Accueil / T Y P E S / Articles / Kinder Post : One Life

Kinder Post : One Life

Je n??cris pas la mort dans le noir ? la recherche d?un peu de po?sie dans les yeux de ce monde en d?clin, non, je l?esquisse en esp?rant qu?elle reste une id?e comme une autre, de celles que l?on oublie d?un revers de manche, le cul dans le canap?. Et puis je songe au cadavre de truc, machin et chose coinc? depuis la premi?re chips entre les coussins de ma banquette de fortune.

La mort, j?aimerais lui donner un petit nom ?quelque chose d?affectueux? un sobriquet dont on affuble sa ma?tresse ou son chat. Quand je pense ? elle, je me dis secr?tement que je pr?f?re les pompes fun?bres ? Dieu car au final mieux vaut une mort ? cr?dit qu?une ?ternit? en viager. Avec la Faucheuse, il y a toujours plus de gens ? c?l?brer, honorer et se rem?morer. Bref, la plus grosse entreprise d??v?nementiel au monde ! Certes le chrono tourne, il ne fait pas de sentiment et encore moins de prisonnier, mais il faut bien avoir quelqu?un ou quelque chose aux trousses pour avancer comme un ?ne b?t?.

?- H? papa, la mort, ?a ressemble ? la vie ? ?a ressemble ? l?ennui ? ?a ressemble au sommeil ? ?a ressemble ? la nuit ?

– Je ne sais pas fils, et peu importe du moment qu?elle n?a pas le visage de ma m?lancolie ou de la pension alimentaire. Maintenant, finis tes c?r?ales??

Merde, les gens prennent la tangente les uns apr?s les autres, ceux appartenant ? cette ?poque qui b?gaie. Ce temps o? l?on parle ? des souvenirs en priant pour qu?ils nous r?pondent par la routine, la haine ou l?indiff?rence ?celle du caf? froid et du vide dans le lit. Les gens sont devenus des images et la mort une destination de vacances pris?e par ceux ayant plus de coeur que de t?te, plus de ventre que de biens?ance.

Entre gens bien nous nous faisons des politesses en ?changeant nos maladies communes. Ces petits sympt?mes qui enrichiront l?assurance maladie, nous quitteront les derniers, par honn?tet?, par fid?lit?.

La maladie, c?est mieux que l?amour. D?s lors, il faut croire en l?avenir, peut-?tre en ses enfants ainsi qu?en leurs successeurs sans admettre que eux aussi, un jour, n?auront plus de futur, que des r?troviseurs. Et peut-?tre qu?avec un peu de chance la Terre cr?vera d?un cancer de l?humanit?. C?est tout le bien que je lui souhaite. D?ailleurs, o? vont les plan?tes mortes ?

J?ai un large sourire et une sorte de qui?tude lorsque je pense au vide qui m?accompagne et ? l?inconnu qui m?attend, le plus loin possible des brochures th?ologiques j?esp?re. La Bible est un pi?tre mode d?emploi. Pas d?anges ?mascul?s ou de vierges nymphomanes en bout de course, par piti? !

Si l?ailleurs, l?apr?s se r?sume ? nos imaginations terre ? terre pr?-m?ch?es par le reste de la cr?ation, la mort n?est qu?un mauvais moment ? passer, comme la vie en somme. Une vaste farce pour cocus croyants, h?t?s, agnostiques. Tout le monde sans exception passera par le vide-ordures. Faites la queue en prenant la premi?re ? gauche apr?s l?ut?rus.

Ha oui, j?oubliais le positivisme, en voil? un mot judicieusement choisi qui oblige ? quelque chose de bien !? Alors jouissons jusqu?? l?extr?me, seuls, mal accompagn?s ou entour?s de fronti?res. Jouissons jusqu?? notre terme puisque la vitesse nous sauvera de nous-m?mes, de notre histoire, de notre pass?, de notre passif, du tiers pr?visionnel.

? ce compte l?, je demande solennellement la distribution s?lective de bulletins de d?cence puisque n?importe quel con est capable de na?tre comme ?a, sur un malentendu, au nom de l?amour pur ou saoul sur une banquette arri?re.

La vie, c?est ce qui s?pare un d?ner de con d?une escroquerie ? l?assurance. La mort, c?est ce qui s?pare la roulette russe de la Fran?aise des Jeux. Alors, ? qui le tour? Vous ?tes pri?s de jouer sous peine de nier la r?alit? qui, dans la bouche de certains, a des accents de v?rit?.

D?autres partent par leurs propres moyens ?et sans garantie de r?sultat? avant qu?on les y accompagne, les plus masochistes se r?signent en couple, en bouteille, en aigreur et les plus fous donnent la vie ? ne plus savoir qu?en faire, quitte ? transformer leur braguette en religion. Mine de rien la mort est un projet de soci?t? ? la mesure de notre incomp?tence, celle de l?administration humaine.

?Ok, d?sol?, j?ai fait tout ce que je pouvais, j?aurais bien amen? la chose ? son terme, mais je suis mort. Un bisous ? Florent du service comptabilit? pour son pot de d?part.?

Tout est dit? Non, tout est l?. A l?int?rieur dans mon v?hicule de location, je confesse y avoir laiss? un paquet de saloperies un peu partout, mais j?avais de la route ? faire et un app?tit prononc? pour la vie, au bout du compte.

?Juste une derni?re chose, en passant : ? qui dois-je d?poser les cl?s ? Merci.?

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Coke en stock (CCCXX) : l’épicentre de Chetumal

Ce qu’il ressort depuis des mois, c’est que l’essentiel de ce trafic se tient désormais ...