Accueil / T Y P E S / Articles / La d?faite de Scott MacKay

La d?faite de Scott MacKay

? la surprise g?n?rale, Scott MacKay n’a pu conserver la chefferie du Parti Vert du Qu?bec, suite au comptage des votes effectu? au congr?s en fin de semaine. On ne sait encore pas trop pourquoi et comment, mais Guy Rainville a r?ussi ? convaincre les membres du PVQ qu’il ?tait temps de changer de chef. Comme le mentionnait Karine Otis, pr?sidente de l’association de Laurier-Dorion, « toutes les organisations connaissent leur lot de probl?mes ; toutes les interactions ne peuvent pas ?tre parfaites et il peut effectivement y avoir des frictions entre certains individus. Si tel fut le cas au sein de l’ex?cutif national du parti, il n’en est pas ainsi pour l’ensemble des membres et pour quiconque a d?j? travaill? avec Scott et l’a appuy? pour l’immense travail qu’il a accompli pour nous. » ?lu chef du parti en mai 2006, Scott MacKay devra retrouver ses ?nergies pour l’?lection partielle qui aura lieu dans son comt? de Bourget au cours des prochaines semaines.

Le Parti Vert du Qu?bec est une formation politique assez ?trange. Gr?ce ? une sympathie g?n?rale associ?e ? sa couleur, le PVQ r?ussit ? r?colter plus de votes que Qu?bec solidaire et ce, malgr? le refus d’exister de plusieurs membres de la formation ?cologiste. Lors d’une entrevue donn?e aux journalistes, MacKay avouait que le parti fait preuve d’immaturit? et que des militants lui ont m?me reproch? son style trop « politicien ». Ses confidences confirment que plusieurs membres sont avant tout de grands d?fenseurs de l’environnement et qu’ils ne sont pas pr?ts ? s’investir pour construire le volet politique de la chose. Car c’est bien pour ?a que ?a existe le PVQ, pour gagner des votes, non ?

Les membres et sympathisants du Parti Vert qui croient que la lutte pour la protection de l’environnement passe par le politique, devraient songer s?rieusement ? joindre Qu?bec solidaire… Ils pourraient s’impliquer dans la commission pour l’environnement et laisser les passionn?s de politique r?gler les questions strat?giques et la conception d’un programme ?lectoral !

Il faudra voir ce que Rainville peut apporter ? ce parti. Apr?s sa victoire de vendredi dernier, il confiait aux journalistes que le PVQ allait d?montrer qu’il est « beaucoup plus qu’un parti strictement environnemental, qu’il est un parti complet et cr?dible ayant des positions ?conomiques, sociales, d?mocratiques et culturelles inspirantes ». Est-ce que le Qu?bec se retrouvera avec un Qu?bec solidaire ?cologiste et un Parti Vert centriste ? Le nouveau chef a du pain sur la planche. Des dizaines de circonscriptions doivent ?tre organis?es et il devra attirer les membres ? s’impliquer s?rieusement dans les instances nationales.

C’est lors des prochaines ?lections g?n?rales que l’on constatera si les citoyens votent pour un concept ou un parti politique avec un programme et une structure. Car, aux derni?res ?lections, le PVQ n’a fait campagne que dans quelques circonscriptions strat?giques. Dans mon comt?, la candidate des Verts a r?colt? deux fois plus de votes que le repr?sentant des Solidaires sans aucune apparition publique !

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Le torchon brûle…

À l’image de notre société. Jamais expression n’aura été aussi adaptée pour décrire l’état de ...