Accueil / A C T U A L I T É / L??conomie de l?offre, ou l?arnaque des apprentis sorciers du lib?ralisme

L??conomie de l?offre, ou l?arnaque des apprentis sorciers du lib?ralisme

J?avais un peu laiss? tomber l??conomie, lass?e de r?p?ter les m?mes choses depuis 2007. Mais, j?y reviens bri?vement, en r?ponse ? une question?: pourquoi tous les pays dits ??d?velopp?s?? se trouvent-ils face ? un appauvrissement de leurs populations?? Hormis, bien s?r, les quelques milliardaires dont le patrimoine ne fait qu?augmenter?? Eh bien il semble que ce soit parce que les efforts coordonn?s de nos dirigeants ont permis d?appliquer la politique de Reagan?: appauvrir l?Etat pour r?duire les d?penses sociales, tout en enrichissant les riches. Il s?agissait d?un gigantesque transfert d?argent des plus pauvres vers les plus riches. Certains appellent encore cela une p?riode faste, mais ce sont des d?biles.

C?est du moins ce qu?a expliqu? un certain?David Stockmann?(mais il a enlev? le deuxi?me ??n??), ex directeur du budget de Reagan au d?but des ann?es 80 et banquier. Il a ?t? tr?s critiqu? lors de son passage au budget, mais il faut dire que la dette US a fortement augment? ? l??poque, gr?ce aux milliards engloutis dans l?armement (pendant la campagne Reagan avait promis d?augmenter le budget de l?arm?e de 5% par an, et il a fait mieux?!) et ? la r?duction des imp?ts pour les plus riches. Finalement, ??Stockman?? a d?missionn? en 1985, mais apr?s avoir fait pas mal de d?g?ts.

Entre autres, il?s?en est violemment pris au ??welfare state??, c?est-?-dire ? ce que l?on connait en France comme l?Etat Providence, qui ?tait pourtant la base de la 5?e?R?publique. Pour lui, le gouvernement ne devait pas aider les gens (surtout pas les pauvres), seulement le business. Certes, avant Reagan, Carter avait d?j? bien d?r?gul? et baiss? les taxes, mais sans en faire un credo car il disait le contraire. C?est aussi lui qui a fait entrer les lobbyistes au congr?s US.

La reaganomics, rich power

Reagan ?tait un pion d?bile mais sadique, comme en t?moignent diverses de ses proies, des enfants qu?on ?levait pour satisfaire sexuellement les politiciens en vue, dont Reagan1. Si cet acteur fasciste a gagn? les ?lections, c?est parce qu?on l?a mis l? et qu?on avait de quoi le faire chanter. Sous son mandat,?la coke et le crack se sont r?pandus dans les classes?moyennes et populaires ??une vitesse folle et dans tout le pays.

C?est aussi sous son mandat qu?a eu lieu?l?affaire des contras d?extr?me droite au Nicaragua, financ?s avec l?argent de la drogue. Car, la drogue vendue en sous main par la CIA permet, entre autres, de remplir des caisses noires pour des op?rations ill?gales. Enfin, bref, ce n?est pas le sujet aujourd?hui.

Elu en 1981 et en 1984, Reagan a fait passer au Congr?s les pires baisses d?imp?ts (pour les riches, puisque la tranche la plus ?lev?e est pass?e de 70 ? 28% d?imposition et l?imp?t sur les soci?t?s a baiss? de 25% pendant que l?assiette de l?imp?t a ?t? ?largie, englobant des foyers plus pauvres) de l?histoire US. En parall?le?les d?penses militaires ont augment??2?(282 milliards de dollars en 19833?pour les d?penses directes, contre 183 milliards en 1982). In?vitablement, le d?ficit du pays s?est gravement creus? dans l?ann?e qui a suivi.

D?s f?vrier 1981, Reagan ??pr?voit une diminution des d?penses publiques de 41 milliards de dollars, la r?duction des aides aux plus pauvres, aux personnes ?g?es et aux handicap?s, une baisse des imp?ts de 25 % sur trois ans et une augmentation des d?penses militaires??, nousrappelle Le Monde Diplo. En ao?t, il a vir? 12.000 contr?leurs a?riens en gr?ve, avec interdiction de travailler dans le public. Le ton ?tait donn?.

