Accueil / Général-(EN-RECLASSEMENT) / Non classé / L??lys?e annexe-t-il France Inter ?

L??lys?e annexe-t-il France Inter ?

La journ?e du 2 avril 2009 fut tr?s mouvement?e pour la radio publique. ? peine le successeur de Jean-Paul Cluzel a-t-il ?t? nomm? que d?autres nominations sont envisag?es au sein de Radio France? ?manant de l??lys?e.

Mon titre est un peu provocateur mais il permet d?exprimer la crainte du jour.

Si l?on peut admettre que le Pr?sident de la R?publique ait exerc? souverainement son droit de d?signation du nouveau pr?sident de Radio France comme le lui permet d?sormais la nouvelle loi sur l?audiovisuel public, on peut ?tre inquiet ? l??coute des informations qui ont circul? ce 2 avril 2009.

De nouvelles proc?dures

On peut certes regretter le retour ? l?avant-1982, c?est-?-dire, avant le pr?curseur du CSA, la Haute autorit? de l?audiovisuel (Mich?le Cotta en a beaucoup parl? dans son dernier livre), avec des patrons de soci?t?s de l?audiovisuel public nomm?s directement par le pouvoir en place, mais comme c?est d?sormais une loi de la R?publique, il convient de la respecter (tout en le d?plorant le cas ?ch?ant).

La d?signation de Jean-Luc Hees est d?autant plus respectable que le choix port? sur un professionnel de la radio (il a pass? une trentaine d?ann?es de sa carri?re sur France Inter) est inattaquable sur le plan des comp?tences. Elle ne peut ?tre consid?r?e comme un parachutage.

En revanche, on peut s?inqui?ter que l??lys?e cherche ? s?immiscer dans la gestion interne ? Radio France.

Ing?rence ?lys?enne??

Certes, le d?part d?j? pr?vu de l?actuel directeur g?n?ral d?l?gu? Martin Ajdari (ind?pendamment de la fin de mandat de son pr?sident Jean-Paul Cluzel) rendait son remplacement n?cessaire d?s l?arriv?e du nouveau patron de Radio France. Une d?cision qui revenait en principe ? ce dernier mais qui vient d??tre annonc?e de fa?on inattendue par la Pr?sidence de la R?publique elle-m?me?: il s?agirait de Patrick Collard, ancien directeur g?n?ral d?l?gu? du groupe « Le Monde » (il a ?t? aussi directeur g?n?ral de « T?l?rama ») et actuel directeur g?n?ral d?l?gu? de « La D?p?che du Midi » (lire ici).

La seconde (et plus grande) surprise du 2 avril 2009 au soir, c?est l?annonce faite ?galement par l??lys?e de la nomination future de Philippe Val comme directeur de France Inter. Je ne connais pas Philippe Val, je ne connais pas ses comp?tences, et donc je suis bien incapable de savoir s?il est l?homme de la situation.

Ind?cence

Cette annonce est cependant doublement ind?cente?: d?une part, la nomination des directeurs de stations rel?ve uniquement du pr?sident de Radio France.

Ancienne pr?sidente de Radio France, Mich?le Cotta avait ?t? estomaqu?e que Fran?ois Mitterrand lui avait reproch? le 12 novembre 1981 de ne pas lui avoir parl? du remplacement du directeur de France Musique avec ces mots d?sabus?s?: ??Mitterrand s?indigne, il me le dit au t?l?phone, que j?ai pu nommer Andr? Jouve, le second de Vozinski, ? la t?te de France Musique sans lui en parler. Il se trouve que j?en avais parl? ? Georges Fillioud [Ministre d?l?gu? ? la Communication]. Devais-je passer par-dessus la t?te de Fillioud et parler directement ? Mitterrand de la nomination d?un chef de service?? Le Pr?sident est ma?tre des armes, des arts et des lettres, certes?! De l? ? solliciter son avis sur tout, sur la musique en l?occurrence, qui n?est certes pas sa sp?cialit??.

