Accueil / A C T U A L I T É / La ? blitzkrieg ? de l?OTAN en Libye et les guerres coloniales ? venir

La ? blitzkrieg ? de l?OTAN en Libye et les guerres coloniales ? venir

 

Les responsables de l??puration ethnique de Taverga ainsi que l?autoproclam?e ??Brigade pour l??limination des Noirs?? peuvent poursuivre leur chasse aux r?fugi?s de la ville; ils sont parfaitement conscients que la nouvelle ??loi???est de leur c?t?. Les responsables des massacres de Syrte et autres n?ont rien ? craindre. Les tortionnaires de prisonniers – une pratique largement r?pandue – n?ont ? redouter aucune cons?quence de leurs actes tant qu?ils servent ? ??d?fendre?la r?volution? – c?est ? dire ? maintenir en place la dictature de l?OTAN et du Conseil national de transition.

 

Telle est la r?alit? de la nouvelle Libye?: guerre civile, dilapidation des richesses et effondrement social; dire que l?on pr?f?rait l??poque o? la Libye allait bien et qu?on avait la paix civile, est un crime, mais les lynchages et la torture sont autoris?s, voire encourag?s.

 

Par-dessus le march? la guerre ne se limite plus ? la Libye. La campagne de d?stabilisation a d?j? atteint le Mali o? elle a provoqu? un coup d??tat. Un grand nombre de r?fugi?s – au premier chef beaucoup d?ex-migrants noirs en Libye – a fui vers les pays voisins, dans une tentative d?sesp?r?e d??chapper aux attaques a?riennes, aux lynchages et ? l?incitation au lynchage, ce qui aggrave encore la situation humanitaire dans d?autres r?gions.?Nombre de combattants libyens, une fois accompli leur travail en Libye, ont ?t? embarqu?s pour la Syrie par leurs ma?tres imp?rialistes pour y apporter leur violence sectaire.

 

Mais le plus inqui?tant pour le continent africain, c?est la progression d?AFRICOM – le commando d?intervention US-am?ricain en Afrique – sur la lanc?e de l?agression contre la Libye. Ce n?est pas un hasard si moins d?un mois apr?s la chute de Tripoli – Kadhafi a ?t? assassin? le m?me mois, en octobre 2011 – l?administration US a annonc? l?envoi de soldats dans rien moins que quatre pays africains?: la R?publique centrafricaine, l?Ouganda, le Sud-Soudan et la R?publique d?mocratique du Congo. L?AFRICOM a annonc? pour 2012?14?grandes man?uvres?en Afrique – un chiffre sans pr?c?dent.

 

Rien de tout cela n?aurait ?t? possible lorsque Kadhafi ?tait encore au pouvoir. Fondateur de l?Union africaine, son principal bailleur de fonds et ex- Pr?sident ?lu, il exer?ait une influence consid?rable sur tout le continent. Si le quartier g?n?ral de l?AFRICOM s?est, lors de sa fondation en f?vrier 2008, et malgr? l?opposition des USA, install? ? Stuttgart et non en Afrique m?me, c?est en partie ? lui qu?on le doit?: il a offert argent et investissements aux gouvernements africains qui refusaient la cr?ation d?une base militaire??tats-unienne. Sous sa direction, la Libye d?tenait environ 150 milliards de dollars US d?investissements en Afrique, et sa proposition de cr?er une Banque de d?veloppement de l?Union africaine gr?ce ? une subvention de?30 Milliards de Dollars US en liquide fournie par ce pays aurait fortement r?duit la d?pendance de l?Afrique envers l?Occident. En bref: La Libye de Kadhafi repr?sentait le principal obstacle ? la p?n?tration du continent par l?AFRICOM.

 

Maintenant qu?on en est d?barrass?, l?AFRICOM intensifie son travail. Les invasions de l?Irak et de l?Afghanistan ont montr? aux pays occidentaux que des guerres qui co?tent la vie ? leurs propres concitoyens ne sont pas populaires. L?AFRICOM a ?t? cr?? pour s?assurer que, dans les prochaines guerres coloniales en Afrique, ce seront des Africains qui se chargeront de combattre et de mourir et non des citoyens de pays occidentaux. Les forces de l?Union africaine doivent ?tre int?gr?es dans une cha?ne de commandement dirig?e par les USA au sein de l?AFRICOM. Kadhafi ne l?aurait jamais tol?r?, c?est pourquoi il fallait qu?il parte.

?

C?est pourquoi, si l?on veut se faire une id?e de l?Afrique sous la conduite de l?AFRICOM, il suffit de regarder la Libye, l??tat africain mod?le selon l?OTAN: condamn?e ? des d?cennies de violence et de traumatismes?par le colonialisme militaire et compl?tement hors d??tat de prendre soin de son propre peuple, ? plus forte raison de contribuer ? l?ind?pendance r?gionale ou africaine. Il ne faut pas que le nouveau colonialisme militaire en Afrique avance encore d?un millim?tre.

 



Merci ??Pambazuka News
Source:?http://pambazuka.org/en/category/features/82747
Date de parution de l’article original: 07/06/2012
URL de cette page:?http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=7807

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Immorales

Nous savons toujours quand nous vivons un moment qui concentre tous les autres en une ...

4 Commentaire

  1. avatar

    @ l’auteur

    Bravo pour cet article, mais un détail technique. Le logiciel ou le format d’écriture utilisé en rend la lecture TRÈS difficile. Je suis persuadé que le nombre des lecteurs diminuera en flèche pour les articles présentés de cette façon. Si vous pouviez revenir a Word et « paragraphe » et maintenir le texte dans l’espace prévu je pense que ce serait mieux.

    PJCA

  2. avatar

    Sans Parler du satellite de communication que Kadhafi a subventionné, en opération depuis quelques années. Comme résultat la perte de contrat avec les pays africains d’une valeur de 400 millions d’Euros annuellement pour l’agence spatiale européenne. Ceci étant dit, excellent article, qui nous laisse entrevoir quelque peu la stratégie de l’Otan. Remplacer un gouvernement soi-disant autoritaire, par des guerres ethniques à l’intérieur de ses pays, Irak, Libye et maintenant la Syrie, tous des pays laïcs. Espérons simplement ne pas assister à un autre épisode Rwandais.