La strat?gie a ?t? de r?duire les d?penses sociales et les taxes sur les riches, tout en augmentant les d?penses inutiles?: les cadeaux fiscaux aux multinationales, aux plus riches, et les d?penses d?armement. Stockmann en a ?t? le ma?tre d??uvre avec d?autant plus de facilit?s que ses ?tudes d?histoire, qu?il a perverties4, lui ont permis de savoir comment bien couler son pays. Le pire, c?est que Reagan disait que sa baisse de taxes ?tait destin?e ?????viter un fardeau suppl?mentaire?? aux familles?pauvres. Il?appelait ?a le ??programme anti pauvret??et pro familles?, ce qui le faisait passer pour un h?ros?!

A l??poque, on a dit aux ?lecteurs que ce programme magique??tait destin? ? limiter l?endettement du pays, mais en r?alit? cet endettement n?a fait qu?augmenter et en huit ans au pouvoir, le d?ficit annuel du pays avait tripl?. C??tait la plus forte augmentation du d?ficit de toute l?histoire US. D?ailleurs, d?s 1982, ann?e o? le PIB a recul? de 2%, Reagan a r?augment? les imp?ts5(mais pour les pauvres) ? cause du d?ficit grave qu?il avait creus? en un an6.

A la fin du premier mandat de Reagan, ??Stockman?? a d?missionn? tellement sa recette miracle d?apprenti sorcier a ?t? d?sastreuse. Pourtant, apr?s Reagan, Bush 1?er?avait promis de ne pas augmenter les imp?ts.

M?me un ultra lib?ral adepte des groupuscules atlantistes comme??Jean Pisani Ferry 7 a ?crit que Stockmann ?tait???le principal architecte de la politique qui a conduit au d?ficit actuel??, abyssal il faut le dire aux Etats-Unis. A part cela, l? ??analyse?? de Pisani Ferry n?a strictement aucun int?r?t, comme toujours avec lui et ses amis du lobby atlantiste.

Certains, comme Naomi Klein, ont?appel? cela un ??coup d?Etat ?conomique??. Les gens n?ont rien compris, berc?s par le discours patriotique, pendant que Reagan leur enfon?ait un god g?ant dans le derri?re, et cela sans vaseline. On peut noter que le ch?mage, dans l?ann?e suivant la prise de fonction de Reagan, avait atteint le taux record de 10%.

La suite est simple?: appauvrissement de l?Etat et des classes moyennes (ne parlons m?me pas des plus pr?caires), aust?rit? budg?taire, privatisations massives, augmentation de la dette publique et priv?e.

C?est exactement la m?me recette qui est appliqu?e aujourd?hui en Irlande, en Gr?ce, en Espagne, au Portugal, en France, en Belgique, en Allemagne, aux pays-Bas, en Angleterre. Alors, certains brillants ?conomistes disent que l?Irlande ??renoue avec la croissance??, mais laquelle?? Certainement pas celle du niveau de vie des gens.

Mais les irlandais ont l?habitude de se faire avoir?: quand l?Angleterre ?tait ma?tresse du pays, elle a litt?ralement pomp? toutes les ressources, ce qui a entra?n? la grande famine, la mort d?un million de personnes (un tiers de la population) et l?exil d?autant d?autres ? la fin du XIX e si?cle.

En 2013, l?Irlande a donc pay? pour les banques8, et ensuite il a fallu une cure d?aust?rit? sanglante pour ?ponger cette dette. En deux ans, la dette des banques a ?t? transf?r?e au pays, payable par les contribuables. Pas par les riches, ?videmment, et encore moins par les multinationales. Du coup, il a fallu emprunter aupr?s du FMI et de l?Europe, qui ont enfonc? le clou sur les politiques drastiques.

Pourquoi ces politiques sont-elles toujours l?alpha et l?omega des politiciens, alors que m?me des ???conomistes?? du FMI ont reconnu que c??tait n?importe quoi pour la Gr?ce (au moins) et quele FMI avait fait une ??erreur de calcul???au sujet de l?aust?rit? et de ses bienfaits.

