Accueil / T Y P E S / Articles / L?histoire de votre asservissement

L?histoire de votre asservissement

 

molyneux

PHILIPPE DAVID:

Ceci?est l?histoire de votre asservissement; comment ?a c?est produit, et comment vous pouvez finalement ?tre libre. Une traduction libre de la narration d?une vid?o de Stephan Molyneux. Vous trouverez certainement sa description de la soci?t? actuelle tr?s cynique, mais essayez, si vous le pouvez, de r?futer son triste?constat.

***

Comme tous les animaux, les ?tres humains veulent dominer et exploiter les ressources autour d?eux.

Au d?but, nous chassions, p?chions et vivions surtout de la terre ? mais quelque chose de magique et terrible est survenu ? notre esprit.

Nous sommes devenus les seuls, parmi les animaux, ? craindre la mort, et les pertes futures.

Et ce f?t le d?but d?une grande trag?die, et une possibilit? encore plus grande.

Voyez-vous, lorsque nous avons commenc? ? craindre la mort, les blessures et l?emprisonnement, nous sommes devenus contr?lables ? et si pr?cieux ? d?une fa?on qu?aucune autre ressource ne pourrait l??tre.

La plus grande ressource ? contr?ler pour tout ?tre humain n?est ni les ressources naturelles, ou les outils, ou la terre ? mais plut?t les autres humains.

Vous pouvez effrayer un animal, parce que les animaux ont peur de la douleur dans le moment, mais vous ne pouvez l?intimider avec une perte de libert?, ou la menace de torture ou d?emprisonnement dans le futur, parce que les animaux ont peu de notion du lendemain.

Vous ne pouvez pas menacer une vache de torture ou un agneau de mort. Vous ne pouvez frapper un arbre avec une ?p?e et hurler pour qu?il produise plus de fruits, ou tenir un flambeau pr?s d?un champs et exiger plus de bl?.

Vous ne pouvez obtenir plus d?oeufs en mena?ant une poule ? mais vous pouvez forcer un homme ? vous donner ses oeufs en le mena?ant.

L??levage humain a ?t? l?occupation la plus profitable ? et destructrice ? de toute l?histoire, et c?est maintenant en voie d?atteindre sa conclusion destructrice.

La soci?t? humaine ne peut ?tre comprise rationnellement avant d??tre vue pour ce qu?elle est: une s?rie de fermes o? des fermiers humains poss?dent du b?tail humain.

Certaines personnes deviennent confuses parce que les gouvernements fournissent des soins de sant?, de l?eau potable, de l??ducation et des routes, et donc s?imaginent qu?il y a une certaine b?n?volence ? l?oeuvre.

Rien ne saurait ?tre plus loin de la r?alit?.

Les fermiers pourvoient des soins de sant?, de l?irrigation et de l?entra?nement pour leur b?tail.

Certaines personnes sont confuses parce qu?on nous donne certaines libert?s, et donc s?imaginent que notre gouvernement prot?ge nos libert?s.

Mais les fermiers plantent leurs plants avec un certain ?cart pour augmenter leur rendement ? et accorderont ? certains animaux des enclos et des champs plus grands si ?a veut dire qu?ils produiront plus de viande et de lait.

Dans notre pays, notre ferme de taxe, votre fermier vous accorde certaines libert?s non pas parce qu?il s?en soucie, mais parce qu?il veut augmenter ses profits.

Commen?ez-vous ? voir la nature de la cage dans laquelle vous ?tes n??

??Quand vous regardez une mappemonde, vous ne voyez pas des pays, vous voyez des fermes. Certaines libert?s vous sont permises ? propri?t? priv?e limit?e, libert? de mouvement, libert? d?association et d?occupation ? non pas parce que votre gouvernement approuve ces droits en principe ? puisqu?il les viole constamment ? mais plut?t parce que le b?tail en p?turage libre est beaucoup moins dispendieux et plus productif. Il est important de comprendre la r?alit? des id?ologies. Le capitalisme d??tat, le socialisme, le communisme, le fascisme, la d?mocratie ? ce sont toutes des m?thodes de gestion de b?tail.?? ? St?phan Molyneux

Il y a quatre grandes ?tapes dans l??levage humain.
La premi?re ?tape, dans l??gypte antique, ?tait la compulsion humaine directe et brutale. Les corps humains furent contr?l?s, mais la productivit? cr?ative de l?esprit humain demeurait hors de port?e du fouet, du fer ? marquer et des cha?nes. Les esclaves demeurent d?plorablement improductifs et requi?rent d?immenses ressources pour les contr?ler.

La seconde ?tape f?t le mod?le romain, o? une certaine capacit? de libert?, d?ing?niosit? et de cr?ativit? f?t accord?e aux esclaves, ce qui augmenta leur productivit?. Ceci augmenta la richesse de Rome, et donc des revenus de taxes du gouvernement romain ? et avec cette richesse additionnelle, Rome devint un empire, d?truisant les libert?s ?conomiques qui ont aliment? son pouvoir, et s??croula.
Je suis s?r que ceci ne vous est pas tout ? fait ?tranger.

Apr?s la chute de Rome, le mod?le f?odal a introduit le concept de propri?t? du b?tail et de taxation. Plut?t que d??tre poss?d?s directement, les paysans cultivaient la terre et pouvaient la conserver tant qu?ils payaient le seigneur de guerre local. Ce mod?le s?effondra ? cause de la subdivision continuelle des terres productives, et f?t d?truite par le mouvement des Enclosures, lorsque la terre f?t consolid?e et des centaines de milliers de paysans furent chass?s de leurs terres ancestrales parce que les nouvelles m?thodes de culture ont rendu les grandes fermes plus productives avec moins de gens.

