Accueil / A C T U A L I T É / L?EGYPTE DE DEMAIN ?

L?EGYPTE DE DEMAIN ?

??Ce n?est qu?un d?but, continuons? ?le combat??

H?las probablement trop nombreux sont les Egyptiens ??d?en bas?? qui croient depuis vendredi soir que le r?gime va r?ellement ?voluer ?et qu?un nouveau gouvernement honorable ? majorit? civile va d?cider? librement d?j?? ne serait-ce que? de sa politique int?rieure. Or la triste r?alit?, ?c?est que les sp?culateurs internationaux viennent d? ??exsanguer?? totalement et? surendetter? l?Egypte pour des ann?es et que sa politique ?conomique ?va ?tre d?cid? , au moins dans les premiers mois capitaux qui viennent, ?par l?ultra-sioniste Strauss-Kahn en tant que patron du FMI.

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=23108

Alors que pour ce qui est de la politique ext?rieure,? ?une tr?s importante fraction du peuple ?(musulmane ou non) ?est favorable aux patriotes palestiniens (pas aux collabos autour d?Abbas et Fayad), ainsi qu?au Hezbollah, il est certain que la composition de ce nouveau gouvernement aura eu pr?alablement la ??b?n?diction?? de Tel Aviv qui a transmis ses souhaits dans ce domaine en particulier ?au pantin de la Maison Blanche par AIPAC interpos?e. Donc a priori pas de changement majeur ?pourtant tr?s souhaitable pour la paix au Moyen-Orient dans le plus grand des pays arabes.

Mais si un miracle faisait que, apr?s les ?lections g?n?rales, des gens comme Boutros Boutros-Ghali (n? en 1922) et? Mohamed El Baradei (n? en 1942) ?taient aux commandes, forc?ment associ?s aux Fr?res musulmans ou soutenus par eux , alors seulement la majorit? du? peuple (qui n?est pas homog?ne) pourrait esp?rer voir ses l?gitimes aspirations vitales respect?es et concr?tis?es?; et encore ?? condition que ces deux derni?res ??vedettes m?diatiques?? n?aient pas ?t? ??ramen?es ? la raison?? par l?Administration usam?ricaine, elle m?me contr?l?e par deux chambres? o?? on ne peut pas ?tre? ?lu sans passer sous les fourches caudines de l?AIPAC, le relais usam?ricain de Tel Aviv.

Faute de boule de cristal, ?il faudra patienter jusqu?? ?la fin de l?ann?e pour savoir, quoique les ?lections vont ?tre contr?l?es autant que faire? se pourra par des g?n?raux ?gyptiens inf?od?s ? l?administration usam?ricaine.

Alors,? en attendant,? prudence dans les analyses euphoriques et les Hourrahs, SVP

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Le premier « Village Alzheimer » français ouvrira en mars à Dax

Dans un article de février 2015 intitulé Un premier « village Alzheimer » en France, je faisais ...

17 Commentaire

  1. avatar

    Toute révolution menée par le peuple est un « renforcement négatif ». C’est à dire qu’on se débarasse de quelque chose qui n’est pas adéquat pour l’émancipation de ce peuple, selon ce peuple.

    Donc les « Hourras » ne sont pas du tout à proscrire.

    Par contre, une révolution change la situation ou « l’état » d’une société.

    C’est alors qu’il faut être très attentif pour que le pouvoir ne soit pas accaparé par un groupe « opportuniste ». Ce qui arrive la plupart du temps.

    Il faut installer une certaine « période d’accalmie » pour faire prise de conscience de la nouvelle situation.

    Au départ, tout encouragement de « faire vite » cache un mouvement d’opportunisme.

    Ce n’est pas le temps de nommer un « chef » définitiof; c’est le temps de trouver un « médiateur » qui n’est pas du tout intéressé à la « chefferie ».

