Accueil / A C T U A L I T É / L?empathie pour les psychopathes?
L?empathie, cette belle qualit? rare, est la capacit? de se mettre en imagination ? la place de la victime. Nous l?avons vu la semaine derni?re, dans l?empathie, le soi est le v?hicule pour la compr?hension d?autrui. Il ne perd jamais … Lire la suite

L?empathie pour les psychopathes?

L?empathie, cette belle qualit? rare, est la capacit? de se mettre en imagination ? la place de la victime.

Nous l?avons vu la semaine derni?re, dans l?empathie, le soi est le v?hicule pour la compr?hension d?autrui. Il ne perd jamais son identit?. De son c?t?, la sympathie vise ? la communion plus qu?? l?exactitude; de ce fait, la conscience personnelle s?en trouve r?duite plut?t qu?augment?e.

L?empathie est?l?accueil total de l?autre, caract?ris?e par un effort de compr?hension de l?autre sans tenir compte de la sympathie ou de l?antipathie naturelle, sans se laisser parasiter par un ?tat affectif ou ?motionnel.

L?empathie permettant d??largir notre vision personnelle, et de d?velopper le sentiment d??tre reli? ? l?humanit? plut?t qu?? en ?tre s?par?, on comprend qu?elle demeure une ?thique essentielle pour une communication saine en soci?t?.

Mais ? comment avoir de l?empathie pour un psychopathe, psychotique ou autre?

Si j?excepte les psychiatres dont la formation les conduit ? faire preuve d?objectivit? et d?empathie m?me envers les ?tres pervers et malades mentalement, est-il possible?ou m?me souhaitable?de tenter de se mettre ? la place de ces personnes, pour mieux les comprendre?

Si l?empathie est la capacit? de se mettre en imagination ? la place d?une autre personne, de comprendre ce qu?elle ressent, est-ce qu?une personne ?normale?, ?ordinaire? peut se mettre ? la place d?un psychopathe? Ils ne sont pas dans la m?me r?alit?.

Le cas de Lucas Roco Magnotta

Prenons par exemple le cas de Lucas Roco Magnotta. Les avis des sp?cialistes sur sa maladie ou nature divergent. Tous s?entendent toutefois pour voir chez lui une forte d?viance sexuelle, une identit? d?ficiente, une personne probablement psychopathe. Certains voient en lui le profil d?un tueur en s?ries. D?autres non. Par ailleurs, tous pensent qu?il n?a aucune empathie pour les autres. Z?ro empathie.

En quoi l?empathie des autres ? son ?gard pourrait l?aider personnellement?

Personnellement, au premier abord, ce n?est pas de l?empathie que je ressens pour ce jeune homme, plut?t une antipathie proche du d?go?t. Sa beaut? physique, esth?tique, ne fait pas oublier la froideur de son regard, l?insensibilit? de son ?tre. Je ne m??tends pas sur ses actes ignobles, largement comment?s par la presse et les m?dias.

J?ai tent? de faire l?exercice de me mettre ? sa place. Pas longtemps. Je comprends intellectuellement que derri?re des actes abominables se cache une souffrance humaine, qu?il ne faut pas juger une personne dans son essence mais ses actes seulement, mais cette r?flexion ne m?emp?che pas de comprendre qu?il y a des arbres dont les racines sont pourries. Que fait-on d?un arbre mort qui ne donne plus de branches et de feuilles? On le sort de la for?t.

Je m?inqui?te pour les jeunes et moins jeunes qui ont pu se complaire ? voir les vid?os de Magnotta. Est-ce que ce malade leur donne des id?es? Ce n?est pas impossible. En parlant de responsabilit? sociale, ce point en est un important, tout ce qu?on dit et fait peut influencer les autres.

Il semblerait qu?apr?s maintes difficult?s, les forces polici?res ont r?ussi ? retirer la vid?o de plusieurs sites h?bergeurs, exception d?un site d?Edmonton o? les personnes pr?tendent ? une atteinte ? la libert? d?expression.