Une escroquerie qui dure

En fait, deux brillants ?conomistes ont conclu avec une ?tude bidon que les pays ayant plus de 90% d?endettement n?avaient pas de croissance. Hors, d?autres ?conomistes ont refait l??tude, mais les conclusions sont totalement diff?rentes?: ??ces derniers ont fait passer ? la trappe cinq pays (Australie, Autriche, Canada, Danemark et Belgique) dans leur panel, ont utilis? une m?thode jug?e contestable de pond?ration des pays entre eux et, plus original, le tableur Excel utilis? comme support de l??tude comportait une erreur de formule??, nous explique Le Monde. Au final, la premi?re ?tude conclut que les pays avec 90% d?endettement n?ont que -0,1% de croissance, alors que l??tude refaite parle de 2,2%.

H?las pour nous, la premi?re ?tude a fait r?f?rence (comme par hasard) et a ?t? utilis?e pour justifier l?aust?rit? impos?e par le FMI, et aussi par l?Europe qui manifestement n?a pas entendu parler de la correction. Qui a dit que l??conomie est une science?? On est plus proches des apprentis sorciers que de l?exactitude.

Sachant que cette ??crise?? est?due ? la sp?culation effr?n?e sur les subprimes?9, on a l?impression de revivre le sc?nario du crach de 1929.

Les ?conomistes n?ont que des th?ories, jamais mises en pratique parce qu?elles ne tiennent jamais compte de tous les param?tres. Les th?ories et les th?oriciens se suivent, se ressemblent, et finalement l??conomie d?aujourd?hui est la m?me qu?au XVIe si?cle, au d?but du capitalisme. Les filets de s?curit? gagn?s de haute lutte par les travailleurs et ?lecteurs sont en train de sauter les uns apr?s les autres.

Parmi ces th?ories, ??l??conomie de l?offre?? invent?e sous Reagan a servi ? justifier sa politique. Car il faut pr?ciser que chaque th?orie ?conomique a son contraire, mais bizarrement on n?en utilise que certaines pour nous faire subir des politiques toujours plus aberrantes ?conomiquement parlant.

La th?orie de l?offre est assez simple10?: il s?agit de ne se pr?occuper que des entreprises. Tout pour la production et le b?n?fice ? court terme. Le bien ?tre des salari?s, l?environnement, le niveau de vie, la fiscalit? ne comptent pas puisque qu?ils sont vus comme des freins ? la production. Nous sommes bien dans une vision ? court terme, digne de l?Ancien R?gime. Et encore?

Thatcher a ador?.

Reagan, entour? de lobbyistes et d?fendant les int?r?ts des multinationales qui ont financ? ses campagnes ?lectorales, s?est fait le chantre de l?ultra lib?ralisme et de la th?orie de l?offre, qui pourtant?n??tait d?fendue que par une douzaine de gugusses?11. Le choc p?trolier et le d?couplement du dollar par rapport ? l?or12 ont ?t? de superbes moteurs pour cette politique.

Depuis les ann?es 70, les UA ont laiss? aux entreprises de plus en plus de place dans le d?bat politique, en toute l?galit?, en plus du financement des partis. Et les ?tudes montrent que les lois favorables sont directement li?es aux sommes ??investies?? en politique. Les ??d?mocrates?? (moins ultra lib?raux et fascistes que les conservateurs) se sont alors mis ? tenir un double discours?: un pour les ?lecteurs, un autre dans leur pratique quotidienne.

C?est donc David ??Stockman?? qui a mis en pratique cette th?orie d?bile, avec une rare c?l?rit?. Il a mis au point des projections tout aussi d?biles, qu?il a ensuite appel?es ??Le sc?nario rose?? parce que ce n??tait absolument pas r?aliste.

??Ce sc?nario rose pr?voyait que les baisses d?imp?t de 1981 produiraient une croissance de 5% en 1982. (En r?alit?, 1982 fut la pire ann?e depuis la fin de la deuxi?me guerre mondiale, avec une croissance n?gative de 2,2%.) De nombreux sp?cialistes du budget firent remarquer que les r?ductions d?imp?t ne feraient qu?augmenter le d?ficit, mais Stockman fit taire tous ceux qui le critiquaient en produisant une nu?e de statistiques et d?informations??, explique le journaliste Steve Kangas. Il faut dire que Stockmann a d?fendu bec et ongles cette th?orie, r?pondant ? chaque critique. Avant, quelques ann?es plus tard, de sous-entendre qu?il s?agissait l? d?une vraie performance d?acteur13. Un jeu dont les cons?quences se font violemment sentir aujourd?hui et pas que chez les US. D?ailleurs, d?s 1983, les gauchistes fran?ais (je ne parle bien sur pas des socialistes)?avaient parfaitement analys? l?ineptie de la ??th?orie de l?offre??.