    Son rôle est d’encourager l’étude de la nouvelle situation pour ensuite faire prendre les décisions sur les actions à poser, pour établir un nouvel encadrement social représentant la volonté et le désir de ce peuple.

    Évidemment, ceux qui veulent « sauver leurs meubles », vont pousser à une prise de position rapide pour ne pas laisser au peuple ce temps de réflexion indispensable.

    Nous verrons bien ce qui arrivera.

    Amicalement

    Elie l’Artiste

    • avatar

      «Donc les « Hourras » ne sont pas du tout à proscrire.

      Par contre, une révolution change la situation ou « l’état » d’une société. »

      À proscrire, non, mais il ne s’agit clairement pas d’une révolution ici, on ne fait que changer de pantin, le marionnettiste demeure le même. Une révolution est un changement catégorique qualitatif, et non quantitatif, de pacotille en plus. Certes, le peuple est descendu dans la rue, et puis après? Ils ont changé quoi?

      Aujourd’hui, l’armée égyptienne (ou extension de celle des États-Unis d’Amérique…) a «nommé» les «indépendants» qui amenderont une constitution en 10 jours… J’ai fait des congrès chez Québec-solidaire, beaucoup moins pointus que d’amender une constitution, et deux jours, déjà, ce n’était pas assez. C’est absurde. Même les pires constitutions prennent des mois à sortir des tables à «dess(e)in».

      C’est une mascarade et je vous renvoie à mon texte. http://reactionismwatch.wordpress.com/2011/01/28/le-contrefeu/

      C’est un pare-feu. Vous ne connaissez pas le principe? Pourtant, ils usent du même pour contenir les agitateurs syndicalistes dans les entreprises du monde entier. Par exemple, vous voulez éviter que les syndicats prennent naissance, vous organisez des «brainstorms» fantoches où les exploités se vident le cœur, pour rien y gagner du tout… La bourgeoise états-unienne a perçu un danger d’instabilité régionale en voyant ce qui se tramait en Tunisie et près de cette enclave, elle a donc précipité les choses en canalisant la grogne populaire égyptienne envers le «dictateur», qu’elle soutenait pas plus tard qu’une semaine avant pourtant (Comme Lawrence Canon et Stephen Harper, et le reste du parlement canadien un coup parti.).

      Et là, juste pour en ajouter un brin, Washington s’invente une manifestation de même taille en Iran, alors que celles-ci se limitent à quelques milliers (On fait bien mieux que ça ici même à Montréal, vous verrez à la venue des trous de cul du RLQ au mois d’avril. Personne n’en parlera dans les médias internationaux, voire nationaux…) d’Iraniens, et d’étrangers, et qu’elles ne soutiennent pas autre chose que l’émancipation de la bourgeoisie de Téhéran Nord, un genre de «Westmount» iranien. Rasfandjani est un p-pro-Washington, aucun doute possible. Les liens sont bien démontrés depuis belle lurette. Et le mouvement ne lève pas, il faut être conséquent camarades.

      La démocratie, ça mets aussi parfois des tarés et des régimes de tarés au pouvoir. Mais conséquents que les États-Unis d’Amérique sont, ils appuient les démocraties du monde entier, qui font leur affaire. Prenez le Hamas par exemple, il a gagné ses élections légitimement, selon les règles d’éthique démocratiques, mais qui donc au monde, fait affaire avec lui, plutôt qu’avec le traître Abas?

      Suite aux manifestations anti-Amadinechose, il y en a eu d’autres, pro-Amadinechose, où des millions de personnes ont déambulé dans les rues, grogne contre ce qu’ils appelaient des traîtres. Moi-même, je déteste ce régime théocratique, mais il est élu. Si on est pour les Coups d’État camarades, soyons conséquents, et préparons-nous à renverser les gouvernements de tous les pays qui nous font chier.

      «C’est alors qu’il faut être très attentif pour que le pouvoir ne soit pas accaparé par un groupe « opportuniste ». Ce qui arrive la plupart du temps.

