Accueil / L O C A L I S A T I O N / ASIE / asie centrale / afghanistan / Karza?, le Parrain de l?Afghanistan (2)

Karza?, le Parrain de l?Afghanistan (2)

70888-godfpcdvdpftfre-1Hier, nous avons mis le premier pas dans la fourmili?re du syst?me Karza?, en commen?ant par le r?le diffus de pr?d?cesseurs dans le pays, des chefs de guerre locaux ayant eu ? une ?poque une ?norme importance tel Haji Juma Khan ou Haji Bashit Noorza?. Tous deux ?vinc?s depuis, et remplac?s par le plus jeune fr?re du clan Karza? ? la t?te selon beaucoup d?observateurs d?un vaste r?seau de drogue dans le pays ? la fa?on dont les bootleggers dirigeaient Chicago en 1930.

Aujourd?hui que l?on cherche des solutions, dans ce pays ravag? par la corruption mafieuse, un homme, pourtant, aurait pu servir d?interm?diaire entre les Talibans et le nouveau pouvoir en place. Il s?est retrouv? en prison, mais revient progressivement ? la sc?ne, Karza?, comme les am?ricains, s?acheminant vers la voie des fameux « talibans mod?r?s ». Eux aussi vendeurs d?opium?: dans ce pays, c?est simple, on ne peut ?chapper ? la dictature du pavot.

On est alors en effet en 2002?: les am?ricains ont l?homme qui pourrait chasser, par son influence, qui est grande, les deux principaux fugitifs qu?ils recherchent, leur permettant de les attraper plus facilement. Celui qui a appel? le FBI ? la rescousse. Que font-ils?? Ils arr?tent Ahmad?Mutawakil et l?envoient en prison?! Impensable situation, et pourtant bien celle qui s?est produite en 2002?! En 2003 encore,?Ahmad?Mutawakil aurait encore ?t? ? Bagram, o? Hamid Karza? aurait souhait? le rencontrer, en vue d?un projet d?amnistie des talibans en cas de ralliement au pouvoir. Le fait est clair?: les am?ricains, en 2002 et 2003 ont tout fait pour… envenimer les choses avec les Talibans?! A peine?Ahmad?Mutawakil avait-il atterri ? Bagram que Noorza?, qui s?estimait trahi, ?tait aussit?t reparti dans ses territoires pakistanais.?Ahmad?Mutawakil sera lib?r? apr?s avoir pass? 18 mois ? Bagram, sans jamais avoir ?t? inculp? de quoi que ce soit. Aujourd?hui libre, il doit ?tre d?sormais gard? 24h sur 24, les talibans en ayant fait depuis un « tra?tre » ? leurs id?es.

Le 7 avril 2009, il est interrog? par le Figaro, qui lui pose la question : »pensez-vous que les talibans seraient pr?ts ? participer ? un gouvernement r?unissant diverses tendances?? », il r?pond?: « ils ont appris beaucoup de leurs exp?riences. Ils ont reconnu leurs erreurs. De ces signaux, je d?duis qu?ils seraient pr?ts ? partager le pouvoir ». Au?ramadan 2008, on le retrouve comme n?gociateur aupr?s de Karza?, le roi?saoudien?Abdallah, et le chef de guerre?Gulbuddin Hekmatyar. Toujours en qu?te d?une r?conciliation g?n?rale. Le?26 janvier 2010, le conseil?de s?curit? de l?ONU d?cidait de retirer les noms de cinq anciens responsables du r?gime Taliban de la liste de son Comit? de Sanctions. Parmi eux, celui de?Wakil Ahmad Mutawakil…une d?cision prise… avec le soutien efficace de Karza??! Et celui des Emirats?!