Stockmann a vite d?chant?, face au constat que ses pr?visions n?arrivaient pas. Mais, c??tait normal?: il a avou? plus tard avoir compl?tement bidonn? les chiffres. Sans que personne parmi les ??grands ?conomistes?? ne s?en rende compte?! On se croirait dans le malade imaginaire de Moli?re, avec tous ces apothicaires, ?minents ??sp?cialistes?? aussi incomp?tents que p?remptoires.

Il a aussi fini par admettre que la forte baisse d?imp?ts de 1981 ?tait le cheval de Troie destin? ? ??supprimer les taux d?imposition des tranches sup?rieures?? car selon l?incantation en vogue ? l??poque, si les riches sont encore plus riches, tout le monde en profite. On sait aujourd?hui ? quel point c?est faux. La th?orie de l?offre ne servait qu?? faire passer la pilule aupr?s des classes moyennes et populaires.

Ces r?v?lations croustillantes n?ont pourtant pas emp?ch? Bush 1?er?et surtout Bush junior de copier la politique de Reagan. Et cette politique s?est g?n?ralis?e en Europe ?galement, au d?triment des travailleurs, des ch?meurs et de tous les laiss?s pour compte.

?????????- On le voit?: l??conomie de l?offre, de m?me que l??conomie en g?n?ral, ne sont qu?une question d?id?ologie. On n?est pas dans le rationnel, mais dans le fanatisme. Aujourd?hui, Stockman a retourn? sa veste 14 et r?p?te que les banques ont des probl?mes syst?miques et que l?effondrement ?conomique est pour bient?t. Il oublie qu?avec les types dans son genre, il sera toujours possible de travestir la r?alit?.


1?Des victimes du r?seau Franklin citent Reagan parmi les violeurs VIP, de m?me que?Cathy O?Brien, une victime de programmation mentale?et d?abus rituels (qui cite aussi Ford, Carter, Bush, Cheney et Hillary Clinton).

2?Gr?ce notamment ??Donald Regan, alors secr?taire au Tr?sor (ancien de chez Merill Lynch et vice du New York Stock Exchange) et cr?ateur du National Endowment for Democracy (NED), qui a bien pouss? pour relancer la course ? l?armement contre l?URSS et la ??guerre des ?toiles??. La doctrine Reagan visait, quant ? elle, ? asseoir encore davantage la domination US sur le monde entier.

3?En 2010, elles ?taient de 1.630 milliards (43% des d?penses mondiales d?armement, m?me si on ne parle que des d?penses officielles), comme quoi l?armement ne peut pas s?estimer l?s?.

4?Je tiens ? dire que les ?tudes de sciences humaines et sociales sont destin?es ? am?liorer la vie de nos concitoyens, et tous les sociologues, historiens, psychologues et autres qui ont fait de leurs ?tudes un atout pour les ruiner sont des traitres.

5?En ao?t 1983 il a annonc? 98,3 milliards de dollars d?imp?ts suppl?mentaires sur trois ans. La taxe sur les tabacs a ?t? doubl?e, la taxe sur les communications t?l?phoniques a ?t? tripl?e. En gros, il a baiss? les imp?ts directs, plus ?galitaires car pesant ? proportion des revenus, et a augment? les imp?ts indirects qui p?sent de la m?me mani?re sur les riches et les pauvres.