      Il faut installer une certaine « période d’accalmie » pour faire prise de conscience de la nouvelle situation. »

      Il n’y aura que des propositions issues de la brochette de candidats des États-Unis d’Amérique, via l’armée égyptienne. D’ailleurs, celle-ci a aujourd’hui nommé des «indépendants» pour amender la constitution. Ouf! C’est sérieux…, bah non. Pas du tout justement. La situation ne change donc pas. Il n’y a pas de nouvelle situation. Seulement un changement de pantin. Celui qui tire les ficelles, c’est le même, Washington.

  2. avatar

    « C’est alors qu’il faut être très attentif  »

    C’est qui « il » ?

    LE peuple n’existe en fait pas plus que LES Canadiens ou LES Français.

    C’est vraiment stupéfiant la surdose d’anesthésique que le pantin de la Maison Blanche a administré vendredi soir au peuple égyptien, en le caressant dans le sens du poil, pour mieux faire avaler « son » gouvernement dit de transition où on retrouvera des militaires égyptiens, sous la présidence réelle ou apparente du vieux maréchal Mohamed Tantaoui, inféodés – autrement ce ne serait pas eux ! – depuis un bail à l’administration usaméricaine, elle-même …..

    Attendons déjà que des observateurs connaisseurs et indépendants nous donnent leur avis (pas infaillible certes) sur les membres du gouvernement de transition avant de trop nous réjouir

    « Le » peuple une fois qu’on lui a donné du pain et des jeux …

    Panem et circenses, une vieille recette romaine qui laissait tout de même du sang de gladiateurs rougir le sable des arènes.

    • avatar

      « LE peuple n’existe en fait pas plus que LES Canadiens ou LES Français. »

      « C’est vraiment stupéfiant la surdose d’anesthésique que le pantin de la Maison Blanche a administré vendredi soir au peuple égyptien,… »

      masi si le peuple n’existe pas. On s’en fout, non?

      Amicalement

      Elie l’Artiste

    • avatar

      Le !il! c’est le peuple; mais comme il n’existe pas, j’hésitais à répondre. :-$

      Amicalement

      Elie l’Artiste

    • avatar

      C’est raté, truqué. C’est un parefeu. Les pompiers de la forêt l’auraient remarqué, eux.

      Washington a du plaider en fonction de pouvoir contrôler la région, coûte que coûte, même au prix de la chute d’un de ses dictateurs, qu’elle remplacera de toute façon, par un pantin démocratique, comme on en trouve ici, en Amérique.

      De la merde, et ils ont tu ce qui se passait ailleurs en nous montrant les Égyptiens entrer chez eux. Et Obama qui en rajoute en parlant des pseudo-manifestations de Téhéran Nord, un quartier bourgeois dont le p’tit peuple iranien se fiche éperdument. Rien à voir avec les descentes des régimes états-uniens en Égypte et en Tunisie. (Je n’appuie pas le régime iranien, mais il est élu, comme mon crétin Harper que je n’aime pas non plus.

    • avatar

      Je n’apporuve pas non plus le régime iranien mais …Ahmadinejad qui n’est pas du tout un saint, est trop souvent calomnié ; par exemple il n’a jamais prononcé en persan « rayer Israël de la carte »en citant l’ayatollah Khomeiny, l’ex-immigré français .

