Accueil / T Y P E S / Articles / La crise de l?environnement? en 1 000 mots

La crise de l?environnement? en 1 000 mots

Image Flickr par redbrush7

Crise de l?environnement??? Oui.? Le mot est ? la mode et nous avons ?t? bien n?gligents. Quand un amas de d?tritus de la taille d?un continent flotte sur le Pacifique, que les forets disparaissent plus vite qu?on ne les remplace, qu?un nuage de pollution couvre la plupart de m?tropoles du monde et que l?on peut se demander s?rieusement si, dans un si?cle, nous aurons assez d?eau potable pour nos besoins, on peut parler de crise.

On peut en parler, mais n?avez-vous pas la vague impression? que quelque chose sonne faux??? Non, nous ne d?truirons pas cette plan?te?; elle en a vu d?autres. Nous pourrions la rendre inhabitable, mais il faudrait multiplier notre action n?faste par quelques ordres de grandeur.?? Sommes-nous si b?tes??? Sans doute pas?. Est-ce qu?on voudrait nous faire peur??

Bien s?r, il faudrait arr?ter de polluer l?environnement et de gaspiller inutilement, nos ressources, mais les solutions sont simples, ?videntes, faciles ? appliquer.? N?est-ce pas abusif de nous pr?senter la sauvegarde de l?environnement comme LE d?fi de soci?t? de notre ?poque, alors qu?il ne s?agit? en somme que d?un bon nettoyage ? faire et de bonnes habitudes ? prendre que nous aurions d? prendre il y a d?j? longtemps??

Abusif et trompeur. Je m?inqui?te que les actions prises pour r?gler les ind?niables probl?mes de l?environnement soient si ostentatoirement accompagn?es des confiteors des marches de p?nitents. A-t-on maltrait? Gaia?? A-t-on abus? de notre plan?te?? Devrons-nous expier???? Va pour une prise de conscience, mais je n?aime pas tellement cette vision transform?e d?une nature qui n?est plus ? notre service, mais nous au sien?; j?entends? les bruissement de banni?res qui pr?c?dent les croisades. J?ai bien peur qu?on ne nous manipule?

Mon scepticisme monte, quand je vois l?invraisemblable saga de contradictions qu?est devenue la th?orie du r?chauffement de la plan?te caus? par notre utilisation des ?nergies fossiles.??? Une th?orie dont la raison d??tre semble ?tre le suspense qu?elle engendre plut?t que les solutions qu?elle sugg?re.? Car soyons s?rieux, si cette menace et ses effets cataclysmiques annonc?s ?taient av?r?e, les alternatives d??nergie propre sont connues, ?valu?es et leur application bien en de?? de nos possibilit?s techniques et ?conomiques.?? N?agirions-nous pas sans d?lai??? Comparer cet atermoiement ? la r?action d?mesur?e au p?tard mouill? de la H1N1?

Nous ne proc?dons pas aux changements qui seraient? ? peut-?tre ? requis, pour contrer le r?chauffement de la plan?te, parce que la science, ici, nous a laiss?s tomber.?? D?une certitude ? son contraire, les scientifiques nous ont d??us, en donnant tous les signes de se vendre aux plus offrant.? A-t-on vraiment un r?chauffement de la plan?te? ou une bataille m?diatique et politique titanesque pour des enjeux trillionnaires, entre un lobby vert et celui des hydrocarbures??? Je m?inqui?te, car? vraie ou fausse, cette crise de l?environnement? peut en susciter? une plus profonde, touchant la destin?e humaine.

Depuis que l?humanit?? a commenc? sur deux pattes son long trek vers on ne sait trop quoi, il n?y a vraiment eu accord entre nous humains que sur une seule chose?: aller de l?avant.? Si, pour des motifs? divers, mais dont on a des raisons de douter de la bienveillance et de la sinc?rit?, on r?ussissait ? nous convaincre aujourd?hui d?inverser nos valeurs, d?accepter que moins devient mieux, qu?il est pr?f?rable d??tre petit que grand et que tout pas dont on ignore o? il nous m?ne est une ??fuite en avant???.? il resterait quoi?comme finalit? ? l??pop?e humaine ? Le Ciel ou le lotus??

