Accueil / A C T U A L I T É / L?Europe menac?e par la bact?rie E.Coli

L?Europe menac?e par la bact?rie E.Coli

Source: Alter Info

Alors que l’on parle mardi 31 mai en Espagne d’un cas possible d’intoxication alimentaire chez un homme de 40 ans, de retour d’Allemagne, la contamination bact?rienne de concombres a sem? lundi l’inqui?tude dans les rangs des ministres europ?ens de l’Agriculture r?unis dans l’est de la Hongrie.

La question doit ?tre ? l’ordre du jour de la prochaine r?union des ministres europ?ens de la Sant? lundi prochain ? Luxembourg.

Elle modifie ?galement le comportement des consommateurs qui boudent les ?tals des primeurs. Selon un dernier bilan, 14 d?c?s li?s ? cette bact?rie ont ?t? recens?s en Allemagne.

La bact?rie E.coli enteroh?morragique (Eceh), qui provoque des h?morragies dans le syst?me digestif, continue de se propager en Allemagne. Elle a ?t? d?tect?e sur des concombres en provenance d’Espagne.
L’?pid?mie a atteint une ampleur sans pr?c?dent. « Une telle propagation est du jamais-vu. (…) D’habitude, on enregistre environ 1 000 cas par an, mais l?, nous avons 1 200 cas en 10 jours », a dit le Pr Jan Galle, directeur de la clinique de n?phrologie de L?denscheid (ouest) en Allemagne.
L’institut Robert Koch, charg? de la veille sanitaire, a pr?venu que « de nouveaux d?c?s » ?taient « probables ». Trois cent cinquante-deux cas de patients infect?s ont contract? les troubles r?naux s?v?res, appel?s syndrome h?molytique et ur?mique (SHU), potentiellement mortels.

L’affaire met en lumi?re l’interd?pendance ?troite des march?s en Europe, a relev? la ministre belge de l’Agriculture, Sabine Laruelle en marge de la r?union de Debrecen, qui dure jusqu’? mardi: « un probl?me avec des concombres espagnols, et c’est l’Europe qui tremble ». « C’est horrible », convient le ministre n?erlandais Henk Bleker, en particulier du fait de l’ampleur de la propagation de l’Eceh en Allemagne, avec plus de 350 personnes en soins intensifs souffrant de troubles r?naux s?v?res, appel?s syndrome h?molytique et ur?mique (SHU), potentiellement mortels.

Des cas ou des suspicions de cas ont ?galement ?t? signal?s en Su?de, Danemark, Grande-Bretagne, Pays-Bas, Autriche, France et Suisse, mais tous venaient apparemment d’Allemagne.
De nombreux Etats ont renforc? les contr?les, comme la Pologne et l’Autriche, qui ont retir? des concombres et autres l?gumes provenant des lots suspects dans plus d’une trentaine de magasins.
A titre pr?ventif, la Belgique a interdit les importations de concombres espagnols. La Russie a pris la m?me mesure envers les l?gumes espagnols et allemands et pr?venu qu’elle pourrait ?tendre cette mesure ? toute l’UE.
Les serres o? ils ont ?t? produits -deux exploitations d’Almeria et de Malaga en Andalousie- font l’objet d’analyses, mais pour le moment, « nous ne savons pas encore d’o? ?a vient », souligne Henk Bleker. Les r?sultats ne seront pas connus avant mercredi, selon l’Espagne, qui nie en bloc les accusations allemandes.
Madrid demandera « une r?ponse dans le cadre de l’Union europ?enne » pour les « dommages irr?parables » provoqu?s par la suspicion sur des concombres espagnols. Selon Eurostat, l’Espagne ?tait en 2008 le premier producteur de concombres en Europe, avec 27% de la production totale.

Quels sont les sympt?mes d’une infection ? E. coli?

Les sympt?mes peuvent se manifester dans l’espace de quelques heures et jusqu’? dix jours apr?s l’ingestion de la bact?rie; ils se caract?risent par de fortes crampes abdominales. Certaines personnes peuvent avoir une diarrh?e sanglante (colite h?morragique). D’autres personnes infect?es pourraient ne pas avoir de sympt?mes ni tomber malades, mais ?tre porteuses de la bact?rie et propager l’infection ? d’autres.

