Accueil / T Y P E S / Articles / Johnny Cash : American V – A Hundred Highways

Johnny Cash : American V – A Hundred Highways

L’homme en noir est mort le 12 septembre 2003. Il est toutefois, dans l’univers musical, possible de r?aliser quelques miracles dont celui de faire revivre, au besoin, un artiste d?c?d?, afin de comm?morer son d?part ou de faire honneur ? son r?pertoire. Aujourd’hui, plus de trois ans apr?s sa mort, on a fait revivre l’homme en noir, le temps de livrer le cinqui?me et dernier ?pisode de son pentateuque musical qu’il d?sirait offrir ? la nation am?ricaine.

Le morceau final de ses American Recordings, A Hundred Highways, sera donc le dernier album original du chanteur am?ricain. Apr?s avoir laiss? ? l’humanit? des morceaux aussi essentiels que nouveaux au d?but de la deuxi?me moiti? du 20i?me si?cle, Cash aura clos sa carri?re en revisitant des succ?s d’un peu partout et d’un peu n’importe quand, sous sa touche irr?m?diablement unique.

Comme dernier opus, ce testament musical, qui n’a de sens qu’en le mettant en perspective du projet American Recordings que l’auteur avait d?but? dans les ann?es 90, est le plus r?ussi, merci ? une r?alisation sans failles. Tout en ?tant bien conscient que les premiers albums repr?sentaient pour la plupart de belles pi?ces de collection, ce cinqui?me ouvrage nous semble le plus abouti. Compl?tement bien amen?, de son d?but jusqu’? sa fin, cet album ressemble ? Cash lui-m?me. Tremblotant sous le poids des mots, des souffles interminables qui ne lui viennent plus, chaque phrase devient un exploit et chaque hymne devient un chant du cygne. Tout en restant sobre et ?l?gant, Johnny Cash nous quitte, l’air d’un homme serein, enfin lib?r? de ses cha?nes du pass?.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Les cathédrales expliquées aux YouTubeurs

Je ne vous apprends rien : le 15 avril dernier, la France a failli perdre ...

One comment

  1. avatar

    une pure merveille ,jusqu’à la fin il aura été un grand compositeur et un grand musicien.Respect à jamais mister cash.