Le cas de Guy Turcotte

Guy Turcotte va pouvoir retourner ? la soci?t?. Surprenant? C??tait ? pr?voir. D?j? qu?il avait ?t? jug? non coupable du meurtre de ses deux enfants ? l?automne dernier, et que les avis ? son sujet divergeaient m?me chez les psychiatres! On se souviendra de la Dr Bourget qui recommandait fortement sa sortie. Pour elle, son trouble d?adaptation avec humeur d?pressive ?tait gu?ri puisque les conditions qui l?avaient incit? ? poignarder 49 fois ses enfants n?existait plus! Peut-?tre que la Dr Bourget manifestait plus de sympathie que d?empathie dans son jugement.

La Commission a rendu son verdict. Guy Turcotte aura droit ? des sorties, sous forme de lib?ration progressive, sorties surveill?es et apr?s sans surveillance.

De l?avis du psychiatre Gilles Chamberland de l?h?pital Sacr?-C?ur, ?La Commission n?a pas pris l?opinion des psychiatres.??La Commission a fait sa propre opinion,?a coup? la poire en deux!?Ainsi, Turcotte demeure en d?tention, mais la porte est grande ouverte pour lui. Cette ouverture est un pas ?norme pour qu?il retrouve sa libert?.

De l?empathie pour Guy Turcotte? Pas vraiment. Je crains surtout qu?il ne r?cidive. Et s?il le fait, pour qui aurons-nous de la sympathie? Pour lui ou les victimes?

Il n?est pas facile d??tre objectif et d?agir avec ?quit?.

Je reste d??ue de la d?cision de la Commission. Un invit? disait hier soir ? l??mission de Denis L?vesque que ce n?est que dans le futur que nous saurons si la d?cision de la Commission ?tait bonne ou mauvaise, selon la mani?re dont Guy Turcotte r?agira au stress. R?cidivera ou pas.

Je partage le commentaire d?une personne qui disait qu??tre d?tenu, c?est ?tre derri?re les barreaux et ne pas faire ce qu?on veut!

?Conclusion

L?empathie reste une qualit? louable et viable. Elle ne signifie pas ?tre faible et emp?cher les autres d?assumer la responsabilit? de leurs actes.

?Carolle Anne Dessureault

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Le sens des affaires

Enfants, nous disposions d’une formidable école de commerce qui nous dispensait son enseignement durant les ...

One comment

  1. avatar

    @ Carolle Anne Dessureault

    Merci pour cette article. Je vous félicite pour la sobriété du langage qui me semble admirable, dans ce dossier où les émotions sont bien vives. Vous dites ici ce que pense une large majorité de la population et on ne peut que s’interroger sur un système judiciaire qui aboutit à de tels résultats

    On doit s’interroger, aussi, sur la pertinence d’accepter que la justice puisse s’appuyer sur les élucubrations, grassement rémunérées par ceux qui en profitent, de charlatans comme cette docteur Bourget, praticiens d’une pseudo science qui ne s’est imposée que par la prétention et le sens du spectacles de ceux qui l’ont mise à la mode.

    Le Docteur Dominique Bourget ne sait pas ce que fera Turcotte. Elle feint de connaître l’âme humaine suffisamment pour le prédire. C’est un mensonge. Elle ment. Elle va toucher Des honoraires et faire libérer son client. C’est une scélératesse dont la population risque de payer les conséquences et le Docteur Bourget ne mérite pas d’être une professionnelle, au sens d’appartenir à un ordre professionnel reconnu

    http://www.imhr.ca/research/researchers-dominique-bourget-f.cfm

    Au moment ou médecins et psychologues se disputent – non sans une certaine bassesse, ce qui laisse présumer que le fruit est juteux – le privilège de se dire psychanalystes, il vaudrait mieux leur refuser à tous le droit de laisser supposer à une population naïve que la psychanalyse est autre chose qu’une spéculation à grands frais sur des hypothèses fumeuses .

    J’ai un immense mépris pour ces mercenaires diseurs de mauvaise aventure et je trouve inconvenant – et profondément inquiétant – de laisser ces farceurs jouer un rôle dans notre système judiciaire.

    J’espère que quelqu’un fera parvenir ce commentaire au Docteur Bourget. J’espère qu’elle me demandera réparation. Ma défense sera que les faits que j’expose sont vrais et qu’il est dans l’intérêt public qu’ils soient largement diffusés.

    Pierre JC Allard