      « Imam ghoft een rezhim-e ishghalgar-e qods bayad az safheh-ye ruzgar mahv shavad. »

      Il a donc bien parlé du régime (sioniste) et pas des Juifs israéliens, ni de la terre palestinienne qu’il est censé avoir souhaité voir bombardée. Certes, comme de plus en plus de gens bien informés, il souhaite la disparition de l’anomalie étatique sioniste dont la création et la perdurance sont éthiquement et juridiquement indéfendables, mais il ne faudrait pas confondre la prédiction de « l’évanouissement de la page du temps du régime qui occupe Jérusalem » (Khomeiny) et l’envoi de bombes au phosphore (comme les sionistes à Gaza) sur tous les Juifs israéliens et seulement eux. Ce qui serait déjà très difficile à réaliser sans tuer également beaucoup des Palestiniens musulmans qui n’ont pas été expulsés au delà de la ligne verte, puis du mur. Avec plus de victimes musulmanes encore, s’il s’agissait ne serait que d’une seule bombe atomique. Scrupules que n’auront pas les sionistes qui tueront des Juifs qui n’ont aucunee envie de faire leur alya là où étaient censé couler le sucre et le miel et où plus de Juifs sont morts depuis 1948 que partout ailleurs.

      Même quand il doit faire face à une révolution colorée organisée en sous-main par les USA selon leur vieille habitude Ahmadinejad au train de vie hyper-modeste très apprécié des pauvres Iraniens, n’est pas fou. Et il est finalement moins dangereux que le Club Bilderberg qui avec des armes ou de la famine tuent de nombreuses personnes tous les jours, toutes les nuits,mais en partie plus discrètement, sauf en Irak et en Afghanistan.

      Car quand on lit Obama, il est pertinent de penser pantin de l’AIPAC et du Club Bilderberg , nos « amis » étant parfois dans les deux.

      On ne devrait pas appeler « état »‘ un « machin » sans constitution, sans capitale internationalment reconnue, sans frontières, snas respect des résolutions de l’ONU, sans respect des conventions internationales, sans nationaux, dont l’écrasante majorité des citoyens juifs ou se pensant de vieille ascendance trimillénaire juive ne sont pas nés dans le pays, etc. ..

      « Anomalie étatique sioniste » est plus juste, alors que pas mal de combat se perdent ou s’éternisent parce que ses meneurs n’ont pas eu le souci d’utiliser le juste mot pour la juste chose.

  3. avatar

    Puisque ça semble nécessaire, voila du son

    Ecrire « Le peuple », c’est sous-entendre qu’il est homogène et unanime, alors qu’il est, en Egypte comme ailleurs, composé de gens à l’intelligence, à la culture politique, aux trains de vie, aux aspirations extrêmement disparates

    • avatar

      Ce que l’on nomme au Canada ‘le multiculturalisme’. Une politique moderne de division pour mieux gouverner.

      Je suis surpris que vous nommiez Boutros Boutros-Ghali, personnage occulté dans les médias traditionnels depuis ses actions pour l’instauration du Tribunal Russell sur la Palestine.

      De ce côté-ci de l’atlantique, très peu de gens connaissent l’histoire de la Palestine, des évènements de la guerre des 6 jours, de semptembre noir(70), de ceux sanguinaires de Sabra et Chatila.

      Plusieurs suivent les évènements de cette région que depuis la révolte en Egypte du 25 janvier. Ignorant même ceux de Tunisie.

      Obama a semblé jouer d’improvisation, tout comme la CIA. Certains médias alternatifs nous ont mieux informé que la presse officielle.
      Personne n’a souligné (le 9 février) la rumeur de la mort du roi Abdhallah d’Arabie Saoudite suite à un appel orageux de Obama. J’ai eu les infos de Islam Times et d’un blog israélien. Puis les démentis de la presse officielle le 10 en soirée.
      Ainsi, par cette rumeur, on voit bien où étaient les préoccupations de Washington dans la région.

      J’ai apprécié les propos recueillis par Keltoum Staali ici: http://www.centpapiers.com/lavenement-de-la-democratie-en-egypte-un-espoir-pour-les-palestieniens/59989

      Merci pour votre billet.

    • avatar

      Boutros-Ghali : surpris en bien je suppose ?
      Nul n’est parfait et il en a avalées des couleuvres à l’ONU, le Boutros, mais il semblerait que ce soit un « moins mauvais » ;-)))

      Le pire dans la méconnaissance de l’Histoire de la Palestine, c’est l’ignorance du texte, du contexte et de la qualité (au sens liberté de vote) de la résolution 181du 29 novembre 1947.

