Accueil / T Y P E S / Articles / Jean-Pierre Kingsley s’en va faire la promotion du vote ?lectronique

Jean-Pierre Kingsley s’en va faire la promotion du vote ?lectronique

La publication Spectrezine a ?tabli un lien entre cette organisation, financ?e ? 80% par USAID, et les entreprises offrant sur le march? les technologies de scrutin ?lectronique (voir Quel r?le joue au juste l’IFES ?). Tant l’IFES que USAID font ouvertement la promotion ? l’?chelle mondiale du vote ?lectronique. L’IFES n’h?site pas ? conclure des partenariats avec des firmes vendant du mat?riel ?lectronique.

Elle a m?me ?t? sous-traitante de Diebold – la firme au coeur du controvers? d?roulement des scrutins ?lectroniques aux ?tats-Unis – aussi r?cemment qu’en novembre 2006 (Resources/Resumes, 4 novembre 2006 ; document pr?sent? au Bureau ?lectoral de la Ville de New York ? l’appui d’une soumission de Diebold – Index of /pdf/documents/boe/rfi/g4/diebold/)

?lections Canada et l’IFES ?taient parmi les organisateurs de la 3e Global Election Organizations Conference qui s’est tenue ? Si?fok (Hongrie) en 2005. Les participants ? cette conf?rence internationale ont tr?s clairement opt? pour l’implantation progressive du vote ?lectronique dans leurs institutions ?lectorales respectives.

Pour cela, peut-on lire dans les recommandations ?mises ? l’issue de la conf?rence, « Members shall establish an international cooperation to create common perspective and a common vision for the development of e-democracy and e-voting. »

En tant que pr?sident-directeur g?n?ral de l’IFES, Jean-Pierre Kingsley participera donc activement ? l’?laboration d’une « e-democracy route map » qui guidera les ?tats d?mocratiques vers le nirvana ?lectronique.

Il est tout ? fait r?v?lateur de constater que les participants ? cette importante conf?rence r?unissant nos administrateurs ?lectoraux – lors de laquelle ceux-ci ont ?t? sollicit?s par des vendeurs de quincaillerie ?lectronique pr?sentant en coulisse leurs derni?res merveilles – ont cru bon de mettre en t?te de leur « to do list » de gagner prioritairement la confiance ? la fois du public et des politiciens.

On se demande bien ce qu’ils ont, ces publics et ces politiciens, ? r?sister ainsi au vote ?lectronique. N’est-ce pas ?

Ce que les administrateurs ?lectoraux venus de plusieurs pays se sont donn? comme agenda, c’est d’acc?l?rer l’introduction du vote ?lectronique et de s’entraider dans cette grande mission d?mocratique.

Tout cela est bien beau, mais Monsieur Kingsley pourrait-il nous expliquer, lui qui a pr?sid? ? de nombreux scrutins f?d?raux au Canada, ce qui ne va pas avec nos bonnes vieilles bo?tes de scrutin ?

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

2023, l’année des promesses

Les promesses, c’est bien connu, rendent les enfants joyeux… mais qu’en est-il des électeurs qui, ...

One comment

  1. avatar

    Le vote électronique n’est qu’un autre moyen d’oblitérer ce qui reste du processus démocratique.

    Un peu comme offrir le choix entre deux partis virtuellement identiques…hum !

    Vu que le contrôle médiatique est sous attaque grâce à Internet, on s’offre la possibilité de rectifier la volonté du peuple quand son choix n’est pas en harmonie avec les désirs de leurs maîtres.

    La recette a brillamment été appliquée aux deux dernières élections américaines…

    Qui s’en plaint ?

    Ce reportage de la BBC est éloquent,,,

    Part Deux…

    New Florida vote scandal feared

    Un résumé…
    Lynching by Laptop Part 2

    Hey, ya pas que Option Canada qui développe son expertise 😉

    TFYQA