D?autre part, malgr? le d?part de Jean-Luc Hees de la direction de France Inter, cette direction n?est pas vacante depuis 2004 et son dernier successeur, Fr?d?ric Schlesinger est, sauf erreur de ma part ? ce jour, toujours en fonction et n?est pas d?missionnaire. Imaginons sa t?te en apprenant ces informations.

Pourquoi bient?t Philippe Val??

« Le Nouvel Observateur » expliquait assez clairement les raisons possibles de la pr?f?rence de Nicolas Sarkozy pour Philippe Val, qui est un grand ami de Jean-Luc Hees (la bonne entente n?est pas ? n?gliger dans le choix d?une ?quipe).

Directeur de « Charlie Hebdo », Philippe Val ne pourrait pas ?tre tax? d?organiser une d?rive droiti?re de France Inter m?me si, en limogeant Sin? lors d?une affaire qui a fait mousser bien des m?dias, il ?tait intervenu finalement pour d?fendre l?honneur d?un des fils du Pr?sident de la R?publique et « Le Nouvel Observateur » rappelle aussi que Philippe Val est un ami de Carla Bruni.

C?est d?ailleurs cocasse d?imaginer que parmi les reproches formul?s implicitement ? Jean-Paul Cluzel, c??tait de dire qu?il n?avait pas assez contr?l? les r?dactions consid?r?es beaucoup trop ? gauche.

L?objectif de l??lys?e, ce serait de d?stabiliser encore une fois la gauche apr?s son ouverture au gouvernement ? des personnalit?s de gauche, et d?avoir ?ventuellement les mains un peu plus libres pour France T?l?visions (g?n?ralement, les hommes politiques sont beaucoup plus attentifs aux dirigeants de la t?l?vision que de la radio).

Cela ?tant, ces informations ne pourraient que des suppositions tr?s fortes comme cela a ?t? le cas depuis trois mois sur la succession de Jean-Paul?Cluzel.?Un mode op?ratoire qu’explique tr?s bien Bruno Roger-Petit.

Confusion entre Radio France et France Inter

Ce qu?il faut rappeler aussi, c?est que Radio France n?est pas seulement France Inter comme semblent l?oublier non seulement les hommes politiques mais aussi les autres journalistes quand ils ?voquent par exemple les adieux de Jean-Paul Cluzel aux seuls salari?s de France Inter (soit environ 500 salari?s) alors qu?il s?agissait des adieux aux 4 000 salari?s de Radio France.

Les adieux de Jean-Paul Cluzel

Dans cette lettre ? ses employ?s, Jean-Paul Cluzel annonce officiellement la d?signation de Jean-Luc Hees (? ma connaissance, il n?y a eu aucune autre communication formelle sur le sujet) et rappelle le bilan flatteur de son mandat en insistant notamment sur la ??n?gociation serr?e?? du prix de la r?habilitation de la Maison de la Radio (qui devait depuis plusieurs ann?es ?tre remise en conformit? aux normes de s?curit?), ce qui lui a permis de faire gagner 85 millions d?euros d??conomies.

Deux d?fis pour Jean-Luc Hees

L?arriv?e de Jean-Luc Hees aux commandes est diversement ressentie par les salari?s eux-m?mes?: d?un c?t?, chez les producteurs et dans les r?dactions, on se f?licite qu?un « homme du m?tier » soit ? ce poste, mieux capable de comprendre les enjeux du c?ur de m?tier de la radio?; d?un autre c?t?, dans les services supports, administratifs, ressources humaines etc., on craint que ce changement de direction d?stabilise une synergie entre les entit?s que Jean-Paul Cluzel avait r?ussi m?thodiquement ? construire au fil des ann?es. Une inqui?tude qui aurait ?t? valable quel que soit le nouveau pr?sident.

