moins?400?000?en?2012?? devoir se contenter de?688 ??mensuels,?apr?s avoir travaill??35 anspour?2500 brut par mois?et?ceux qui ont cotis? pendant?40 ans?pour?2200 ? brut mensuels?se retrouvent dans la m?me situation.

Du coup, pour sauver leurs fins de mois, ils sont oblig?s de prendre des ??mini jobs??, privant les?actifs du peu de travail qu?il reste dans leur pays.

Ils ?taient d?j? en?2000?pr?s de?800?000 retrait?s allemands?de plus de?65 ans?? avoir d? accepter un ??mini job?? pour boucler leur fin de mois, et ils sont encore plus nombreux aujourd?hui.?lien

Ajoutons pour ?tre complets que pour b?n?ficier de ce minimum vieillesse, les conditions sont assez draconiennes puisqu?elles ne peuvent concerner ceux qui sont propri?taires, ou qui disposent d?une ?pargne.

Sans aller jusqu?? comparer cette situation avec celle qu?ont connus les allemands lors de la?R?publique de Weimar, laquelle permis l?accession au pouvoir d?Hitler, on ne peut pourtant pas ?viter d?y trouver quelques ressemblances.?lien

Alors entre les millions de travailleurs r?duits en quasi esclavage, et les retrait?s dans la mis?re, on voit que le soi-disant ??mod?le allemand?? est largement discr?dit?, ce mod?le que vantait ? l??poque l?ex-pr?sident de la r?publique fran?aise.?lien

Ce n?est pas pour autant ce qui pourrait remettre en selle le parti ??Die Linke?? (la gauche), les allemands ne s??tant manifestement pas remis de la situation qui existait de l?autre cot? du mur dans l?ex-Allemagne de l?Est.

Le principal opposant de la chanceli?re sortante,?Peer Steinbr?ck?sait tr?s bien ce qu?il fait lorsqu?il accuse sa concurrente d?avoir organis? ??le dumping salarial??, ce qui l?a amen? ? promettre un salaire minimum g?n?ralis? ??8,50%.?lien

Cet homme au langage tranch? ne semble pas avoir compris toutes les finesses du jeu politique, accumulant les gaffes, en d?clarant par exemple que son adversaire f?minin b?n?ficiait d?un avantage de popularit? aupr?s des femmes, se mettant du m?me coup toutes celles-ci ? dos.

En reprochant que le poste de chancelier qu?il convoite ne soit pas assez r?mun?r? (17?000 euros mensuels), il s?est mis en f?cheuse posture puisqu?il a gagn??1,25 millions d?euros?en animant des conf?rences.?lien

Le doigt d?honneur qu?il a affich? ? la une d?un magazine n’a rien arrang? au niveau de sa popularit?.?lien

Quant aux?Verts, ils sont manifestement en perte de vitesse, ayant perdu?2%?d?intention de vote en une semaine, et ils ne d?passeraient pas les?8%, au profit du principal opposant ??Merkel, alors que les sondages indiquent que la gauche dite radicale (Die Linke) les devancerait.

Il serait bien possible que leur alliance avec le?SPD?(sociaux d?mocrates) soit la raison de leur score plut?t modeste.

La?CDU?recule, et le parti lib?ral progresse gagnant?6%,?alors que les petits partis (Pirate, et anti-euro) restent stables ??3%.?lien

Les politologues semblent convaincus qu?en fin de compte on assistera, tout comme en?2005?et?2009, ? une coalition au centre entre le?CDU?et le?SPD.?lien

Aux derni?res nouvelles, avec son bilan proche du n?ant, (lien)?Merkel?l?aurait emport??avec un score de41,5%,?mais malgr? ce score ?lev?, elle n??chappera pas ? une alliance.

Quoi qu?il en soit, sa?3?me??lection?ne sera pas de nature ? am?liorer la situation sociale allemande, car comme dit mon vieil ami allemand?: ??au pays des boiteux, chacun pense qu?il marche droit??.

L?image illustrant l?article provient de ??blogs.canoe.ca/parker??

Merci aux internautes de leur aide pr?cieuse

Olivier Cabanel

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Les milices au Michigan, une vieille histoire… d’extrême droite (4)

Les milices armées américaines représentent bel et bien un danger énorme. En 2014, un vieux ...