Accueil / OUTILS / En vedette / L?intelligence et la capacit? de l?intellect sont deux choses enti?rement diff?rentes

L?intelligence et la capacit? de l?intellect sont deux choses enti?rement diff?rentes

krishnamurti - CP

L?intelligence et la capacit? de l?intellect sont deux choses enti?rement diff?rentes. Ces deux mots ont peut ?tre la m?me racine, mais afin d??claircir la pleine signification de ce qu?est la compassion, nous devons ?tre capable de saisir la diff?rence de sens entre les deux. L?intellect est la capacit? de discerner, de raisonner, d?imaginer, de cr?er des illusions, de penser clairement et aussi de penser de mani?re non-objective, personnelle. On consid?re g?n?ralement que l?intellect est diff?rent de l??motion, mais nous utilisons le mot intellect pour exprimer la totalit? de la capacit? humaine de penser. La pens?e est la r?action de la m?moire accumul?e au cours de diverses exp?riences, r?elles ou imaginaires, qui sont emmagasin?es dans le cerveau sous la forme de savoir. Donc la capacit? de l?intellect est de penser. La pens?e est limit?e en toutes circonstances et lorsque l?intellect r?gente nos activit?s, dans le monde ext?rieur comme dans le monde int?rieur, nos actions sont forc?ment partielles, incompl?tes, d?o? le regret, l?anxi?t? et la souffrance.

Toutes les th?ories et les id?ologies sont, en elles-m?mes, partielles et lorsque les hommes de sciences, les techniciens et les pr?tendus philosophes dominent notre soci?t?, notre morale ? et ainsi notre vie quotidienne ? nous ne sommes jamais confront?s aux r?alit?s de ce qui se passe vraiment. Ces influences colorent nos perceptions, notre compr?hension directe. C?est l?intellect qui trouve des explications ? nos actes bons et mauvais. Il rationalise nos mauvais comportements, le meurtre et la guerre. Il d?finit le bon, le bien comme ?tant l?oppos? du mauvais, le mal. Le bien n?a pas d?oppos?. Si le bien avait un lien avec le mauvais, le mal, alors le bien aurait en lui les germes du mal. Donc, ce ne serait pas le Bien. Mais du fait de sa capacit? de diviser, l?intellect est incapable de comprendre la pl?nitude du bien. L?intellect ? la pens?e ? sans cesse compare, ?value, concurrence, imite?; ainsi, nous devenons des ?tres humains conformistes, de seconde main. L?intellect a apport? ? l?humanit? des avantages ?normes, mais aussi une grande destruction, il a cultiv? les arts de la guerre, mais il est incapable de faire tomber les barri?res entres les ?tres humains. L?anxi?t? fait partie de la nature de l?intellect, de m?me que la souffrance, car l?intellect, qui est la pens?e, cr?e l?image qui peut ?tre bless?e.

Lorsqu?on comprend toute la nature et le mouvement de l?intellect et de la pens?e, on peut commencer ? examiner ce qu?est l?intelligence. L?intelligence est la capacit? de percevoir la totalit?. Elle est incapable de s?parer les uns des autres les sentiments, les ?motions et l?intellect. Pour elle, c?est un mouvement unitaire. Comme sa perception est toujours globale, elle est incapable de s?parer l?homme de l?homme ou de dresser l?homme contre la nature. L?intelligence ?tant de par sa nature m?me la totalit?, elle est incapable de tuer?

Si ne pas tuer est un concept, un id?al, ce n?est pas l?intelligence. Lorsque, dans notre vie quotidienne, l?intelligence est active, elle nous dira quand il faut coop?rer et quand il ne le faut pas. La nature m?me de l?intelligence est la sensibilit? et cette sensibilit?, c?est l?amour.

Sans cette intelligence, il ne peut y avoir de compassion. La compassion, ce n?est pas faire des actes charitables ou des r?formes sociales?; elle est libre de sentiment, de romantisme et d?enthousiasme ?motionnel. Elle est aussi forte que la mort. Elle est comme un grand rocher immuable au milieu de la confusion, de la mis?re et de l?anxi?t?. Sans cette compassion, il ne peut na?tre aucune civilisation, aucune soci?t? nouvelles. Compassion et intelligence vont de pair, elles ne sont pas s?par?es. La compassion agit par l?intelligence, et ne peut jamais agir par l?intellect. La compassion est l?essence de la totalit? de la Vie.

Lettres aux ?coles, 31. Courrier du livre, p. 95-96.

http://gaetanpelletier.wordpress.com/2013/09/30/lintelligence-et-la-capacite-de-lintellect-sont-deux-choses-entierement-differentes/

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Typologie simplifiée des tueurs multiples

Les tueurs multiples appartiennent à trois catégories : les tueurs en série, les tueurs de masse ...

3 Commentaire

  1. avatar

    Bonjour Gaëtan;

    Vous avez tout à fait raison, il y a bien une distinction à faire. Pour ma part j’utilise les terme connaissance et intelligence.

    Tout ce que l’on peu apprendre, dans la vie, à l’école, un peu partout ne fait qu’augmenté notre niveau de connaissance. Mais l’intelligence, elle est notre capacité d’utilisation de ces connaissances pour notre bien-être individuel.

    Qui passe par le bien-être des autres, d’où la compassion, l’amour, l’altruisme, … Notre société fabrique des ti-jos connaissant à la chaine avec leur beau diplôme sur le mur de leur bureau. Rare son ceux qui ont l’intelligence nécessaire pour concevoir que leur bien-être est compromis par notre société de consommation et le veau d’or économique.

    Et cette capacité de faire la distinction, différencie l’humain, du Zombie consumériste errant un peu partout sur la planète par avion ou automobile. Prétextant profité de la vie alors qu’en réalité, il ne fait que s’abrutir en se gavant de connaissance souvent inutile laissant peu de place à l’intelligence. 🙂

  2. avatar

    Bonjour Gaetan
    Entièrement d’accord ! Certains feraient bien de relire deux fois cet article !
    Cordialement

  3. avatar

    @ Carl,
    Bonjour Carl,
    J’aime bien votre commentaire qui montre votre vision. Et c’est ce que vous êtes.
    Et je reste admiratif…
    @Fred,
    Il y a des articles que l’on lit et que l’on reprend… après avoir évolué.
    C’est donc dire qu’il est riche en sens et atemporel.
    Bonne journée à vous deux!