Accueil / A C T U A L I T É / L?inflation, cette taxe cach

L?inflation, cette taxe cach

Par Fran?ois Marginean

Si vous pensiez que les d?boires de l??conomie avait d?j? assez affect? votre budget, attendez de voir la suite. Attachez votre ceinture, car maintenant une nouvelle donne commence ? se faire sentir ? l?inflation. Puisque l??conomie va de mal en pis, il est assez ?vident que l?inflation n?est pas principalement caus?e par l?emballement et la surchauffe de l??conomie. Elle est plut?t un r?sultat direct et m?canique de la cr?ation d?mesur?e d?argent par les banques centrales et priv?es. De plus, cet argent entre dans l??conomie en tant que dette, puisqu?il doit ?tre rembours?, avec int?r?ts en plus de cela. Donc, pour maintenir ce syst?me(de Ponzi), on doit toujours cr?er plus de dettes pour le maintenir en vie. Cette pr?sente crise ?conomique n?est pas d? ? un manque de liquidit?s, mais bien par un probl?me de solvabilit?.

L?image pr?sent?e ci-bas, montre clairement qu?il n?y a pas que les gouvernements qui s?enfoncent dans la dette tellement profond?ment qu?il sera simplement impossible d?arriver ? la rembourser; les particuliers doivent de plus en plus d?argent sur leurs cartes de cr?dit qu?ils utilisent r?guli?rement pour arriver ? joindre les deux bouts et mettre de la nourriture sur la table et aller au travail, s?ils ont la chance d?en avoir un.

Les dettes accumul?es sur les cartes de cr?dit repr?sentent maintenant jusqu?? 15% du revenu familial moyen. La moyenne de la dette due sur les cartes de cr?dit en 1980 ?tait de $670. Elle est maintenant de $7800 aujourd?hui. (Source)

Ainsi, les plans de sauvetage et les phases d?assouplissement quantitatif (quantitative easing) ne contribuent qu?? amplifier la masse mon?taire, diminuant ainsi la valeur relative de chaque unit? d??change. De cette fa?on, il faut d?bourser plus de cet argent d?valu? pour acheter les m?mes biens. La sp?culation et d?autres facteurs entrent certainement en jeu, mais en fin de compte, l?inflation est une forme de taxation insidieuse et cach?e dans les prix ? la consommation. Ceux qui collectent les dividendes de cette taxe sont ?videmment les banquiers priv?s. Et la solution privil?gi?e pour combattre cette inflation est de monter les taux d?int?r?ts? ce qui profite ?galement aux banquiers priv?s. On se demande ensuite pourquoi ce sont les banques qui poss?dent les plus hauts et luxueux ?difices dans les centres-villes de la plan?te enti?re.

Puisqu?on dit que la chance favorise les esprits pr?par?s, il serait peut-?tre n?cessaire d?observer les multiples signes d?une grave inflation qui s?installe et qui risque de s?vir dans les temps ? venir et s?y pr?parer en cons?quence.

C?est que le prix de p?trole et de l??nergie est concern?, ainsi que celui de la nourriture qui s?enflamme, sans compter d?autres produits de base, comme le coton et ainsi de suite.

Voici un portrait de la situation:

– Le prix du baril de p?trole brut vient d?atteindre sont plus haut point depuis deux ans. Au d?but janvier il avait pass? la barre des $90 le baril. Aujourd?hui,? moins de mois plus tard, le baril atteint les $100 et plus. Le Brent Crude a ferm? la journ?e de lundi ? $105,74, suite aux soul?vements populaires au Moyen-Orient. Il a m?me atteint $108,70 le baril apr?s la fermeture des march?s, caus? par les inqui?tudes par rapport aux ?v?nements en Libye. Le prix du p?trole aux ?tats-Unis a ?t? gard? temporairement sous contr?le gr?ce ? des surplus de r?serves strat?giques de p?trole ? Cushing, Oklahoma et a transig? ? un peu plus de $94 le baril sur le New York Mercantile Exchange. Les jours du baril de p?trole ? plus de $100 sont de retour.

– Joe Petrowski, le directeur g?n?ral de Gulf Oil and the Cumberland Gulf Group, a d?clar? au r?seau CNBC que le prix du baril de p?trole brut pourrait atteindre $150 cet ?t?.

– Depuis la cr?ation en 1870 du New York Cotton Exchange, le prix du coton a atteint un sommet historique en d?cembre 2010, un record en 140 ans.

– Selon les chiffres publi?s aux ?tats-Unis par le U.S. Bureau of Labor Statistics, pour la premi?re fois depuis 2008, les consommateurs sont frapp?s dans l?estomac par l?inflation. Les co?ts de la nourriture augmentent et le pire est encore ? venir. Les prix ? l??picerie ont gonfl? 50% plus rapidement que l?inflation g?n?rale cette derni?re ann?e, surpass?e seulement que par les co?ts de transport et de la sant?. Les ?conomistes pr?voient que ce n?est que le d?but. Gonfl? par les co?ts plus ?lev?s du bl?, ma?s, sucre, soja et de l??nergie, les consommateurs pourraient voir leur facture augmenter de 4% ? la fin de l?ann?e.