Car il faut bien aussi trouver un d?bouch? ? la drogue, et il n?y a pas que les Etats-Unis. Dans un pays o? l?opulence (pass?e) laisse derri?re elle des mod?les rares de Jaguar (une?XJ220?!)?abandonn?es en pleine rue (*), l?h?ro?ne est aussi pris?e que dans la jet set europ?enne. « On suspecte qu?une grande partie de l?argent de la drogue du pays est envoy? ? Duba?, une base pour beaucoup d?Afghans riches. La semaine derni?re il a ?merg? que plus d?un milliard par an en liquide a circul? hors de l??mirat. Plus t?t cette ann?e, les fonctionnaires des USA ?taient avaient vu un afghan en route pour Duba? avec trois serviettes bourr?es de 5 millions de livres. Des jours plus tard, le m?me homme a fait un trajet similaire avec la m?me somme, » pr?cise Rawa. Vers Duba?, donc, ou vers… la Russie?! Via un?nouveau pont, celui du Tajik-Afghan, construit par les am?ricains, et qui m?ne direct ? la fronti?re du Tajikistan?! Quatre tonnes de transit d »opium par jour, ? peine avoir ?t? inaugur??!!

Les liens entre?Ahmed Wali Karzai et la drogue ont ?t? r?v?l?s d?but 2005, et ont mis trois ann?es ? devenir la une du New-York Times. Qui en a frein? l?expression?? Leur r?v?lation, au d?part, ?tait assez croustillante?: les fichiers l?indiquant avaient ?t? achet?s par un journaliste sur un march? de Kaboul, revendus sur place apr?s avoir ?t? vol?s dans la base de Bagram?! Le fichier « confidentiel » parlait de « Tier One Warlords » (« les plus grands chefs de guerre« ), et en citait surtout deux?:?Ahmed Wali Karzai et?Abdul Rashid Dostum, responsable de l?arm?e afghane?! Le journal angais l?Independant ressortira les fiches le 13 avril 2006, ABC News le 22 juin, Associated Press le lendemain.

D?but 2006, c?est Newsweek qui avait enfonc? le clou?: selon le magazine am?ricain « Ahmed Wali Karzai?est le?gouverneur?r?gional officieux?du sud de l?Afghanistan et dirige l?ensemble de l?organisation?du trafic ». En ajoutant que?« ?les diplomates?Afghans?bien inform?s?estiment que jusqu?? un quart des 249?membres ?lus de la nouvelle l?gislature sont li?s ? la production de stup?fiants et au trafic. » Cela fait donc plus de cinq ann?es que l?on savait ? quoi s?en tenir avec lui… et avec le parlement croupion du pays.

L?irr?sistible ascension de Wali Karza? correspond donc exactement au d?clin (par absence) de Noorza??: les am?ricains ont-il tout simplement install? le fr?re de Karza? en place d?un chef de guerre dealer devenu trop puissant ou incontr?lable?? Ou d?un homme trop partisan de la r?conciliation fa?on?Mutawakil???La co?ncidence ou le croisement des deux parcours laissent en effet pas mal d?interrogations. En 2004, Bush juste r??lu, il a ?t? visiblement d?cid? de changer d?interlocuteur, question commerce du pavot. Et c?est le fr?re du pr?sident en place, agent de la CIA depuis 2001, qui a ?t? s?lectionn??! Superbe man?uvre?! Comme le pr?cise MSNBC, aujourd?hui, il devient difficile de l??carter, en raison de son appartenance ? la CIA : « N?importe quelle d?cision au sujet d?Ahmed Wali Karzai est compliqu?e ? prendre par son rapport avec la CIA, qui exerce toujours une grande pr?sence ? Kandahar ». L?homme aurai rendu pendant des ann?es?« bien des services », ? l?agence am?ricaine. Ah, tiens, si les journaux US eux-m?mes le reconnaissent…

Il n?est pas le seul non plus ? trafiquer?: un des autres personnage-cl? du syst?me est une veille connaissance?: l?un des plus proches adjoints du commandant Massoud,?Qasim Mohammed Fahim, le leader du Panshir. Ancien ministre de la s?curit? de l??ph?m?re pr?sident?Burhanuddin Rabbani, apr?s la prise de Kaboul par les Moudjahidines, souvent nomm? comme responsable des massacres de chiites?Hazaras sur son territoire, et de captations de leurs biens et de leurs territoires. Massoud n?avait pas que des gars biens comme amis.

