Accueil / T Y P E S / Articles / Kimberly, M?re de Dieu – Andr? Pronovost

Kimberly, M?re de Dieu – Andr? Pronovost

?a fait des mois d?j? que j’avais amorc? la lecture de Kimberly, M?re de Dieu (1997), roman qu’Andr? Pronovost, sans doute fid?le ( ?!) lecteur de l’Inouille, m’avait gentiment envoy?. J’ai souvent comme ?a quelques bouquins en route, ?a m’aura d’ailleurs permis d’impressionner Chiri jadis…M’enfin, c’est une autre histoire, ?a… Donc, j’avais depuis un bout d?j? entam? la lecture du roman d’Andr? Pronovost mais le tourbillon de la vie m’avait emp?ch? de le terminer avant hier. Alors voici.

L’action se d?roule ? Bord-de-l’Eau, pittoresque petit coin de l’?le J?sus. Laval, quoi. ? Bord-de-l’Eau donc, o? s’entrecroisent des personnages color?s aux noms originaux tels que Sentier Lumineux, l’abb? L’Abb?, et bien s?r, Chef, le bien-aim?. Les personnages gravitent autour de Graceland, repaire de gentils voyous qui vont aider ? faire des Playmates des championnes de balle molle en un seul ?t?. C’est tout dire. ? travers tout cela, on retrouve aussi Kimberly McArthur, figure mythique s’il en est, une playmate (vraie de vraie femme tout nue celle-l?) qui rev?t des allures d’ange-gardien pour le temps d’une saison de balle.

Andr? Pronovost ?crit avec beaucoup d’humour, et jette ?a et l? des petites perles absurdes, des revirements inattendus sur des d?tails qui pimentent joliment la lecture du roman. Cependant, on trouve difficilement un fil conducteur, fil de soie peut-?tre, entre ces perles, et ?a laisse le lecteur sans v?ritable emballement pour le r?cit. On aime chaque gorg?e mais rien nous pousse ? finir la tasse. On aurait aim? qu’il s’attarde ? l’un ou l’autre de ces personnages, tous bigarr?s et plut?t intriguants, histoire de nous accrocher le nez dans le livre. Malheureusement, les chapitres sont autant de petites hu?tres, ouvertes celles-l? quand m?me, qu’on peut go?ter une ? une, plut?t qu’une excellente portion de moules au cari, qu’on d?vore en regardant le large.

[Le plus r?cent roman d’Andr? Pronovost, Que la lumi?re soit, et la lumi?re fut, parut en 2004. ? suivre.]

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Les 55 jours du pékin

Ce pékin n’a pas été assiégé par une horde de boxers hurlants mais confiné en ...