Accueil / A C T U A L I T É / La d?fense du fran?ais comme cat?gorie de racisme

La d?fense du fran?ais comme cat?gorie de racisme

Par Renart L?veill?

Le sujet de la d?fense du fran?ais est clairement un sujet glissant. Parce que dans la d?fense, il faut absolument prendre parti, avoir un parti-pris, et ainsi en quelque sorte d?laisser. Mais est-ce que ce d?laissement, cet abandon est pour autant un aveu de ? d?testation ??

C?est ce que semblent penser beaucoup de gens, dont l?attach? politique Pierre Morin, tr?s pr?sent sur Twitter, d?clarant que le Parti Qu?b?cois (dont on conna?t son implication pour la d?fense du fran?ais) ? fait de la d?testation des anglos un dogme ?.

De l?accusation de d?testation ? l?accusation de racisme, il n?y a qu?un pas. Et il a presque franchit ce pas dans la mesure o? il a fait un rapprochement pas m?me subtil entre le PQ et le Front national (parti ? l?aura raciste, s?il faut le pr?ciser). ? mon avis, nous ne sommes pas loin de ce que j?ai appel? derni?rement la ? godwinisation des d?bats ?, ? l?aveuglement volontaire ?, ? la lecture assist?e par la mauvaise foi ?. S?il faut que je le d?crive aujourd?hui autrement, j?irais avec cette formule : la triste pratique de l?? extr?misation ? des positions de l?adversaire.

Mais le plus bel exemple de ce glissement, c?est une discussion que j?ai eu sur Twitter ? la suite du passage des deux natifs montr?alais unilingues anglophones d?Epic Meal Time ? TLMEP, que j?ai vertement critiqu? dans mon billet ? Epic Fail Time ?. En r?action aux r?actions tr?s n?gatives des gens sur le fil #TLMEP face ? ces unilingues anglos, une ? Franco-Ontarienne contre l?ind?pendance du Qu?bec! ? a essay? de me convaincre que c??tait du racisme :

ceux qui se pensent sup?rieurs aux anglais (dont une majorit? de Qu?b?cois) sont racistes

Ce ? quoi j?ai r?torqu?, pour pointer le ridicule de la chose :

? ce compte-l?, est raciste quiconque est en d?saccord avec un autre.

La discussion a dur?e assez longtemps, mais, entre autres, pour tenter de gagner son point, elle m?a r?f?r? ? une partie de la d?finition du racisme selon l?Office Qu?b?cois de la langue fran?aise (ce qui est assez ironique, puisque, en arrivant sur la page d?accueil du site, ? la Une il y a un article s?intitulant ? Faire du fran?ais ? la langue prioritaire ?). Finalement, apr?s quelques recherches, je me suis rendu compte que la partie qu?elle me copiait-collait (visiblement de ses notes de cours) ne se retrouve plus dans la d?finition du grand dictionnaire terminologique de l?OQLF (?), mais seulement sur le site du Mouvement estrien pour le fran?ais, sur une page qui date de 2001 :

on qualifie de raciste toute personne qui ne croit pas ? l??galit? en droit des ?tres humains

Il serait int?ressant de savoir pourquoi cela ne se retrouve plus dans le dictionnaire terminologique. Cela serait-il donc sujet ? caution? ? la place, on pointe une remise en question du concept m?me de ? race humaine ?, ce qui dirige un peu, il faut l?avouer, les suppositions. (M?j : finalement, le passage en question se retrouve dans la section ? Note(s) ? ? la suite de la d?finition du terme ? h?g?moniste ?.) Quand m?me, il faut vraiment faire une extr?me contorsion mentale pour r?ussir ? faire un lien entre cette d?finition et la critique contre l?unilinguisme anglophone au Qu?bec, ce qui n?est vraiment pas une critique g?n?rale contre les anglophones, et il faut vraiment que je le sp?cifie encore pour ceux qui n?auront pas encore compris. Si je voulais me faire un peu d?argent, je parierais que je vais encore me faire dire en commentaire que je suis anti-anglophone?

Je ne dis pas, s?il ?tait question de faire la promotion du retrait du droit de vote des anglophones (ce qui serait bien s?r une absurdit?), mais l?, il est seulement question de donner son opinion, de ne pas ?tre d?accord avec un ?tat de fait. Est-ce que la notion de ? l??galit? en droit des ?tres humains ? emp?cherait toute possibilit? de critique, m?me tr?s n?gative, envers les Qu?b?cois anglophones qui ne parlent ni ne comprennent le fran?ais? Non. Parce que la notion de ? l??galit? en droit des ?tres humains ? concerne seulement la discrimination, ce que la critique n?est pas, ?tant assujettie ? la libert? d?expression. De toute fa?on, les francophones n?ont pas besoin d?ostraciser les unilingues anglophones, ils le font tr?s bien par eux-m?mes dans un sens.

Et, bien s?r, je ne joue pas ? l?autruche en niant qu?il existe des gens que l?on peut r?ellement traiter de ? racistes? envers les anglophones. Je sais tr?s bien qu?ils existent, et je ne me g?nerai jamais pour les d?noncer. Mais il faut savoir de quoi on parle. Et de ne pas m?langer les cartes. Par exemple, qu?on soit d?accord ou non avec l?id?e d??tendre les dispositions de la loi 101 aux c?geps, cette id?e n?est pas du racisme dans le sens linguistique.

En fait, la sauvegarde du fran?ais ne prend pas du tout sa source du racisme, d?un rejet de l?autre. Mais c?est bien pratique d?essayer de le faire croire pour ceux qui sont contre l?id?e d??tre proactif dans ce sens. ?a me surprend toujours de le constater, parce que la d?fense du fait fran?ais est un projet positif. C?est ce qui devrait tous nous lier. C?est ce que nous devrions tous d?fendre jalousement pour esp?rer durer dans ce monde carr? qui tend ? nous avaler tout rond.

L?anglais comme langue mondiale commune est une bonne chose. Mais comme toute bonne chose, il y a de mauvais c?t?s. Est-ce que de les pointer est pour autant raciste?

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Pour Trump, un soldat peut assassiner sans vergogne !

La petitesse d’esprit du dirigeant de la plus forte armée au monde n’est pas une ...