Avec 1 milliard d?humains sur? cette terre qui croupissent dans une mis?re abjecte et un autre milliard dont la vie ne consiste qu?? survivre, est-ce vraiment le moment de se demander si on ne devrait pas y aller plus mollo sur le d?veloppement??? Il faudrait ?chapper au battage publicitaire environnementaliste et se mettre d?accord sur ce qui pollue et d?truit inutilement ? et ce qui est progr?s, m?me si ce progr?s a son prix.

On parle trop, la bouche en c?ur, de r?duire notre consommation d??nergie et donc de ralentir le rythme de notre d?veloppement. C?est un langage qui m?irrite, surtout il est tenu dans des r?unions populistes et n?est pas coll? ? des propositions chiffr?es.?? L?Am?ricain moyen aujourd?hui consomme ONZE FOIS plus d??nergie que le Chinois moyen. Pense-t-on une minute qu?on va diminuer la consommation de l?Am?ricain au niveau de celle du Chinois??? Bien s?r que non?! Veut-on, sans le dire, faire en sorte que le Chinois n?ait jamais le niveau de vie de l?Am?ricain??? Dangereuse croisade?

Le consensus actuel n?existe que sur la volont? de freiner le progr?s des autres?; le sien propre, jamais. On peut, dans un double bluff ??? la Kyoto??, pr?tendre n?imposer les contraintes qu?aux pays d?velopp?s? mais c?est une pirouette grossi?re, car comment? m?me imaginer ce sc?nario de conte de f?es, d?un monde industrialis? qui stagnerait volontairement pendant des d?cennies, en attendant que ses concurrents du tiers-monde l?aient rejoint en production et richesse?!? Absurde.

Personne ne le croit, personne ne s?y attend. On en parle pour passer le temps, pendant que les Verts se positionnent, laissant aux p?troliers et ? leurs alli?s le temps de rentabiliser un peu plus leurs investissements et de trouver une niche aux pays producteurs d??nergie fossile.? La seule? question ? mais qui fait d?bat, car elle vaut d?innombrables milliards -? c?est?:? ??On passe au vert quand? ?? Dans 5, 10 ou 20 ans????

Si, sans croire qu?il soit en p?ril de mort imminent, on veut prot?ger l?environnement, il faut proscrire le bavardage sur la baisse de la consommation d??nergie?: l?humanit? ne choisira pas la r?gression dans la pauvret?.? On doit consacrer tous les efforts au passage acc?l?r? ? la production d?une ?nergie propre?: solaire, ?olienne, g?othermique, nucl?aire.?? Fin de la crise.

Cette solution ?quivaut ? une victoire du lobby vert, dont les objectifs sont tr?s probablement aussi ?go?stes et sordides que ceux des p?troliers?? mais dont les cons?quences pour l?environnement sont plus acceptables. Gaia ne vous dira pas merci, elle s?en fout. Mais NOUS, nous vivrons mieux.

Pierre JC Allard

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Commissariat du 17e : combien de « brebis galeuses » ?

La révoltante agression dont a été victime Michel Zecler a donné lieu dimanche à un ...

10 Commentaire

  1. avatar

    Dans mon enfance on rigolait à la blague du Frigidaire vendu aux esquimaux, plus maintenant.

    Qui aurait dit qu’un jour on en viendrait sournoisement à nous faire payer l’eau et l’air qu’on respire?
    Dans des pays comme le Canada on a importé la mode Perrier et Evian pour nous vendre une bouteille de pétrole-plastique – transport et préparation inclus, plus taxes.
    On nous vend maintenant l’eau des Eskers, on loue l’air de la montagne et de la mer comme à un vassal dans une pryramide sociale inféodée aux Cupides.