Le march? du ma?s est extr?mement serr? et des analystes s?attendent ? des p?nuries et une grande demande, ce qui devrait garder une pression ? la hausse sur les prix du ma?s en 2011. On recommande un rationnement du ma?s disponible.

– Toutes les ?vidences pointent vers une augmentation dramatique des prix de la nourriture ? l??chelle mondiale, incluant possiblement des p?nuries. Les froides temp?ratures de cet hiver et les pertes de r?coltes n?aideront certainement pas.

– Le monde pourrait faire face ? des soul?vements sociaux, incluant des manifestations en avril contre le prix ? la hausse des grains, a soutenu Philippe Chalmin, un conseiller aupr?s du gouvernement fran?ais. Les dommages caus?s aux cultures par les inondations en Australie et les s?cheresses en Argentine vont sans aucun doute gonfler les prix des grains au cours des prochains mois, a d?clar? le professeur en ?conomie ? l?Universit? de Paris- Dauphine. D?ailleurs, il est ? noter que ce sont en partie les prix de la nourriture qui ont allum? la m?che des r?voltes en Alg?rie, en Tunisie ainsi qu?en ?gypte.

Les gouvernements autoritaires ont d?ailleurs commenc? ? emmagasiner des r?serves de nourriture pour combattre la col?re du public. Cependant, cette tactique ne pourrait qu?empirer la situation et pousser les prix en une spirale ? la hausse, selon des analystes. Des gouvernements en Asie, au Moyen-Orient et en Afrique du nord ont r?cemment fait l?achat sur les march?s ouverts de larges quantit?s de nourriture. L?Alg?rie a achet? 800 000 tonnes de bl? et l?Arabie Saoudite a achet? une r?serve de bl? de douze mois. L??gypte devrait suivre. Le Bangladesh a tripl? ses intentions d?importations de riz et l?Indon?sie a achet? 820 000 tonnes de riz Tha?landais. ??Ce n?est que le d?but de la panique d?achat??, a d?clar? Ker Chung Yang, un analyste bas? ? Singapour.

Selon le New York Times, la s?rieuse s?cheresse qui a s?vi au nord de la Chine, r?gion o? le bl? est produit, pose un danger s?rieux ? la s?curit? alimentaire globale, sp?cialement dans le monde d?importation des nations en d?veloppement. Une alerte publi?e par la Food and Agriculture Organisation (FAO) avertissait que plus des deux tiers des r?coltes de bl? de la Chine sont menac?es par des pr?cipitations substantiellement sous la normale cet hiver.

– Des vagues de froid d?vastatrices au Mexique, les pires depuis 50 ans, ont an?anti de 80 ? 100% des r?coltes qui fournissent normalement l?Am?rique du nord en produits frais, tels que les haricots verts, aubergines, concombres, courges, poivrons, asperges et tomates. Le Mexique et des distributeurs majeurs tels que la Sysco Corporation ont d? recourir ? des importations provenant de l?ext?rieur du pays pour rencontrer leurs engagements commerciaux, mais ils ont r?cemment signal? que cela ne sera plus possible. (Source: Sysco Release/Memo: Mexico Freeze [PDF])

Ces froides temp?ratures ont s?rieusement endommag? les cultures de ma?s dans la r?gion du Sinaloa, au nord du pays, avec des pertes estim?es ? plus de quatre millions de tonnes de ma?s. Plus de 400 000 hectares de r?coltes ont ?t? affect?es par le froid et le gel, soit environ 16% des r?coltes annuelles mexicaines.

– Le prix du ma?s sera d?autant plus affect? ? la hausse que les importations chinoises devraient se multiplier par neuf, selon les projections officielles.? Comme le rapporte le Financial Times, les prix du ma?s ??- et avec eux, le prix de la viande ? devraient exploser si les derni?res estimations de l?importation en provenance de Chine sont corrects. Le US Grain Council, l?organisme de l?industrie de l?agriculture, a d?clar? qu?il a re?u des informations montrant que les importations chinoises vont atteindre 9 millions de tonnes en 2011-12, compar? ? seulement 1,3 million en 2010-11. En d?autres termes, toute la pr?vision d??quilibre entre l?offre et la demande est sur le point d??tre d?chir? en lambeaux . Le prix du ma?s pourrait donc augmenter de 15% cette ann?e.

Pour ceux qui pensent qu?il y a un quelconque espoir, m?me distant, d?un r?pit dans la mont?e sans fin des prix, nous vous sugg?rons de lire ce qui suit:
Le plus de ma?s que la Chine a import? dans l?histoire moderne est 4,3 tonnes en 1994-95 et 3 millions de tonnes en 1978-79. Pour la majorit? des 50 derni?res ann?es, Beijing a ?t? largement absente du march? international, la production int?rieure ayant ?t? suffisante pour r?pondre ? la demande. ??Nous notons que la Chine pourrait devenir un importateur net de 25 millions de tonnes de ma?s d?s 2015?, ont d?clar? des cadres sup?rieurs de la maison de commerce Rabobank.

