Accueil / L O C A L I S A T I O N / ASIE / Chine / La Chine: Under the Dome

A propos de CP

avatar
Média citoyen

Check Also

Ambassadeur chez Trump, tarif d’entrée 1 million de dollars

Trump est bien plus condamné qu’on ne le pense, malgré sa horde de trolls fanatiques ...

3 Commentaire

  1. avatar
    Gaëtan Pelletier

    OUF! Je n’ai pas tout regardé. Je vais continuer plus tard.
    Hallucinant! de voir qu’en si peu de temps la pollution atmosphérique a « gagné du terrain ».
    On devrait montrer ces documentaires à l’école.
    Tout a été dévié vers la supposée « qualité de vie » en terme d’avoirs. L’ignorance totale concernant les racines de la vie, l’air, la nourriture, etc. S’ajoutant à cela le climat social qui se détériore.
    À quoi sert une énorme machine à guérir si nous nous rendons malades par nos activités?
    C’est monstrueux! Monstrueux de voir cette autodestruction. Quand je pense que l’on fait des « prévisions » de 20 ans concernant les richesses d’un pays, on ne peut même pas imaginer ce que ce sera vraiment.

  2. avatar

    Vous dites le bon mot: monstrueux. Hier j’ai visionné quelques vidéos, entre autres françafrique, deux ou trois autres vidéos sur les enjeux d’actualité (pour résumer en trois mots: guerres, USA et Russie) et finalement cette vidéo sur la pollution en Chine. Ma foi… quand j’ai eu terminé j’étais en mode: n’en jetez plus la cour est pleine.

    Hier j’entendais aux infos que l’OMS a avisé que les ressources en eau potable seraient inférieures de 40% d’ici 2030. 15 ans seulement. Mais ici par exemple au Québec nous avons le lobby des clowns qui poussent très fort pour l’exploitation des terres rares (exactement ce qui aggrave la pollution en Chine aujourd’hui). Cette exploitation des terres rares est une source de pollution d’eau incroyable. Crime contre l’humanité entière que cette vision qu’ont ces clowns.

    Je demeure convaincue depuis des années que la seule façon d’échapper à des modèles de société construits pour détruire est de se soustraire le plus possible des patrons de vie en place (en gagnant une autonomie, bien que cela soit la meilleure solution pacifiste sans être la solution idéale). Demeurer dans les patrons existants est périlleux et cela oblige, consciemment ou pas, à participer à toute forme d’horreur. S’en soustraire, sans que rien ne change autour, aggrave toutefois le risque que ces autonomies soient convoitées de différentes manières (mais toutes dommageables), tout comme le furent celles de certains peuples qui vivaient très bien avant que l’on décide de s’intéresser à eux…

    La véritable solution est ailleurs, entre la conscience qui refuse la soumission, l’aliénation et le respect actif de la vie sous toutes ses formes, même s’il paraît plus probable que la solution s’imposera d’elle-même au terme d’une incapacité à contenir globalement l’ensemble des risques en place.

    • avatar

      La dernière partie de votre dernière phrase est, malheureusement, la seule solution qui reste à la « vie ».