L?homme a toujours vendu de l?opium, m?me sous Massoud, qui, visiblement, fermait lui aussi les yeux?: d?s 2002 la CIA est certaine du fait. Il aurait pu devenir le successeur de Massoud, mais n?en n?avait pas l?intelligence. L?homme ?tait surtout r?put? fort brutal?: il aurait ainsi arr?t?, battu et presque tu? Hamid?Karza? dans les ann?es 1990, ce dernier avait eu la chance de voir ?clater une roquette pr?s d?eux pour s??chapper dans la confusion.?En 2004, il deviendra n?anmoins le second du « ticket » ?lectoral de Karza?… mais on lui demandera de s?effacer pour ne pas nuire ? l?image du candidat?: son trafic de drogue est bien trop voyant. Les gens qui font pression sur lui sont les am?ricains, bien entendu. En 2009, rebelote, Karza? en fait ? nouveau son vice-pr?sident?: l? c?est Hillary Clinton en personne qui le force ? se retirer. Les am?ricains savent tout de l?entourage infr?quentable de Karza??! Et Karza? est constamment oblig? de composer avec celui qui a failli le tuer un jour?: une vraie situation de… mafieux.

Un autre candidat au titre de concurrent de Wali pointe aussi ? Kandahar?m?me.?Gul Agha Sherzai, ancien gouverneur de la r?gion de Kandahar et de?Nangahar ,?de?1992 ? 1994 et de 2001 ? 2003. Tout de suite recrut? par la CIA d?s l?arriv?e des am?ricains, et vite rep?r? comme ran?onneur de civils et comme trafiquant notoire, pourtant. Chef de guerre sanguinaire, n?h?sitant pas ? torturer ses opposants, il avait tout pour plaire, sans doute, aux envoy?s de Fort Bragg?! Le cas typique de l?association services-secrets – tyran local. Un petit Pinochet, en quelque sorte?: le candidat pr?f?r? de la CIA, ? coup s?r?!

D?missionn? de son poste de gouverneur de?Kandahar , il est nomm? ? celui de?Nangahar. L? o? en 2007,?Haji Zahir, le commandant de la police des fronti?res de la province avait ?t? surpris par les soldats canadiens en train de livrer 123,5 kilos d?h?ro?ne vers la fronti?re pakistanaise.?Il avait ?t??simplement d?mis de ses fonctions, n?avait m?me pas ?t? emprisonn? ni inculp??! En 2009, Karza? absous les autres tenants de l?affaire, inculp?s et m?me condamn?s ? 10 ans de prison?: parmi eux, Bilal Wali Mohammed, neveu d?Haji Din Mohammed, ancien gouverneur de Kaboul devenu le chef de campagne de Karza? lors de sa r??ection?!

Selon?Michael Chossudovsky, de Global Research, la conclusion est limpide?: « La politique ?trang?re am?ricaine facilite le fonctionnement d?une??conomie criminelle en plein essor?dans laquelle la d?marcation entre le capital organis? et?la criminalit? du m?me nom est devenue de plus en plus floue. La production d »h?ro?ne?ne « remplit pas les coffres des Talibans« ?comme l?ont soutenu les ?tats-Unis et la communaut? internationale?:?bien au contraire?!?Le produit de ce commerce illicite est la?source de profits et de richesse, en grande partie destin?s ? de puissants groupes aux?int?r?ts criminels dans les pays occidentaux.?Ces?int?r?ts sont soutenus par la politique ?trang?re am?ricaine.?Les d?cisions du d?partement d??tat am?ricain, de la CIA et du?Pentagone jouent un r?le dans l?appui ? ce commerce?tr?s rentable de?plusieurs milliards de dollars, le troisi?me en valeur apr?s le p?trole et?le commerce des armes ».


En 2008, en revanche, donc, changement de ton?? 180 degr?s par rapport ? l??re Bush?: ? peine choisie par Barack Obama,?Hillary Clinton d?finit l »Afghanistan comme un?« narco-?tat »?! Or qui dit narcotique, dit mafieux?: la suite va nous prouver que c?est bien le cas en effet.

(*) Des voitures abandonn?es, on en d?nombre plus de 3000 aux abords de l?a?roport de Duba?. Des 4×4 en majorit?, et des Mercedes. Argent facile, abandon des richesses tout aussi rapide.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Haïti: cauchemars et espoirs

« La terre n’est que la cendre des morts pétrie des larmes des vivants. » (Chateaubriand, 1848). ...