– La Floride est normalement un important producteur de fruits et l?gumes, mais ils ont eux aussi ?t? frapp? par de s?v?res froids et gels qui ont endommag? les cultures en d?cembre et janvier. Ils avaient alors eu recours ? des achats de produits du Mexique pour assurer leurs engagements commerciaux, mais comme on le sait maintenant, le Mexique n?est plus une option lui-m?me. Le Sud-Ouest am?ricain est aussi aux prises avec les pires froids depuis 60 ans, d?truisant des r?coltes enti?res. Il a d?j? ?t? rapport? que certains supermarch?s am?ricains ont doubl?, voire tripl?, le prix de certains produits frais, tels que les l?gumes.

Le distributeur Sysco Corporation a rapport? qu?ils seraient forc?s de monter les prix des produits laitiers et de la viande, mettant de la pression ? la hausse des produits fabriqu?s par les g?ants comme?Kellogg. C?est qu?ils ont des hausses de 10%? et plus dans le prix de la production de la viande, produits laitiers et des fruits de mer. L?inflation des prix de la nourriture constitue une inqui?tude au niveau mondial. Une r?cente ?tude d?une agence de l?ONU a montr? qu?ils sont atteint un niveau record en janvier et qu?ils ne s?am?lioreront pas. On peut s?attendre ? ce que ces co?ts montants d?op?ration et de production viennent heurter les consommateurs durant les prochaines semaines et prochains mois.

– Le prix d?une s?rie d?items de nourriture de base a augment? de fa?on pr?cipit?e au d?but de l?ann?e, affichant la plus forte hausse mensuelle depuis plus de cinq ans. Un autre coup pour les familles. L?inflation en Angleterre a saut? ? 4%, le double des pr?visions initiales, et se dirige vers 5% d?inflation rapidement, selon l?index des prix au d?tail (RPI).

La Banque Mondiale a publi? un rapport indiquant que les prix de la nourriture sont ? ??des niveaux dangereux?? et pourraient contribuer ? de l?instabilit? politique, poussant des millions de personnes dans la pauvret? et faisant monter les co?ts d??picerie.

Vous savez comment la bulle hypoth?caire a rendu les banquiers riches et vous sans-abri? Et bien il y a maintenant une nouvelle bulle, une bulle de la nourriture, qui rend les banquiers plus riches et qui vous fait mourrir de faim. Comprenez-vous maintenant comment le monde fonctionne? Comprenez-vous pourquoi les Islandais ont vir? leur gouvernement et mis en prison les banquiers criminels? Et pourquoi les ?gyptiens et les autres pays de la r?gion font de m?me?

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Septembre 1870 : les « papillons de Metz » et les « ballons montés » de Paris marquent la naissance de la Poste aérienne

Nous sommes il y a 150 ans, en septembre 1870. Après la défaite de Sedan, ...

7 Commentaire

  1. avatar

    @François,
    L’image présentée ci-bas, montre clairement qu’il n’y a pas que les gouvernements qui s’enfoncent dans la dette tellement profondément qu’il sera simplement impossible d’arriver à la rembourser; les particuliers doivent de plus en plus d’argent sur leurs cartes de crédit qu’ils utilisent régulièrement pour arriver à joindre les deux bouts et mettre de la nourriture sur la table et aller au travail, s’ils ont la chance d’en avoir un.
    ==============
    Le Panda,
    Je partage pleinement cette opinion mais doit on pour autant nier aussi que les gens actuellement veulent tout ou presque pour rien.
    Pour revenir à la fin de l’article il me semble que notre planéte terre ne produit pas et ne peut pas non plus nourrir la totalité de ses occupants.
    Il y a des produits comme le pétrole, le gaz, l’électricité, dont les consommateurs de base subissent les hausses sans ne pouvoir réagir et cela nous en sommes aussi coupables.
    On ne peut laisser faire tout et n’imorte quoi et aussi bien sur un plan financier que politique les USA sont les 1er responsables, suit La Chine, L’Inde et l’ensemble du G8, qui peut le contester ?
    Le Panda
    🙁

  2. avatar

    Ce type de commentaire ne m’attire nullement, mais merci de l’avoir précisé.

    Le Panda

    Patrick Juan

  3. avatar

    Avec ceci: Il s’agit de la Lybie en cas de doutes…..

    Pourquoi la révolte est-elle partie de l’est ?
    Les années 90 ont déjà vu l’insurrection, dans la partie orientale du pays, d’un « Groupe islamiste combattant ». La répression fut féroce. Benghazi, notamment, avait déjà été bombardé. A l’époque, le régime de Kadhafi aurait recruté « quelque 10.000 hommes, ressortissants de l’ex-URSS ou de l’ex-Yougolsavie » pour combattre les insurgés, rapporte Libération. Il craignait que l’armée se rallie aux insurgés.
    Sources L’Express A F P
    Le Panda
    Patrick Juan

  4. avatar

    Bonjour,

    un billet « chaud » avant les télévisions est bloqué.LE NOUVEAU SACRE OU LA MISE A MORT DE SARKOZY.
    Personne ne peut intervenir, merci de regarder.

    Cordialement,

    Le Panda

    Patrick Juan