Accueil / T Y P E S / Articles / L’attentat à Air Products : l’exportation des cruautés de Daesh ?

L’attentat à Air Products : l’exportation des cruautés de Daesh ?

Un nouvel assassinat probablement commis par un terroriste islamiste (ou deux) et une usine « attaquée » près de Lyon.

_yartiAirProduct01

Ce vendredi 26 juin 2015 dans la matinée, une forte explosion suivie d’un incendie a eu lieu dans l’usine chimique d’Air Products, classée Seveso, avenue des Arrivaux à Saint-Quentin-Fallavier, commune du nord de l’Isère connue aussi pour être le péage de l’autoroute entre Lyon et Grenoble. Le site a été immédiatement évacué. L’entrée de l’usine a été forcée vers 9 heures 50 par une voiture qui aurait fait du rodéo dans la cour pour heurter des bonbonnes de gaz.

L’attentat aurait fait deux blessés parmi les employés de l’entreprise, mais le plus morbide a été la découverte d’une personne décapitée à proximité de l’usine, le long de la route RD311. Le corps serait recouvert d’inscriptions en arabe.

Air Products produit des gaz industriels pour les entreprises, un peu comme Air Liquide. L’un des auteurs présumés de cet attentat a été interpellé. Il serait entré dans l’enceinte de l’usine en agitant des drapeaux islamistes. Il pourrait y avoir un second auteur, en fuite.

attentat2

Rien n’indique que Daech soit réellement impliqué malgré la revendication de l’auteur présumé qui serait déjà connu des services de la DGSI. La vigilance renforcée sur tous les sites sensibles en Rhône-Alpes a été ordonnée par le Premier Ministre Manuel Valls. D’autres attentats de même sorte ne seraient pas à exclure sur d’autres lieux.

Le Ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve s’est rendu immédiatement sur les lieux rejoindre le préfet de l’Isère et le procureur de Vienne, pendant que le procureur général de Paris François Molins a annoncé que le parquet antiterroriste venait de se saisir de l’enquête. Le Président de la République François Hollande lui-même a annoncé que le suspect a été identifié et a confirmé la nature terroriste de l’attentat.

La salle polyvalente des Loipes à La Verpillière va accueillir les employés de l’usine qui ont été très choqués par cet attentat et une cellule psychologique va être créée à l’hôpital de Bourgoin-Jallieu. Les enfants n’ont pas été, semble-t-il, confinés dans les écoles aux alentours et ont poursuivi leurs activités normales.

Selon une personne des services de sécurité intérieure, « tous les signaux étaient ce dernières semaines au rouge pour qu’un attentat de cette nature se produise sur le territoire national ».
attentat3Le député-maire de Nice et candidat aux régionales en PACA, Christian Estrosi (Les Républicains) a très rapidement réagi dans la démesure en tweetant : « Cet attentat dramatique en Isère, si l’auteur est vérifié, rappelle une nouvelle fois présence 5e colonne en FR. » (26 juin 2015).Même si l’hypothèse de la cinquième colonne paraît peu vraisemblable et que son évocation n’a qu’un but électoraliste, l’absence de structure centralisée de Daech laisse ouvertes toutes les initiatives individuelles. C’était le cas pour les attentats de Merah en mars 2012 comme pour les attentats de « Charlie Hebdo » en janvier 2015. La revendication de Daech pourrait également n’être qu’un prétexte à des actes criminels.

La découverte macabre d’un corps décapité près de l’usine renforce le caractère impressionnant de l’attentat. Jusqu’à maintenant, les décapitations étaient le fait de criminels très éloignés de France et d’Europe, probablement en Syrie ou en Irak. Un tel assassinat a évidemment le but de terroriser les habitants.

Hélas, d’autres actes terroristes seront peut-être commis dans le futur proche. Si les premières informations étaient exactes, il s’avèrerait que la loi sur le renseignement, qui a été adoptée définitivement par le Parlement le 24 juin 2015 dans la soirée et qui fait l’objet le lendemain d’une saisine du Conseil Constitutionnel par le Président de la République lui-même, ne paraît pas être d’une grande utilité pour empêcher la réalisation d’attentats, puisque l’auteur présumé serait déjà connu des services de renseignements.

L’enjeu de la sécurité intérieure restera un sujet politique capital qui influera sans aucun doute le cours de la future campagne présidentielle. Le trio Hollande, Valls et Cazeneuve aura à démontrer que les citoyens français peuvent continuer à vivre sans l’obsession pour leur sécurité que vivent aujourd’hui de très nombreux peuples au Proche-Orient, et en particulier, les chrétiens d’Orient, peu défendus par les démocraties européennes.

Au même moment que l’attentat à Air Products, une plage devant un hôtel en Tunisie a été elle aussi « attaquée » et plusieurs vacanciers auraient été tués par les tirs.

Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (26 juin 2015)
http://www.rakotoarison.eu

attentat4

Commentaires

commentaires

A propos de Sylvain Rakotoarison

avatar

Check Also

Amnon Weinstein et les « Violons de l’Espoir »

Les « Violons de l’Espoir » sont un ensemble d’instruments à cordes (violons, altos et violoncelles) qui ...

6 Commentaire

  1. avatar

    Il conviendrait d’examiner en détails l’influence que semble avoir exercé le dénommé Frédéric Jean Salvi sur l’auteur. Or c’était il y a plus de 10 ans, et en 2010 Salvi avait été rendu responsable d’un attentat en Indonésie

    Ce qui laisserait entendre que l’attentat aurait été revendiqué par une branche qui n’est pas de Daesh, Sylvain.

    Plus intriguant, le même Salvi avait posté un texte de Mauritanie, ou du Mali (je vérifierai), expliquant qu’il n’y était pour rien (on peut toujours la lire) Et aujourd’hui, la DGSE affirme qu’il vit en Angleterre : elle l’a donc SUIVI et SAIT OU IL VIT. L’homme se disait innocent et aurait écrit à l’ambassade de France, mais il n’y a rien pour le prouver. S’il état aussi innocent que ça il serait rentré en France, ce qu’il n’a pas fait. C’est lui, l’homme dangereux de l’affaire. Le téléguideur de terroriste.

    On va retomber sur les fêlés londoniens qui sont derrière Inspire, je le sens bien. A savoir les mêmes que pour l’attentat de Charlie. Des trentenaires en général, fans de foot anglais. Salvi est né en 1979.

    Si on arrive à prouver les liens avec Salvi qui auraient continué, on n’est pas en face d’un loup solitaire.

    Personnellement, je ne pense pas à une radicalisation en chambre close. Et pense à une cellule anglaise fort active, plutôt derrière ces attentats. Je l’avais décrit pour Charlie, on a jugé bon de ne pas le faire paraître, en raison de l’intérêt pour ce qui est NEUF uniquement.

    Mes épisodes reviennent donc d’actualité !

    Ici, l’intriguant est le choix de la victime, qui était le patron fort apprécié du terroriste. On parle de pas de conflit d’entreprise, et on arrive à ça ? Etonnant. Le patron aurait-il découvert les vues de l’attaquant et aurait-il cherché à les empêcher ? je penche pour l’hypothèse, tant l’homme était respectable et respecté : c’est très certainement un héros, en effe, qui a voulu empêcher un massacre.

  2. avatar

    on en sait un peu plus depuis hier. la décaptitation est la mise en scène d’un conflit d’entreprise, et le lien avec DAECH tenu = la photo a été envoyé à Raqqa à une de ses rencontres du net, un autre français, plutôt jeune.

    rien en tout cas sur Salvi, et rien sur le fait que la DGSE sait où il habite désormais mais n’a pas demandé aux anglais de le livrer…

    cela confirme ma dernière phrase : le patron s’est opposé à lui, mais il n’y avait rien en rapport avec DAECH à ce moment là. C’est une sorte de pétage de plombs sous influence jihadiste. Le gars n’avait aucune arme ni explosif chez lui mais était capable de violence extrême, disent ceux qui l’ont rencontré en sports.

  3. avatar

    Elément à suivre de près

    http://www.dailymail.co.uk/news/article-3148070/Hate-preacher-accused-radicalising-Frenchman-beheaded-boss-placing-head-spike-lives-BRITAIN-revealed.html

    l’homme qui a été le mentor de l’auteur du crime vit à Leicester en Angleterre

    or il est toujours censé être recherché depuis l’attentat raté de Djakarta et il est aussi accusé d’avoir préparé celui de 2012 contre l’ambassade indonésienne à Paris….

    comprenne qui pourra..

    déclaration du sieur Salvi :
    « the British authorities know where I am and have no problem with it »
    ‘They’ve been to see me a few times. It’s always the same two officers – I think they are Special Branch.

    ‘They came this week to ask if I knew anything about what happened in Lyon. I told them no  »

    certes mais qu’en pensent les français ???
    et ça alors ?

    He added that he condemns the killing of Mr Cornara, and disputed the accusation that he is still wanted in connection with the Indonesia bombing.

    Paul Wilson, who lives nearby to Salvi, said: ‘They have a couple of cars, one has a French number plate. It’s a people carrier type with tinted windows at the back.

    ‘They have four or five young kids. They moved here a few months ago and have never been any trouble.’

    Il a toujours une voiture française ??? et vient d’emménager ??

  4. avatar

    Eh bien… c’est loin d’être rassurant à propos des pouvoirs de prévention et d’intervention des différentes autorités.

  5. avatar

    c’est même inquiétant d’en voir la photo alors que le mystère de l’attentat indonésien n’est toujours pas éclairci….. « still wanted » par les services français et il a sa tronche dans le journal ?

    à ce stade c’est plus que de l’incompétence !! à moins d’être devenu INFORMATEUR du Mi5, je ne vois pas….