Accueil / T Y P E S / Articles / La Chine ?veill

La Chine ?veill

UN OEIL SUR ? LA CHINE
PJCA

Napol?on, puis Peyrefitte?, on nous l?avait bien dit qu?elle nous ferait trembler? Si vous avez moins de 50 ans, je vais vous annoncer une m?lancolique nouvelle.?? Cette id?e d??tre les meilleurs en tout, parce qu?on est blanc, jud?o-chr?tien, gr?co-latin, Occidental, quoi, n?a plus beaucoup d?avenir.

Vous croyez qu?on aura toujours les meilleurs si?ges au spectacle du monde, parce qu?on est cr?atif, aventureux, rationnel, qu?on a invent? la libert? et la d?mocratie, la science et la technologie, l?altruisme et la charit? ?? Vous allez ?tre d??us.? Le r?sultat le plus permanent de la crise actuelle, c?est que, lorsqu?elle sera termin?e, l?Occident ne sera plus dans le fauteuil, mais sur le strapontin.

La Chine prend le volant. Tragique ? N?exag?rons rien. ?Sur le plan cosmique,?sub specie aeternitatis, une vaguelette imperceptible. Sans importance pour Ga?a et un d?tail pour ce qui, on l?esp?re, sera la longue histoire de l?humanit?.? Mais peut-?tre ?prouverez-vous une vague nostalgie, dans vos vieux jours, ? penser que vous aurez ?t? les derniers dans le si?ge du conducteur.? Un r?tablissement psychologique ? faire, aussi, pour la g?n?ration de vos enfants qui ne seront plus la Race des Seigneurs.

On ?crira certainement des livres sur la longue d?cadence de notre civilisation, mais bornons nous ici au dernier chapitre. La double d?construction, depuis deux g?n?rations, d?une part? de nos valeurs et, d?autre part, de notre structure?de production.

Pour nos valeurs, on a accept? qu?elles soient cyniquement remplac?es par un ?go?sme pur, menant ? la perte de confiance en tout et en tous qui est la cons?quence logique de la projection sur les autres de cet ?go?sme que l?on ressent en soi. Fatal pour une soci?t?, puisque celle-ci repose ?conomiquement sur la division du travail, politiquement sur la d?l?gation r?ciproque de t?ches et de l?autorit? pour les accomplir et que le concept m?me de bonheur, qui sert de justification ? tout effort commun, repose sur l?hypoth?se que l?on est plus heureux lorsque l?on n?est pas seul?

Pour la production, la recherche d?un optimisation du profit sur un horizon n?exc?dant pas celui d?une vie humaine a conduit l?Occident ? exporter sa capacit? m?me de production industrielle, l?chant la proie pour l?ombre et n?en gardant que le contr?le des variables financi?res. Contr?le pr?caire qui ne vaut que si est respect? un consensus que seule la force militaire peut imposer ? ceux qui n?en profitent pas.

Sans autre valeur que son cynique ?go?sme, l?Occident, qui a brad? les outils de creation de la richesse r?elle, se retrouve avec des symboles mon?taires qui ne valent plus rien et une force militaire qui peut encore d?truire, mais dont il a ?t? amplement prouv?, au Vietnmam et en Irak, que ses effectifs n?auraient ni la motivation ni la vertu, au sens romain du terme, de gagner une v?ritable guerre.? L?Occident est devenu ce ? tigre en papier ? dont parlait Mao.

La Chine va sortir grande gagnante de cette crise.? Elle a tous les atouts.? D?abord, elle a celui ?vident d?une capacit? de production en plein essor, ostensiblement tourn?e vers l?exportation, mais dont la fusion du politique et de l??conomique a permis l??closion en Chine d?un nouveau ?capitalisme d??tat? qui pourrait r?orienter rapidement cette capacit? vers la consommation domestique.

La r?orienter sans les arguties auxquelles une tentative de ce genre donnerait lieu, dans une d?mocratie occidentale mandataire d?un capitalisme priv?.? Si la Chine ?tait contrainte de cesser d?exporter ? ou choisissait simplement de le faire ? elle ne ferait que des heureux dans sa population, dont elle pourrait mieux satisfaire la demande de consommation depuis longtemps r?prim?e. La Chine produit.

Que des heureux ? ? quelques exceptions pr?s? dont on pourrait attendre la plus grande discr?tion. Cette discr?tion est le deuxi?me grand atout de la Chine. La Chine est une dictature que sa population Han consid?re majoritairement bienveillante et ?clair?e et que ses minorit?s tib?taine, ouigour et autres n?ont pas la masse critique de contester. La Chine est gouvern?e.

Elle n?est pas, comme l?Occident, tomb?e dans le pi?ge tendu par le Capitalisme d?une pseudo d?mocratie totalement soluble dans une omnipr?sente corruption et donc compl?tement manipul?e par le pouvoir financier. On a compris en Chine que, dans une ?conomie mon?taire, l??tat n?est pas vassal de l?argent. Celui qui a le pouvoir politique CR?E la monnaie et y ajoute ? sa convenance le pouvoir ?conomique.

Dans une Chine quasi-autarcique, le pouvoir d?opposition d?un pouvoir ?conomique distinct de celui de l??tat n?est pas aujourd?hui une v?ritable menace. Ce qui manque ? l?autarchie chinoise, d?ailleurs, elle peut, avec ces milliers de milliards de dollars US qu?elle a accumul?s, l?acheter sans probl?me de tous ceux qui croient encore que cet argent vaut quelque chose? Et ce ne sera pas les USA qui les d?tromperont.