Cette productivit? accrue vers la fin du moyen ?ge cr?a l?exc?dent de nourriture n?cessaire ? l?expansion des villes et cit?s, qui ? son tour a donn? lieu au mod?le d?mocratique moderne de propri?t? humaine.

Alors que les paysans d?plac?s ont envahi les villes, un grand stock de capital humain ? bas prix devint disponible aux industrialistes en expansion ? et la classe dirigeante des fermiers humains r?alisa qu?elle pouvait faire plus d?argent en laissant leur b?tail choisir sa propre occupation.

Sous le mod?le d?mocratique, la propri?t? directe d?esclaves f?t remplac?e par le mod?le mafieux. La mafia poss?de rarement des compagnies directement, elle envoie plut?t des gros bras une fois par mois pour voler les ??propri?taires?? de compagnies.

Il vous est donc maintenant permis de chosir votre propre occupation, ce qui augmente votre productivit? ? et donc les taxes que vous pouvez payer ? vos maitres.

Vos quelques libert?s sont pr?serv?es parce qu?elle sont profitables ? vos propri?taires.

Le grand d?fi du mod?le D?mocratique est que l?augmentation de richesse et de libert? menace les fermiers. La classe dominante profite initialement d?un march? relativement libre en capital et main d?oeuvre, mais alors que leur b?tail s?accoutume ? ses libert?s et sa richesse croissante, ils commencent ? se demander pourquoi ils ont besoin de maitres en premier lieu.

Eh bien. Personne n?a jamais dit que l??levage humain ?tait facile.

Garder le b?tail de taxe en s?curit? dans les enclos de la classe dirigeante est un proced? en trois phases.

La premi?re est d?endoctriner les jeunes ? travers l??ducation gouvernementale. Alors que la richesse des pays d?mocratiques s?accroissait, les ?coles du gouvernement furent universellement inflig?es afin de contr?ler les pens?es et les ?mes du b?tail.

La seconde est de retourner ses citoyens les uns contre les autres ? travers la cr?ation de b?tail d?pendant.
Il est plut?t difficile de r?gner sur des ?tres humains directement par la force ? et l? o? ?a peut ?tre accompli, ?a demeure d?plorablement improductif, comme on peut le constater en Cor?e du Nord. Les ?tres humains se reproduisent mal et ne produisent pas efficacement en captivit? directe.

Si les ?tres humains croient qu?ils sont libres, ils produiront plus pour leurs fermiers. La meilleure fa?on de maintenir cette illusion de libert? est de mettre quelques t?tes de b?tail ? la solde du fermier. Ces vaches qui deviennent d?pendantes de la hi?rarchie existante attaqueront toutes les autres vaches qui pointent du doigt la violence, l?hypocrisie et l?immoralit? de la propri?t? d?humains.

La libert? est l?esclavage, et l?esclavage est la libert?.

Si vous pouvez convaincre les vaches de s?attaquer mutuellement aussit?t que quelqu?un aborde la r?alit? de leur situation, alors vous n?avez pas ? d?penser autant que pour les contr?ler directement.

Ces vaches qui deviennent d?pendantes des largesses vol?es du fermier opposeront violemment le questionnement de la vertu de la propri?t? d?humains ? et les classes intellectuelles et artistiques, toujours et perp?tuellement d?pendantes des fermiers ? diront, ? quiconque r?clamera l?affranchissement de l?esclavage: ??Vous causerez du tort aux autres vaches.??

Le b?tail est gard? captif en d?pla?ant la responsabilit? morale pour la destructivit? d?un syst?me violent ? ceux qui r?clament une vraie libert?.

La troisi?me phase consiste ? inventer continuellement des menaces ext?rieures, pour que le b?tail effray? s?accroche ? la ??protection?? des fermierS.

Ce syst?me d??levage humain tire ? sa fin.

La terrible trag?die du syst?me am?ricain moderne s?est produite non pas en d?pit de, mais ? cause des libert?s ?conomiques pass?es.

L?augmentation massive de la richesse am?ricaine pendant le 19e si?cle est le r?sultat de la libert? ?conomique ? et c?est justement cette augmentation qui a nourri la taille et le pouvoir de l??tat.

Chaque fois que le b?tail devient exponentiellement plus productif, vous obtenez une augmentation proportionnelle des fermiers et leurs d?pendants.

La croissance de l??tat est toujours proportionnelle aux libert?s ?conomiques ant?c?dentes.

La libert? ?conomique cr?e la richesse et la richesse attire plus de voleurs et de parasites politiques, dont la cupidit? d?truit ensuite la libert? ?conomique.

En d?autre mots, la libert? g?n?re les m?tastases du cancer qu?est l??tat.

Le gouvernement qui commence le plus petit finira toujours par ?tre le plus gros.

C?est pourquoi il ne peut y avoir d?alternative fiable et soutenable ? une soci?t? v?ritablement libre et paisible.

Une soci?t? sans dirigeants politiques, sans asservissement humain, sans la violence de la taxation et de l??tatisme.

D??tre v?ritablement libre est autant tr?s facile, et tr?s difficile.

Nous ?vitons l?horreur de notre asservissement parce qu?il est trop douloureux de le regarder directement.

Nous dansons autour de la violence de notre syst?me mourant parce que nous craignons les attaques des autres vaches.

Mais nous ne pouvons seulement ?tre gard?s dans des cages que nous refusons de voir.

R?veillez-vous?

Voir la ferme, c?est la quitter.

 

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

« L’homme invisible » a existé !

C’est un fait avéré, « L’homme invisible » a bel et bien existé. Ou du moins l’a-t-il ...