Accueil / A C T U A L I T É / L?Afrique, nouveau terrain de jeu des Navy Seals

L?Afrique, nouveau terrain de jeu des Navy Seals

Avic
Samedi dernier, le 5 Octobre, deux raids sont men?s simultan?ment par les forces sp?ciales am?ricaines, l?un en Libye et l?autre ?en Somalie. Celui de Libye a abouti ? la capture d?un certain d?Abou Anas Al-Libi, 49 ans, qualifi? de ??figure importante d?al-Qa?da??, soup?onn? d?avoir ?t? l?instigateur des attentats de Nairobi et Dar Es-Salaam en 1998.
Pendant 15 ans, on nous avait vendu un autre instigateur pour ces attentats, Oussama Ben Laden lui-m?me. Au bout de 15 ans ils se sont rendu compte de leur erreur qu?ils viennent apparemment de r?parer. Cette fois ce devrait ?tre le bon, qui se trouve en ce moment, selon un porte-parole du Pentagone, ??en lieu s?r, ? l?ext?rieur du territoire libyen??, en attendant son d?part probable pour Guantanamo, ? moins qu?il n?y soit d?j?. ?Cela voudrait-il dire qu?au Pakistan, ils ont tu? un presque innocent, Oussama Ben Laden qui, du coup, n?est plus responsable d?attentats puisque, rappelons-le il n?est pas, non plus, impliqu? officiellement dans les attentats du 9/11.
Le deuxi?me raid se passe en Somalie. On s?y attendait, bien s?r. La question ?tait juste de savoir sous quelle forme allait se manifester l?intervention des Etats-Unis en Somalie apr?s l?attaque du centre commercial de Westgate ? Nairobi dont on pouvait se douter qu?elle n?avait pas ?t? faite de mani?re gratuite. L?op?ration men?e en Somalie visait donc l??limination d?un important chef des shebabs, groupe responsable de l?attaque. En fait, on ne sait pas qui est vis? exactement. On parle de l??mir des Shebabs ou, vaguement, d?un de leurs chefs. Selon les d?clarations des shebabs, reprises par des sites somaliens, les Navy Seals ont d?barqu? de deux embarcations provenant d?un bateau situ? au large. Apr?s plus d?une heure d??change de tir, le commando, soutenu par des h?licopt?res, s?est retir? pr?cipitamment apr?s avoir caus? un mort chez les shebabs. Retrait pr?cipit? veut dire, en langage normal, fuite, d?bandade, ?chec en tout cas. Les Shebabs avaient, en effet, appel? du renfort et, ? la fin des combats, ils ont exhib? beaucoup de mat?riel abandonn? sur place par le commando.
O? sont donc pass?s les drones d?Obama?? Il nous avait habitu? ? ?liminer les chefs ??terroristes?? ? partir du ciel. Pourquoi les Etats-Unis risquent-ils la vie ou la capture d?un de leurs hommes en envoyant un commando sur le terrain?? On se rappelle que la France avait perdu ainsi un homme lors d?une op?ration sp?ciale. Peut-?tre voulaient-ils montrer qu?ils feraient mieux que les fran?ais. Ou peut-?tre tout cela n?avait pour objectif que d??tre spectaculaire, hollywoodien, de mani?re ? masquer tous les autres d?boires int?rieurs et ext?rieurs de l?administration Obama. Les deux op?rations simultan?es semblent aller dans ce sens. Quelle qu?en soit la raison, il serait ?tonnant que les Etats-Unis en restent l?. D?j? les m?dias sont en train de relayer et amplifier le message sur la mont?e du danger terroriste pour l?Afrique de l?Est et pour le monde. Avec AQMI au Sahel, Shebabs ? l?est et Al-Qa?da partout, la chasse est ouverte en Afrique. ?Les motifs ne manquent pas. On a vu qu?en Libye, le m?me jour, un commando est venu mettre la main sur un nouvel instigateur d?un attentat qui date de 15 ans. D?autres instigateurs de ces m?mes attentats attendent leur tour ? des milliers de kilom?tres de l? et ne le savent pas.
Mais tout compte fait, on peut ?tre reconnaissant ? Obama d?avoir utilis? ses Navy Seals plut?t que ses drones. Ceux qu?on qualifie d??lite de la Marine am?ricaine font finalement moins de d?g?ts, sauf peut-?tre dans leurs propres rangs comme ? Abbottabad au Pakistan lors de la fameuse mission destin?e ? clore le contentieux Ben Laden. Et les survivants de ces d?g?ts collat?raux ne sont pas ? l?abri d?accidents ult?rieurs d?h?licopt?re. Pour un chef terroriste tu?, six Navy seals et plus disparaissent. Est-ce vraiment rentable??

Avic

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Election 2020 (VIII): la retraite de Russie des avocats de Donald

L’équipe de branquignols ramassée par Giuliani est plus grotesque et affligeante qu’efficace. L’un d’entre eux ...