Accueil / T Y P E S / Articles / La caresse la plus bouleversante

La caresse la plus bouleversante

Publi? Par Marc Lafontan

Il existe une vitesse de caresse id?ale pour imprimer dans le cerveau la signature d?une ?motion tr?s forte? Forte au point qu?elle s?active sur un simple signal visuel. En d?autres termes: si vous marquez d?une empreinte tactile fulgurante votre bien-aim?(e), il vous suffira de le/la regarder ? cet endroit du corps, pour? la toucher ? distance.

Sp?cialiste des perceptions sensorielles-sensuelles, Francis McGlone, professeur ? l?Universit? de Liverpool, travaille sur cette propri?t? qu?a la peau de relayer non seulement de l?information tactile, thermique ou pruritique (d?mangeaison) au syst?me nerveux central, mais aussi de fournir l?exp?rience ?motionnelle d?un contact. Curieux de d?finir la fa?on dont le cerveau r?agit aux caresses, il a mesur? dans notre cerveau celle qui provoquait la r?action la plus vive?


Le r?sultat de ses ?tudes m?rite certainemenent des adaptations individuelles (nous n?avons pas tous et toutes le m?me corps) mais il semblerait qu?en g?n?ral la plupart des cobayes soient boulevers?s par le m?me type de contact dermique, ainsi d?fini par McGlone : ?Avec mes coll?gues en Su?de, j?ai d?couvert l?existence d?une cat?gorie de nerfs situ?s dans la peau qui r?pondent de fa?on optimale au contact d?une autre personne. Ce sont les fibres aff?rentes C tactiles. Elles servent de m?diateur aux ?motions les plus vives lorsqu?on les stimule en touchant la peau gentiment (avec une force moyenne) et lentement (? une vitesse de 5 cm/sec). Les endroits du corps qui r?pondent le mieux ? ces caresses sont : les avant-bras, le tronc (poitrine, ?paules, nuque, torse) et les cuisses?.

Pour Francis McGlone, le sens du toucher est central dans nos vies, parce qu?il nous permet de nous d?finir. Touchant les objets avec notre corps, nous prenons conscience de nos limites. Ici commence le monde : la brise qui nous caresse le front, les plantes qui ?corchent nos chevilles, le sol sous nos pieds? Toutes ces choses qui nous entourent envoient par l?interm?diaire de notre peau des flots de sensations multiples, qui nous permettent de nous orienter : nous allons vers ce qui est doux, soyeux, ti?de, et vers l?autre, celui ou celle capable de nous toucher exactement l? o??

Avant m?me de pouvoir sentir, voir ou entendre, un foetus sent le toucher: c?est le premier sens qui se d?veloppe chez l?humain. D?s l??ge de 12 semaines, des vid?os aux ultra-sons montrent des f?tus r?agir en se tortillant aux pouss?es qu?on imprime sur eux ? travers le ventre. Le sens du toucher est si important que les b?b?s qui ne sont pas caress?s, ni mass?s ont du mal ? s??panouir en grandissant : ils leur manque le sens du ??contact??.

Raison pour laquelle Francis McGlone, s?int?resse si fort ? la peau et surtout ? cette curieuse propension que poss?de notre corps de sentir, litt?rallement des caresses sans m?me ?tre touch?.

En 1998, une ?quipe am?ricaine fait l?exp?rience suivante: un exp?rimentateur pose un ?cran vertical sur une table et demande ? un cobaye de placer son bras derri?re l??cran, de telle sorte que le bras soit hors de vue. Devant l??cran, l?exp?rimentateur place un bras en caoutchouc. Il se met ? le caresser. Simultan?ment, il caresse le bras r?el du cobaye. Au bout de dix minutes, le cobaye pense que sa sensation provient du bras en caoutchouc? Ainsi donc, notre cerveau peut nous faire ressentir des sensations provenant de membres factices. Il arrive d?ailleurs souvent que des gens fassent une grimace de douleur lorsqu?on laisse une brique tomber sur une chaussure qu?ils regardent de facon prolong?e?