Et cette crainte est d?autant plus grande que le premier d?fi de Jean-Luc Hees sera la ren?gociation de la convention collective qui, en raison de la r?forme?de l?audiovisuel public, va ?tre formellement d?nonc?e au conseil d?administration du 29 avril 2009. Une convention n?goci?e aux meilleures moments du gouvernement socialo-communiste (en 1982 avant la rigueur) et tr?s favorable aux salari?s. La direction et les syndicats disposeront de quinze mois pour n?gocier, et pass? ce d?lai, si rien n??tait sign?, ce serait le minimum l?gal du Code du travail qui s?appliquerait. Il va donc falloir des nerfs solides aux protagonistes.

L?autre d?fi, ce sera les relations de Jean-Luc Hees avec le pouvoir politique.

Jean-Claude Cluzel vient de reconna?tre ??avoir sans doute eu tort de ne pas rencontrer suffisamment le Pr?sident de la R?publique?? pour valoriser son action, en ajoutant?: ??On voit bien l?esprit parfaitement compr?hensible dans le quel souhaite travailler le Pr?sident de la R?publique. C?est d?avoir une totale confiance entre les responsables d?entreprises publiques et lui-m?me car il souhaite avoir ? la SNCF ou ? Radio France des personnes avec lesquelles il puisse ?tablir une relation plus directe.?? en oubliant de dire que ce type de comportement est finalement assez ?loign? de sa propre fa?on d??tre, plus en discr?tion et moins en vitrine.

Ce d?fi, c?est sans doute le concept qui veut cela. Mich?le Cotta raconte qu?elle ?tait en communication permanente avec le Pr?sident Fran?ois Mitterrand pendant la dur?e de son court mandat ? Radio France, au t?l?phone ou en entretien direct. Elle d?jeunait r?guli?rement avec le Premier Ministre Pierre Mauroy dont elle est l?amie ou avec le Ministre d?l?gu? ? la Communication Georges Fillioud. Elle ?tait aussi en relations fr?quentes avec des membres du cabinet pr?sidentiel, notamment Andr? Rousselet (le directeur), et avec J?r?me Cl?ment, conseiller ? Matignon (l?actuel pr?sident de Arte).

Pour Jean-Luc Hees, les informations de l??lys?e distill?es ce 2 avril 2009 compliqueront ? l??vidence sa t?che pour d?montrer aux citoyens qu?il restera toujours autant d?ind?pendance entre Radio France et le pouvoir politique qu?avant son arriv?e.

Disparition de Jacqueline Baudrier

Le 2 avril 2009, par un ?trange entrecroisement du calendrier, c?est aussi le jour du d?c?s de Jacqueline Baudrier ? 87 ans, journaliste politique et grande dame de l?information qui fut la premi?re pr?sidente de Radio France de d?but janvier 1975 ? fin juillet 1981 apr?s l??clatement de l?ORTF. Une disparition pass?e presque inaper?ue h?las alors qu?elle m?riterait les honneurs des m?dias pour son envergure. Elle avait notamment anim? avec Alain Duhamel le premier d?bat pr?sidentiel, entre Val?ry Giscard d?Estaing et Fran?ois Mitterrand, le 10 mai 1974 et Pierre Mauroy a eu quelques ?tats d??me ? la limoger pour la remplacer par Mich?le Cotta.

Jean-Luc Hees d?sign? nouveau pr?sident de Radio France le jour m?me de la disparition de sa premi?re pr?sidente. Dr?le de co?ncidence?

Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (3 avril 2009)

Pour aller plus loin?:

L?arriv?e de Jean-Luc Hees.

Le bilan tr?s positif de Jean-Paul Cluzel.

Philippe Val nomm? ? France Inter??

Comment ?a fonctionne, les rumeurs autour des nominations??

Les adieux de Jean-Paul Cluzel ? ses collaborateurs.

Que va devenir la convention collective de Radio France??

Patrick Collard, futur directeur g?n?ral d?l?gu? de Radio France??

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Coke en stock (CCCX) : réseau, logistique et des tas d’avions

Nous décortiquons toujours dans cet épisode le gros dossier du clan Rocha. C’est toute une ...