Quelle est la gravit? de l’infection?
La plupart des personnes atteintes r?cup?rent apr?s 7 ? 10 jours, mais jusqu’? 15 % peuvent ?tre atteintes du syndrome h?molytique et ur?mique (SHU), une maladie inhabituelle du rein et du sang qui peut entra?ner la mort.
Les sympt?mes du SHU varient selon l’?tat de sant? de la personne et la gravit? de l’infection. Certaines personnes pourront avoir des convulsions ou des accidents vasculaires c?r?braux, d’autres pourront avoir besoin d’une transfusion de sang et d’une dialyse.
Certaines peuvent vivre le reste de leur existence avec des effets secondaires comme des dommages permanents aux reins. Bien que tous puissent attraper une infection ? E. coli, les femmes enceintes, les personnes dont le syst?me immunitaire est affaibli, les jeunes enfants et les personnes ?g?es sont les plus ? risque de d?velopper des complications graves.

Comment la bact?rie se propage-t-elle?

Il arrive quelquefois que la bact?rie E. coli contamine la surface de la viande au moment de l’abattage, et ce, malgr? toutes les pr?cautions qui peuvent ?tre prises. Lorsque la viande est hach?e, le processus peut r?partir la bact?rie dans toute la viande. Les fruits et les l?gumes crus peuvent ?tre contamin?s par des agents pathog?nes dans le champs, par la terre ou le fumier mal compost?, l’eau, les erreurs de manipulation et les animaux sauvages.
La bact?rie E. coli peut souvent se transmettre d’une personne ? une autre. Les animaux et les humains infect?s par la bact?rie peuvent ?tre porteurs. Par cons?quent, la meilleure fa?on d’?viter les toxi-infections alimentaires est d’adopter une hygi?ne appropri?e et des pratiques de manipulation et de pr?paration s?res des aliments. Si vous croyez ?tre infect? par la bact?rie E. coli ou souffrir de toute autre maladie gastro-intestinale, ne pr?parez pas d’aliments pour d’autres personnes. Il est ?galement recommand? de tenir les animaux loin des garde-manger et des zones de pr?paration des repas.
Conseil pour pr?server la salubrit? des aliments – Les gants aussi peuvent v?hiculer des bact?ries. Changez-les r?guli?rement et lavez vos mains gant?es aussi souvent que si vous ne portiez pas de gants.

O? trouve-t-on la bact?rie E. coli?
Les aliments peuvent ?tre contamin?s par E. coli O157:H7 au cours de l’abattage d’un animal et de la transformation de sa viande, lorsqu’ils sont manipul?s par une personne infect?e par la bact?rie ou lorsque des pratiques insalubres de manipulation des aliments entra?nent de la contamination crois?e. Les ?l?ments qui suivent ont d?j? donn? lieu ? des toxi-infections alimentaires :
* boeuf hach?
* fruits et l?gumes crus, y compris les germes
* eau non trait?e
* lait non pasteuris? (cru) et les produits faits de ce lait, y compris le fromage au lait cru
* jus ou cidre de pommes non pasteuris?
* zoos pour enfants

Par ailleurs, selon un rapport de l’ONG, les prix alimentaires mondiaux pourraient doubler d’ici 20 ans.
Selon le rapport intitul? « Growing a Better Future » (Cultiver un avenir meilleur), les prix moyens des produits alimentaires de base augmenteront de 120% ? 180% ? l’horizon 2030.
Selon Oxfam, la hausse des prix alimentaires sera principalement due aux changements climatiques. A cet ?gard, les auteurs du rapport appellent les dirigeants des pays du monde entier ? am?liorer la r?glementation des march?s des produits alimentaires et ? augmenter les investissements dans le domaine du changement climatique.
L’agence des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a indiqu?, jeudi 7 avril, que l’indice des prix alimentaires mondiaux avait affich? pour la premi?re fois, en mars, une baisse apr?s huit mois cons?cutifs de hausse. Toutefois, la FAO a estim? qu’il serait pr?matur? de conclure ? une inversion de la tendance.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Coke en stock (CCCVII) : de la coke, des hélicos, des machines à sous… et Bolsonaro !

Les arrestations se sont donc succédées au Brésil durant l’année 2019, avec en vedette les ...