Accueil / T Y P E S / Articles / La droite qu?b?coise et les syndicats
Par lutopium - Suite aux r?cents d?boires de la FTQ Construction, les partisans de la droite et du libre-march? n’ont pas rat? l’occasion de discr?diter le syndicalisme en l’associant au crime organis?, allant m?me jusqu’? pr?sumer que toutes les centrales sont reli?es ? la mafia… Utilisant sa rh?torique n?olib?rale habituelle, le blogue libertarien Le [...]

La droite qu?b?coise et les syndicats

Par lutopium – Suite aux r?cents d?boires de la FTQ Construction, les partisans de la droite et du libre march? n?ont pas rat? l?occasion de discr?diter le syndicalisme en l?associant au crime organis?, allant m?me jusqu?? pr?sumer que toutes les centrales sont reli?es ? la mafia? Utilisant sa rh?torique n?olib?rale habituelle, le blogue libertarien Le Qu?b?cois Libre profite de l?occasion pour transmettre encore une fois le message de ses ma?tres: ???ce qui distingue les syndicats des organisations criminelles est que les premiers disposent de privil?ges l?gaux consid?rables pour l?gitimer leurs actions, mais la m?thode est essentiellement la m?me?. La violence et le vol font intrins?quement partie des m?thodes syndicales?? On fait encore une fois dans le plus grand des d?lires.

Aucune nuance n?est apport?e dans les nombreux billets parus sur les blogues de droite. Selon eux, tous les syndicats utilisent ces m?thodes douteuses, ne cherchent qu?? prot?ger leurs int?r?ts et ont une attirance naturelle avec les organisations criminelles de Montr?al. ? les entendre, ce sont les syndicats qui cherchent ? tisser des liens avec le crime organis? et non le contraire. Tout le monde est coupable. On va m?me jusqu?? ressortir le squelette d?Andr? Desjardins pour argumenter le tout?

Personnellement, et ce m?me si je n?ai jamais ?t? syndiqu?, j?appuie inconditionnellement le droit d?association des travailleurs. Nous en avons fait du chemin depuis le 1er mai 1886 o? ceux de Chicago ont obtenu la journ?e de travail de huit heures apr?s une gr?ve qui a mobilis? 300,000 personnes. M?me si des militants furent arr?t?s et condamn?s ? mort (quatre d?entre eux furent pendus), le mouvement syndical ne s?est pas laiss? intimid? et a poursuivi sa lutte afin d??tablir un ?quilibre dans les n?gociations avec les patrons.

Au Qu?bec, le patronat s?est dot? de plusieurs associations et lobbies afin d??tablir un rapport de force avec les donneurs d?ouvrage, particuli?rement les services publics. Chambres de commerce, Conseil du Patronat et quelques think tanks bien financ?s leur permettent d?influencer les d?penses et les attributions de contrats. Si les patrons ont le droit d?unir leurs forces – tout en contr?lant directement ou indirectement la majorit? des m?dias d?information – pourquoi les travailleurs n?auraient-ils pas acc?s ? ce droit fondamental?

?videmment, pour la nouvelle classe n?olib?rale, les syndicats sont un obstacle au d?veloppement ?conomique, ? l?augmentation des profits et ? l?enrichissement de quelques privil?gi?s.? Je n?arrive pas ? comprendre ce qui motive de simples citoyens qu?b?cois ? appuyer la classe dirigeante sans r?serve tout en rejetant le principe que les travailleurs (groupe auquel ils appartiennent sans doute) ont tout ? gagner en unissant leurs forces.? De plus, si j?utilise le m?me raisonnement que celui pr?sent? par ces blogueurs r?actionnaires, il faudrait peut-?tre songer ? interdire les firmes de courtage financier, fermer certaines banques et quelques entreprises. Car, ces temps-ci, les fraudeurs et les tricheurs se retrouvent beaucoup plus de ce c?t? que dans les centrales syndicales? Ce n?est pas parce qu?une dizaine d?individus assoiff?s de quelques dollars et d?une vie de pacha sur un yatch qu?il faut discr?diter l?ensemble du mouvement syndical. Croyez-vous vraiment que l?Ordre des Infirmi?res, le syndicat des techniciens de Bell Canada et celui des journalistes de Quebecor sont parrain?s par la mafia?

D?ailleurs, il ne faudrait pas oublier que ce sont des journalistes syndiqu?s d?une entreprise publique (Radio-Canada) qui ont d?nonc? les agissements des dirigeants de la FTQ Construction. M?me s?il semble ?vident que l?organisation conna?t des probl?mes innaceptables, il ne faudrait pas jeter le b?b? avec l?eau du bain.

Illustration: Maria Olegovna – Flickr

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Ceci peut ne pas être une crise !

La comparaison de la crise économique estampillée Covid-19 avec la crise des années 2007-2008 est ...