?Nous pouvons sentir une caresse ou un choc par l?oeil, conclut McGlone. Et de la m?me mani?re, nous pouvons voir par la peau. C?est ce qu?on appelle la perception cross-modale et certaines de mes recherches portent sur cette capacit? que nous avons d?activer des sensations de fr?lement par le regard??.

Peut-on caresser ? distance ? Si c??tait vrai, il nous suffirait de balayer intens?ment notre cible d?un regard fulgurant? pour qu?elle sente la trace de nos mains sur son corps ? ?Oui, j?y crois, r?pond Francis Mc Glone. Je pense que vous pouvez faire vous-m?me cette exp?rience d?ailleurs : essayez d?imaginer que quelqu?un vous caresse et vous finirez par sentir la caresse.? Pour rendre l?exercice plus facile, il sugg?re cependant que vous fassiez au pr?alable, avec votre amoureux(se), l?exp?rience d?une caresse r?elle, en vous concentrant tr?s fort sur la sensation, afin qu?elle s?imprime en vous.

TROIS QUESTIONS A FRANCIS MCGLONE

Est-il vrai qu?un rayon lumineux promen? sur notre peau peut r?ellement nous faire sentir une caresse, comme si quelqu?un promenait ses doigts sur notre peau ?

Nos cinq sens ne fonctionnent pas de fa?on ind?pendante mais suivant un processus de perception cross-modale. Ils sont reli?s entre eux, m?me si nous n?en sommes absolument pas conscients, car le cerveau fusionne les informations sur nous envoient nos oreilles, nos yeux, notre bouche, notre nez et notre peau? Faites une recherche sur l?illusion Mc Gurk pour en savoir plus. ?Si le faisceau d?un pointeur laser est d?plac? sur votre corps et que vous suivez le mouvement de cette lumi?re sur votre peau, votre cerveau peut transformer ce stimuli visuel en stimuli tactile. Raison pour laquelle le travail de Tomoko Hayashi m?a tellement enthousiasm?. Elle a per?u de fa?on totalement inconsciente une v?rit? scientifique : que la lumi?re peut produire en vous un ?tat proche de l?euphorie, le m?me que celui g?n?r? par un massage ou un fr?lement ?rotique? En tout cas, c?est ma th?orie.

Quel genre de contact dermique se grave de la facon la plus aigue dans notre m?moire ?

Il semblerait que ce soit la caresse, justement, parce que les fibres aff?rentes Cts sont situ?es assez profond?ment sous la peau. Lorsqu?on les stimule, cela active des zones ?motionnelles dans le cerveau qui sont essentielles dans notre relation aux autres et notre vie en soci?t?. Le toucher n?est pas qu?une affaire de draps soyeux. ?a engage notre capacit? ? communiquer avec les autres. Les fibres Cts envoient l?information de fa?on lente (environ une seconde), et pour cette raison ne peuvent pas nous permettre d?identifier le type d?objet qui nous touche (s?il est dur ou pas, etc). ?a, c?est la fonction des nerfs tactiles qui sont extr?mement rapides et qui envoient l?information en un ?clair au cerveau. Les fibres CTs servent plut?t de m?diateur aux sentiments de plaisir ou de r?confort induites par le type de caresse. Lorsque nous mesurons leur activit? ?lectrique, elle s?enflamme chez les humains qui sont caress?s ? la vitesse de 5 cm/sec.

Comment est-il possible que la suggestion d?un contact (par le biais d?un regard qui se prom?ne sur notre corps, ou d?un pointeur laser, par exemple) puisse s?acompagner de la sensation d?un contact ?

Suivant les exp?riences affectu?es par mon ?quipe et beaucoup d?autres, lorsque quelqu?un regarde quelqu?un d?autre se faire caresser, sur l?IRM, nous observons que cela active dans son cerveau le sens tactile.? Pour le moment, c?est tout ce qu?on peut dire.

Source 😕Agn?s Giard

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Coke en stock (CCLXXX) : en Haïti, de la drogue, des armes, et… des mercenaires

Avant d’évoquer plus loin le sort de Belize, je vous propose d’aller faire un petit ...