Accueil / T Y P E S / Chroniques / L’univers en entier

L’univers en entier

Nous n’avons qu’à réfléchir quelques instants au modèle standard, qui donne un début à l’univers, pour pouvoir établir les différentes phases de son histoire à partir de l’instant zéro jusqu’à…(qui sait quand tout atteindra la vitesse de la lumière, si jamais cela se produit).

Voici donc ces différentes phases :

1) L’univers de l’instant zéro, avant tout mouvement (une phase de potentialité totale) unidimensionnel.

Capture1aa

2) De l’instant zéro à 10^-43 sec (phase de probabilité) animation. Univers bidimensionnel.

Capture1ab

3) Du premier déplacement jusqu’à la vitesse de la lumière (translation) Tridimensionnel.

Capture1ac

4) Univers à la vitesse de la lumière; soit: la phase d’un univers « réalisé ».

Capture1ad

Nous voyons qu’au numéro 1 l’univers se trouve dans une phase de non mouvement; c’est-à-dire, un univers sans temps ni distance.

Pendant qu’au numéro 4, la vitesse du mouvement est maximale (vitesse de la lumière); ce qui donne le même résultat d’une phase de l’univers sans temps ni distance. L’univers dans les  phases 1 et 4 se retrouve donc dans un « état » identique.

Au numéro 2 on retrouve l’univers dans sa période embryonnaire. Les particules sont des « probabilités » virtuelles. Elles sont animées mais sans se déplacer. On peut considérer cette « animation » comme étant une « vibration » ou une « rotation ». La rotation est préférable parce qu’elle résulte en deux effets importants pour expliquer le Big bang : l’effet centrifuge (qui deviendra l’expansion) et l’effet centripète (qui deviendra la gravitation). Ce qui n’élimine pas la « vibration » du scénario. La partie rotative peut très bien « vibrer » également. Nous avons déjà vu qu’elle vibre du déséquilibre provoqué par l’apparition graduelle de points unidimensionnels. Voir « Comment est né notre univers ».

Les particules de cette phase sont des particules « miroirs » et ce qui affecte l’une , affecte l’autre instantanément, de façon contraire. Toutes les particules virtuelles garderont cette caractéristique après le Big bang. La rotation produit également le temps qui se manifeste alors dans les deux sens; vers le passé et vers le futur. C’est pourquoi, on y retrouve des particules que l’on dit « intriquées » où aucune implication de distance et de temps est impliqués. Le « moment présent » ne sera déterminé qu’à l’arrivée du Big bang où le passé et le futur seront déchirés l’un de l’autre, permettant ainsi  au « présent » (originel et final) de s’infiltrer.

Le numéro 3 est la phase « existentielle » ou « vivante » de l’univers. C’est le « déplacement » qui gouverne cette période. Ce déplacement produit la distance et dirige la flèche du temps vers le futur. Ce déplacement est donc le « parcours » d’une distance et d’une période de temps. Dans cette phase de l’univers, la distance et le temps sont deux facettes d’une même chose. Lorsque nous regardons dans l’espace, nous regardons toujours le passé, qu’elle que soit la distance. C’est ce que nous appelons l’espace-temps. C’est la période de l’univers où nous vivons actuellement.

Voilà donc les phases essentielles de la structure générale permettant de comprendre l’histoire complète de l’univers. Le tout est basé sur le mouvement évolutif que l’on retrouve dans le principe de probabilité et dans le calcul d’une probabilité:

« Plus une probabilité est près de zéro, moins elle est possible ». Le total des probabilités donnant Zéro  (0) devient une potentialité et celui donnant Un (1) devient une réalité ». Le parcours évolutif se déroule donc de la façon suivante:

Potentialité —> Probabilité —> Possibilité —> Réalité

Amicalement,

André Lefebvre

 

Auteur de:

L’Histoire… de l’univers

Les Hommes d’avant le Déluge (Trilogie – Tome 1:  La Science Secrète)

Commentaires

commentaires

A propos de Andre lefebvre

avatar

Check Also

La lente évolution de l’espèce

Converser avec ses semblables , c’est prendre le risque de tourner en rond, d’aller d’une ...

6 Commentaire

  1. avatar

    Et voilà que mon quatrième livre « La science secrète », premier Tome d’une trilogie intitulée « Les hommes d’avant le déluge » est présenté à la maison d’édition Fleur de Lys. J’espère qu’il amusera ceux qui le liront:

    https://fondationlitterairefleurdelyslibrairie.wordpress.com/

  2. avatar

    Toutes mes félicitations André et bonne journée:)

  3. avatar

    Merci Elyan;

    Bonne journée également

  4. avatar

    Désolée André, mais je vais squatter votre article pour faire mon petit wow pour la présentation du site. De nouvelles modifications ont été apportées cette nuit. Il y aura probablement traduction des éléments ajoutés.

    C’est super joli et ce n’est pas terminé. Il y a encore beaucoup à faire.

    Bonne lecture à tous et bonne journée:)

  5. avatar

    Je suis choyer Elyan; merci.

    J’ajoute un autre Wow au vôtre.