    Le génie humain des ‘Trentre Dernières’ a été consacré à créer des objets où les efforts ont été calculé à en limiter la durée de vie; des grilles-pains et cafetières électroniques irréparables dont les plastiques s’éffritent après 3 ans; des réfrigérateurs et cuisinières qui font bip-bip et glou-glou mais qui ont une durée de vie inférieure au ceux de nos grands-parents… ; des viaducs, des ponts, des édifices construits pour quarante ans, qu’il faudra détruire ou refaire…
    La liste est longue…
    L’industrialisation de l’éphémère a été le succès du libéralisme à l’américaine et un pitoyable échec pour l’humain.

    Il est scandaleux et révoltant que l’on gaspille les capacités créatrices de l’Homme dans un consumérisme précaire ou inutile pour édifier des autels de réussites financières, agenouillant la Vie à l’ostensoire d’une civilisation du commerce, au détriment du meilleur des mondes possibles.

    Je m’indigne et je me lève.

    DG

  2. avatar

    En 2 ans, on retire autant d’énergie du soleil dans le désert

    par des concentrateurs solaires, tiré de matériaux de base sur le terrain, le désert

    et des bioreacteur, pour produire du chimique, tiré de matériaux de base sur le terrain, le désert

    Le tout automatisé

    et on produit autant d’énergie que l’espéce humaine en consomme aujourd’hui

    1 ans plus tard on produit autant d’énergie que l’humain en a utilisé sur la planète terre

    1 ans plus tard … ca fais longtemps qu’on a été sur d’autres planètes, et l’espace est grand

    tout comme l’énergie du soleil

    tout comme nos possibilité de vivre

    NON

    il n’y a pas de crise énergétique

    il y a une seule crise, une crise du politique dans la néo féodalité

    • avatar

      Comment tirer du profit quand l’énergie est gratuite et personne ne travail plus

      ca

      c’est le grand bug de la décennie 2000

    • avatar

      Certains imbéciles opposent la décroissance a la croissance,

      la capitalisme vert au capitalisme

      NON

      Il faut savoir ce que l’on veut

      Le cnrs, et des institus anglais ont récemment recalculé
      et modélisé

      la démographie par rapport aux ressources

      en france, et ailleurs

    • avatar

      Ce sont des choses que l’on ne dit pas, que l’on ne sait donc pas, que l’on ne débat donc pas

      et pourtant

      c’est ce point d’entré, dans la stabilité

      qui est important

      après

      c’est la fin de la politique de société

    • avatar

      Personne

      Parfois, sans doute par inadvertance, vous oubliez de dire que je suis un viel imbécile et vous tombez dans le piege de dire des choses aui resemmblent à ce que je dis… 🙂

      PJCA

      http://nouvellesociete.wordpress.com/2008/08/31/pour-lamour-de-gaia/

  3. avatar

    PS : ils croient que la décroissance va leur permettre de revenir dans une période de douce france idéalisé, avec du travail pour tous ( les cons )

    Meme la france d’il y a 1 siècle c’était aussi la merde

  4. avatar

    Ne vous en faites pas on est tous des imbéciles ici bas, il faut se rappeller certaines choses

    Vous parliez de TRUC QUI FAISAIT BANDER : La pauvreté :

    PORT-AU-PRINCE, Haiti — While the UN has reported that about 50 percent of women living in Haiti’s shantytowns have been raped or sexually assaulted, documenting the individual events is a trying process.

    http://www.wired.co.uk/news/archive/2011-04/1/using-tech-to-document-haitis-rape-epidemic

    je crois que c’est le chiffre qui émousse le technocrate débile, ou quand l’économiste s’amuse avec les stastiques quand tout le monde crève, devant ses yeux aveugles ou hypocrythes

    • avatar

      Seul les coupables survivront et encore faut il en avoir la force spirituelle , ce que je n’ai pas

    • avatar

      C’est contraire a ce que je suis, quand bien meme je ne suis pas parfait,

      ou j’ai fais des erreurs

      Il va falloir se battre ou mourrir