6?On peut ajouter de nombreux param?tres catastrophiques, comme le recul de la production puisque en d?cembre 1982 les usines tournaient ? 67 % de leur capacit?, record n?gatif depuis 1948, avec un recul de la production de 6% en un an. Les faillites ont augment? de 48% entre 1982 et 1983, ? 89 faillites pour 10?000 entreprises, le chiffre le plus ?lev? depuis 1933 o? il ?tait de 100 pour 10?000. Le ch?mage, lui, a augment? de 2% en 1982. Et, par exemple, en 1982, le revenu des fermiers ?tait la moiti? de ce qu?il ?tait en 1979. Belle politique de ??relance???! Quant au d?ficit, de 58 milliards de dollars en 1981, il est pass? ? 110 milliards de dollars en 1982 et ? 200 milliards en 1983. 52.000 emplois f?d?raux ont ?t? supprim?s en 1982, les aides sociales (et m?dicales), ainsi que les dotations aux Etats et aux villes ont fortement baiss? afin de compenser l?augmentation des d?penses militaires et la baisse des recettes fiscales. En 1983, le Congr?s, d?mocrates compris, a vot? 169 milliards de dollars d??conomies sur six ans sur le budget de la ??S?curit? Sociale??. Mais, cette liste est loin d??tre exhaustive? Sarkol?on et Chirac, suivis par Flamby nous ont fait exactement le m?me coup, l? encore sans vaseline.

7?Ferry est le chef de l?Institut Bruegel, un groupuscule de pseudos ?conomistes obnubil?s par l?ultra lib?ralisme. Ce n?est pas un hasard?si on le retrouve au cabinet de? Moscovici aujourd?huien tant que commissaire ? la strat?gie?!

8?Car il se trouve que le gouvernement?a eu la bonne id?e de garantir la dette des banques, c?est-?-dire qu?il la prenait en charge. Cela, sans consultation populaire ?videmment. Toutefois, le pays ne remonte aujourd?hui que parce que le poids de cette dette bancaire a ?t? all?g? pour les contribuables.

9?Des produits sp?culatifs d?riv?s de cr?dits hypoth?caires octroy?s ? des gens souvent insolvables, parce que soi disant les prix de l?immobilier ne feraient qu?augmenter. Ce qui est faux. Par contre, les taux d?int?r?t ont augment? soudainement, si bien qu?une bonne partie des gens n?a plus pu payer ses emprunts, les maisons ont alors ?t? saisies en masse et les prix de l?immobilier ont chut?. Si bien que les gens se retrouvaient avec des cr?dits qui valaient beaucoup plus cher que leurs maisons. Aujourd?hui, les banques (comme Wells Fargo, une des pires) paient desamendes d?risoires au gouvernement pour ?viter d?aller en justice. Alors qu?il a fallu leur filer des milliards quand la bulle subprime s?est d?gonfl?e.

10?Cette th?orie de l?offre s?oppose ? la th?orie de la croissance par la demande, qui dit que si les gens ont les moyens de vivre d?cemment, ils consomment et soutiennent la production. On constate aujourd?hui que cette th?orie est bien plus proche de la r?alit? que celle de l?offre.

11?En fait cette th?orie est tellement nulle?: baisses d?imp?ts point barre, que m?me les ???conomistes?? de droite l?ont rejet?e?! Et parmi ses grands d?fenseurs, on avait l??ditorialiste du Wall Street Journal et pas mal de journalistes qui se revendiquaient sp?cialis?s dans l??conomie? la preuve?! C?est surtout gr?ce ? leurs publications que cette th?orie bidon a pu se r?pandre, et aussi parce qu?elle plaisait aux nababs des multinationales.

12?Une belle arnaque?:?le standard gold qui avait cours jusque?l? obligeait toutes les monnaies du monde ? correspondre au dollar, et le dollar, lui, restait coll? sur la valeur de l?or. En 1973, sous Nixon, les USA ont dit que le dollar et l?or n?avaient plus rien ? voir, et personne n?a moufet?. Evidemment, le dollar n?a cess? de se d?valuer (l?once d?or est aujourd?hui ? 1.300 dollars environcontre une cinquantaine au d?but des ann?es 70). Ceux qui croient que le dollar vaut encore quelque chose se trompent lourdement?: c?est une monnaie de singe depuis 1973.

13???En donnant l?apparence d??tre un expert vous finissez par vous convaincre vous-m?me??, aurait-il d?clar?.

14?Pourtant il a boss? chez Salomon brothers juste apr?s son passage chez Reagan.

Source: DV

wikistrike.com

VIA:?http://w41k.com/85037

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Bitcoin: l’utopie complotiste

A les entendre, le Bitcoin serait notre avenir. Il nous permettrait de nous enrichir rien ...