Avec une gouvernance bien en selle, une structure de production r?elle solide et m?me un ligne de d?fense dans le virtuel mon?taire, la Chine poursuit un plan impeccable, comblant rapidement les quelques retards technologiques qui lui restent. Dans dix ans ce sera fait et m?me ses transferts de connaissances avec l?Occident se feront d??gal a ?gal?? D??gal ? ?gal ? en th?orie.

En pratique, sa force d?attraction industrielle permettra ? la Chine de faire venir ? elle tous les experts qui lui manqueraient, m?me dans les fili?res du tertiaire o? elle ne se serait pas hiss?e au premier rang. L??quilibre des forces basculera alors de plus en plus vite vers la Chine? .

Les dirigeants chinois semblent modestes. Ils parlent de construire une soci?t? de ? prosp?rit? moyenne ?, en rattrapant dans 20 ans le PIB par habitant du Portugal, un parent pauvre de l?UE. Mais le modeste PIB par habitant du Portugal, pour 1,3 milliards de Chinois, c?est plus que le PIB combin? des USA et de Europe incluant la Russie?!

Quand son ?conomie aura compl?t? sa transformation vers la demande domestique et que son PIB aura ainsi augment?, la Chine ne voudra plus? ? en fait,? ne POURRA plus ? vendre ? l?Occident les biens industriels que nous accoutumons chaque jour davantage d?acheter d?elle. Si nous n?avons pas alors reconstitu? chez-nous une structure industrielle compl?te, pour remplacer celle que nous avons d?mantel?e, notre niveau de vie s?effondrera? et la population m?contente tirera ses conclusions.

La population, aigrie, comparera les vessies qu?auront apport?es une d?mocratie bidon et un capitalisme exploiteur, avec les lanternes magiques de l?enrichissement acc?l?r? et de la paix sociale ??? la chinoise??, sous l??gide d?une oligarchie en possession tranquille de la richesse et trouvant sa seule satisfaction dans la dominance.

Il n?est pas s?r que les Occidentaux ne renonceront pas ? des bribes de libert? pour avoir la paix, la s?curit? et la prosp?rit?. S?ils font ce choix, l?ultime export de la Chine ? l?Occident aura ?t? son mode de gouvernance? Une tyrannie efficace et qu?on souhaite bienveillante qui, d?ailleurs, a ?t? le mod?le par d?faut de l?Histoire avant que ne viennent les Lumi?res.

? la victoire ?conomique de la Chine s?ajoutera alors sa victoire id?ologique, quand l?exp?rience d?mocratique, qui a ?t? le r?ve de l?Occident depuis deux si?cles, ne sera pas violemment d?truite, mais doucement effac?e?? J?aimerais une autre fin au sc?nario.

PJCA

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Il y a cinquante ans, le premier pas sur la Lune (6)

Hier nous avons découvert une personnalité attachante, aujourd’hui disparue, celle de Neil Armstrong, premier homme ...

2 Commentaire

  1. avatar

    Personnellement, je ne sais pas ce que je préférerais. Je dois reconnaître, cependant, que pour gouverner une population de 1,3 milliards d’individus, cela prend de la « matière grise » bien gérée, qu’on le veuille ou non.

    André Lefebvre

  2. avatar

    Au États-Unis le virage à été amorcer en 2001 avec le patriot act, depuis ce temps toute la politique intérieur Américaine est de plus en plus dictatoriale. Le problème, est l’oligarchie en place, vouer depuis trop longtemps à l’égoïsme pur et simple, est incapable d’aucune concession pour le bien commun.

    Un peu comme à l’époque de Philippe Lebel vers 1285 en France, qui développas le concept de l’absolutisme. Qui au départ réduisait sensiblement les privilèges des ‘Seigneur’ et parlementaire notamment avec l’exclusivité au roi de la frappe de la monnaie, qui appartenais jusqu’alors à ces ‘Seigneur’ et aux villes.

    Ce qui sonna le début de fin de la monarchie en France, jusqu’à l’époque des lumières et de la révolution. Ne faut pas croire que seul les rois sont responsables de la dégradations des conditions de vies du peuples français, ils ont eu un sérieux coup de pouce de l’oligarchie ainsi que la petite bourgeoisie pour y parvenir.

    L’occident dans son arrogance aveugle, oublie à qui elle font la morale avec toute leur guerre et leur manigance. L’Irak, Lybie, Afghanistan, etc sont issue des civilisations les plus anciennes que l’humanité à connu, un facteur qu’ils ont négligé, avec comme résultat le spectacle de massacre quasi quotidien depuis qu’ils ont remplacer ses soi-disant dictateur. Ce qui prouve quand à moi, que seul le peuple et les oligarques locaux sont en mesure de prendre les bonnes décisions pour l’évolution de leur société, à leur rythme.

    La Chine quand à elle depuis l’époque industriel, gouverne cette évolution comme un long fleuve tranquille, avec comme résultat qu’ils deviendront le phare en matière économique et politique, résultat de la progression d’une des plus ancienne civilisation.

    L’occident, mener par l’arrogance légendaire de son oligarchie, cour comme une poule sans tête depuis des centaines d’années, dans toutes les directions, faisant des ravages partout sur la planète. Et l’humanité en aura encore pour longtemps à réparer ses cicatrices laisser par l’adolescence occidentale.:-)