Accueil / T Y P E S / Articles / Karkwa – Les tremblements s’immobilisent

Karkwa – Les tremblements s’immobilisent

Apr?s un mois de tergiversation, ? se promener entre les oreilles et le cerveau, le son de Karkwa a finalement r?ussi ? trouver son chemin, tortueux, pour s’impr?gner d?finitivement dans la m?moire auditive de l’auditeur.

Pourquoi un chemin si long avant d’atterrir au fond de l’oreille ? C’est qu’il y a quelque chose de bizarre avec Karkwa. Quelque chose qui cloche. Une impression forte que ce groupe n’est pas ? sa place, que ce son clair, pr?cis, n’est pas au bon endroit, au bon moment.

Et puis, justement, ?a frappe. Le probl?me c’est le son. Ce son, beaucoup trop exp?riment?, beaucoup trop bien arrang? pour la place qu’il d?tient dans l’environnement musical qu?b?cois. Une p?pite d’or oubli?e. Chacun des morceaux est ? sa place, chacune des pi?ces a sa raison d’?tre et deviennent autant de belles d?couvertes, par exemple la participation de Brigitte Fontaine sur Red Light qui ajoute de fait ? la surprise de l’album.

Cette œuvre, sans bavures, est d’une audace r?fl?chie, calcul?e et pr?par?e, tr?s ou trop peu habituel dans cet univers qu?b?cois o? dominent le sans-audace rem?ch?, l’ennui recommenc?.

Ce g?nie et cette intelligence nous rappellent avec nostalgie le son tr?s particulier et recherch? que le duo Basta de Lemieux et Boucher nous avait livr? il y a d?j? quelque temps avec l’excellent Radieux-Sceptique. Cette comparaison devrait suffire pour comprendre que nous avons devant les yeux et surtout ? proximit? des oreilles un d?licieux m?lange de tout ce que la musique qu?b?coise devrait ?tre. Intelligente dans sa complexit? et g?niale dans sa diversit?.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Langouët : le village écologique modèle en lutte contre le glyphosate

Il y a quelques semaines, le maire de Langouët a une nouvelle fois fait parler ...