      Et c’est le cas de beaucoup de jeunes palestiniens et de militants.

      En plus c’est stupéfiant de voir comment des « bons auteurs », apparemment indépendants et objectifs, dans des ouvrages fouillés, dénaturent la présentation de ce moment capital ou le survolent à peine

      http://www.ism-france.org/analyses/Analyse-de-la-resolution-recommandation-181-de-l-Assemblee-generale-de-l-ONU-et-quelques-autres-textes-cle-a-l-origine-de-la-Nakba-article-14593

    • avatar

      Boutros-Ghali : oui en bien, de ce que j’en sait.

      Merci pour le lien, je vais lire attentivement.

      DG

    • avatar

      Évidemment camarade, Washington et nos médias complaisants ont foutu des épices partout, pour éviter de jaser de ce qui se tramait vraiment.

      Du pain et des jeux (amphithéâtre), et des mensonges par la bande, tout en vautrant le prolétariat à la misère et en engraissant la minorité parasitaire bourgeoise avant que ça pète.

      Pauvres eux, les communistes ont une mémoire, je m’en rappellerai des crottés. Je m’en rappellerai des collaborateurs du système. Aux camps ciboire. Ils vont travailler.

    • avatar

      Ce n’est pas moi qui aécrit « Le peuple »; c’est toi!

      « …que le pantin de la Maison Blanche a administré vendredi soir au peuple égyptien,… »

      Amicalement

      Elie l’Artiste

    • avatar

      Dans le cas ce n’est pas incorrect

      Le pantin s’est bien adressé à tout le peuple égyptien et à la planète entière même

      Ce qui est trompeur, c’est de prétendre connaitre la pensée ou les intentions « du » peuple et les exprimer pour lui

      Encore il y a quelques minutes à la télé

      « Les Français veulent … » ce que j’ai intérêt à dire qu’ils veulent parce que ça va dans mon sens.

    • avatar

      « Ils le veulent » parce que , pour eux « ça presse! ».

      S’ils laissent le temps au peuple de s’organiser et de réfléchir, ils perdent leur « main mise ».

      Amicalement

      Elie l’Artiste

  4. avatar

    Qu’importe votre débat sur les «ils veulent», c’est un montage, Washington a soutenu ce dictateur des décennies et en a fait autant envers d’autres dictateurs, tout en entretenant des liens avec des monarchies, et n’hésite pas une seule seconde, dans l’incohérence la plus totale, à continuer de le faire, tout en critiquant des pays sans histoire gênante, comme Cuba. Faut le faire.

    Ici, au Canada, on a Stephen Harper. Il soutenait, lui aussi, comme les Libéraux, le régime égyptien de Mubarak. Lawrence Canon a même ajouté qu’il continuerait d’appuyer une dictature, si celle-ci peut amener la stabilité pour Israël.

    J’emmerde Israël, cet État voyou, et je refuse qu’on me traite d’antisémite parce que j’emmerde des terroristes et des fascistes. Les sionistes sont de la merde, qu’ils attrapent tous un cancer généralisé ne ferait que dépouiller l’humanité de son propre cancer. Sionistes de merde. J’emmerde Israël.

  5. avatar

    Moi ce qui me révolte, c’est qu’en certains endroit d’Afrique, les « prolétaires » de la nature, qui ne demande qu’équité pour tous, sont obligés de vivre et d’accepter la présence de lions et de hyènes.

    On devrait éradiquer complètement ces animaux qui ne pensent qu’à dévorer leur semblable. L’un des deux groupes va même jusqu’à se comporter comme des charognards qu’ils sont. À la fosse ces profiteurs égoïstes!!!

    Amicalement

    Elie l’Artiste